Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Atlantis ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Dial Home Device (DHD) d'Atlantis
Dial Home Device (DHD) d'Atlantis
Dial Home Device (DHD) d'Atlantis
Informations générales

Culture : Lantiens
Type : Contrôle de la porte d’Atlantis

Présentation

Description

DHD est un sigle désignant une technologie appelée Dial Home Device, ce qui littéralement signifie « appareil pour appeler la maison ».

Le DHD d'Atlantis est un appareil indispensable pour contrôler la porte des étoiles d'Atlantis, permettant la composition de coordonnées vers d'autres portes. Sur Atlantis, ce DHD se trouve dans la salle de contrôle, encastré dans la console la plus à l'Est et la plus proche de la passerelle menant vers le bureau du dirigeant de l'expédition Atlantis.

Visuellement, ce DHD se présente sous une forme différente de celle des DHD classiques de la galaxie de Pégase ou de la Voie lactée. De forme hexagonale, il comporte 37 boutons poussoirs de forme triangulaire. Sur 36 de ces boutons sont représentés les symboles présents sur la porte des étoiles. Le bouton situé au centre joue quant à lui le rôle du bouton de validation et ne comporte aucun symbole.

Fonctionnement

Le DHD d'Atlantis contrôle la porte des étoiles d'Atlantis. À noter toutefois que lorsqu'un Jumper active la porte d'Atlantis en utilisant son DHD embarqué, ce dernier prend le contrôle total de la porte et rend par conséquent inopérant le DHD d'Atlantis.

Ce DHD fonctionne de la même manière que les autres DHD de la galaxie de Pégase. Pour contacter une autre porte des étoiles, il faut composer une série de coordonnées en poussant un certain nombre de boutons sur l'appareil, comme un numéro que l'on compose sur un téléphone. Lors de la pression d'un bouton du DHD, celui-ci va s'illuminer et le symbole correspondant sur la porte va parcourir cette dernière avant de se placer sous le bon chevron.

Une adresse standard de porte des étoiles est composée de sept symboles. Six d'entre eux déterminent les coordonnées spatiales de la porte de destination et le dernier représente le point d'origine. Pour ouvrir un vortex, il est donc nécessaire de presser ces sept symboles dans le bon ordre et de valider la combinaison grâce au bouton central du DHD.

Le DHD d'Atlantis étant équipé d'un cristal de contrôle du 8ème chevron, il est en mesure de composer des coordonnées de huit symboles menant à des portes beaucoup plus distantes situées dans d'autres galaxies. D'autre part, le cristal de contrôle principal du DHD peut être retiré, empêchant alors son utilisation et par conséquent l'utilisation de la porte.

Si la série de coordonnées entrée ne correspond à aucune porte active ou que la porte de départ ne dispose pas assez d'énergie pour s'activer, la procédure d'activation échoue et les symboles sélectionnés sur le DHD s'éteignent. À noter qu'il est également possible d'abandonner une procédure d'activation volontairement en pressant le bouton central du DHD d'Atlantis avant que la séquence de symboles ne soit complétée.

À la différence des DHD planétaires, le DHD d'Atlantis n'assure pas l'alimentation en énergie de la porte. Cette dernière est directement reliée au réseau de distribution d'énergie de la cité et le DHD n'assure quant à lui qu'une fonction de contrôle de la porte. De plus, faisant partie des opérations de la porte des étoiles et donc par conséquent des systèmes primaires de la cité, le DHD est prioritairement alimenté en énergie par le système de distribution énergétique d'Atlantis.

De plus, le DHD d'Atlantis est directement relié à l'ordinateur central de la cité. Ainsi, toutes les adresses composées sont sauvegardées dans un fichier mémoire. Toutefois, cela implique également qu'un virus informatique ayant infecté cet ordinateur central peut tout à fait prendre le contrôle du DHD et activer la porte.

Histoire

Ce DHD fut découvert en 2004 par le docteur Rodney McKay qui reconnut immédiatement la technologie. McKay fut également le premier membre de l'expédition Atlantis à se servir de ce DHD, afin de composer les coordonnées de la planète Athos et permettre à l'équipe du colonel Sumner d'y mener une mission de reconnaissance.

Quelques jours plus tard, lorsque l'équipe d'Atlantis décida d'envoyer sur M4X-337 une créature énergivore se matérialisant sous la forme d'une ombre noire, le docteur McKay se servit à nouveau du DHD pour activer la porte. Cependant, une fois la créature dans la salle d'embarquement, le DHD ne répondit plus aux commandes et les Terriens perdirent par conséquent le contrôle de la porte.

Plusieurs mois après, quand McKay découvrit que le brouillard de M5S-224 était en mesure d'alimenter suffisamment la porte des étoiles locale pour établir une connexion avec la Terre, il démonta le cristal de contrôle du 8ème chevron du DHD d'Atlantis afin de le monter sur le DHD de la planète.

Lorsqu'un violent ouragan balaya Lantia et que les Geniis profitèrent de la vulnérabilité de la cité pour la prendre d'assaut, le major Sheppard parvint à remonter en salle de contrôle et à verrouiller le DHD avec son code personnel après avoir activé le bouclier de la porte. Cela permit d'empêcher le débarquement sur la cité d'une compagnie de 60 militaires geniis et handicapa les demandes de renfort des hommes de Kolya.

En 2005, lorsque le colonel Sheppard se transforma en une créature semblable à ce qu'était Ellia, le docteur McKay désactiva le DHD d'Atlantis afin de l'empêcher de s'échapper par la porte.

Par la suite, quand l'expédition apprit que la Confrérie avait posé une bombe sur Atlantis, un programme informatique malveillant et autonome tenta de composer les coordonnées de la Terre sur le DHD d'Atlantis, afin de détourner l'attention des techniciens de la salle de contrôle pendant l'activation d'un transmetteur subspatial. L'E2PZ ayant été déconnecté, la procédure d'activation échoua.

En 2006, lorsque Lucius se rendit sur Atlantis et que sa phéromone rendit tout le personnel fou de lui, Sheppard demanda à McKay de retirer le cristal de contrôle du DHD d'Atlantis. Cependant, Rodney fut incapable de le faire, la phéromone de Lucius altérant son jugement.

En 2007, lorsqu'Atlantis quitta Lantia afin de fuir le satellite réplicateur et se posa sur sa nouvelle planète, le DHD fut reconfiguré en prenant en compte les nouvelles coordonnées de la cité. Un test d'activation de la porte fut ensuite effectué en appelant la Terre.

Quelque semaines plus tard, lorsqu'un virus causa une grave amnésie à l'ensemble du personnel d'Atlantis, le docteur Zelenka fut chargé de retirer le cristal de contrôle du DHD de la cité. Toutefois, lorsqu'il apparut que le remède était une plante pouvant être récoltée sur une autre planète, l'équipe de Sheppard fut incapable de retrouver le cristal de contrôle, celui-ci ayant été caché par le scientifique tchèque qui avait fui à travers la cité armé d'une barre de fer et totalement amnésique.

En 2008, lorsque les compagnons réplicateurs du docteur Weir, alors prisonniers du subespace, retrouvèrent la cité, ils désactivèrent la porte des étoiles ainsi que le DHD afin d'empêcher les Terriens de s'échapper pendant que les Réplicateurs initiaient la procédure d'immersion d'Atlantis. Quelques heures plus tard, quand Koracen parvint à échapper au contrôle des militaires terriens, le Réplicateur désactiva l'alimentation en énergie de tous les systèmes de la cité, à l'exception de la porte des étoiles et du DHD afin de pouvoir s'échapper sur une autre planète.

En 2009, lorsqu'Atlantis sortit d'hyperespace au bord de la Voie lactée durant son voyage de retour sur Terre, Richard Woolsey ordonna la reconfiguration du DHD afin de pouvoir contacter la Terre par la porte des étoiles.


0.031 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama