Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Atlantis ›› Guide des épisodes ›› Saison 2 ›› L'ivresse des profondeurs
L'ivresse des profondeurs

A bord du Jumper, McKay discute avec le pilote, celui-ci mettant en doute la raison et la science, en se fondant sur l'exemple de la tomate, dans une démarche faussement épistémologique. Soudain, le moteur droit se met en retro-poussée de façon intermittente. Tombant, le Jumper est alors englouti par les eaux.

Zelenka, ayant entendu le message de détresse, essaie de rentrer en contact avec le Jumper qui sombre. McKay et Griffin sortent de l'inconscience et répondent aux appels de Zelenka. Radek informe Rodney qu'ils viennent de disparaître sur son écran de contrôle. McKay se rend compte qu'ils sont effectivement sous les eaux et qu'ils coulent à plus de six mètres par minute.

A l'approche des 400 mètres, la verrière commence à se fissurer, pris de cours, l'équipage cherche à se réfugier dans le sas arrière du Jumper. Hélas, les commandes sont hors services, Griffin décide alors de se sacrifier en verrouillant la porte à partir des commandes à l'avant. McKay, choqué, se retrouve seul dans la partie arrière, en sécurité pour le moment. La verrière éclate sous la pression laissant Griffin face à la morsure de l'océan et à une mort quasiment instantanée.

Les pensées se bousculent dans l'esprit de McKay, pourquoi Griffin s'est il sacrifié, comment lutter contre le sentiment de claustrophobie qui l'envahie. Il essaie alors de joindre Atlantis, sans résultat. Il se demande comment ses amis pourront lui venir en aide sans connaître précisément sa position. Il essaie de dépasser ses craintes, de relativiser, il se munit d'une lampe de poche et essaie de trouver une solution.

Sur Atlantis, Zelenka avance l'hypothèse qu'il n'y ait plus de survivant dans le Jumper. Sheppard et Weir, loin de se décourager, décident de tout mettre en œuvre pour porter secours au vaisseau en perdition.

Rodney, en tentant de rambiner sa blessure, prend conscience de la vitesse à laquelle le Jumper s'enfonce. Il établit une liste de résolutions à accomplir au plus vite. A commencer par freiner la descente du vaisseau et réparer la radio pour donner un point de triangulation à Atlantis. Il parvient à connecter son ordinateur portable au réseau électronique du vaisseau. Apres un rapide état des lieux, il arrive à faire émettre un signal amplifié par le vaisseau, pour qu'il traverse les quarte cent mètres d'eaux qui le sépare de la surface. Les réserves d'énergie sont au plus bas, ne laissant plus que trois heures d'autonomie. McKay, par souci d'économie, décide de couper les éléments dispendieux inutiles, comme les amortisseurs inertiels. Soumit à rude épreuve, il invective le vaisseau.

Zelenka travaille sur la triangulation afin de trouver l'endroit précis du crash, pour cela différents paramètres entrent en ligne de compte tel que la profondeur et les courants marins. Radek insiste pour les retrouver avant qu'ils n'atteignent le plancher océanique, car à ce moment là, ils seraient hors de portée.

La température chute dangereusement à bord du Jumper, McKay se demande dans un premier temps, si ce froid était le fruit de sa santé chancelante. Son reste de lucidité lui permet de conclure que c'est plutôt la proximité de plusieurs millions de mètres cubes d'eaux glacées qui en est la cause. Il remet en fonction le chauffage de bord mais cela lui coûtera de précieuses minutes en énergie. Une fois de plus, il apostrophe le vaisseau, source de tous ses ennuis et le personnifie de plus en plus. Il se lance dans un monologue avec ce partenaire imaginaire sur le thème du partage de l'énergie restante à bord vaisseau. Marché conclu, McKay se résoud chichement à régler le chauffage au minimum lui permettant juste d'éviter l'hypothermie. Ce calcul lui permet de récupérer vingt minutes. Rodney euphorique, prend conscience de son début de délire et arrive à la conclusion que l'hypoxie le gagne de plus en plus, car le taux de Co2 augmente dangereusement, il décide alors d'accroître la puissance des épurateurs.

Sheppard dévoile son plan a Weir, il compte utiliser un treuil et un câble de plusieurs centaines de mètres récupéré d'une mission scientifique antérieure, en les assemblant, cela lui permettra de remonter le Jumper et de le placer à portée de secours et de désincarcération. Weir donne son aval, et de facto permet à Sheppard accompagné de Zelenka d'utiliser le Jumper dans un milieu aquatique.

McKay poursuit sa descente, en continuant son monologue, il doute des compétences et de la rapidité de Radek pour le sortir de là. Il aurait préféré que les rôles soient inversés. Des échos et des bruits viennent troubler le silence du Jumper. McKay croit y déceler une forme de vie, et commence une discussion à sens unique avec cette mystérieuse créature. Il s'agit en fait d'une baleine « extraterrestre ». Cette rencontre lui donne l'idée d'utiliser les propulseurs pour remonter à la surface, McKay se raccorde de nouveau au circuit interne du vaisseau

Zelenka a délimité la zone de recherche, même si celle ci est vaste, elle permettra de commencer les recherches. Weir invite Zelenka à accompagner Sheppard dans la mission de sauvetage.

Rodney, en proie à des douleurs oculaires et à bout de force, entend alors une voix familière. Il se retourne, et là, il découvre Samantha Carter qui se tient à quelques mètres de lui, elle lui assure qu'il va s'en sortir vivant. Stupéfait, il se rapproche prudemment d'elle, en se demandant si la folie le guette. Elle le rassure en lui confirmant qu ‘elle n'est pas réelle. La peur combinée à sa blessure a engendré cette hallucination. Le subconscient de McKay aurait donné corps à Samantha afin de l'aider à surmonter cette épreuve délicate.

En effet, Carter représente l'excellence et en bien des domaines, elle arrive à surpasser McKay. Un débat commence entre Rodney et l'hallucination, afin de percer qui est le plus brillant des deux. McKay ne voit pas Sam comme supérieure à lui et ne conçoit cette hallucination que comme un relent fantasmatique et hédoniste. McKay ébranlé, commence à douter de la réalité qui l'entoure. Samantha lui rappelle quelle est la dure réalité de la situation et se propose de l'aider.

Radek a limité la zone de recherche à cinq kilomètres, toutefois, c'est une zone particulièrement profonde, jusqu'à deux milles mètres. Et le grappin confectionné par Sheppard risque d'être trop court. Il faudrait que le Jumper de secours descende en dessous des trois cent cinquante mètres maximum. Dans cette occurrence, Sheppard propose alors de convertir le bouclier occulteur en bouclier protecteur, même si cela consomme beaucoup plus d'énergie. Sheppard et Weir convient fermement Radek à l'opération malgré sa désapprobation. Conscient de sa responsabilité envers Rodney, Radek se décide finalement a participé à l'opération.

McKay se prépare à activer les propulseurs pour remonter à la surface, conformément à son plan, quand Sam objecte, en narguant du fait que cette manipulation consommera toute l'énergie restante, le condamnant à une mort certaine. Sam lui conseille d'attendre et de donner à son équipe le plus de temps possible pour le secourir. En fait, Sam, avatar de sa conscience s'oppose à un plan aussi hypothétique.

Sheppard et Zelenka en approche de la zone du crash, pénètre dans l'eau. Au même moment, le Jumper en perdition touche le fond, McKay se réjouit déjà d'éviter l'implosion quand Sam l'interpelle, en lui montrant des micro fissures engendrées par le choc sur toute la longueur. L'eau commence à pénétrer dans l'habitacle. McKay plus geniard que jamais, finit par entendre la suggestion de Carter visant à augmenter la pression interne du Jumper pour ralentir la montée des eaux. McKay craint désormais la noyade.

Le Jumper de secours s'enfonce profondément dans l'océan et commence à perdre le signal radio avec Atlantis. A 330 mètres, Zelenka ne capte les signes vitaux de divers animaux marins. Sheppard demande à Zelenka de se presser pour la mise en place du bouclier protecteur.

Samantha propose un moyen de réchauffer l'eau, quand Rodney aborde les sentiments qu'il ressent envers elle. Il reconnaît qu'il a toujours apprécié de travailler avec elle, il se demande à haute voix, pourquoi ça n'a jamais fonctionné entre eux, et Sam à l'instar de sa réalité consciente énumère tous ses défauts : Arrogeant, mesquin, et misérable avec les gens. Il congratule Sam, et lui donne l'accolade. Son subconscient, incarné par Sam, souligne qu'il est inutile de l'embraser ou autres effusions puisqu'elle n'est pas réelle. McKay, fâché, décide de travailler seul et de reprendre son plan de mise en route des moteurs pour sortir de l'océan au grand dam de Sam qui désapprouve totalement. Une fois de plus, il met en cause le pauvre Radek, responsable selon lui de la réparation des Jumpers. Samantha lui dit qu'il devrait faire plus confiance aux gens qui l'entourent, c'est cette défiance qui les empêcher d'être ensemble.

Radek parvient à mettre en route les boucliers, mais l'énergie diminue à grande vitesse, plus que 30 minutes de réserve. Ils dépassent les 1 000 mètres de profondeur.

McKay, tétanisé par le froid, essaie de trouver un moyen de se réchauffer, c'est alors que Carter, l'incarnation de son subconscient, émerge de l'eau telle une naïade, en sous-vêtements, et enlace Rodney sensuellement, ce qui ne manque pas de le réchauffer. Samantha reconnaît qu'elle personnifie le fantasme féminin de Rodney.

Soudainement, McKay a un mouvement de recul, il se dit que Sam, par ses avances, essaie de le ralentir dans l'exécution de son plan, c'est à dire mettre en route les moteurs. Il n'en fait qu'a sa tête et n'écoute absolument pas les supplications du « lieutenant-colonel Sirène ». Il essaie de mettre les moteurs en route, et échoue lamentablement. Rodney a gaspillé beaucoup d'énergie, il ne lui reste plus que trente minutes d'autonomie.

Dans le Jumper de secours, Zelenka marmonne son mécontentement en tchèque, car il n'arrive pas à localiser précisément la position de l'autre Jumper. En revanche, il perçoit une énorme créature, 6 à 8 fois plus grosse que la taille du Jumper. Le bouclier s'effondrera dans douze minutes. Sheppard décide malgré tout d'aller de l'avant car la créature tourne autour de quelque chose.

Rodney, quasiment submergé, est à bout de force. Il s'en prend dans un premier temps à ce qu'il croit être une baleine et dans un second temps, il se fait des reproches afférents à son manque de courage et à son attitude envers Griffin, qui lui, a su se sacrifier, enfin, il reconnaît que son plan était loin d'être judicieux. Carter tente de le réconforter et met tout en œuvre pour ne pas le laisser se noyer. Une fois encore, il témoigne de l'admiration qu'il porte à Sam, pas seulement pour son intelligence, mais aussi pour sa sagesse. C'est donc en toute logique que son inconscient raisonnable a prit les traits de Sam.

Zelenka a enfin localisé le Jumper 6. Sheppard s'empresse de vouloir agripper le vaisseau pour le ramener à la surface à l'aide du treuil fabriqué à cet effet. Mais Radek lui déconseille car le Jumper est rempli d'eau, et ce dernier se disloquerait avant d'arriver à la surface. Sheppard refuse de baisser les bras. Radek réalise qu'il y a la possibilité d'étendre le bouclier entre les deux Jumpers en augmentant sa puissance en coupant les moteurs, ce qui leur permettra de dégager les eaux quelques instants, juste le temps de ramener McKay. Sheppard rapproche alors son vaisseau de l'autre et se pose.

Rodney, surprit par un bruit de métal, s'inquiète. Sheppard entre alors en contact et l'informe que les secours viennent d'arriver, et qu'il faudrait ouvrir le sas pour sortir à leur rencontre. Le colonel lui explique qu'ils ont converti l'occulteur en bouclier et qu'ils l'ont étendu jusqu'à la porte du Jumper. John l'attend de l'autre coté, mais Rodney hésite et ne sait plus réellement différencier le vrai du faux. Il croit un instant à une hallucination et a beaucoup de mal à réaliser que les secours sont bel et bien là pour lui. Sam lui dit qu'il est temps de faire confiance aux autres. Il se décide tout de même à empoigner le dispositif d'ouverture, mais ce dernier n'est plus opérationnel, et se tourne alors sur la poignée de secours, désormais accessible en apnée. Toute l'eau s'évacue, Sheppard découvre alors un McKay mal en point. John et Radek le rapatrient d'un Jumper à l'autre en constatant la tragique disparition de Griffin. Au même moment, l'énorme créature passe au-dessus d'eux, Sheppard met en exergue son rôle prépondérant dans ce sauvetage, car elle leur a montré la position de Rodney.

Ce dernier, en sécurité dans le Jumper qui le ramène sur Atlantis, affirme qu'il savait, inconsciemment que ses amis allaient le secourir. Il lance un dernier regard à l'expression de son subconscient, Samantha. Elle le salue de la main.



0.095 sec
Copyright © 1998-2020 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama