Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Atlantis ›› Encyclopédie ›› Vaisseaux & véhicules ›› Croiseur de classe Aurore
Croiseur de classe Aurore
Croiseur de classe Aurore
Informations générales

Culture : Lantien
Type : Croiseur de combat

Présentation

Description

Conçus il y a plus de 10 000 ans par les Lantiens, dans leur lutte contre les Wraiths, les croiseurs de classe Aurore sont probablement les plus puissants vaisseaux de guerre jamais rencontrés par les Terriens au cours du programme porte des étoiles.

Équipés d'un arsenal de drones et de boucliers énergétiques extrêmement résistants, ces croiseurs sont capables de détruire rapidement un vaisseau-ruche wraith tout entier, ou encore de parcourir le vide gigantesque séparant deux galaxies à l'aide d'un système d'hypernavigation intergalactique.

Réunis en immenses flottes, ces vaisseaux technologiquement très avancés étaient quasiment invulnérables et constituaient la principale force de la flotte lantienne. Ce modèle de croiseur fut par la suite copié et bâti à grande échelle par les Asurans dans leur guerre contre les Wraiths et les membres de l'expédition Atlantis.

Caractéristiques techniques

Structure

De forme relativement effilée, ces vaisseaux de guerre lantien de classe l'Aurore possèdent une longueur estimée à 3 kilomètres de long pour 500 mètres de large, et peuvent être subdivisés en plusieurs sections :

- La partie frontale, qui renferme notamment la réserve de drones, ainsi qu'une ouverture permettant d'envoyer ces derniers.
- La partie centrale, qui comporte la passerelle de commandement
- La partie arrière, qui abrite le centre de distribution d'énergie, ainsi que les moteurs subluminiques et l'hypernavigation

Ces croiseurs arborant une coque de couleur grise orangée possèdent également une partie annexe placée à tribord de l'appareil et qui est équipée d'immenses relais de communication et de détecteurs.

Ces immenses vaisseaux technologiquement très avancés sont capables d'embarquer un équipage composé d'environ 400 personnes sous les ordres d'un commandant et de son officier en second.

A noter que des échelles permettent aux membres de l'équipage de pouvoir circuler d'un pont à un autre du vaisseau.

Système de traçage

Les croiseurs de classe Aurore construits par les Asurans étaient équipés d'un système de traçage permettant de connaître la position en temps réel de tous les autres vaisseaux du même modèle dans la galaxie de Pégase.

Champs de force

Les couloirs des vaisseau de classe Aurore peuvent être scellés à l'aide de champs de force de sécurité, similaire à ceux présents sur la plate-forme de forage sous-marine lantienne sur Lantia.

Ce système de sécurité permet d'éviter toute dépressurisation dans une partie du croiseur en cas de dégâts au niveau de la coque, ou empêcher qu'un individu non autorisé ne circule librement à bord du vaisseau.

Armement

Drones

Tout comme la plupart des autres vaisseaux lantiens, les croiseurs de classe Aurore possèdent un armement principal constitué de plusieurs centaines de drones. Ces armes extrêmement puissantes sont capables de venir rapidement à bout d'un croiseur wraith et même de détruire un vaisseau-ruche tout entier en une seule salve.

Tiré individuellement, les drones sont également capable de détruire entièrement une cité lantienne similaire à Atlantis, comme ce fut le cas avec la cité des Réplicateurs appartenant à la faction de Niam, ou encore de détruire un autre croiseur de classe Aurore.

Les drones semblent être stockés dans une zone située au centre du vaisseau et sortent par une trappe au-dessus de cette dernière. Ils peuvent être guidés par une personne possédant le gène des Anciens à l'aide d'un fauteuil de contrôle depuis une plate-forme d'armement.

Canons énergétiques

En plus de cet armement de base, les vaisseaux de classe Aurore sont équipés d'au moins 16 canons énergétiques réparties de chaque côté de la structure principale.

Ces armes, bien que moins efficaces que les drones, sont capables de tirer des rafales de rayons à énergie de couleur jaune et d'infliger d'importants dégâts à un vaisseau-ruche ou de détruire un vaisseau Voyageur.

Les canons énergétiques des croiseurs de classe Aurore étaient principalement utilisés par les Réplicateurs, notamment au cours de la bataille en orbite de la planète Asuras.

Défense

Boucliers

Les croiseurs de classe Aurore lantiens sont équipés de boucliers énergétiques extrêmement résistants formant une sorte de bulle autour du vaisseau.

Ils sont notamment capables de contenir de nombreux tirs d'armes à énergie telles que celles qui sont émises par les vaisseaux wraiths ou les vaisseaux-mères réplicateurs, et peuvent résister pendant 4,1 secondes aux pressions et aux températures extrêmes provoquées par l'éruption cataclysmique d'un super-volcan.

Toutefois, ces boucliers reflétant une couleur jaune orangée consomment également une grande quantité d'énergie et sont l'un des premiers systèmes à tomber en panne en cas d'attaque.

De plus, on peut constater que les boucliers des croiseurs de classe Aurore asurans sont particulièrement vulnérables aux rayons à plasma asgards des BC-304, ainsi qu'aux drones tirés depuis un véritable vaisseau de guerre lantien.

Autodestruction

Ces vaisseaux de guerre sont équipés d'un système d'autodestruction permettant de détruire entièrement le croiseur dans une gigantesque explosion, ainsi que tout objet ou vaisseau se trouvant à proximité de ce dernier.

Ce système de sécurité peut être activé à l'aide d'un code détenu par le commandant du vaisseau et utilisé en dernier recours, notamment pour empêcher l'ennemi de emparer des technologies avancées présentes à bord.

Propulsion

Moteurs subluminiques

Les croiseurs de classe Aurore sont équipés de trois propulseurs subluminiques situés à l'arrière de l'appareil et permettent de naviguer sur de courtes distances en espace conventionnel.

Cependant, alimenté par un E2PZ, les moteurs subluminiques des croiseurs lantiens peuvent être modifiés pour atteindre une vitesse maximale de 296 794 km/s, soit 99,99 % de la vitesse de la lumière.

Hyperpropulsion

Pour les trajets de longue distance, les vaisseaux de classe Aurore disposent d'un système d'hypernavigation et sont ainsi capable de voyager en hyperespace à l'aide d'une série de deux modules, abritant chacun quatre réacteurs, placés de chaque côté de la coque arrière du vaisseau lantien.

Toutefois, certains vaisseaux de ce type, tels que l'Aurore, ne possèdent qu'une hypernavigation interstellaire et ne peuvent donc pas traverser le vide séparant deux galaxies.

Toutefois, ce système peut être considérablement amélioré grâce à de nombreux réglages et calculs afin de devenir une propulsion intergalactique, similaire à celle installée à bord des vaisseaux BC-304 terriens par les Asgards.

Alimentation

Les croiseurs de classe Aurore sont alimentés par un puissant centre de distribution d'énergie situé dans la partie arrière de l'appareil et qui est capable de fournir de l'énergie aux vaisseaux de ce type pendant plusieurs milliers d'années.

Cette source d'énergie inconnue peut toutefois être compléter occasionnellement par l'utilisation d'un E2PZ et ainsi fournir une quantité d'énergie encore plus impressionnante.

Modules de stase

Répartis sur plusieurs ponts, les modules de stase permettent aux membres de l'équipage d'être maintenu en vie artificiellement pendant de nombreuses années en cas d'avarie ou de très long voyage à travers l'espace.

Ils sont équipés d'une interface neuronale et plongent les occupants dans un environnement virtuel. Étant interconnectés entre eux, les personnes en état de stase sont capables d'interagir entre elles dans cette réalité virtuelle et restent ainsi virtuellement conscientes pendant leur hibernation.

Communications

Les croiseurs de classe Aurore possèdent un système de communication subspatial capable d'émettre ou de recevoir des messages sur une très grande distance à travers l'espace.

Les communications peuvent ainsi traverser les boucliers lantiens, les particules contenus dans un nuage de cendres volcaniques ou encore être émises depuis l'autre bout d'un système solaire.

Les vaisseaux de guerre sont également capables de projeter un message sous forme d'hologramme à bord d'un autre vaisseau, et ainsi transmettre un message en temps réel à l'équipage d'un autre appareil.

Un système de communication interne du vaisseau, également intercom, peut être contrôler depuis le bras du siège du commandant sur la passerelle, ou depuis le fauteuil de contrôle dans la plate-forme d'armement, ou encore depuis la salle de contrôle auxiliaire, et permet d'émettre un message aux passagers présents à l'intérieur du vaisseau.

Gravité artificielle

Les vaisseaux de classe Aurore sont équipés de la technologie de gravitation artificielle, ainsi que de puissants amortisseurs inertiels qui annulent les G ressentis lors des voyages interstellaires.

Principales salles

Passerelle de commandement

Véritable centre névralgique du vaisseau, la passerelle de commandement forme une salle semi-circulaire dotée d'une verrière panoramique située au centre du croiseur.

Diverses consoles et représentations schématiques du vaisseau sont reparties tout autour de la pièce fournissant des informations générales sur les systèmes primaires et secondaires de l'appareil.

Toutefois, les principaux systèmes du vaisseau peuvent être contrôlés par la pensée depuis le fauteuil du commandant par une personne possédant le gène des Anciens. Une sorte de tablette de couleur blanche sert d'interface entre les influx neuronaux et les systèmes principaux du croiseur.

Deux autres consoles lantiennes sont placés devant le fauteuil du commandant, et renseignent ce dernier sur l'état général de l'appareil.

Salle de contrôle auxiliaire

A l'instar des cités-vaisseaux lantiennes, les croiseurs de classe Aurore sont équipés une salle de contrôle auxiliaire susceptible d'être utilisé afin de piloter le croiseur de classe Aurore, dans le cas où la passerelle de commandement serait devenue inopérante ou détruite.

Plusieurs consoles et moniteurs répartis tout autour de la pièce renseignent les membres de l'équipage sur l'état général du vaisseau et permettent notamment de contrôler l'ouverture et la fermeture des portes, l'activation des champs de force de sécurité et de consulter les détecteurs internes du vaisseau.

Néanmoins, leur utilisation nécessitent toutefois d'être initialisé par un porteur du gène des Anciens avant d'être utilisée par une tierce personne.

Plate-forme d'armement

Cette pièce circulaire abritant un fauteuil de contrôle des Anciens permet de contrôler l'armement du croiseur de classe Aurore, et plus particulièrement les drones. Néanmoins, on ignore complètement si le fauteuil est susceptible de contrôler d'autres systèmes du vaisseau, tels que la propulsion ou les systèmes de survie.

Salle de détention

Les croiseurs de classe Aurore possèdent à leur bord des cellules de prisonniers, dont l'aspect peut varier d'un vaisseau à l'autre. Néanmoins, ces cellules relativement sommaire sont toutes équipés d'un champ de force et disposent d'au moins d'un banc ou une couchette pour la personne enfermée à l'intérieur de cette dernière.

Hangars

Les croiseurs de classe Aurore sont équipés d'au moins trois hangars pressurisés, permettant à des petits vaisseaux tels que les Jumpers de pouvoir accoster à bord de ces derniers.

Quartiers personnels

Les croiseurs de classe Aurore pouvant opérer de longues périodes à travers l'espace, ces vaisseaux sont équipés de quartiers d'habitations réservés aux membres de l'équipage, ainsi que des appartements privés pour le commandement du vaisseau.

Histoire

Les croiseurs de classe Aurore furent construits par les Anciens il y a plus de 10 000 ans, probablement dans le but de lutter contre les Wraiths, qui envahirent de plus en plus de mondes à travers la galaxie de Pégase. Ces immenses vaisseaux de guerre furent déployés en grand nombre afin de protéger la cité d'Atlantis et ses habitants contre cet ennemi impitoyable et très nombreux. Néanmoins, lorsque les Lantiens décidèrent d'abandonner leur projet de création d'armes nanotechnologies sur Asuras, ces derniers envoyèrent une flotte constituée d'une dizaine de croiseurs de classe Aurore pour mettre fin à leur expérience scientifique.

Rassemblés en immenses flottes, ces vaisseaux étaient très puissants, mais convaincus de l'invulnérabilité de leurs croiseurs, les Lantiens envoyèrent ces derniers de plus en plus dans les territoires contrôlés par les Wraiths. Ainsi, au bout de plusieurs mois, les Wraiths parvinrent à prendre possession d'au moins trois croiseurs de classe Aurore chacun d'entre eux alimentés par un E2PZ et réussirent alors à s'emparer des précieux générateurs lantiens. Ils utilisèrent alors l'énergie des E2PZ pour alimenter un avant-poste de clonage et renversèrent ainsi le cours de la guerre à leur avantage en seulement quelques mois.

Cependant, au cours de la guerre contre les Wraiths, de nombreux croiseurs de classe Aurore furent détruits ou sérieusement endommagés par les vaisseaux wraiths, d'autres furent complètement abandonnés à travers l'espace ou à la surface de certaines planètes. Ainsi, lorsque la guerre ne semblait avoir aucune issue favorable pour les Lantiens, les membres du Haut conseil d'Atlantis déclenchèrent alors l'évacuation finale de la cité vers la Terre par la porte des étoiles et ordonnèrent à tous les vaisseaux de guerre de rejoindre ce monde en hyperespace.

Plusieurs siècles plus tard, en l'an 2005, lorsque le docteur McKay installa l'E2PZ découvert en Égypte sur Atlantis, les membres de l'expédition Atlantis captèrent la balise subspatial d'un croiseur de guerre lantien à la dérive appelé Aurore situé en bordure de la galaxie de Pégase. Toutefois, après s'être téléporté à bord, ils furent stupéfaits de découvrir que l'équipage de ce vaisseau avait pu survivre à l'intérieur de caissons de stase pendant plus de 10 000 ans et décidèrent de se connecter au réseau neuronale de ces modules pour entrer en contact avec les Lantiens.

Cependant, quelque temps plus tard, les membres de l'équipe réalisèrent qu'un Wraith avait également infiltré l'environnement virtuel des modules de stase de l'Aurore pour tenter d'obtenir des informations techniques sur le système d'hypernavigation lantienne. Au moment où deux croiseurs wraiths se dirigeaient vers la position de l'Aurore, le commandant donna les codes d'autodestruction du vaisseau au colonel Sheppard. Ainsi, le croiseur lantien fut entièrement pulvérisé dans une gigantesque explosion, détruisant par la même occasion les deux vaisseaux ennemis qui se trouvait à proximité.

Quelques mois plus tard, en l'an 2006, les membres de l'expédition Atlantis firent la découverte d'un vaisseau de guerre lantien baptisé Hippaforalkus entreposé dans un hangar souterrain sur la planète Taranis. Toutefois, suite à la suite de l'éruption imminente d'un super-volcan, ces derniers décidèrent d'embarquer les survivants du peuple taranien à bord du vaisseau lantien, le temps que le docteur McKay puisse réparer ses moteurs subluminiques. Rebaptisé Orion par le lieutenant-colonel Sheppard, ce vaisseau permit à l'équipe de s'enfuir in extremis de la planète en effectuant un bond hyperspatial quelques secondes après l'éruption cataclysmique.

Quelques semaines plus tard, suite à la brève alliance entre Atlantis et la ruche de Michael, l'Orion fut sollicité en même temps que le Dédale pour intercepter deux vaisseaux-ruches se dirigeant vers la Terre. Après plusieurs heures de voyage, l'Orion fut pris en plein cœur d'une bataille spatiale à la lisière de la galaxie de Pégase et parvint néanmoins à détruire un des deux vaisseaux-ruches. Cependant, le croiseur lantien ayant gravement endommagé par les tirs ennemis, de multiples explosions secondaires retentirent à bord de ce dernier, qui finit par s'éteindre quelques instants plus tard avant d'avoir pu détruire le second vaisseau ennemi.

Quelque temps plus tard, en l'an 2007, plusieurs membres du peuple des Voyageurs, dont Larrin, découvrirent un croiseur de classe Aurore à la dérive depuis plus de 10 000 ans et décidèrent de s'en emparer pour agrandir leur flotte. Toutefois, étant incapable de le piloter, ces derniers capturèrent le lieutenant-colonel Sheppard pour les aider dans cette tâche. Après une prise de contrôle temporaire du vaisseau par Sheppard, suivie d'une attaque de la part des Wraiths, les Voyageurs parvinrent à créer une interface de contrôle en reconfigurant les systèmes préalablement initialisés par le militaire terrien et furent ainsi capables de piloter le croiseur de classe Aurore à travers l'espace.

Entre-temps, suite à la tentative d'invasion d'Atlantis par les Réplicateurs, ces derniers commencèrent à bâtir une importante flotte de croiseurs de classe Aurore à la surface de leur planète-mère dans le but d'attaquer la Terre. Effrayés par la construction rapide et soudaine de ces vaisseaux, la CIS ordonna au colonel Ellis, à bord de l'Apollo, de lancer une frappe préventive sur Asuras et de détruire ces chantiers de construction à l'aide de 6 ogives nucléaires mark 9 dans l'espoir d'éliminer temporairement la menace. Bien que la mission fut un succès, les Réplicateurs bâtirent par la suite une nouvelle flotte de croiseurs dans le but de détruire les Wraiths.

Toutefois, au bout de plusieurs semaines, les Asurans changèrent de stratégie et commencèrent à utiliser leurs vaisseaux-mères pour annihiler des mondes humains de la galaxie de Pégase pour réduire la taille de la réserve alimentaire des Wraiths. Cependant, peu de temps après la destruction d'une réplique de la cité d'Atlantis par un croiseur de classe Aurore asuran, les doubles réplicateurs des membres de l'équipe du colonel Sheppard parvinrent à entrer en contact avec les véritables membres de l'expédition pour leur transmettre un dispositif de traçage des vaisseaux-mères réplicateurs et ainsi connaître de l'ensemble de leurs vaisseaux à travers la galaxie.

Ainsi, les membres de l'équipe Atlantis étant capables de prévoir les déplacements des vaisseaux ennemis, les équipages du Dédale et de l'Apollo lancèrent des embuscades contre les croiseurs de classe Aurore et parvinrent à détruire six d'entre eux à l'aide des rayons à plasma asgards.

Toutefois, une semaine plus tard, incapables de comprendre la manière dont les Terriens pistaient leurs positions, les vaisseaux réplicateurs se rassemblèrent autour de leur planète-mère pour développer une nouvelle stratégie. Les Terriens furent alors capable de négocier l'aide de 7 vaisseaux-ruches et de 7 vaisseaux Voyageurs, dont un croiseur de classe Aurore, pour les aider à lutter contre la flotte asuran pendant que le docteur McKay puisse mettre son plan à exécution. Après s'être rejoint à un point de rendez-vous, la flotte de la coalition Wraiths-Atlantes-Voyageurs sortirent de l'hyperespace en orbite d'Asuras et repoussèrent les attaques des croiseurs de classe Aurore asuran.

Au cours de la bataille, plusieurs vaisseaux-mères réplicateurs furent détruits ou gravement endommagés par les vaisseaux alliés. Un croiseur asuran parvint à détruire un vaisseau voyageur grâce ses canons énergétiques tandis qu'un autre fut pulvérisé par les drones lancés depuis le croiseur lantien piloté par Larrin et le colonel Sheppard. Quelques minutes après le début de la bataille, les nanites constituant les réplicateurs furent attirées à la surface de la planète, laissant les croiseurs complètement inerte et sans défense. Néanmoins, ces derniers furent complètement pulvérisés au moment de l'explosion de la planète-mère réplicateur.

Quelques temps plus tard, le docteur Weir et les derniers membres de la faction de Niam se rendirent au sein du champ de débris planétaire à bord d'un croiseur de classe Aurore pour s'assurer de l'anéantissement d'Oberoth et des autres Asurans. Ils firent atterrir par la suite leur croiseur à la surface d'une planète inhabitée de la galaxie de Pégase pour accomplir leur Ascension. Néanmoins, suite au transfert de la conscience des Réplicateurs dans le subespace, ce croiseur demeure complètement abandonné à la surface de ce monde isolé.

Plus tard, en l'an 2008, lors de l'activation du dispositif Attero par les Vanirs, le croiseur de classe Aurore Voyageur fut entièrement détruit au moment de l'explosion de la porte des étoiles à la surface d'une planète en même temps qu'un autre vaisseau voyageur. Suite à la disparition du dernier croiseur de classe Aurore lantien connu, on ignore complètement si d'autres vaisseaux de ce type demeurent quelque part dans la galaxie de Pégase, ou d'autres régions de l'Univers, abandonnés à travers l'espace ou posés à la surface d'un ancien avant-poste des Anciens.


0.040 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama