Charte       Aide       Recherche       Membres       Calendrier

Bookmark and Share Abonnez-vous à SGF Suivez SGF sur Twitter Rejoignez-nous sur Facebook

7 Pages  Aller au dernier message lu sur ce sujet Reply to this topicStart new topicStart Poll

> SG-U saison 3 : La galaxie de tous les dangers
post Jeudi 12 Décembre 2013 10h29
| Message #1


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Comme promis, je vais m'atteler à la publication de ma version de SG-U intégrant bien sûr mon propre spin-off de SG-Com. En réalité, j'ai même plutôt l'intention de faire évolué la franchise selon mon point de vue, une sorte d'évolution de la franchise Stargate à ma sauce. Cette fois-ci, je continue SG-U là où la saison 2 nous avait laissé. Donc contrairement à SG-Com, je vais reprendre les personnages et le caractère de ces derniers et les faire évoluer selon mes envies avec notamment ma conception personnelle de la mission finale du Destiné sans trahir le style imposé par les deux saisons. SG-U évoluera en 3 saisons de 13 épisodes chacun et j'espère publier un épisode par mois en moyenne.

Stargate SG-U saison 3 : L'équipage du Destiné se réveille découvrant que la nouvelle galaxie n'a pas permis de fuir les menaces qu'il avait rencontré par le passé. Sans moyen de communication avec la Terre, ils devront se trouver des alliés s'ils veulent survivre.

Objectif : Ici, je cherche principalement à étoffer mon univers dynamiser par SG-Com. Je cherche également à reprendre une oeuvre afin de m'inspirer de l'impulsion plus noire et plus psychologique de la série SG-U afin d'accroître ma capacité à faire gagner de la profondeur à mes personnages.

Voici le détail des chapitres de SGU :

Episode 1 : Réalité non conforme - 1ère partie - 2ème partie


L'équipage se réveille après un millénaire de stase tandis que le Destiné dérive dans l'espace intergalactique. La Terre ne répond pas et Eli est introuvable.


Episode 2 : Abordage 1/2 - 1ère partie - 2ème partie

Rush et Eli doivent gérer l'abordage des aliens bleus seul. On découvre très vite qu'Eli a vécu seule dans le vaisseau pendant 3 ans et qu'il a fait pas mal de découverte.


Episode 3 : Abordage 2/2 1ère partie - 2ème partie

Le colonel Young et ses hommes tentent de reprendre les commandes du Destiné. Chloé découvre qu'un lien la lie toujours aux aliens bleus.


Episode 4 : Entente difficile : 1ère partie - 2ème partie - 3ème partie

L'équipage du Destiné et les Nakais tentent de s'entendre et de récupérer des vivres sur une planète étrange.


Episode 5 : Civilisation perdue : 1ère partie - 2ème partie

L'équipage du Destiné découvre les ruines d'une civilisation technologiquement avancée. Il ne tarde pas à découvrir l'origine de l'extinction de cette dernière.


Episode 6 : Implantation hasardeuse : 1ère partie - 2ème partie

Alors que l'équipage explore de nouvelles zones du vaisseaux, ils font de très surprenante découverte. TJ découvre que sa maladie évolue beaucoup trop rapidement. Rush tente d'incorporer de nouvelles technologies sur le Destiné contre l'avis d'Eli.


Episode 7 : Black Hole : Complet

Le Destiné est piégé gravitationnellement par un trou noir, c’est une course contre la montre qui s’opère pour l’ équipage qui ne peut s’en remettre qu’à lui-même.


Episode 8 : Plein feu : 1ère partie - 2ème partie

L’intelligence artificiel du vaisseau veut tuer l’équipage du Destinée en passant par une étoile bleue.


Episode 9 : Vaisseau fou : 1ère partie - 2ème partie

Le Destiné et la flotte Nakai subissent les assauts d'un poseur de porte commandé par l'alliance lucienne.


Episode 10 : Contact Terre : 1ère partie - 2ème partie

Les pierres de communications fonctionnent de nouveau permettant à l'équipage d'entrer en contact avec la Terre. Ils découvrent avec surprise que la Terre a subi l'attaque d'une race inconnue et que le programme porte des étoiles n'est plus top secret. Rush est bien décidé à réhabiliter Ginn et Amenda Perry tandis que Scott découvre durant son jogging quotidien une porte menant dans une pièce non mentionné dans les plans du vaisseau.


Episode 11 : Nom de code Enterprise : 1ère partie -2ème partie

L'équipage du Destiné découvre avec surprise un vaisseau endommagé commandé par un équipage venant de Novus.


Episode 12 : Généalogie : 1ère partie - 2ème partie - 3ème partie - 4ème partie

Le capitaine Scott fuit avec son équipe une race extraterrestre avancée mais alors qu'ils veulent regagner le Destinée, ce dernier n'est pas accessible puisque sa porte est déjà connecté à une autre planète. Face à l'urgence, Scott ordonne d'évacuer vers une autre porte accessible, cependant les coordonnées intriguent Volker.

Episode 13 : Retour en enfer : 1ère partie - 2ème partie - 3ème partie - 4ème partie

Le SG-C termine les préparatifs pour se connecter à la porte du Destinée. Au même moment, les drones refont leur apparition.

Ce message a été modifié par Spyce le Vendredi 12 Août 2016 12h14



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
moy
post Jeudi 12 Décembre 2013 21h31
| Message #2


Général

****

Groupe : Members
Messages : 2882
Membre n° 16091
Inscrit : 03/11/2009
Actif : 11 Déc 2017, 08h11

Pays: Suisse
Sexe: Masculin



Un peu beaucoup de fautes de français dans une présentation... Mais je suis plutôt intrigué par le concept: 1000 ans se sont passés, ok ça c'est intéressant. Mais les Nakai sont encore là??? ça c'est étrange. Ils suivent le Destiny depuis plus de 1000 ans?
Quelle patience...



Projets SG où je donne un coup de main: Stargate IDA et Stargate AWAKENING

Moi, un enfoiré? Fouteur de merde, ironique, méchant, intolérant et sadique? Nooooon... Enfin... euh...
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
Zap
post Vendredi 13 Décembre 2013 10h15
| Message #3


Champion des pronos rugby 2013 et 2014

Group Icon

Groupe : Rédacteurs
Messages : 4870
Membre n° 9783
Inscrit : 06/03/2007
Actif : 13 Déc 2017, 19h22

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE (moy @ Jeudi 12 Décembre 2013 21h31)
Un peu beaucoup de fautes de français dans une présentation... Mais je suis plutôt intrigué par le concept: 1000 ans se sont passés, ok ça c'est intéressant. Mais les Nakai sont encore là??? ça c'est étrange. Ils suivent le Destiny depuis plus de 1000 ans?
Quelle patience...

A priori, vu le nom de l'épisode (Réalité non conforme) et vu le descriptif du second épisode, où Eli explique qu'il a attendu 3 ans (et pas 1000) on peut imaginer une sorte de réalité alternative ou parallèle dans le premier épisode...ou un truc du genre. wink.gif



Membre fondateur des "Anti-7-cités d'Atlantis"

L'A7CA est universelle. Elle est omniprésente. Elle est avec nous ici, en ce moment même. Tu la vois chaque fois que tu regardes par la fenêtre, ou lorsque tu allumes ton ordinateur pour aller sur internet. Tu ressens sa présence, quand tu pars au travail ou quand tu vas sur le Chat de SGF. Elle est le monde, qu’on superpose à ton regard pour te forcer à voir sa vérité.

"In the quote of the serie we trust"
Ce membre is OfflinePM
Quote Post Top
post Vendredi 13 Décembre 2013 14h27
| Message #4


Premier Lieutenant

*

Groupe : Members
Messages : 74
Membre n° 18780
Inscrit : 22/06/2011
Actif : 25 Sep 2016, 09h23

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE
A priori, vu le nom de l'épisode (Réalité non conforme) et vu le descriptif du second épisode, où Eli explique qu'il a attendu 3 ans (et pas 1000) on peut imaginer une sorte de réalité alternative ou parallèle dans le premier épisode...ou un truc du genre. wink.gif


A mon avis cela ressemble plus à une réalité virtuelle comme lors que Rush était avec Amanda.
Sinon c'est intéressant comme début d'histoire, maintenant faut attendre le 1er épisode pour en juger
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 13 Décembre 2013 14h41
| Message #5


Lieutenant Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 537
Membre n° 18722
Inscrit : 04/06/2011
Actif : 13 Sep 2015, 17h51

Pays: France
Sexe: Masculin



Ou encore peut être une simulation crée par le Vaisseau Ancien pour étudier le comportement terrien lorsque ce peuple est face à une situation extrême . Enfin je dis ça mais je me tais juste au cas où .
Si vous avez lu son ancienne fic alors vous pourrez tout comprendre sur la saison 3 .

Valdu aura raison c'est sûr tout comme moi ! Après c'est l'auteur qui présente sa fic et qui va nous expliquer les événements

Ce message a été modifié par Eaglestorm78 le Vendredi 13 Décembre 2013 14h43
Ce membre is OfflinePM
Email PosterMSN
Quote Post Top
post Lundi 16 Décembre 2013 00h51
| Message #6


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Oh, et j'ai pas vu vos commentaires, c'est étrange, d'habitude, j'ai une notification.

Bref ! Et bien pour dire vrai... euh... bah vous le saurez samedi. cette semaine, j'effectue une dernière correction sur l'épisode. je donne bien sûr ma version de SGU et je prends surtout en compte tout les points scénaristiques créer par les auteurs dans les deux saisons et selon moi, beaucoup d'éléments étaient à détailler dans SGU et cela dès le premier épisode. je regrette juste que les auteurs n'aient pas eu le justesse des choses pour rendre l'histoire plus vivante.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 21 Décembre 2013 01h06
| Message #7


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 3

Episode 1, première partie



******************************************************************

Le Destiné, un vaisseau des Anciens, envoyé il y a 10 millions d'années, afin d’explorer les confins de l'univers. Suite à une attaque, le docteur Nicolas Rush a décidé d'établir un passage entre la base Icare et l'adresse à neuf chevrons. Le vaisseau fut découvert en mauvais état et son équipage de fortune en proie à des conflits internes et la peur de ne jamais revoir son monde d’origine. Des conflits existent entre certains membres, d'autres sont devenus des amis ou bien plus encore. Un signal remontant à l'aube des temps a été retrouvé dans la base de données trahissant l'existence d'une intelligence alors que l'univers n'avait que 360 000 ans. Le vaisseau s'est fais attaquer à plusieurs reprises, d'une part par des aliens bleues qui veulent se l'approprier et d'une autre part, par une intelligence artificielle sous forme de drones automatique qui veulent tout simplement les anéantir. Malgré les nombreuses batailles, Eli, un geek un peu rondouillet, à proposer de plonger l'équipage en stase pendant plus de trois ans afin de parvenir sans encombre dans la prochaine galaxie. L'ennui, c'est qu'un module de stase ne fonctionnait pas le contraignant à rester pour le réparer avant qu'il ne meurt.

Le vide spatial est étonnamment profond. Sur Terre, il n'y a pas un millimètre sans que l'on puisse voir quelques choses d'intéressant. Dans l'espace, il faut parfois parcourir des années lumières pour voir ne serait-ce qu'un bout de caillou qui ferait jubiler le plus stoïque des exobiologistes. C'est dans ce contexte que l'on est, un univers sombre, froid et vide. Le Destiné avançait dans le vide intersidéral, dans une zone de l’univers complètement inconnue, à la lueur des milliards d'étoiles lointaines que l'on pouvait aisément apercevoir. Son inertie le laissait glisser de façon plutôt harmonieuse et fluide, son allure était modérée bien que sa vitesse dépasserait le plus rapide des vaisseaux officiels de la Terre. L'aspect vieilli du vaisseau trahissait son âge bien avancé, à la surface de la coque, on pouvait apercevoir des zones ouvertes sur l'espace mais protéger par un champ d'énergie à l'aspect orangeâtes. Le vaisseau était bien vide, plonger dans le noir des plus total. Pourtant, il se mit à se réveiller après un bien long sommeil, laissant peu à peu l’équipement de vie se réactiver, on pouvait voir ici et là des jets d'airs redonner vie à la structure. La chaleur augmentait degrés après degrés laissant tout de même les couloirs plonger dans l’obscurité. A l'écart, on y trouvait de nombreuses chambres de stase. L'équipage y était piégé depuis un temps indéterminé. Ce fut la capsule du colonel Young qui se réactiva en première, le champ qui le contenait s’évanouit laissant l’être humain reprendre doucement vie. Il releva, dans un premier temps, la tête, puis la porte s'ouvrit, et le colonel fit ses premiers pas, un peu difficilement. Il était un peu sonné tout en ayant un mal de crâne effroyable, il déambulait sans trop savoir où il était mais ayant quand même conscience qu’il était seul. Pourtant, quelques minutes plus tard, une autre capsule se réactiva, celle du docteur Rush. Le scientifique en chef sortit à son tour regardant ses mains, il se plaignait également de maux de tête. Le colonel Young fut le premier à s'exprimer :


- Rush, vous allez bien ?

- Oui, je pense que oui, dit-il un peu essoufflé. Qu’est-ce que vous faites ici ?

- Je suis là pour la même raison que vous, lança Young cherchant à rafraîchir la mémoire de son camarade. Calmez-vous Rush, vous n'avez pas fais un marathon. Vous avez vu, on est les deux seuls réveiller, constata Young. Je me demande pourquoi il n’y a que nous.


Young regarda le module où devait se trouver Eli, il n'y avait personne. La panique le prit, il saisit sa radio et entreprit un contact avec le jeune homme mais aucune réponse ne fut donnée à ses multiples appels. Rush estimait qu'il était trop tôt pour émettre des constatations.


- Pourquoi sommes-nous les seuls réveiller ? Demanda Young regardant autour de lui avec un ton beaucoup plus alarmiste.

- Nous sommes les derniers à être entré en stase, peut être que le vaisseau a souhaité nous réveiller en premier, dit Rush donnant l’explication la plus probable qui se présentait à son esprit.

- Allons-voir en salle de commande, s'exclama Young, je vais chercher Eli, il a du se réveiller en premier.


Les deux hommes parcoururent les couloirs ensemble. Mais à l’une des intersections, Rush expliqua qu’il était plus logique de se rendre dans la salle de commande. Sans aucune réponse, Young continua dans sa course laissant Rush faire ce qui lui chantait. La pénombre envahissait le vaisseau, laissant les deux humains dans une angoisse inquiétante. Rush finit par atteindre l'un des moniteurs de la salle de commande. Ses premières constatations étaient sans appel, les commandes étaient lentes et les applications défilaient comme sur ces ordinateurs tout publics qui rament lorsque la mémoire sature ou qu’un virus vient gâcher la fête. Rush trahit son mécontentement par une grimace dont il connait parfaitement les secrets. Il exprima son désagrément auprès du colonel par radio, ce dernier s’en moquait comme de l’an 14. Une seule obsession le motivait, retrouver Eli. Pour cela, il s’était rendu dans ses quartiers, saisissant une arme de poing et une lampe torche pour ensuite continuer son exploration aussi nerveusement que paniqué. Plus le temps défilait, et plus l’absence d’Eli se faisait remarquer dans son esprit. Dans un premier temps, il pensa rejoindre la passerelle, pour lui il serait logique d'y retrouver Eli, le génie aurait pu s’empresser d’atteindre les commandes principales du vaisseau dès son réveil. Mais là, le jeune homme n'y était pas. L'inquiétude montait davantage, son regard trahit son état. Rush exprima l’intérêt de la salle du siège de contrôle, si Eli n’avait pas pu réparer sa capsule de stase, il aurait pu décider de stocker sa conscience pour survivre malgré sa mort physique. Là encore Rush manqua de tact mais suscitant tout de même la curiosité maladif de Young dans sa quête. Le colonel courra alors vers la sale du siège de contrôle mais là encore pas de trace du jeune homme. Le militaire ne savait pas s’il devait se réjouir ou paniqué d’avantage. Rush proposa comme idée de rejoindre la navette, Eli aurait pu choisir de s'y installer dans l'hypothèse que son module ne puisse y être réparé et transformer la navette comme radeau de sauvetage. Young approuva l'hypothèse et courut très rapidement dans la zone espérer, recherchant probablement l’espoir qui lui faisait tant défaut. Cette option était plus réjouissante. Mais là encore, pas de trace du jeune homme. La panique envahit Young, il regarda dans la salle d'embarcation, dans le mess, mais rien, pas d'Eli, Mais où pouvait-il bien être ?

Bien en retrait, les modules de stase de Greer, de Camille, de Chloé, de Scott et de TJ se désactivèrent en même temps. Tj tomba à genou dès sa sortie, elle avait du mal à respirer et ses membres semblaient comme engourdi, de léger tremblement l’envahissait, ces effets n’étaient pas sans l’inquiéter. Chloé avait des nausées et se couvrait la bouche peut être en espérant retenir ce qui pourrait en sortir, tandis que les autres ne montraient aucun symptômes apparent. Le lieutenant Scott se pencha sur son aimé et lui demanda si elle allait bien, c’est autant pour la rassurer que se rassurer lui-même qu’il agissait ainsi.


- J’ai envie de gerber, répondit Chloé. C’est pas la grande forme.


Le sergent Greer, ne voyant pas son supérieur, appela le colonel Young par radio, ce dernier répondit tout de suite. Le haut gradé expliqua que seul lui et Rush étaient sortis de stase, et que pour le moment ils n'avaient trouvé aucune trace d'Eli. Malgré les nausées, Chloé prit la radio de Greer et demanda comment cela pouvait être possible. Le colonel lui demanda de reprendre son calme alors que lui-même n’était pas des plus apaisés, il demanda à Scott et à Greer de le rejoindre en salle d'embarcation.


- TJ, tu veux bien rester sur le pont des chambres de stases ? Demanda Young. Notamment, ceux qui nous ont précédé dans les chambres de stase. Je suis prêt à parier qu'ils seront les prochains sur la liste.


Elle confirma au colonel qu'elle le fera, Camille proposa de rester avec elle car l'infirmière était un peu affaiblie suite à sa sortie de stase. Young demanda si elle allait bien, les dire de Camille trahissaient les faiblesses que laissaient paraître l’infirmière. TJ lui répondit que « oui » et qu'il était probable qu'elle souffre d'effet secondaire à la stase. Chloé demanda en quoi, elle pouvait se rendre utile. Rush se saisit de la radio et s'exclama énergétiquement :


- Chloé rend toi sur la passerelle, j'ai des baisses de puissance et les données, que j'ai,
semblent incohérentes. Si tu pouvais déterminer notre position ça serait encore mieux.

- Qu'avez-vous trouvé ? Demanda Young par radio.

- Pas grande chose, je vous le dirais quand j'en saurais plus, dit Rush qui repose sa radio très vite.


Chloé embrassa Scott et partit vers la passerelle, tandis que Greer et le lieutenant partaient rejoindre le colonel. Camille aida TJ à se déplacer, la laissant s’appuyer sur son épaule.


- Est-ce que ça va ?

- J'ai des fourmis partout, dit-elle les larmes aux yeux.

- Qu'y a-t-il ? Demanda Camille tournant sa tête afin de la regarder droit dans les yeux.

- Ça ressemble à la SLA, dit l'infirmière partant en sanglot.


Camille la serra dans ses bras, elle était vraisemblablement touchée par l'inquiétude de son ami. Elle tenta de la rassurer, il était probable que cela ne soit qu'un effet secondaire de la stase et qu'elle n'avait pas à s'inquiéter. TJ répondit par un hochement de la tête mais son inquiétude se lisait sur son visage.


- Vous avez dis que cela s’était déclenché bien dès année après votre arrivé sur Novus, s’exclama Camille. Là c’était comme si seulement quelques mois s’étaient écoulés, ça ne peut donc pas être ça.

- Vous avez probablement raison, je m’inquiète pour rien, répondit TJ séchant ses larmes avec ses mains.


Greer et Scott arrivèrent à la salle d'embarcation afin de rejoindre le colonel penché sur la console de la porte. C’était une position que le colonel Young n’avait pas l’habitude de prendre, celle du technicien mais la faiblesse des effectifs justifiaient en soit ce rôle.


- Vous avez trouvé quelques choses mon colonel ? Demanda Scott.

- J'ai envoyé tout les kinos que je pouvais pour retrouver Eli, mais toujours rien.

- Il n'y a plus de lumières, on dirait, constata Greer regardant autour de lui.

- Brillante déduction, s'exclama Young relevant les yeux puis refixant sur l’écran. La moitié du vaisseau ne répond pas comme il devrait.

- Ça veut dire quoi ? Demanda Greer.

- Que l'on doit s'en remettre à Rush et Chloé pour le moment, s'exclama Young lâchant les commandes de la salle d'embarcation. Il n'y a pas de portes des étoiles accessibles en tout cas, et de toute manière, la notre ne semble pas répondre.


Rush regarda attentivement les programmes, il chercha la moindre information qui pourrait l’informer sur leur situation actuelle notamment en matière d’énergie, il s’agissait, pour lui, de sa priorité. Chloé fit de son côté plusieurs diagnostiques sur la passerelle, notamment leur position. Elle se saisit de sa radio et appela le docteur :


- Vous avez vu les relevés ?

- Les réserves sont au plus bas, constata Rush froidement.

- Oui, si c'est le cas...

- ça veut dire qu'Eli s'est trompé dans ses calculs ou que nous avons consommé plus d’énergie que prévu.

- On ne sait pas ce qui s'est passé, dit Chloé.

- Oui, mais on s’est où ça nous a mené.


Très vite, Rush comprit l'état de leur situation qui devint subitement très dramatique, il imagina déjà les pires scénarios possible, son côté pessimiste prit très vite le dessus, pourtant un espoir subsistait encore alors il se hâta à la tâche cherchant toujours et encore dans les programmes du Destiné. Young avait entendu la conversation par radio, il voulait en savoir plus tandis que Rush voulait rester dans son silence. Devant l’insistement du colonel, il expliqua que les éléments qu'il recevait, allait à l’encontre de ce qu’il croyait possible.


- Je ne veux pas de blabla Rush, je veux des faits, rétorqua Young dans sa radio.

- Rush, il faut lui dire, expliqua Chloé à la radio. Il n'y a pas d'erreur.

- Pas pour le moment, répondit Rush reposant sa radio très nerveusement sur la console.

- Bon, on se rejoint sur la passerelle, et tout le monde, dit Young. C'est également votre cas Rush.


Le docteur se frotta le visage, ainsi que la barbe, la décision de Young le désopila et surtout cela l’agaçait du plus au point. Il estimait que les discours n’avaient pas leur place et qu’il ne fallait pas perdre de temps. Sous une dernière demande agaçante de Young, il se résigna à quitter la salle. L'ensemble du personnel déjà réveillé rejoignit la passerelle où Chloé les attendait. TJ semblait encore faible et commença à faire quelques pas afin d’obéir à l’ordre de son supérieur. Camille Wray resta donc à ses côtés près à n'importe quel moment à la rattraper si elle venait à perdre l'équilibre, elle était très protectrice, un peu comme une mère.

Bien des minutes plus tard, tout le monde était réuni, Rush fut le dernier à arriver ce que Young ne manqua pas de lui faire remarquer.


- Et bien, maintenant que l'on est tous réuni, on va pouvoir parler et perdre notre temps, rétorqua Rush sur un ton bien décondensant. Ensuite, je repartirais pour essayer de nouveau nous sortir du pétrin.

- Chloé, qu'est-ce qu'il raconte ? Demanda Young.

- Eli a sous-estimé dans ses calcules l'influences gravitationnelles des étoiles, le voyage a donc demandé plus d'énergie que prévu.

- Les simulations sur Terre semblaient pourtant parfaitement coller, rappela Camille. Alors qu'est-ce qui a cloché ?

- Notre génie en maths a tout simplement sous-estimé l'énergie et la masse de certaines étoiles, dit Rush.

- Eli ne pouvait pas le savoir, répondit Chloé. Les détecteurs n'avaient pas révélé l'ensemble des masses solaires et des astres mourant comme les étoiles à neutron ou encore les trous noirs.

- Et maintenant, on en est où ? Demanda Young.

- Comme vous pouvez le voir, nous ne sommes plus en VSL et nous n'avons qu'une journée d'énergie ou peut être deux, répondit Rush. Maintenant fin de l'histoire, je retourne travailler et peut être qu’on vivra trois jours.

- Vous pouvez faire quelques choses avec deux jours d'énergies ? Demanda Scott.

- Tant qu'il y a de l'énergie, il y a de l'espoir, dit Greer

- Pour le moment, je ne peux rien promettre, mais si on m’interrompe tout le temps, c’est sûr que je n’y arriverais pas.


TJ regarda Chloé et constata qu'il y avait autre chose, elle le vit dans le visage de la jeune femme. Les deux femmes se connaissent bien maintenant, elles pouvaient aisément interpréter les signes gestuels de l’autre.


- Tu as découvert autre chose ? Demanda TJ à Chloé.

- Et bien. Le vaisseau est sorti de VSL depuis déjà pas mal de temps, il prend en compte nos ressources et nos besoins, c'est pour ça qu'on est sorti de stase.

- Il s'est écoulé combien de temps depuis notre mise en stase ? Demanda Greer devenu bien inquiet.

- Il s'est écoulé 947 ans, s'exclama Chloé


Camille Wray s'assit sur le siège de commande, bouleversé, elle fond en larme constatant à haute voix que tout ce qu'ils pouvaient connaître à disparu. Young resta impassif mais comprit qu'il n'avait pas le choix, il faut agir au plus vite pour sauver ce qui peut l’être.


- Rush, vous repartez en salle de commandement et vous continuez de chercher une solution et surtout vous m’en trouvez une.

- Si on ne m'avait pas interrompu, je serais encore au travail, lança Rush avant de quitter la passerelle larguant au passage sa petite phrase assassine.

- Chloé, vous essayez de déterminer notre position et à combien est la plus proche planète ou étoile.

- Très bien, répondit Chloé se tournant vers les commandes du vaisseau pianotant déjà sur les touches.

- Les chambres de stase consomment de l'énergie et les filtres sont à leur maximum, alors vous me réveillez tout le monde et on désactive le plus possible de système pour économiser l'énergie, ordonna Young cherchant maintenant une façon de survivre.

- Je m'en charge, dit TJ.

- Je viens avec vous, dit Camille se relevant du siège et s'essuyant les larmes. Vous êtes encore faible.

- Scott, Greer, allez vers la salle des pierres de communication Sait-on jamais, il pourrait y avoir quelqu'un de l'autre côté. Dès que vous avez terminé, vous essayez de retrouver Eli. Moi de mon côté, je continue mes recherches, dit Young. Le gosse sait peut être quelques choses.

- S'il est toujours vivant, s'exclama Greer.


Young regarda le sergent lui tapotant l'épaule et lui répondant avec les yeux qu'il ne fallait pas perdre espoir. Malgré le silence de son supérieur, Greer avait compris ce que son regard traduisait. Ce dernier regarda ensuite le lieutenant Scott qui lui dit qu'il fallait se rendre dans la salle des pierres, l’espoir d’entrer en contact avec la Terre était probablement vaine, mais sait-on jamais.

Les jeunes militaires s'empressaient de parcourir les couloirs. Tout au long du chemin ils se posaient des questions à hautes voix. Ils exposaient les faits, cherchant à comprendre et émettant des hypothèses. Une fois arrivé, le lieutenant Scott sortit la mallette métallique et mit en place l'appareil.


- Je ne sais pas ce qui se passe mais je pense que l'on va vite être fixé, rétorqua Scott.

- Tu veux mon avis, on est foutu.

- Ce n’est pas ça qui va nous aider ?


Scott mit en marche les pierres de communication et posa un galet. Il ferma les yeux et les rouvrit quelques instants après. Il regarda autour de lui. C'est devenu une grande évidence, rien ne s'était passé.


- Il n'y a personne à l'autre bout du fil ?

- Ce n’est pas étonnant après mille ans, s'exclama Scott.

- Bon, on y va. Le gosse nous attend.

- Attends le colonel nous à dis de contacter la Terre.

- Et il a dis qu'une fois qu'on avait terminé, on devait retrouver le gamin. On a terminé, on y va. Et puis, réfléchis, ça fais mille ans. S'ils pouvaient faire quelques choses, ça serait déjà fait.


Scott regarda son coéquipier et lui dit qu'il avait raison complémentant sa réponse par un hochement de la tête approbateur. Pendant ce temps, Camille et TJ se trouvaient dans l'une des salles de caissons de stase. L'endroit était à peine éclairer, même les capsules semblaient comme inerte. Camille s'inquiétait pour l'infirmière, elle vit très bien l'inquiétude qu'elle avait dans les yeux, et surtout elle se mit à sa place. Mais cette dernière voulait se montrer forte et lui dit que tout allait bien se passer et qu'elle souffrait très probablement d'effet indésirable post-stase. Pourtant cette explication ne semblait ni convaincre l’infirmière, ni la délégué au ressource humaine. Camille lui sourit, un sourire bien sûr forcé mais surtout compatissant. Puis, la cadre en ressource humaine s'avança vers le moniteur et désactiva le protocole afin de faire sortir tout le monde de stase. Après quelques tapotements, les caissons s'ouvrirent enfin. Brody n'était pas encore sorti de sa capsule qu'il ne put s'empêcher de faire une remarque.


- On n'a pas vu le temps passé.


Volker lui s'empressa de quitter la capsule, en gentil homme qu'il était, il aida Lisa Park qui était toujours aveugle suite à sa mésaventure dans l'étoile bleue. Le lieutenant James sortit de sa capsule et regarda autour d'elle afin de retrouver ses repaires. Mais immédiatement, elle sentit que la situation n'était pas normal, ils étaient toujours plongés dans un noir partiel, cet indice était révélateur pour la jeune officier. Elle s'approcha de TJ et de Camille pour savoir si tout s'était bien passé.


- Et bien pour dire vrai, tout ne s'est pas déroulé comme prévu, répondit TJ.

- Comment ça, pas comme prévu, dit Brody qui n'était pas très loin et se montra limite agressif.

- On va d'abord réveiller les autres, ensuite on vous expliquera tout, s'exclama Camille tentant de garder le contrôle de la situation. Vous allez tous rejoindre la salle d'embarcation.

- A part vous, dit TJ désignant Volker et Brody. Il faudrait rejoindre Rush en salle de commandement, il vous expliquera.


Les deux scientifiques se regardèrent complètement étonner. Leur mise en sommeil n’avait rien changé à la situation, ils étaient des éléments essentiels et leurs présences étaient des plus désirés. Volker lâcha Lisa Park s'assurant tout de même que quelqu'un veillera sur la non-voyante. Puis, les deux hommes se hâtèrent à rejoindre le docteur Rush non sans se poser des milliers de questions. En effet, tout ça était plutôt confus et le discourt de la langue de bois était un peu trop répétitif. Pendant ce temps, Camille Wray répéta aux personnels, et à plusieurs reprises, de rejoindre la salle d'embarcation. TJ, quant à elle, quitta déjà les lieux pour rejoindre une autre salle de stase, elle ne voulait pas attendre. Elle avait récupéré en parti ses moyens, et n’avait plus besoin d’un soutien physique. Elle avança dans le couloir des capsules, l'esprit vagabond, elle s'arrêta ensuite quelques instants sur celle de son ami Varo, posant une main sur le caisson où il se trouvait. Encore aujourd'hui, elle ne savait pas qui, il était pour elle, un ami ou bien plus encore. Elle resta passive pendant plusieurs secondes. Camille Wray vint la rejoindre :


- Ils n'ont rien ?

- Non, les capsules semblent toutes fonctionnées, répondit TJ un peu évasivement.


Camille Wray pianota sur l'ordinateur et désactiva les capsules comme si la manœuvre était quelques choses de parfaitement acquis, le caisson de stase de Varo s'ouvrit en même temps que les autres. L'infirmière esquissa un petit bonjour, ils étaient dans la même position que durant la fermeture, plusieurs centaines d’années auparavant.


- On est arrivé, dit Varo.

- Pas vraiment, répondit-elle l'air attristé.


Varo se montra tout de suite sceptique et acquiesça la réponse en faisant un simple hochement de tête. L'absence de réponse positive lui montrait clairement ce qu'il devait savoir mais le bon soldat qu’il était et l’ami des terriens se voulaient maîtriser afin d’être pleinement capable de rassurer si besoin était.

Pendant ce temps, Brody et Volker arpentèrent les couloirs, ils furent très vite rattraper par le colonel Young. Brody expliqua qu'ils allaient rejoindre Rush pour l'aider dans sa tâche. Young estima qu'ils ne seraient pas assez de trois pour réussir.


- Où est Eli ? Demanda Volker.

- On ne l'a pas retrouvé, c'est comme s'il s'était volatilisé, répondit Young.

- Vous pensez que le gamin est mort, dit Brody.

- J'espère que non, dit Young. Bon voilà la situation, le vaisseau est sorti de VSL dans le vide galactique, nos réserves d'énergies sont quasiment inexistantes et nous avons dormi pendant 947 ans.

- Sans rire, dit Brody surpris.

- Et c'est tout ce que ça vous fait, dit Volker.


Le groupe avança et vit de loin le docteur Rush qui ne leur prêta pas d'attention. Volker fit remarquer que Rush était encore plus énervé que d’habitude et que cela ne présageait rien de bon. Ce dernier semblait, en effet, très énervé et n'arrêtait pas de répéter "il n'y a rien, il n'y a rien".


- Il n'y a rien, dit Young entrant dans la salle de commande. Vous voulez parler de quoi ?

- Ah colonel, dit Rush prit au dépourvu. Je regardais s'il ne pouvait pas y avoir de l'énergie....


Mais alors qu'il commença sa phrase, Brody se positionna sur le moniteur.


- C'est quoi ça ?

- Qu'avez-vous trouvé ? Demanda Young.

- Ça ressemble à des réservoirs d'énergies, dit Brody. Vous cherchiez quoi au juste ? Ajouta-t-il regardant Rush.

- C'est évident. Je recherche des sources d'énergies supplémentaires, répondit Rush.

- Vous connaissiez l'origine de ses réservoirs depuis longtemps ? Demanda Young suspicieux.

- De nombreuses études du vaisseau révélaient que c'était possible, et là je viens de les trouver, répondit Rush sur la défensive.

- Et vous les avez trouvés comme ça ? S’exclama Young bien perplexe.

- C'est exact, dit Rush très vite et agacé.


Soudain, TJ interpella Young via la radio. Elle confirma que l'ensemble du personnel était en salle d'embarcation.


- Je vais informer la situation aux autres, dit Young. Vous trois, vous me trouvez une solution et vite.


Le colonel Young quitta la salle pendant que Volker se positionna sur un autre moniteur afin d'aider les deux hommes déjà en place.

Young arriva dans la salle d'embarquement, il se dirigea en premier lieu voir TJ pour lui demander si elle allait bien. Il avait bien conscience que la jeune infirmière n’était pas sorti indemne de stase et tout les événements survenues en moins d’une heure pouvait en déboussoler plus d’un. Cette dernière lui répondit que oui, cette réponse était la meilleure à donner afin d’éviter le blabla habituel qui n’était pas adapté à la situation, de plus, elle ne voulait spécialement en parler. Varo et Camille se tenaient à côté d'elle agissant comme des gardiens prêts à bondir à la moindre faiblesse. Puis le colonel monta sur l'escalier, il gravit quelques marches afin de prendre de la hauteur et surtout rappeler symboliquement qu'il était celui qui prenait les décisions. Il se retourna et se prépara à faire son discours.


- Mes amis, je ne vais pas aller par quatre chemins. La situation est grave. Nous sommes restés en stase pendant 947 ans.

- Quoi ? S'indigna un des scientifiques. Ça ne devait durer que trois ans. Où est Eli ?

- Eli n'est pas là, répondit Young. On a cherché partout, on ne le trouve pas. Certaines étoiles ont perturbé notre navigation et nous ont fais consommé plus d'énergie que prévu. Mais les docteurs Rush, Brody et Volker sont entrain de chercher une solution. Je sais que c'est dur mais nous sommes encore en vie et je ne doute pas que l'on trouve une solution. Je vous demande donc de rester calme, de regagner vos quartiers et d'attendre. Surtout n'utiliser pas de machines, nous devons économiser la moindre goutte d'énergie.


Young redescendit et se fit aborder par Camille qui le félicita pour son discours, elle estima qu'il avait toujours su maintenir la sérénité, bien sûr cette remarque était ironique.


- Que voulez-vous dire par là Camille ? Demanda Young.

- Les gens ont besoin d’être rassuré, là vous faites comme les autres fois, accusa Camille Wray.

- Je vous laisse le choix de les rassurer, c’est pas ma priorité en ce moment, lança Young montrant complètement son désintérêt de ce que penser l’équipage.

- On doit s’attendre à quoi ? Demanda Camille.

- Tout ce que Rush, Brody et Volker seront capable de découvrir.

- Vous voulez dire à part un miracle, s'exclama Camille déjà perdante.

- Vous voulez m'accompagner, Chloé a peut être déjà quelques réponses ? Demanda Young à Camille. A moins que vous préférez mentir à tout ces pauvres gens !

- Et qu'est-ce que l'on doit faire ? Demanda James.

- Vous essayez au mieux de maintenir le calme, si ça ne vous intéresse pas, retrouvez Scott Greer et vous me retrouvez Eli, ordonna Young. TJ, ça te gênerait de vérifier que tout le monde va bien et de m’indiquer le moindre problème important.

- Non pas du tout, cela m'occupera l'esprit, répondit TJ.


Quelques minutes plus tard, Young et Camille ont rejoins Chloé alors installé sur le siège de commandement.


- Alors, vous m'avez trouvé quelques choses ?


Chloé se retourna, se leva et lui dit qu'elle a fais de nombreuses découverte mais ces dernières sont pour elle contradictoire.


- Allez à l'essentiel, dit Camille.

- Le vaisseau est sorti 2 ans et 11 mois après notre mise en stase, nous n'étions alors qu'à 50 milles années lumières de notre destination, expliqua Chloé. Mais n'ayant plus assez d'énergie, il a coupé net. Depuis lors, nous avançons avec la force d'inertie. Nous avons parcouru 600 années lumières environ.

- Et la plus proche étoile ? Demanda Young.

- La plus proche étoile est à 5 000 années lumières mais c'est une étoile bleue ensuite, nous avons une étoile jaune mais elle est à 12 000 années lumières, dit Chloé.

- Ce n'est pas la porte à côté, constata Camille.

- Mais il y a quelques choses d'étranges, rétorqua Chloé.

- Quoi ? Demanda Camille.

- Un circuit de dérivation de l'énergie a été mis en place dans une zone que je n'arrive pas à déterminer, avant même notre dernier rechargement et vraisemblablement de l'énergie y a été acheminé.

- Le fumier, dit Young. C'était donc ça.

- Qu'est-ce qu'il y a colonel, dit Camille.

- Rush a soit disant découvert des stockeurs d'énergies et m'a certifié ne les avoir découvert que récemment, vraisemblablement il mentait. Je vais lui en toucher deux mots.

- Attendez colonel, dit Chloé s'avançant de quelques pas. Vous devez savoir que ces réserves stockés ne sont plus là.


Young ne décrocha pas un mot mais ne décrocha pas un mot pour autant. Il repartit sous son impulsion pour tirer quelques mots avec Rush. C’est alors que les lumières s'éteignirent et qu’une jeune femme apparu de nul par, c’était Ginn.


- Colonel ? Dit-elle.

- Vous ? S'exclama-t-il. Vous n'étiez pas en quarantaine.

- Je ne sais pas, dit-elle. Qu'est-ce que vous faites là ?

- C'est plutôt à vous de me dire ce que vous faites-là, rétorqua Young.


Mais la jeune femme n'avait aucune réponse à donner, les mots n’arrivaient même pas à sortir. Young décida de passer outre mais se heurta à Ginn qui semblait aussi réel que lui. Il venait de lui foncer dessus, c'était une grande surprise.


- Vous êtes vraiment là, s'exclama Young.

- Euh oui, dit-elle. Vous aussi, on dirait.

- Comment s'est possible, s'exclama Chloé. Vous n’avez plus de corps.

- Vous n'en avez pas conscience, dit Ginn.

- Conscience de quoi ? Demanda Camille.

- Vous êtes dans une simulation.


Le regard de Young fut très perturbé, c'était comme si on venait de lui annoncer une catastrophe. Dans la salle de commande, Rush, Brody et Volker continuaient leur investigation. Rush leur avait révélé qu'il avait détourné de l'énergie dans des batteries de stockage lors de leur dernier rechargement dans l'étoile bleue. Il exprima son regret d'avoir garder cet élément secret. Brody s'interrogea sur le fait qu'Eli n'en avait fait mention.


- Tout bonnement parce qu'il était occupé à sauver madame je m'entête à vouloir sauver des plantes, répondit Rush.

- Pourquoi vous avez fais ça ? Demanda Brody.

- Au cas où il serait nécessaire de faire face à des cas d'urgence, répondit Rush bien obligé de révéler ses motivations.

- En tout cas, les ordinateurs ne font pas mention de cette énergie et surtout d'aucune énergie résiduelle suite à un quelconque stockage, c'est comme si ces batteries n'avaient jamais servi.

- C'est impossible, j'ai pourtant tout fait... dit Rush alors qu'il est coupé par Brody.

- Pour nous duper, coupe Brody.


Rush regarda Brody en silence mais avec un regard lourd de sens. C'est alors qu'arriva Young, accompagné de Chloé, Camille et de Ginn.


- ça veut dire quoi ça, dit Brody. Eli ne l'avait pas mis en quarantaine.

- Elle dit que la seule raison pour laquelle nous pouvons communiquer avec elle, c'est parce que nous faisons parti d'une simulation, s'exclama Young.


Le silence régna dans la pièce, Ginn était surprise que le groupe ne réagisse pas autrement. Young regarda Rush et soudain, les vieilles suspicions se réveillèrent :


- Vous le saviez.

- Non, répond immédiatement Rush. Enfin c'était une possibilité.

- Atlantis a rencontré ce cas de figure, dit Chloé. Dans un vaisseau des Ancien, l'Aurore. Les survivants étaient plongés en stase et il pouvait communiquer ensemble dans un environnement virtuel.

- J'ai analysé pendant des jours le système des caissons de stases, et j'ai découvert qu'une fonction similaire existait mais je ne savais pas qu'elle se mettrait en marche toute seule, chercha à se justifier Rush.

- Ça ne ressemble pas à ce que vous aviez expérimenté avec le siège des Anciens, dit Camille à Rush.

- C'est parfaitement ça, dit Ginn. Lors de la stase, la conscience est détachée du sujet au cas où le corps subisse des dégâts. La conscience est stockée dans une mémoire indépendante qui peut se mettre en connexion réseau.

- C'est une personne extérieure qui nous en a sorti, dit Rush.

- Eli ? S'exclama Brody.

- S'il n'est pas avec nous, c'est qu'il n'était pas en stase, il est donc probablement mort, dit Volker.

- Difficile même pour lui de vivre 947 ans, dit Brody. C'est une évidence.

- Je n'ai plus la notion de temps, dit Ginn. Mais je suis sûr qu'un millénaire ne s'est pas écoulé, quelques années tout au plus.


Rush continua de pianoter sur l'écran, Young s'approcha de lui et regarda ce qu'il faisait sans dire un mot. Des programmes défilaient et subitement Rush s’arrêta, il regarde le colonel, ce qui le gêna.


- Après tout ce temps, vous avez enfin appris qu'il ne fallait pas m'interrompre.

- Je me suis dis que ça paraissait évident, rétorqua Young. Une solution ?

- Une porte de sortie, dit Rush. Amanda avait mis en place une porte de sortie afin que je regagne mon corps. Hélas ça n'a pas fonctionné à cause de détails que je tairais. Mais comme il s'agit d'un programme normal, il y a donc une porte de sortie ou une façon d'arrêter le programme.

- Mes simulations s'arrêtaient quand le vaisseau explosait, dit Young regardant l'écran. Ou quand je me faisais descendre.


Greer et Scott entrèrent dans la pièce, ils avaient entendu la dernière conversation.


- Si vous voulez que j'en descende quelques uns, je me ferais un plaisir de vous donner une liste, dit Greer.

- Au delà de l'envie de satisfaire vos bas instincts sergent, cela va prendre un peu de temps à tuer 80 personnes, lança Rush.

- De plus, ça fait un peu glauque, je trouve, rétorqua Volker.

- Il suffit de faire exploser le vaisseau, dit Ginn.

- On n'a pas assez puissance même dans cette simulation, dit Rush.

- C'est faux, dit Brody. On peut entrer en VSL mais on n'aura pas assez puissance pour maintenir le bouclier.


Rush regarda Young et inversement, il paraissait évident que les deux hommes avaient trouvé la même solution. Les deux hommes se parlèrent :


- ça serait efficace, je crois.

- Autant ne pas se louper, dit Young.

- On aura qu'à s'en remettre à mon amis Greer si ça ne fonctionnait pas, répondit Rush


Brody constata immédiatement ce qu'avaient en tête Rush et Young tout haut. Ils voulaient lancer le vaisseau en VSL et désactiver le bouclier, la manœuvre devrait être si violente que le vaisseau devrait partir en poussière. L'ensemble du groupe présent savait qu'ils n'avaient plus qu'à se diriger vers la passerelle afin d'amorcer leur suicide programmé.

Quelques minutes après, ils furent tous en place, Young dans le siège de commandement, Volker, Brody et Chloé aux commandes. Rush, Camille et Ginn étaient positionné en arrière du siège de commande.


- Colonel, s'exclama Ginn. Dites à Eli que je pense fort à lui.

- Je le lui dirais, ne vous en faites pas, dit-il.

- On ne prévient personne ? Demanda Camille.

- Expliquez à tout le monde que l'on veut tenter un suicide pour sortir d'une simulation, déclare ironiquement Young. Je vous souhaite bien du courage. Allons-y.


Brody déclara qu'ils allaient forcer le démarrage en VSL en détournant le maximum d'énergie. Les boucliers seront actifs pendant quelques secondes. Puis, Ils vont désactiver l'ensemble des protections permettant d'accomplir leur plan macabre mais tout autant nécessaire. Le Destinée n’avait quasiment aucune énergie, ce qui restait, devait théoriquement permettre au vaisseau de procéder à quelques manœuvres et de disposer des protocoles de sécurité lors de leur entré dans une étoile pour recharger. Young n’avait pas fais mention des ressources en énergies qu’il avait cherché à dissimuler, il attendait la fin de la simulation pour voir comment il allait réagir après. On pouvait avouer, que Young lui laissait le bénéfice du doute.

Le Destinée quitta l'espace conventionnel et entra en VSL. Un fin brouillard l'entourait, propulsant le vaisseau loin dans l'espace. En temps normal, le Destiné aurait gardé des réserves pour son entré dans une étoile ce qui aurait rendu totalement impossible le voyage. Mais le génie humain, ou pouvons-nous parler aussi du tâtonnement humain, eut raison de ses protocoles de sécurité. Le bouclier d'énergie s'éclipsa aussitôt comme cela avait été prévu. L'absence de bouclier et les fluctuations de l'espace se tordant autour du vaisseau eurent raison de sa coque. De multiples explosions apparurent un peu partout. Les bruits se firent entendre dans toute la structure, l'équipage sur la passerelle était très calme contrairement à ceux présent dans la salle d'embarquement de la porte des étoiles où la tension avait laissé place à la peur et aux cris. Puis subitement, le vaisseau se brisa en plusieurs morceaux regagnant très vite l'espace conventionnel. La plupart des débris ou des zones du vaisseau s'entrechoquèrent créant de très lourde explosion générant un nombre incalculable de débris qui entrèrent à leur tour en collision. La base du vaisseau bien que très amoché était toujours là. Le personnel présent dans la salle de la porte des étoiles était aspiré par un trou donnant directement dans l'espace. Les cris furent subitement remplacés par un silence macabre. L'essentielle de l'équipage s'éteint dans la noirceur et l'hostilité de l'espace. Sur la passerelle, Ginn disparut mais les autres étaient encore vivant, beaucoup présent des saignements sur le visage ou les bras, les chocs les avaient secoués dans tous les sens.


- Quoi ? On est encore là, dit Camille se relevant et saignant de la tête.


Rush courut vers l'une des consoles, et fit ses premières analyses, l'ensemble du groupe se releva suite au choc de la sortie de VSL.


- Le vaisseau est détruit mais la base tient toujours. Je crois qu'on est les seuls survivants, la plupart des zones sont dépressurisés, détailla Rush.

- C'était brillant comme plan, dit Greer.


Chloé se rapprocha de Scott qui ne se releva pas, il était recouvert de sang. Très vite, elle prit son pouls et vit qu'il était mort, elle ne put s'empêcher de pleurer oubliant presqu’ils étaient dans une simulation. Greer regarda Rush et lui demanda :


- C'est bien une simulation et il faut mourir pour en sortir, dit-il. Vous en êtes sûr.

- Certains, répondit Rush.


Greer sortit son arme de poing et tira une balle dans la tête de Chloé. L'impact fit un trou dans son crâne, elle s'effondra sur le corps Scott, son sang coulait sur le sol et on vit que la base arrière de son crâne était complètement éclatée.


- Qu'est-ce que vous faites ? Demanda Camille.

- Non, il a raison, dit Rush. C'est la seule solution à prendre.

- Je suis content que vous l’approuviez, dit Greer sur un ton bien ironique.

- De préférence, visez la tête, dit Rush.


Greer se retourna et tira dans les têtes de Volker et Brody qui s'effondrèrent l'un à côté de l'autre bien inconscient de ce qu'avait fait Greer, tout était allé très vite. Puis, il regarda Camille.


- Vous m'avez toujours pris la tête mais sachez que je vous apprécie de plus en plus.


Et il lui tira une balle dans la tête. Ensuite, il se tourna vers Rush et lui tira dans la jambe. Le docteur s'effondra et se tordant de douleurs et insultant Greer.


- Oups, j'ai mal visé. Excusez-moi, dit Greer bien ironiquement et se vengeant secrètement.


Greer tira ensuite une balle dans la tête de Rush afin de l’achever tout en lui permettant de s’éteindre. Puis le sergent se retourna vers le colonel qui pointa sur lui une arme à feu.


- Je suis désolé mon colonel

- Pas moi, répondit Young. On le fait en même temps.

- A vos ordres !


Les deux hommes se tirèrent mutuellement dessus. Young fut touché en plein coeur et mourra sur le coup, hélas pour Greer, Young avait mal visé et lui avait tiré sur le côté de la poitrine perforant son poumon. C’était une mort lente qui attendait le sergent, mais il était bien décidé à résoudre son problème. Son premier réflexe fut de tirer plusieurs coups de feu sur la vitre de la passerelle. Mais le nombre répété de tirs, ne la fissura même pas. Greer s’effondra au sol et posa son arme, il n’avait pas le choix, attendre. Son agonie dura plusieurs heures, un temps presque infini pour lui où il put réfléchir sur beaucoup de choses, c’était d’ailleurs l’unique chose à faire. Finalement, Greet mourut les poumons remplis de sang, étouffé par ses propres fluides, dans une mort que l’on souhaite à personne. Le noir était maintenant l’unique réalité de la simulation.

L'ensemble des capsules du vaisseau s'ouvrirent en même temps. La plupart des membres d'équipages en sortaient comme si c'était une habitude, une véritable partie de plaisir en somme. Pour la plupart, ils étaient surpris de la situation, alors que quelques secondes auparavant, ils faisaient face à leur mort, là ils avaient retrouvé la sérénité des chambres de stase. Les lumières dans les couloirs s’étaient activées, l'atmosphère était respirable et la température fraiche mais tenable.


- TJ, ça va ?

- Très bien colonel, ça va mieux que la dernière fois.


Scott regarda Chloé et la serra dans ses bras, il était rassuré, la précédente scène restait encore bien présente dans son esprit et plus que tout, il avait cette impression de l'avoir réellement vécu. Rush, ne perdit pas son temps et se pencha immédiatement sur la console de la chambre de stase tandis que les autres prirent des nouvelles de chacun.


- Eh merde, s'écrit-il. Eli n'a même pas réussi à réparer sa capsule puis il quitta la pièce.

- Greer, Scott, vous recommencez à chercher Eli, dit Young. Rush ?


Young se retourna et constata que le scientifique avait déjà quitté sa position, vraisemblablement ce dernier ne voulait pas perdre son temps. Young émit l’hypothèse qu’il s’était dirigé vers la salle des commandes comme dans la simulation. C'était la résolution la plus pertinente s'ils voulaient savoir où ils en étaient.


- Tamara, vérifie que l'équipage va bien. Camille vous tentez d'expliquer la situation à l'équipage. Je vais dans la salle des pierres, avec un peu de chance, il y aura quelqu'un à l'autre bout.


***************************************************************

Et bien comme promis, je vous présente ma version de la saison 3 de SGU. Comme certains l'ont mentionné, ils étaient bien en stase et il s'agissait bien d'une simulation investit par le Destiné lui-même. Bon, je pense avoir satisfait quelques personnes, moi j'ai eu l'audace de tirer une balle dans la tête de Chloé même si elle n'est pas vraiment morte.... et j'ai satisfait Greer qui d'une certaine manière doit encore avoir encore une certaine rancune envers camille Wray et surtout Rush. Cette épisode est une manière de rentrer de nouveaux dans SGU et suivre une piste différente des scénaristiques et de nombres membres du forum. Bien sûr, cela va changer dans le seconde partie de l'épisode et surtout avec l'épisode 2. Attention, le rythme est différent. la seconde partie de l'épisode 1 sera publié samedi prochain. Par contre, l'épisode 2 qui est déjà écris mais pas encore corrigé, ne sera publié qu'à la fin du mois de janvier 2014. Selon l'avancer de mes projets car je navigue avec SG-Com tome II qui reste ma priorité, je devrais publier un épisode par mois peut être deux si j'avance plus vite. Mon collègue le flicdecbs écrit l'épisode 4 qui bien avancé, donc si on voit que ça avance pas trop mal, il se pourrait que durant un mois, vous vous retrouviez avec deux épisodes. par contre, je ne déroge pas à la règle, chaque épisode sera publié en deux fois et à une semaine d'intervalle.

Sinon, j'espère que cela vous à plu et j'aimerais vous dire, la suite samedi prochain. En aparté, le prologue de SG-Com tome paraîtra pour noël.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 28 Décembre 2013 03h39
| Message #8


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 3

Episode 1, seconde partie



******************************************************************

Bien des heures après, le calme s'était, de nouveau, installé dans le vaisseau, regagnant sa routine d'en temps. Camille avait expliqué la situation des derniers événements, ceux qu’ils avaient pu vivre dans la simulation, beaucoup étaient encore sous le choc, la situation avait été des plus traumatisantes, c'était si réel pour eux.

Bien loin des questions, le colonel Young entra dans la salle de commande. Il en avait profité pour essayer les pierres de communication mais sans aucun succès. Selon Rush, la situation était guère étonnante, la Terre était déjà en conflit ouvert avec l'Alliance Lucienne, il pouvait s'en passer en trois ans ajouta-t-il. Mais il trouva tout de même une raison de se réjouir, la ligne temporelle prévue par Eli avait été respectée ce qui était une grande surprise pour lui.


- Donc rien de comparable avec la simulation, rétorqua Young.

- Vous pouvez être rassuré colonel, dit Rush. Les calculs d'Eli étaient parfaits.

- Vos réserves d’énergies cachées sont bien là ? Demanda Young sur un ton condescendant.

- Elles sont bien là, répondit Rush sur un ton plus amusé.

- Qu'aviez l'intention de faire à avec ces réserves ? Demanda Brody.

- Les utilisés en cas d'extrême nécessité par exemple si le plan d'Eli n'avait pas fonctionné, répondit Rush. Il faut toujours garder un atout dans sa manche.

- Vous auriez pu nous en faire part, répondit Young.

- Avec où sans ces réserves nous n'aurions pas eu le choix de la stase, dit Volker.

- Donc à quoi bon en parler, dit Rush.

- Et bien, à l’avenir, je vais être prévenu de tout ce qui est entrepris dans ce vaisseau, ordonna Young regardant fixement Rush.


Soudain, le lieutenant Scott appela le colonel par radio l’informant qu’il avait retrouvé Eli. Un silence s'en suivit puis il ajouta qu'il était mort. Très rapidement, Chloé, Camille, Young et Rush vinrent rejoindre Greer et Scott dans la salle du fauteuil, là où le jeune homme avait vraisemblablement terminé ces dernières minutes de vie. Dès son arrivé, Rush se positionna sur le moniteur de contrôle en grand professionnel qu'il était, laissant les quelques sentiments humains qui lui restaient de côté. Pour lui, il était plus important de savoir ce que le jeune homme avait tenté de faire avant de s’exprimer sur cette perte. Après tout, Eli n’avait pas choisi de s’installer dans le siège pour rien. Chloé et Camille ne pouvaient retenir leurs larmes, le jeune homme pouvait être tout autant un frère, ou qu’un neveu aux énièmes degrés. A son tour TJ arriva et commença à ausculter le corps qui était parfaitement intact. En effet, Eli était assis sur le siège, les bras reposés sur les accoudoirs, les yeux fermés, l'air serein et reposé. Il s'était éteint ici. TJ donna ses premières impressions.


- Difficile à dire à cause du froid dans lequel il a été conservé mais il est mort depuis....

- Il est mort depuis quelques mois seulement, dit Rush toujours entrain d'analyser les premières données. Eli a transféré sa conscience dans l'ordinateur du vaisseau.

- Donc il est toujours en vie quelques parts, dit Chloé essuyant ses larmes.


Rush secoua la tête, puis il se pencha à nouveau sur l'ordinateur et esquissa un petit sourire. Young demanda comment cela se pouvait-il que son corps soit toujours intact malgré plusieurs mois de mort. Rush expliqua que les systèmes de vie ne fonctionnaient plus dans le vaisseau, il n'y avait donc plus d'air renouvelé, ni chauffage, rien qui n'aurait pu dégrader son corps. Ces seuls arguments expliquaient selon lui l'état du corps.


- Pourquoi n'a-t-il pas essayé de nous contacter ? Demanda Greer.

- Peut être qu'il n'en a pas encore eu l'occasion, supposa Scott.

- Sa conscience est stockée dans la même unité de quarantaine que Ginn et Amanda, dit Rush.

- Il se savait condamner, il a donc préféré les rejoindre, quitte à s'isoler, dit Young.

- Le petit a voulu rejoindre son grand amour, rétorqua Greer posant un genou à terre et mettant la main droite sur celle d'Eli dont le corps était bien froid.


Soudain, une voix se fit entendre par radio venant interrompre l’émouvante scène entourant la disparition physique d'Eli, c'était Brody.


- Colonel, en salle de commandement. Vous n'allez pas le croire.

- Dites toujours, dit Young.

- Nous étions sur le point de recharger dans une étoile quand nous avons découvert un vaisseau. Ce sont les drones, ils sont en plein sur notre trajectoire.


Face aux interrogations, Young demanda à Camille et à TJ d'en informer l'équipage tandis qu'eux allaient regagner la passerelle. Très vite, Scott et Greer prirent leurs positions à l'instar de Brody et Volker. Sur une console sur le côté, Rush expliqua que les drones venaient de les détecter.


- Je croyais qu'on avait changé de galaxie. Ils nous ont suivis ?

- Où il était déjà là, dit Rush.

- On n'a pas le choix, nos réserves sont à sec, dit Brody. On doit recharger.

- Et vos réserves ? Demanda Young à Rush.

- Le problème sera le même à la prochaine étoile, dit Rush.

- On n'a pas le choix, dit Young. Mettez toute la puissance sur les boucliers, on se dirige vers l'étoile.

- Colonel, l'intégrité de la coque est bien meilleur, dit Volker. Les temps de réponses ont augmenté.

- Ça veut dire quoi ? Demanda Young.

- Les drones seront à porter de tirs dans 30 secondes, dit Scott.

- C'est Eli, il a découvert mon petit secret, dit Rush. Il a vécu dans la navette et s'est arrangé pour réparer l'ensemble de la coque et des systèmes grâce aux robots.

- Il nous facilite la tâche, dit Young. On peut détruire le vaisseau mère ?

- Nous ne sommes pas dans la trajectoire, dit Scott.

- Combien nous restent-ils d'énergie ? Demanda Young.

- Je viens de faire appel aux réserves d'énergie pour alimenter les boucliers, dit Rush. Mais nous avons moins de 10% de nos capacités.

- Temps d'interception pour le vaisseau-mère ? Demanda Young.

- Moins de 2 minutes, dit Scott.

- Et pour atteindre l'étoile ? Demanda Young.

- D'ici 6 minutes, répondit Volker.

- On n'a pas le choix, dit Young. On détruit le vaisseau-mère avant de recharger.


Très vite les positions du Destinée furent submergées par les drones qui tiraient sur l'ensemble de la structure. Ils semblaient comme parcourir de multiples courbes dans un espace tridimensionnel sans obstacle. Les nombreuses batteries de défense envoyaient leur jet d'énergie mettant en pièce quelques drones qui éclatèrent en une multitude de fragment venant s'écraser à plusieurs endroits du vaisseau sans faire de dégâts. Scott félicita Greer pour ses nombreux cartons. Celui-ci répondit que cela devenait une habitude mais aussi que les commandes répondaient plus vite ce qui facilitait les manœuvres. Rush regarda l'un des moniteurs et sembla à avoir découvert quelques choses.


- C'est impossible, lança-t-il tout en semblant déconnecter de la situation que l’équipage vivait. Le nombre de batterie opérationnel a augmenté et....


Il s'arrêta de parler, semblant faire une autre découverte. Son regarde se fixant sur les moniteurs d’autant plus et le silence laissa place à ses phrases qu’il commençait sans finir.


- Préparez-vous à faire feu, dit Rush à Scott retournant de nouveau dans le jeu de l’action. Je viens de détourner une partie de l'énergie pour le canon principal.

- Rush, j'ai moins d'énergie dans les batteries de défense, s'alarma Greer.

- On n'a pas le choix, répondit Rush, quand on aura détruit le vaisseau-mère, on n’aura plus rien à craindre.


Très vite, le vaisseau pivota toujours attaqué par l'armé de drones qui faisaient pleuvoir sans répit ses décharges de plasma sur le navire millénaire. Les manœuvres du lieutenant Scott permirent au canon principal du destiné d’être mise dans la trajectoire idéale pour intercepter la cible. Puis, sous l’ordre avisé de Young, Greer déchaîna successivement quatre décharges qui mirent en pièce le vaisseau ennemi. Les drones cessèrent de fonctionner, s’éteignant dans le vide spatial. Le vaisseau continua d'avancer sur sa trajectoire frôlant les objets artificiels inertes. Puis, le Destinée pénétra la couronne de l’étoile disparaissant dans l’hydrogène fusionnant. Les collecteurs se déployèrent et s'illuminèrent afin de faire le plein d'énergie. Puis très rapidement, le vaisseau Ancien quitta l'étoile s’éloignant dans l’espace. Après le rechargement, Rush demanda un second passage.


- Vous avez l'intention de faire quoi ? Demanda Young.

- Je détourne une partie de l'énergie sur les réserves, dit Rush. Si nous voulons vraiment faire le plein, un second passage est nécessaire.

- Vous pensez en récupérer combien ? Demanda Brody.

- Selon mes calcules, les réserves peuvent contenir 20% des réserves maximales actuelles du vaisseau, ce sont des réserves non négligeables, je pense, dit Rush.


Young regarda Rush et ordonna à Scott de refaire un passage afin de procéder à un second rechargement.

Après le second rechargement, le Destiné entra en VSL. L'équipage reprit ses marques comme s’ils n’avaient été en stase. Tj était à l'infirmerie et soigna quelques blessés légers, principalement des brûlures. Chloé l'assistait. Young, soucieux des derniers événements, demanda à TJ comment l'équipage se portait.


- Ils sont habitués à tout ça maintenant, j'ai soigné une commotion et quatre brûlures légères. Mais à part cela, rien de particulier à part quelques mots de tête. Probablement la stase.

- Et toi, tu vas bien ?

- Oui, ça peut aller, dit TJ.


Le colonel, perdu dans ces pensées et les multiples événements qui s’étaient succédé, décida donc de quitter l'infirmerie, mais très vite il fut rattrapé par l'appel de TJ.


- Everett ?

- Oui ?

- Qu'est-ce qu'on va faire d'Eli ?

- Rush pense que le mieux serait de mettre son corps en stase afin qu'il ne se dégrade pas, en attendant qui sait, de lui faire réintégrer son corps si cela est possible un jour.

- C'est possible ? Demanda Chloé.

- J'en sais fichtrement rien. Mais on est à l'autre bout de l'univers mademoiselle Armstrong. Tout est possible, dit-il probablement pour la rassurer et se rassurer.


Rush était sur la passerelle, seul. Il procédait à de nombreuses manipulations sur le siège de commandement, il cherchait encore à comprendre ce qu’Eli avait pu bien faire. Le vaisseau avait été amélioré même si ce dernier était encore dans un état déplorable, et Eli avait procédé à de nombreuses modifications du système d’exploitation. Ce qu'il analysa, le dépita, créant une grande nervosité, et surtout une grande perplexité. Soudainement, la porte de la passerelle se ferma et qu'apparut une femme.


- Gloria ? S'exclama Rush. Je croyais.

- Tu croyais avoir désactivé les systèmes me permettant de communiquer avec toi.

- Tu n'es pas là ! Lança-t-il surpris.

- Mais toi non plus, répondit-t-elle. Tu as vu les indices que je t'ai laissé.

- Le code maître n'est pas correct et pourtant on peut se servir de la passerelle, dit Rush. Qu'est-ce que ça veut dire ?

- Le code maître n'est pas la solution pour diriger le vaisseau, dit-elle. Tu peux le commander parce que je te le permets.

- Qu'est-ce que ça veut dire ?

- Tu le sais aussi bien moi. Pourquoi avoir gardé pour toi cette réserve en énergie. Tu n'as toujours pas appris à leur faire confiance.

- C'est dans ma nature.

- Tu n'as jamais été comme ça, Nicholas.


En réalité Rush avait un tout autre plan pour les réserves d'énergies. L’entité ayant prit la forme de Gloria, la femme de Rush, expliquait que le programme de sortie de stase, qu'il avait mis en place, a été désactivés et que son ambition de travailler tranquillement lui avait été refusé.


- Tu n'es pas Gloria !

- Bien sûr que non. Je suis là part d'elle que tu as voulu détruire pour arrêter de souffrir.

- Je n'ai pas besoin de parler avec toi, dit Rush se levant du siège de commandement. Tu ne me contrôleras pas. Je sais parfaitement ce que tu cherches à faire.


Rush, bien impatient de quitter l'image de la femme qu'il aimait et l'être qu'il méprisait à la fois, ouvrit la porte de la passerelle et se retrouva nez à nez avec Brody.


- Je cherche quoi ?

- Oubliez ça, dit Rush continuant de tracer sa route bousculant dans la foulé Brody complètement perdu de par son comportement.


Brody regarda la passerelle comme cherchant une présence ou quelques choses justifiant le comportement de Rush. Mais rien. Il se retourna, interloqué et surtout bien curieux sur ce que Rush faisait et voulait dire.

Le corps inanimé d'Eli fut transporté par Greer et Scott qui le mirent alors dans un caisson de stase opérationnel. Le jeune homme était plutôt lourd mais pas un des deux militaires ne se plaignaient de le transporter. Tous deux voyaient en ce jeune homme, un ami ou un petit frère à protéger. Après tout, ils étaient devenus après toutes ces épreuves, une sorte de famille comme l’avait bien sympathiquement expliqué le colonel Young. Volker activa les différents protocoles sur le moniteur. Puis, appuyant sur la dernière touche, Greer et Scott assistèrent à la mise en stase du corps mort d'Eli. Personne ne pouvait dire si Eli pouvait être sauvé un jour mais agir ainsi relevait plus de l'espoir de vaincre la mort, chose qui n'avait pas été réussi jusque là.


- Vous êtes certains que ça va le protéger ? Demanda Scott.

- La capsule de stase maintient artificiellement le corps en vie et dissocie la conscience et le corps afin qu'elle ne soit pas altérer en cas de dégradation, expliqua Volker.

- Donc en faites, on le maintient en vie, dit Scott.

- Mais il est mort depuis longtemps, dit Greer. Je trouve qu'on devrait tous l'accepter.

- Même si cerveau est mort, cette machine va maintenir son corps en vie, dit Volker. D'après les diagnostiques, le froid et l'absence d'air ont maintenu sont corps et ses organes intacts. Grace à la stase, son organisme va être conservé et maintenu.

- Quand est-il de son cerveau ? Je crois que sans cette petite machine, on ne pourra rien faire, dit Greer.

- Mais au moins on a un corps pour tenter quelques choses, à la différence de Ginn ou du docteur Perry, s'exclama Scott.


Chloé appela par radio Volker, Brody et le colonel Young.


- Ici Chloé, Rush est dans la salle siège, il vient de s'y connecter.


Young n'en croyait pas ses oreilles, cette annonce le mit dans une colère folle. Les vieilles suspicions refirent surface, ils repensaient aux réserves d’énergies laisser de côté, il imaginait tout de suite que ce dernier manigançait tel ou tel projet qu’il avait décidé de garder pour lui. Rush n'en faisait qu'à sa tête, pensait-il. Très vite, Scott, Greer, TJ, Volker, Brody et Young rejoignirent dans la salle du siège.


- Qu'est-ce qu'il a encore fait celui-là? Demanda Young bien énervé.

- Comme la dernière fois, il est rentré et ses connectés, répondit Chloé rappelant une scène qu’elle avait déjà vécu avec lui.

- C'est différent cette fois, dit Brody regardant les moniteurs avec attention.

- C'est du sérieux, dit Volker regardant par dessus l'épaule de Brody.

- Quoi ? Demanda Young.

- Il s'est connecté sans se soucier de maintenir son corps, dit Volker.


TJ étudia les réactions de Rush mais n'en vit aucune. Très vite, elle prit son pouls et regarda Young complètement surprise.


- Il est mort !

- Quoi ? S'exclama Young.

- Il a transféré sa conscience dans l'ordinateur comme Eli et de la même manière que ce dernier, son corps est mort, expliqua Brody.

- Pourquoi a-t-il fait ça ? Demanda Young.

- Il semblait parler à quelqu'un sur la passerelle, dit Brody bien timidement. Ça a peut être un rapport.

- Vous croyez qu'il a fait une découverte ? Demanda Scott

- En tout cas celui-là n'a jamais fait quelques choses sans raison, constata froidement Greer.


Malgré la mort déclaré de Rush, le sergent Greer ne montra aucune compassion, néanmoins et malgré les reproches qu'il avait pu faire sur le docteur, il sut reconnaître l'être humain qu'il était. Il accepta le sort de Rush car ce dernier avait finalement toujours agis selon ses convictions.

Alors que tous regardaient le corps éteint de Rush, une alarme retentit dans le vaisseau. Le lieutenant James, alors de garde sur la passerelle, appela le colonel précisant que les aliens de l'autre galaxie venaient de les retrouver.


- Que tout le monde rejoigne la passerelle, ordonna Young. TJ, tu regagne l'infirmerie avec Chloé. Au pas de courses soldats.


Brody, Volker, Greer et Scott quittèrent la salle en courant. TJ et Chloé suivirent tandis que Young regarda Rush une dernière fois lui tapotant la main, avec un regard compatissant avant de se retourner et quitter la pièce. Mais l'impensable se passa, la porte se referma devant lui le piégeant dans la salle du siège d'interface. Il appela avec la radio mais personne ne répondit comme s’il était seul sur le vaisseau. Rien ne marchait dit-il se plaignant. Une voix lui dit qu'ils étaient enfin seuls. Young se retourna, intrigué et surpris, il vit alors une femme : Gloria.


- Qui êtes-vous ?

- La femme de Nick.


Sur la passerelle, le rythme était beaucoup plus nerveux, tous prirent leurs positions sur les différents sièges. Dans l'espace, quatre vaisseaux étaient apparus de l'hyperespace, ces derniers d'allures rudimentaires n’avaient pas un design des plus génial, une sorte de cercle semblait dominer l'avant de chacun des vaisseaux. Ils dominaient le Destinée par devant, se positionnant entre les 10 heures et 2 heures du vaisseau contrôlé par les terriens. Contre toutes attentes, des petites capsules aliens s'illuminèrent, d'un rouge vif, sur la coque du vaisseau du Destinée.


- Anomalie détecté. Des capsules sont sur la coque du vaisseau, expliqua Volker.

- Ils ont eu le temps de se poser, ils vont essayer de nous aborder, dit le lieutenant Scott. Equipe numéro 1....

- Attends, ils n'ont pas envoyé de navettes, dit James. Ça ne colle pas.

- Je crois qu'ils étaient déjà sur le vaisseau, dit Volker. Je ne détecte aucun signe de vie dans les capsules.

- J'suis prêt à parier qu'il était déjà sur le vaisseau pendant notre sommeil, dit Greer pianotant sur les touches de l'armement. J'suis prêt à faire feu.

- Je vais les intercepter avec la navette, dit Scott quittant la passerelle. James, vous prenez les commandes.

- Je viens avec toi, dit Greer le suivant.


James se leva et prit la place de Greer, elle ne se posa même pas la question. Très vite, elle prit le contrôle des opérations. Elle demanda à Volker de prendre les commandes de pilotages.


- Que fais le colonel ? Demanda James.

- Je peux aider à faire quelques choses, dit Varo arrivant sur la passerelle avec Camille.

- Oui, j'ai besoin que quelqu'un me seconde pour l'armement, dit James. Prenez place.


Varo, bien qu'un ancien membre de l'alliance Lucienne, était devenu un membre à part entière de l'équipage. Lui aussi devenait peu à peu un membre important de la nouvelle famille. Il s'installa à côté de James et se mit en position, après lui avoir jeté un petit regard. Brody précisa que les vaisseaux aliens n'avaient pas réagis et surtout qu’ils n’avaient transmis aucune demande. Camille demanda où se trouvait le colonel Young mais personne n’était capable de lui répondre. Elle demanda alors de passer immédiatement en VSL.


- Il nous faut encore attendre 30 minutes, sinon on va griller les moteurs, répondit Volker.

- On maintient toute la puissance sur les boucliers, ordonna James. Mais à la moindre attaque, on n'attend pas mon ordre.


Greer et Scott coururent dans les couloirs afin de regagner l'unique navette. Le lieutenant n'avait pas le temps de penser, il réagit à la situation du mieux qu'il pouvait. Les deux soldats s'installaient dans la navette et commençaient à mettre en fonction les systèmes. Mais une autre question se posait, l'arrivé des aliens bleues n’allait-il pas se traduire par l'arrivé des drones. Il posa donc la question par radio.


- Rien en approche, lui répondit Brody par radio.


Pendant ce temps, le colonel Young était dans la salle du siège, le corps de Rush dominait la pièce, et il fit face à l'entité de Gloria. Regardant autour de lui, il lui demanda ce que ça voulait dire.


- Nick n'en fait qu'à sa tête.

- Il a toujours agit ainsi. Son action présente n'en est qu'une parmi t'en d'autres, s'exclama Young bien moins attristé par la mort physique du docteur.

- Vous vous ressemblez plus que vous ne voulez l'admettre, dit-elle.

- J'ai lu dans le rapport de Rush que sa femme était morte depuis longtemps. Alors qui êtes-vous ?

- Quand Nick s'est connecté sur le siège pour percer le secret du code maître, il a revécu un moment qu'il voulait oublier.

- Lequel ?

- Les derniers jours de la vie de sa femme et de sa mort. Il se sentait coupable de ne rien avoir pu faire. Elle est morte d'un cancer.

- Je l'ignorais, répondit Young. Mais je doute que vous soignez le fantôme de sa femme. Vous êtes le Destinée.

- Je vois que vous ne savez pas grand chose sur ce vaisseau, dit-elle. Encore moins sur lui, désignant Rush en tendant la main.

- Je pense que j'en sais suffisamment sur lui, dit Young avançant en cercle autour du siège. Et ce vaisseau, cette mission, aussi importante soit-elle n'apporte plus de problème qu'il n'en résout.

- Pourtant vous êtes entrain de communiquer d'égal à égal avec lui.


Young ne répondit pas mais son visage changea tout de suite d'expression. Il venait de prendre conscience qu'effectivement il se trompait lourdement sur le vaisseau. Il était bien plus qu'une masse de ferraille avec un gros système d'exploitation.


- Pourquoi prendre la forme de sa femme ?

- Nick est le seul qui est entièrement dévoué à sa mission. De plus, il est le premier à avoir communiqué avec moi.

- En cherchant le code maître, il a commencé le contact

- Nick agit pour de mauvaise raison et parfois il prend des choix qui sont discutables et comme il est persuadé que personne ne peut le comprendre.

- Il agit seul de son côté et crée une sphère de méfiance autour de lui. Je sais où vous voulez en venir. Nous ne sommes pas pareil !

- Pourtant vous avez commencé à accepter la mission du Destinée quand votre femme à demander le divorce. Vous n'avez plus rien qui vous rattache à votre monde d'origine, comme lui.

- Je ne suis pas comme lui, répéta-t-il d'un ton plus menaçant.

- Pourtant plus les jours passent et plus vous vous comportez comme lui. Cette mission n'aboutira pas sans que vous soyez unis. Nick est persuadé que malgré les sacrifices, il sera en mesure d'influencer sur les choses.


Soudainement, le colonel Young se remémora ce qu'avait dit Rush à propos de la mission de Destinée alors qu'il était piégé dans un vaisseau alien endommagé. La scène se répéta dans sa tête. Après c'être battu avec le docteur, ce dernier incapable de tenir debout, avait longuement défendu son point de vue.


- Il espère vous ramener à la vie ? Rétorqua Young à Gloria.

- Et bien plus encore ! Il cherche à corriger tout ce qui a mal tourné.

- Et il a raison ? Demanda Young.

- Les choses qui se sont déjà déroulés font partis d'un schéma bien plus vaste encore et ne peuvent être défaite. Vous le savez aussi bien que moi.

- Ça veut dire non alors.

- La mission de Destinée est là pour répondre n'ont pas à une énigme mais à plusieurs.

- Mais ce qui motive Rush est clairement cette culpabilité qui le ronge suite à votre mort. Je n'aurais jamais pu croire qu'il était aussi.... sensible.

- Ne lui dites pas, il n'aimerait pas.

- Il est mort.

- Rappelez-moi combien de fois vous êtes mort dans ce vaisseau, lança Gloria.


Soudain plusieurs tremblements se firent sentir dans tout le monde vaisseau. Les lumières dans la salle sursautaient et Gloria s'évanouit dans les airs, s'effaçant peu à peu de la réalité. Young prit sa radio, le grésillement montra quelle fonctionnait de nouveau. Il s'exclama par radio à la passerelle qu'il arrivait. Il se dépêcha courant à travers les couloirs jusqu'à sa destination finale. Il observa très vite que le lieutenant James dirigeait les opérations.


- Varo occupez-vous des menaces bâbords et je m'occupe des menaces tribord.

- James, ici Scott. Nous avons décollé. On s'occupe des navettes connectés au Destiné. Il faut que les unités vérifient qu'il n'y a pas d'intrusion.

- Je vois que vous occupez très bien opération, dit Young prenant place dans le siège de commandement.

- Où étiez-vous ? Demanda Camille.

- J'étais coincé dans la salle du siège avec Rush, répondit-il ne se souciant pas d'en dire davantage. James, faites votre rapport.


Le jeune lieutenant expliqua que quatre vaisseaux étaient arrivés suivi ensuite de deux autres. 12 navettes ennemies semblaient arrimer au Destinée mais aucun abordage n'avait été signalé. Elle ajouta que Scott et Greer allaient se servir de la navette afin de les déloger. Pour finir, elle ajouta que l'ennemi avait commencé à faire feu depuis près de deux minutes, depuis elle se partage les commandes de défenses avec Varo.


- Quand pourrons-nous repasser en VSL ? Demanda Young

- Dans 15 minutes colonel, répondit Volker.

- Vous oubliez qu’il y en a quelques uns de connecter avec le Destiné, dit Camille. Ils suivront où que nous aillons.

- Elle a raison. On maintient notre position jusqu'à ce Scott et Greer ait terminé, expliqua Young. On devrait avoir assez de temps ensuite pour repasser en VSL.

- C’est une chance que l’on est rechargé, constata Brody.


Dans l'espace, les canons de défense de Destinée mettaient en pièce les multiples chasseurs aliens. En général, quand un tir touchait une cible, l’objet touché explosait et disséminait ses matériaux tout autour du point d’impact brûlant le peu d’oxygène qu’il devait y avoir dedans. Quant à la navette des Anciens, elle était dirigée par le lieutenant Scott, lui et Greer s’occupaient de détruire la quatrième cible. Etrangement, les petites navettes collées sur la coque ressemblaient trait pour trait à ceux qui attaquaient le vaisseau à ceci près, que mise à part la lueur rouge qui les éclairaient, elles ne montraient aucune activité. La procédure était la même que celle qui avait été entrepris 4 ans plutôt quand ils avaient découvert l’un de ces objets arrimés aux vaisseaux. Le tir délogeait le petit vaisseau qui finit par disparaître dans une explosion.


- Et de quatre, dit Greer.

- Trois viennent dans notre position, dit Scott. Attention, ça va secouer.


La navette quitta sa position et se retrouva poursuivi par trois navettes ennemis, de nombreux tirs vinrent les percuter malgré les nombreuses manœuvres d'évitement. Le bouclier encaissait parfaitement les chocs. Les aptitudes de pilotages du lieutenant Scott étaient mises à rude épreuves. Malgré les avancés en vrilles, et les changements de trajectoires soudaines, ni font rien, l’ennemi continuaient de rester dans leur six heures.


- Colonel, on aurait besoin d’un coup de main. Trois bandits nous accrochent.

- Tu veux dire qu’ils sont collés à nous, ajouta Greer.

- Varo, faites de votre mieux pour les aider, dit Young à l’ancien membre de l’alliance Lucienne.

- Lieutenant dirigez-les du côté bâbord du vaisseau, s’exclama Varo. Je me charge du reste.

- Entendu, répondit Scott


La trajectoire de la navette était immédiatement modifiée, Varo réajustait les canons qu’ils contrôlaient et en profitaient pour éliminer quelques ennemis se présentant dans la zone qu’ils comptaient nettoyer. Le lieutenant fit de son mieux pour avancer à travers la nuée de chasseurs et de tirs qui se croisaient.


- C’est pas vrai, ils sont quatre, s’exclama Greer.

- Sans compté la vingtaine qui se présente autour de nous, ajouta Scott esquivant à la fois un chasseur ennemi qui était sur sa trajectoire mais tout en essayant de ne pas être détruis par ceux qui les poursuivaient.


En effet, en voulant éviter la navette ennemie, instinctivement son corps s’était penché sur la droite comme voulant accompagner la navette dans sa manœuvre.


- Accroches-toi, j’ai une idée.


Au lieu de prendre une trajectoire plus sûre, Scott avait décidé d’aller au plus pressé pour rejoindre le côté bâbord du vaisseau, pour cela il avait entrepris de prendre un raccourci.


- Colonel, la navette du lieutenant Scott va entrer dans notre ligne de viser, informa Volker bien inquiet.

- C’est du suicide, dit Camille.

- Non, une formidable idée, constata Young reconnaissant ici le génie du lieutenant. Augmentez la cadence des tirs, ne cherchez pas à éviter notre navette. Scott fera le reste.

- Colonel, hurla Camille.

- Faites-moi confiance, répondit Young.


Volker et Brody se regardèrent alors que le lieutenant James et Varo restaient concentrer sur leur console. Pas loin de cinq bandits poursuivirent Scott et Greer. La navette Ancienne passa alors sur le dessus du vaisseau frôlant de très près les armes à énergie qui étaient déployées. Dans la manœuvre, deux ennemis poursuivant sont anéantis. Rapidement, la position optimale fut atteinte, Varo focalisa ses canons successivement sur les trois navettes restantes. En quelques tirs de rafales seulement les objets nuisibles furent réduits à l’état de morceau de métaux.


- Merci, s'exclama Greer par radio.

- Ce fut un plaisir, répondit Varon.


Scott continua de détruire les navettes arrimés tandis que le Destinée attaquait les multiples objets qui lui tournaient autour Young ordonna de viser avec le canon principal l'un des vaisseaux aliens estimant que la destruction d’un vaisseau serait une bonne manière de gagner du temps ou de les obliger à se replier. Volker, pilote du Destiné, changea la trajectoire du Destinée, dans le but que le vaisseau soit correctement aligné avec celui d’un des ennemi.


- Monsieur, je l’ai dans ma ligne de mires, dit James.

- Feu, ordonna Young.


L’arme principale se présentant sous forme de trois canons alignés sortant du dessous du vaisseau prit sa position et déchargea quatre tirs successifs.


- Je détecte des fluctuations dans leur bouclier, s’exclama Brody. Je crois que ça marche.

- James ! ne cessez pas de tirer, ordonna Young.

- A vos ordres, répondit James.


Le canon continua de décharger plusieurs dizaines de tirs qui maintenant partaient chacun après l’autre en ligne droite. Puis, finalement, les trois derniers tirs percutèrent la coque, créant un vaste cratère dans le vaisseau, le dernier tir rentra suffisamment loin pour produire des dommages collatéraux. Le vaisseau ennemi visé disparut alors dans une formidable explosion créant une onde de choc, balayant alors les navettes ennemis qui pour certaines explosèrent. La navette de Scott était également dans le souffle obligeant son pilote à redresser le vaisseau afin de garder un minimum de sécurité. L’onde de choc avait également percuté le bouclier des autres vaisseaux autour, Brody était incapable de savoir si les vaisseaux avaient souffert ou pas de l’onde de choc.

Loin de la bataille qui brillait de milles feu dans l’espace lointain, deux fenêtres de l'hyperespace apparurent : ce sont deux vaisseau-mère automatique. Très vite, ils déployèrent des drones, appliquant très probablement une tactique dite classique qui consistaient à déferler sur l’ennemi identifié pour le détruire. La tactique des drones était simple, submergé la cible sollicitant encore et encore les boucliers et l’énergie pour l’alimenter. Les affaiblissants, attaque après attaque, pour ensuite arrivé au but ultime, la destruction.


- Oh c'est la poisse, dit Brody. Colonel, deux vaisseau-mère automatiques viennent d'arriver. Ils déploient leurs drones.

- On peut partir ? Demanda Young.

- Négatif, répondit Volker. On doit attendre encore cinq minutes.


Camille se mit face au colonel Young et lui dit qu'il n'y a qu'une seule solution de s'en sortir. C'est de demander de l'aide aux aliens bleus.


- Depuis tout à l’heure, on se bat, ils n’ont aucune raison de nous aider, constata à juste titre Young.

- Ils veulent ce vaisseau intact, ils n’ont pas le choix, dit Camille. Et nous non plus.

- Très bien, dit Young à Camille qui se leva alors de son siège. James envoyez un message aux aliens. Dites leurs que les drones ne feront aucune différence entre eux et nous. Il faut détruire les deux vaisseaux-mères.

- Je leur transmets tout de suite le message, répondit James.


C'est alors que les navettes ennemies changèrent de trajectoire afin de se diriger vers les drones, les vaisseaux suivirent aussi se propulsant vers les nouveaux arrivants afin de déployer toutes les forces en une seule fois.

Pendant ce temps, Young ordonna à Scott de continuer à détruire les navettes arrimées et de revenir au vaisseau le plus vite possible.


- Volker, on se dirige vers les vaisseaux. Mettez-nous en position, on va tenter une interception.

- C’était la meilleure solution, dit Camille. Il faudra peut être négocié avec eux après.

- C'est hors de question, rétorqua Young. Ils deviennent des alliés de circonstance mais leurs intentions restent toujours hostiles.


Scott exécuta l'ordre de Young et dirigea la navette sur une nouvelle cible. Pendant ce temps, les navettes des aliens bleues eurent changé de trajectoire et affrontèrent plusieurs escadrons de drones. Les deux flottes se croisèrent obligeant de temps en temps, à une sorte de corps à corps spatiale. Par contre, l'avance vers les vaisseaux-mères était une autre paire de manches.


- Monsieur. Les aliens bleus perdent beaucoup de leur navette, dit James. Ils ne pourront pas contenir les drones.

- Je m'en contre fous, dit Young. C’est eux que ça regarde. On est en position Volker ?

- Affirmatif, dit Volker.

- Alors feu, dit Young.


Le lieutenant James entama donc la procédure afin d'utiliser le canon principal. En seulement trois tirs sur l'un des vaisseaux-mères ennemis, ce dernier explosa. Scott et Greer avaient terminé la liquidation de leurs objectifs, ils n’avaient plus qu’à se mettre en position pour s’arrimer. Le vaisseau miniature s’aligna avec le Destinée avant de se poser et reculer doucement vers sa rampe d’arrimage. Les pinces d’arrimage terminèrent la fixation de la navette. Volker expliqua qu'ils étaient maintenant à porter de tirs pour détruire le second vaisseau-mère.


- Colonel, j’attaque ! Dit James alors que les drones continuaient de tirer sur le vaisseau.

- J'suis plutôt d'avis que l'on se tire d’ici, dit le Lucien.

- James, envoyez un message aux aliens bleus, dit Young. Vous leur dites que nous ne sommes pas leurs ennemis mais que nous serons nous défendre lors de notre prochaine rencontre.

- Vous voulez faire quoi ? Demanda Camille se rapprochant de Young.

- De la diplomatie, dit Young. Après l'envoi du message James, vous envoyez une salve de tirs pour détruire le vaisseau des drones. Brody après ça, vous nous faites partir en VSL

- A vos ordres colonel, répondit James et Brody.


Scott et Greer quittèrent la navette et parcoururent alors les couloirs quand subitement ils croisèrent une jeune femme, aux cheveux foncés et bien mince, avançant dans les couloirs, le regard vide. Greer pointa son arme sur elle.


- Qui êtes-vous ? Demanda Scott.

- C'est moi ! Amanda Perry. Qu'est-ce que vous faites ici ?

- Je vous retourne la question ? Dit Greer continuant de pointer son arme sur Amanda.


Sur la passerelle, James expliqua qu'elle avait envoyé le message. Puis, elle activa les commandes de tirs. Les drones se déployèrent en masse sur le Destinée qui était le plus menaçant des navires présent sur la zone de combat. Les attaques devenaient de plus violentes, plusieurs étincelles pleuvaient sur la passerelle.


- Les drones commencent à faire des dégâts, dit Brody. Des surcharges commencent à apparaître.

- Pas pour longtemps, dit Young. James, à vous de jouer.


Quelques tirs suffisaient pour mettre hors d'état le vaisseau-mère des drones qui explosa en deux gros morceaux. Immédiatement, les drones s'immobilisèrent devenant inertes dans le vide spatial. Toujours sous l'ordre de Young, le vaisseau Destinée entra en VSL laissant derrière eux les drones mais aussi les vaisseaux des aliens bleus et leur navette.


- C'est bien jouer les enfants, dit Young.

- Colonel, plusieurs dégâts sont enregistrés sur la coque, dit Brody.

- Isolez-les et faites moi un rapport complet sur l'état du vaisseau, ordonna Young.

- Vous avez fais ça toute votre vie, dit Camille souriant à Young.


Scott et Greer arrivèrent avec Amanda sur la passerelle. Très vite, Camille regarda la jeune femme et dit alors :


- Amanda ? C'est bien vous.

- Oui Camille, répondit-elle. Je suis contente de vous revoir.

- Que faites-vous ici ? Demanda Camille. Je croyais….

- Vous en n’avez pas conscience, dit Amanda un peu gêné.


Young se rappela immédiatement la phrase de Gloria "Rappelez-moi combien de fois vous êtes mort dans ce vaisseau". Très vite, il se souvenu des nombreuses simulations qu'il avait participé à son insu et qui l'avait toutes amenées à se faire tué. La dernière en date était la destruction du Destinée dans la précédente simulation.


- C'est ce que voulait dire la femme de Rush.

- Qu’est-ce que ça veut dire ? Demanda Camille.

- Nous sommes toujours dans une simulation, répondit Young au grand étonnement de tous. On n’est jamais sorti de stase.


Tout le monde se regarda, bien surpris de la tournure des événements et ne croyant pas que cela soit possible. Volker fut le seul à s’exprimer.


- Et maintenant, on fait quoi ?


Bien loin de la simulation, le vaisseau Destinée était vide, les lumières étaient éteintes, l'environnement complètement mort. Il continuait son parcourt dans l'espace, en mode VSL, une méthode de distorsion de l'espace permettant de s'affranchir des milliers d'années lumières. Le concept consistait à tordre l’espace et le déformer. Ainsi, on réduisait l’espace devant le vaisseau et on le dilatait derrière déplaçant l’objet plus vite que la lumière. Ainsi la vitesse réelle du vaisseau n’était probablement que d’une centaine de milliers de kilomètres à la seconde, mais avec cette distorsion spatiale, le déplacement était bien plus efficace. Les marées engendrées par cette distorsion obligeaient le vaisseau à fonctionner avec ses boucliers car si tel n’était pas le cas, les forces des marées détruiraient sans problème la coque du vaisseau. L'équipage était toujours dans les caissons de stase. TJ, Greer, Camille, Young, Scott, Chloé, Rush et Young étaient toujours en hibernation, dans un couloir bien sombre. Un seul caisson était vide, celui où aurait du se trouver Eli.

Alors que tout parait bien silencieux, une petite lumière d’un des caissons s’activa, celui de Rush. Le visage de ce dernier fut éclairé par une petite lumière situé au-dessus de sa tête. Le corps figé du docteur semblait comme entourer par une sorte de champs de force ou d'une forme de matière translucide. Mais très vite, plus rien ne l'entourait et son caisson s'ouvrit. Il reprit connaissance en ouvrant les yeux. Il avança de quelques pas avant de poser un genou à terre. Il avait du mal à respirer, il tremblait et mit ses bras contre lui. L'environnement était très froid. A chaque inspiration, Rush dégageait de la vapeur trahissant le froid intense de la pièce. Mais soudain, une ombre arriva derrière lui et le saisit alors qu'il était entrain de tomber sur le côté. C'était Eli, il portait une combinaison des Anciens, très probablement pour survivre dans le milieu sans vie du vaisseau.


- Rush, qu'est-ce que vous faites là. Vous êtes vraiment entêté ma parole.

- Tu es vivant, dit Rush grelottant.

-Eh ouais. J'ai perdu 10 kilos et je n'ai pas entamé une conversation avec un être humain d depuis plus près de trois ans.

- Il fait froid, dit Rush arrivant à peine à parler.

- Les systèmes de vie sont désactivés, c'est normal. Venez avec moi. On va rejoindre mon nid douillet.


Rush n'eut pas la chance de pouvoir remercier ou ne serait-ce que saluer son jeune protégé. Il s'évanouit. Eli comprit que la situation serait plus compliquée que prévu.

Il semblerait que le jeune homme n'est pas pu réparer son caisson mais qu'il avait réussi à survivre malgré tout et cela pendant près de 3 ans. Le Destiné était toujours en VSL à destination de la prochaine galaxie et l'équipage toujours en stase. Ainsi le plan d'Eli avançait comme cela était prévu mise à part qu'il n'avait pas pris en compte le réveil prématuré de Rush.

*************************************************************

Et voici mon épisode 1 de ma saison 3. j'espère qu'il vous a plu. Mon objectif était de commencer différent des autres, je pense que l'utilisation de la réalité virtuelle en mode caisson de stase était une bonne trouvaille. Bien sûr, j'ai voulu à travers cette épisode développé certains points comme par exemple l'implication du vaisseau dans les décisions humaines ou encore ces réserves d'énergies cachés. le but est de développer ce qui existait dans les deux saisons mais en poussant dans mon sens. Rush avait bien une idée malgré la stase, celui de se réveiller plus tard et profité des réserves d'énergies cachés pour travailler tranquillement dans son coin avec les réserves de nourritures en conserves récupérés de Novus.

Pour l'épisode 2, vous attendrez la fin du mois de janvier, pour le moment, je travaille sur SG-com. Pour le moment, je peux juste vous dire que vous découvrirez ce qu'à fait Eli pendant ces trois ans à travers des enregistrements de kinos et bien sûr sous fond d'investissement du vaisseau par les aliens bleus. je pense que là aussi, il va falloir donner un rôle bien plus précis à ces derniers et connaître leurs ambitions..... ou pas.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Lundi 20 Janvier 2014 08h16
| Message #9


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Bonjour à tous, on est bientôt la fin janvier et l'épisode 2 de SGU va bientôt paraître et plus précisément le samedi 25 janvier 2014.

C'est épisode a été imaginé comme dans un contexte de série visuel. on va découvrir au travers d'enregistrement Kino, ce qu'Eli a bien pu faire, entre la mise en stase de l'équipage et le réveil de Rush. Le personnage ne sera pas franchement différent, mais quelques points auront bien changé. Une menace se profilera pour l'équipage alors que Rush et Eli seront les seuls réveillés.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 25 Janvier 2014 09h58
| Message #10


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 3

Episode 2, première partie



******************************************************************

La structure vieillissante du vaisseau Destinée naviguait en VSL. Vraisemblablement le voyage vers l'autre galaxie n'était pas terminé. On pouvait apprécier le nuage bleuâtre entourant la structure qui venait caresser sa coque teinté par le bouclier d'énergie. Le docteur Nicholas Rush avait programmé une porte dérobé afin de sortir de la stase bien avant la fin du voyage programmé. Grâce à des réserves d'énergie dissimulée, il espérait bien tourner la situation à son avantage.

Le docteur vit sa capsule s'ouvrir, mais très vite, il tomba à terre, il avait du mal à respirer. Les systèmes de survie avaient été désactivés, cela était nécessaire pour des économies d'énergies. Le froid l'envahissait, pour pallier à cela, il tenta par un moyen désespérer de ce réchauffer en serrant ses deux bras contre son torse et se replia en position de fœtus, c'était pour lui instinctif. La difficulté à respirer n'arrangeait rien à la situation. Rush comprit très vite que les systèmes de vie du vaisseau ne s’étaient pas réactivés comme il l'avait prévu. Il se voyait déjà partir alors que son esprit s'inondait de questions. Alors que ses yeux se fermaient lentement, et que les suffoquements laissaient place doucement aux calmes de l'arrêt respiratoire, il vit une silhouette faire quelques pas vers lui. L'individu le saisit, et l'appela par son nom. Il s'agissait d'Eli, il était vivant. Ce dernier, portant une combinaison tout terrain Ancien, semblait très heureux de voir le docteur ce qui ne lui empêcha pas de lui faire des remarques.


- Rush, qu'est-ce que vous foutez là. Vous êtes vraiment entêté ma parole.

- Tu es vivant, s'exprima Rush grelottant.

- Eh ouais. J'ai perdu 10 kilos et je n'ai pas entamé une conversation avec un être humain depuis plus près de trois ans.

- Il fait froid, se plaignit Rush arrivant à peine à parler.

- Les systèmes de vie sont désactivés, c'est normal. Venez avec moi. On va rejoindre mon nid douillet.


Rush n'avait pas la chance de pouvoir le remercier ou ne serait-ce que de saluer son jeune protégé. Il s'évanouit. Eli comprit que la situation serait plus compliquée que prévus.


- Ah non, ne me faites pas ça, je vais devoir vous transporter dans le vaisseau. Vous faites chier.


Le jeune geek ne pouvait que se résoudre à tirer par le bras droit le corps inerte du docteur. Sans mal, Eli déplaça Rush proférant des injures et se plaignant de la dureté de l'épreuve. La première qui lui venait à l'esprit fut qu'il aurait du venir avec une combinaison. Sa seconde pensée se portait sur le poids du docteur, trop lourd à son goût.

Bien des minutes plus tard, Eli a réussi à traîner Rush dans la navette des Anciens. Il referma le sas, et commença déjà à pianoter sur quelques boutons situé sur le poste de pilotage. Il retira alors son casque et se pencha sur Rush.


- Vous n'avez pas intérêt à mourir, hurla-t-il. Je ne vous ai pas transporté ici pour rien.


Eli secoua le docteur qui ne semblait pas réagir créant une petite panique.


- Ne m'obligez pas à vous faire du bouche à bouche, sinon je vous le fais payer cher.


Trois ans auparavant, Eli avait pris l'initiative de mettre tous l'équipage en stase et de rester afin de réparer la dernière capsule. Alors qu'il avait mis en sous-tension la plupart des systèmes du vaisseau, il s'était octroyé un petit moment d'émerveillement face à la vue qu'offrait la baie vitré d'observation du Destinée alors que le vaisseau partait pour un long voyage de trois ans. Les jours qui suivaient, Eli s'était penché sur les systèmes de sa capsule, notamment les problèmes physiques mais également les problèmes informatiques. Il en était arrivé à une simple conclusion qu'il décida de partager dans un enregistrement vidéo via le Kino. Le jeune homme posait assis dans sa chambre, le Kino face à lui, probablement en lévitation.


- J'ai bien cherché le moyen de réparer la capsule mais il faut l'avouer, je ne sais pas trop comment cela fonctionne. Et l'algorithme programmé par les Anciens ne me permet pas de compenser les anomalies sans risquer de me faire tuer une fois en stase. Je crois que je vais mourir ici. Il me reste 6 jours encore, je pourrais désactiver les systèmes et accélérer ma mort mais je me dis que ça ne coûte à rien ne chercher dans la base de données du vaisseau. Je pourrais peut être trouvé des informations qui aidera les autres à leur réveil. Et qui sait, peut être une solution qui me permettrait de rester en vie.


Le docteur Nicholas Rush se réveilla, respirant très rapidement. Eli se tenait au-dessus de lieu, il s'était penché près à faire du bouche à bouche au docteur inconscient. Le jeune homme très content de se réveille soudain, aida la belle au bois dormant à s'asseoir. Quoique Rush n'avait rien d'une princesse;


- Oh bon sang Rush, vous vous êtes réveillé au bon moment.

- On est où ici ? Demanda Rush entrain de tousser et tendant de reprendre un rythme à la hauteur de son calme légendaire.


Eli expliqua qu'ils sont dans la navette, il a installé ses quartiers dans cette dernière. Le docteur regarda Eli à deux reprises, n'étant pas sûr de ce qu'il avait vu :


- Jolie coupe

- Merci, c'est gentil, répondit Eli aidant Rush à se relever. Vous allez mieux ?

- Tu as quelques trous sur la tête, constata Rush toujours critique face au petit détail, la stase n'avait rien changé à ce niveau là.

- Ça va, j'ai du me débrouiller seul, le salon de coiffure le plus proche est à plusieurs milliards d'années lumières.


En effet, chose qui n'était pas très perceptible avec la combinaison, mais Eli s'était résigné à couper son imposante masse de cheveux, favorisant une couple plus militaire. On pouvait dénombrer ici et là, quelques trous faisant apparaître la peau blanche, il n'avait pas eu beaucoup l'occasion de bronzer. D'ailleurs, il n'a pas vu la lumière artificielle depuis trois ans. Eli en avait profité pour retirer sa combinaison et là poser dans un coin. Un autre élément interpella Rush, le jeune homme a perdu du poids, d'ailleurs on pouvait dire qu'il flottait dans ses vêtements.

Rush, égal à lui même, se pencha sur la première console disponible et commença à regarder le moniteur en faisant déjà quelques manipulations. Immédiatement, le docteur ne pouvait s'empêcher de critiquer l'aspect de la navette. Le jeune Eli n'avait pas ménagé la navette, on y trouvait plusieurs boites de conserves vide ici et là, ainsi que plusieurs couvertures au sol.


- Oui, bah excusez-moi je n’avais pas prévu d'accueillir du monde. C'est quoi votre problème. On ne s’est pas vu depuis 3 ans, et c'est tout ce que vous avez à dire.

- Pour moi c'est comme si je ne t'avais pas quitté, répondit Rush. Ça fait combien de temps que l'on est en stase ?

- Ça fait approximativement trois ans, 2 mois, 28 jours et ah oui ma montre ne fonctionne plus mais à mon dernier décompte, ça faisait 16 heures.

-Ne pouvant pas réparer le caisson, tu t'es donc installé dans la navette profitant de ses propres réserves d'énergie.

- En faite ici et dans la salle hydroponique, j'utile la combinaison pour aller d'un lieu à l'autre ainsi que sur certains autres salles du vaisseau.

- Tu as fais des découvertes, s'exprima Rush regardant fixement dans le vide en esquissant tout de même un petit rapide coup d'œil vers Eli.


Quelques jours seulement après s'être résigné à ne pas avoir la possibilité de réparer le caisson de stase. Eli s'était mis en tête de survivre d'une autre manière. Il déambulait dans les couloirs, transportant plusieurs boites de nourritures emprunté sur la planète Novus. Il déchargea son contenu dans la navette. Puis d'un claquement sur un gros bouton poussoir, le sas se ferma. Il s'installa alors devant un Kino.


- Il ne me reste plus que quatre jours. Ne pouvant plus rien faire, j'ai désactivé les systèmes de survie du vaisseau, c'est inutile de consommer davantage d'énergie. J'ai récupéré la combinaison des Anciens, au moins je pourrais circuler dans le vaisseau pour me balader. Voilà, c'est mon nouveau chez moi. J'ai stocké pour quatre mois de nourriture par là. C'est plutôt spacieux, je n'ai pas trop à me plaindre. Je vais avoir tout le loisir de m'occuper de faire mon film, je crois. Maintenant, je me pose la question de comment je vais pouvoir aller aux toilettes et me laver, ajouta-t-il en faisant une grimace d'interrogation.


Rush réitéra sa question à Eli. Ce dernier lui tendit son ordinateur portable. Il a enregistré plusieurs heures où il a expliqué ce qu'il avait fait durant ces trois ans. Rush saisit l'ordinateur et regarda le jeune homme, la solitude ne semblait pas trop l'avoir affecté mais on pouvait bien voir qu'il avait changé.


- Tu semble plutôt bien pour quelqu'un qui a passé beaucoup de temps tout seul.

- J'ai eu pas mal de chose à faire, expliqua Eli avec un grand sourire. Je ne me suis pas du tout ennuyé sauf au début. Mais heureusement Gloria est venue de temps en temps. Et aussi le docteur Franklin.

- Je te demande pardon ?

- Gloria, votre femme. Du moins la partie de votre femme que vous avez piégée dans le Destinée.

- Ce n'est pas Gloria, s'énerva Rush cherchant à se justifier. Ce n'est qu'un programme que le vaisseau utilise pour communiquer avec nous.

- Je le sais ça, mais elle a sa personnalité, et tout les souvenirs que vous pouviez avec elle, répondit Eli sur la défensive. D'ailleurs, sans elle, je n'aurais pas fais grand chose.

- Tu as fais quoi ? S'agaça Rush, déstabilisé par ce qu'il venait d'apprendre.

- Tout est dans l'ordinateur Rush. Alors piochez dedans, s'exclama Eli remettant son casque et se dirigeant vers le sas du vaisseau.


Eli ouvrit la porte du vaisseau et avança de quelques pas, il referma la porte pour ensuite ouvrir le sas qui menait au Destinée. C'était nécessaire de procéder ainsi, Rush était dans la navette, une ouverture des deux sas à la fois, aurait provoqué un appel d'air. Eli s'était habitué à parcourir le vaisseau muni de sa combinaison. D'ailleurs, en trois ans, il en avait découvert des pièces notamment des laboratoires et pourtant plusieurs sections du vaisseau lui restaient encore inconnues. C'est le travail de toute une vie s'était-il mis en tête;

Rush, enfin seul, se perdit dans le lointain. Son esprit vagabondait, mais la curiosité le pica à vif. Il activa le PC d'Eli et vit plusieurs enregistrements vidéo. Le jeune homme avait constitué une véritable compilation de ses enregistrements. Ainsi, en trois ans, il avait constitué plusieurs centaines d'enregistrement parfois c'était lié à des découvertes et d'autres fois, c'était plus personnel satisfaisant une certaine forme d'auto-thérapie afin de pallier cette isolation. Alors que beaucoup aurait commencé par le début, ce dernier activa la troisième vidéo tourné. On y vit un Eli un peu tristounet, déjà épuisé, un peu de barbe répartit inégale le dépeignait, il s'était assis sur le siège de commande de la navette.


- J'ai découvert qu'un programme autonome était en action. C'est un moyen de communication entre le vaisseau et l'équipage. Elle s'appelle Gloria, c'est la femme de Rush. Le programme est une sorte de guide et un moyen d'apprendre pour les deux parties. Elle m'a beaucoup parlé de Rush, de ses remords. J'ai découvert une autre facette de lui. Gloria m'a convaincu de trouver un moyen d'améliorer ma situation peut enviable. Je ne vois pas comment ?


La vidéo se termina et Rush releva la tête. Il tourna son regard vers le sas de sortie du vaisseau. Il pensait à ce qu'Eli avait pu apprendre sur lui. Il avait toujours voulu rester secret sur sa vie privé et même sur son travail persuadé que personne ne pouvait le comprendre encore moins comprendre ses motivations. C'était un solitaire. Alors que sa femme se mourrait, il s'était noyé dans ses recherches. C'était pour lui, en réalité, un moyen de défense. Il ne voulait pas croire qu'il ne pouvait pas avoir d'emprise sur les choses. Et malgré qu'il cherchait à s'éloigner de la triste réalité, il a du affronter la mort de sa femme et lui faire ses adieux. Des adieux déchirés par la culpabilité, culpabilité de l'avoir laissé de côté, l'avoir laissé affronté ses épreuves seules, culpabilité de ne rien avoir pu faire. Mais aussi dure que cette épreuve avait pu être, Rush l'a revécu une seconde fois. C'est alors que dans sa tête, il prit conscience d'une chose. La mort de sa femme avait amorcé un virage à 180°C dans sa vie, changeant profondément sa vie. La deuxième fois, l'expérience lui avait permis de découvrir le code numérique qui permettait de contrôler le vaisseau, du moins des indices dans ce sens là. Il vit ce jour-là comme ce même virage à 180 °C qui lui avait changé sa vie. Eli devait maintenant le connaître mieux qu'avant, c'était un problème pour Rush, une faiblesse. Puis, il se mit à rebaisser les yeux et vit un titre sur la vidéo suivante.


- Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Se demanda-t-il intrigué.


Il activa la vidéo. On y vit Eli toujours au même emplacement que la précédente vidéo, il était bien plus souriant surtout très excité.


- Gloria m'a conseillé de me concentrer sur les détails techniques du vaisseau. Je viens de faire la plus fabuleuse découverte du moment. Il y a des condensateurs sur le Destinée isolé du reste du vaisseau, avec des réserves d'énergie. Ce sont comme des réserves de piles géantes. Avec ce qui nous reste, même sur la fourchette la plus large qu'il soit, on est sûr d'atteindre l'autre galaxie. Mais il y a encore plus important que ça, ajouta-t-il Eli secouant ses deux mains. Je vais pouvoir alimenter certaines sections du vaisseau. Je pense notamment aux laboratoires hydroponiques et peut être même quelques moniteurs. Avec un peu de chance, je comprendrais mieux le vaisseau et je serais en mesure de les aider. Enfin l'équipage, je veux parler. Qui sait ce que je vais découvrir, s'excita un Eli tout sourire avant de reprendre un ton plus sérieux. Ah oui Rush, si vous voyez cette vidéo, je sais que c'est vous qui avez stocké les réserves d'énergie dans les condensateurs. C'est moi qui vais faire les recherches. Je viens d'annuler votre programme de réveil automatique. Vous n'êtes qu'un enfoiré.


Rush éteignit l'ordinateur, il sourit et secoua légèrement la tête. Il n'était pas franchement déçu de la tournure des événements. Même s'il n'avait pas pu faire ces recherches lui-même, un autre les a faits à sa place. A plusieurs reprises, il avait considéré Eli comme meilleur que lui, rappelant qu'il lui a fallu des années pour percer le mystère du neuvième chevron et qu'Eli y ait été parvenu très facilement en faisant un simple jeu sur le net sans véritable but dans sa vie. Au final, Rush était des plus satisfaits. Au coin dans la navette, il vit une combinaison tout terrain vide, il s'avança vers elle. Il était peut être temps pour lui de voir où Eli était allé et comment il occupait ses journées.

Rush avança dans les couloirs vides du vaisseau, la zone était particulièrement sombre, ce qui l'obligeait à s'éclairer à l'aide des lumières de son casque. La lumière semblait comme éclairer un fin brouillard. Il s'agissait, en fait, tout simplement de l'atmosphère raréfié du vaisseau qui se condensait au contact de la chaleur dégagé par la combinaison et le grand froid de la pièce. Rush n'en avait aucune certitude, mais fortement probable qu'il puisse retrouver Eli dans le laboratoire hydroponique. Il s'agissait d'un lieu fermé où l'on pouvait retrouver un alambique et des plantes ramenés de différents mondes mais aussi de la Terre. Lors de son parcours, Rush fut très vite troublé, il regardait le plafond comme s'il le redécouvrait, quelques choses lui suggèrent un changement qu'il peine à déterminer. Cette redécouverte du Destinée le troublait. Le docteur pénétra dans un couloir, à son entrée, il fut bousculé par un léger courant d'airs. Eli ne pouvait pas pénétrer la salle hydroponique sans vidé l'air à chaque fois, alors il s'est mis en tête d'utiliser les couloirs aux alentours comme de sas de pré-rentré ce que Rush comprit très vite. Il referma alors la porte à son passage et constata très rapidement que des jets d'airs apparaissaient le long du couloir. Il préféra garder sa combinaison, sait-on jamais pensait-il, la prudence ne pouvait être exclu. Son réveil avait plutôt été désagréable, rien que d'y penser, lui déclenchait en lui ce sentiment de malaise, autant de ma le revivre.

Finalement, il ouvrit la porte de la salle, l'endroit était très vert. De nombreuse plantes ont envahi la zone, difficile de faire un pas sans marché sur une. Rush vit alors Eli retirer un plan de tomate de son pot de terre. Ce dernier avait la manière, se disait-il. Rush ne disait rien et observait. Il retira son casque tout en gardant sa combinaison comme Eli le faisait.


- Tu as la manière.

- J'ai eu trois ans pour me perfectionner, répondit Eli bien intéressé par ce qu'il faisait.

- J'ai remarqué que le trou dans le couloir a été rebouché ?

- Vous avez remarqué ! Rappelez-vous, les robots peuvent fonctionner à l'extérieur même quand le vaisseau est en VSL grâce au bouclier.

- Je vois. Tu sais que ça serait mieux de laisser cette plante dans son pot.

- Il lui faut plus de place, sinon les racines vont remplir le pot et le plan de tomate ne pourra pas se développer correctement.

- Je vois que tu t'y connais bien. Moi, ça ne m'a jamais intéressé, c'était ma femme qui jardinait à la maison.

- Je sais.

- Bien sûr tu lui as parlé.


Eli remit son casque, Rush, le voyant faire, en fit de même. Il était logique de penser qu'Eli ne le faisait pas pour rien. Le jeune homme ne voulait pas rester dans la salle hydroponique apparemment. Par contre, il garda étrangement le plan de tomate dans ses mains, un peu comme s'il tenait un oiseau blesser. Rush avait envie de lui faire une remarque en tendant dans un premier temps son doigt, mais aucun mot ne sortit de sa bouche. Il était hésitant, que pouvait-il faire. Eli appuya sur la console de la pièce puis ouvrit la porte et sortit de la salle sans dire un mot tenant délicatement le pied de tomate. Rush le suivit et referma le sas derrière lui. Quelques secondes plus tard, on entendit l'air circuler et se déplacer. Elle fut aspirée par les conduits de ventilation. En quelques secondes seulement, l'air avait disparu de la pièce. Eli ouvrit donc la porte du couloir et avança sans s'arrêter. Rush lui demanda où il pouvait aller, mais aucun réponse, le silence total. Intrigué le docteur le suivit. Il avança dans les couloirs. Ce qui choquait Rush, c'était le vide laissait dans le vaisseau, ce dernier paraissait plus imposant. Il arriva dans un autre couloir, un couloir que Rush connaissait. Eli referma la porte derrière eux, l'air se diffusa alors autour d'eux.


- Qu'est-ce que tu as fais ?

- J'ai réintégré les systèmes de vie dans cette zone comme celui de la salle hydroponique.

- Cette porte mène au dôme ? S'exclama Rush. Tu as l'intention de l'ouvrir.

- Pas vous ?


Rush était sceptique, il ne pouvait savoir pas si Eli délirait ou s'il savait ce qu'il faisait. Le jeune homme enleva son casque et le posa à terre prenant soin encore et encore du pied de tomate. Il avança jusqu'à la porte et l'ouvrit, un sourire radieux remplit son visage. Soudain, la porte dévoila l'intérieur du dôme. Aucune évacuation d'air, l'environnement était viable au grand étonnement de Rush mais aussi à sa grande surprise. D'un regard intrigué et prudent, le docteur suivit Eli et contempla alors le magnifique jardin. On pouvait y voir des arbres, des grandes plantes et d'autres plus petites. Pour la plupart, ils s'agissaient de fruit, ou de légumes, rares furent les végétaux qui ne produisaient pas de la nourriture. Les différentes missions d'explorations avaient conduis l'équipage a récupéré des graines ou des plantes produisant de la nourriture, c'était pour eux très important pour leur survie mais aussi pour leur appétit. Certaines plantes avaient des propriétés thérapeutiques, TJ s'était particulièrement intéressé à ses plans de culture. Eli avait reproduit un véritable paradis dont il était le seul maître. Lors de leur pénétration dans la géante bleue, le dôme avait été endommagé et toutes les plantes brûler, c'était donc une surprise pour Rush de voir ce jardin reconstruit et encore plus beau.


- Je vois que tu as fais réparé le dôme. C'est excellent.

- Il fallait bien, rétorqua Eli plantant dans la terre son plan de tomate avec délicatesse et méthodologie. J'ai commencé à faire de la culture dans le laboratoire hydroponique et j'ai commencé à manquer de place. Je me suis dis que le dôme était plus important et il y a deux ans, j'ai commencé à faire tout ça.

- Et bien en même temps d'être un petit génie, tu es devenu un petit jardinier hors paire.

- Pour votre curiosité, j'ai utilisé l'énergie que vous aviez dissimulée pour faire des recherches et alimentée certaines sections importantes comme celle-ci.

- Qu'as-tu découvert ?

- Pffffff, esquissa Eli voyant que Rush s'intéressait immédiatement aux choses qu'il n'avait pas pu faire lui même. De nombreuses sections n'étaient pas accessibles à cause des dommages sur la coque. J'ai mis près de deux ans à tout réparer. Ça n'a pas été facile, certaines sections sont encore fragile à cause du manque de matériaux. La coque est très fine.

- Tu as réparé la coque intégralement ? C'est fantastique.

- Il y a beaucoup de laboratoires dans le vaisseau notamment pour analyser ce qui peut être ramené par la porte des étoiles. Mais le plus important est le stock de pièces détachées que j'ai trouvé. C'est ironique, on avait tout sous la main pour effectuer des réparations. Au lieu de ça, on a risqué notre vie pour cannibaliser le second Destinée. J'ai doublé comme prévu notre capacité de défense et réparé des circuits annexes ce qui a permis de faire de grandes économies d'énergie, j'ai même amélioré le rendement VSL. On aura un mois d'avance sur les prévisions.


Rush ne manquait pas de montrer sa satisfaction pour le travail rendu par le jeune homme, il ne pouvait pas entendre plus belle nouvelle. Soudain, le vaisseau engagea une procédure de décélération. Toutes la structure tremblait. Eli se jeta à terre afin de ramasser la télécommande qu'il utilise général pour les kinos. L'une des caméras volante était dans la salle d'embarcation de la porte des étoiles. Cette dernière s'était activée et son anneau principal tourna.


- Le vaisseau réactive les systèmes de vie du vaisseau. On a une arrivée, s'écria Eli. C'est la Terre.

- Qu'est-ce qui te fait dire ça ? Demanda Rush retenant Eli par les épaules.

- Il n'y a qu’eux qui ont les coordonnées du vaisseau.

- Tout comme l'alliance Lucienne.


Eli redescendit sur terre et perdit son enthousiasme. Le jeune avait été si long seul et en paix, qu'il ne pouvait imaginer que des menaces pouvaient revenir. Rush proposa d'attendre de voir ce qui allait arriver. Mais là, ce fut la déception et même l'indignation. Des aliens de couleurs bleus franchisèrent la porte des étoiles, ils avaient le crâne allongé, portant une sorte de combinaison en latex. Leur progression dans la salle d'embarcation était des plus prudentes, pour la plupart, ils portaient ce qui ressemblerait à des pistolets, d'autres avaient plutôt des armes longue, grandes comme leurs avants bras disposant d'un seul canon. Ils arrivaient les après les autres, et en seulement quelques minutes, la salle d'embarcation s'est vu envahi par une quinzaine d'alien. Ces derniers ont été rencontrés deux galaxies plutôt, ils avaient dans un premier temps capturé Rush puis Chloé qui parvinrent à s'échapper. A plusieurs reprises, ils tentèrent d'aborder le Destinée sans succès. Leur dernière rencontre s'était soldé par un échange de bon procédé, les Aliens bleus guérissaient Chloé des manipulations génétiques qu'ils avaient effectué sur elle, de l'autres il s'appropriait tout ce que la jeune femme avait appris sur le vaisseau des Anciens.


- Ce n’est pas vrai, on est abordé.

- Les informations qu'ils ont du récolter de Chloé ont été fructueuse, s'exclama Rush.

- Qu'est-ce que l'on fait ? Je crois qu'il faut réveiller, le colonel Young, Greer, Scott.

- C'est une évidence mais avant cela, on va essayer d'atteindre la passerelle et peut être qu'en dépressurisant le vaisseau on s'en débarrassera sans en arriver à cette extrémité.

- Vous voulez que l'on s'en charge seul ? Ce n’est pas la bonne solution ça, rétorqua Eli.

- Ecoutes-moi. Si on réveille les autres, on perd peut être notre capacité à atteindre l'autre galaxie. Et s'ils sont dans les modules de stase, nous ne risquons que nos vies.

- Pour une fois, vous m'avez convaincu. Que proposez-vous ?


Eli commença à ouvrir la porte, Rush ramassa les deux casques des combinaisons, il lui expliqua qu'ils pourraient en avoir besoin. Les deux hommes avancèrent prudemment dans les couloirs, un peu maladroitement, il ne faut pas oublier qu'au d'eux n'a suivi de formation militaire. Les systèmes de survie du vaisseau furent réactivés dès que la porte des étoiles a donné l'information d'un vortex entrant. Un protocole automatique s'était mis en marche comme lors du débarquement de l'équipage du Destinée. En effet, les nouveaux entrant ne pouvaient être tué et le Destinée n'a pas en lui cette notion d'amis ou d'ennemis, tel en avait décidé les Anciens.

Les deux hommes parvinrent très vite à la passerelle. Cette dernière n'était plus plongée dans le noir. Le docteur Rush ordonna à Eli s'effectuer des mesures sur la quantité d'énergie restant ce que la réactivation des systèmes pouvaient occasionnés comme problème supplémentaire. Eli s'installa sur l'un des moniteurs, tandis que Rush prit place sur le siège de commandement commençant sans attendre les protocoles d'isolation des sections du vaisseau.


- La porte est toujours active, ça explique pourquoi nous ne sommes pas repartis en VSL.

- Il faut en conclure que la porte d'ouverture est relativement proche. Peut être la galaxie précédente ou même la nouvelle, constata très logiquement Rush.

- Ça veut dire qu'on s'est débarrassé des drones mais que là on va se taper les autres, lança Eli. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que ça craint.

- Je viens d'isoler les sections du vaisseau menant à la porte, mais impossible de savoir s'ils sont tous isolés, ne pouvait que constater Rush.

- Bien sûr que si, il y a des détecteurs de signe de vie dans le vaisseau, j'ai découvert le programme, expliqua Eli se levant de sa place pour venir ensuite pianoter sur un autre moniteur placé près du poste de pilotage. Je confirme, ils sont isolés.


Rush parcouru l'ensemble des protocoles, tout d'abord ils devaient désactiver la porte afin de relancer le VSL, puis il pourrait s'occuper d'asphyxier les autres.


- Tu ne peux pas faire ça, s'alarma Gloria apparaissant à Rush et Eli en même temps.

- Ils envahissent le vaisseau ! S'exclama Rush.

- As-tu vraiment besoin de les tuer Nicholas, est-ce la seule solution, continua-t-elle.

- En tout cas, elle n'est jamais intervenue sans une bonne raison, ajouta Eli. Que voulez-vous dire ?

- Ils ont envoyés des navettes sans pilote, ils vous ont capturé et maintenu en vie, ils ont sauvé Chloé. Jamais ils n'ont tué l'un d'entre vous et leurs armes sont des armes paralysantes, expliqua longuement Gloria.

- Vous sous-entendez qu'il pourrait être ami, dit alors Eli. Ça serait surprenant après tout ce que l'on a vécu avec eux.

- C'est grotesque, rétorque Rush. Nous ne pouvons pas perdre le contrôle du vaisseau.


Rush appuya sur un bouton et la porte des étoiles se désactiva. Sur le Kino on pouvait voir que les aliens bleus furent surpris par cette action. Eli confirma la fermeture et expliqua que la consommation d'énergie liée à la réactivation des systèmes de vie du vaisseau n'était pas pour eux un problème.


- On a un problème, s'alarma Rush. La commande VSL ne s'enclenche pas.

- Je confirme ça, le Destinée nous en empêche, expliqua Eli.

- Que faites-vous ? Demande Rush à Gloria montrant sa plus grande froideur.

- Regardes-toi, tu n'as jamais été comme ça, s'offusqua-t-elle. Je n'ai rien fais, mais il faut comprendre que le Destinée a été très longtemps en VSL.

- Elle a raison, s'avança Eli. Les rapports du vaisseau montrent que le Destinée ne restait pas plus que quelques mois en VSL afin de laisser les moteurs se reposer. Tandis que là....

- Ils ont fonctionné pendant trois ans sans s'arrêter, interrompit Rush. Combien de temps cela va durer ? Demande Rush à Gloria.


Rush posa sa question avec un grand mépris. Mais à l'intérieur de lui, il ne savait pas vraiment comment se comporter avec elle. Elle ressemblait à sa défunte femme, s'exprimait comme elle et avait les mêmes expressions. D'ailleurs cette lutte intérieur se traduisait chez le docteur par des fébrilement du regard qui malgré tout combattait de l'intérieur ses pulsions contradictoires.


- Nous repartons en VSL dans un peu plus de douze heures, annonça Eli. L'horloge s'est activée.

- Ça laisse tout le temps à leur flotte pour nous retrouver, dit Rush. Eliminons déjà ceux qui sont à bord.

- Attendez une minute, s'offusqua Eli relevant les mains de son moniteur voyant tout un tas de protocole s'activer. Qu'est-ce qui se passe ? Ce n’est pas vrai, ils prennent le contrôle du vaisseau.

- Essaies de les en empêchez ! Ordonna Rush qui essayait aussi de son côté d'empêcher cette prise de contrôle.

- Ils ne téléchargent pas les protocoles, dit Eli. Ils ont implanté un programme qui va contrôler le vaisseau.


Gloria commençait à s'évanouir dans les airs, mais elle essaya par tous les moyens de résister afin de s'exprimer encore une fois.


- Surtout essayer la négociation, le conflit peut être.........


La forme holographique de Gloria disparut. Eli s'indigna et avertit Rush que les aliens bleus avaient le contrôle du vaisseau.


- Qu'est-ce que l'on fait maintenant ?


Durant sa solitude, Eli s'était amusé à arpenter le vaisseau. Il s'octroyait de longue marche, explorant pas à pas le navire. Chaque semaine, l'un des robots parvint à isoler une section infime du vaisseau devenant ainsi la nouvelle cours de récréation du geek solitaire. Parfois, il lui arrivait, équipé de sa combinaison, de s'installer dans la salle de la baie d'observation et d'observer le Destinée naviguant dans l'espace. C'était pour lui, une manière d'avoir une porte ouverte sur l'extérieur. Il aurait pu utiliser les pierres de communications mais le centre de commande avait reçu la consigne comme quoi personne ne serait disponible pendant trois ans. Donc se connecter n'aurait rien servi.

Eli avait décidé d'occuper aux moins une heure de son temps quotidien à la plantation et l'entretien des plantes dans la salle hydroponique. D'ailleurs l'une de ses vidéos est tournée là-bas.


- J'occupe mon temps comme je peux. Les robots font un excellent travail, des sections entières du vaisseau sont maintenant accessible. J'ai découvert de nombreux laboratoires, je n'aurais pas le temps de toute une vie pour savoir à quoi ils sont destinés. Si Rush savait, j'suis certains qu'il péterait une durite. Comme on peut le voir autour de moi, je me suis occupé de planter quelques graines et d'entretenir quelques plantes. Je trouvais que c'était une corvée au début, surtout que je n'ai pas ce que l'on pourrait dire la main verte. Mais maintenant c'est différent, je passe des heures entières ici. L'ennui c'est que l'on commence à ne plus avoir de place ici. J'aimerais installer le dôme surtout qu'il vient d'être réparé mais je n'ai pas d'énergie pour alimenter les systèmes et je me refuse à utiliser les réserves du condensateur.


Eli redemanda une nouvelle fois à Rush ce qu'ils devaient faire. Ils ne pouvaient pas maîtriser les aliens à eux deux et le temps était compté avant de voir arrivé leurs vaisseaux.


- Tu as vu ça, s'étonna Rush toujours installé dans le siège de commandement, comment avait-il pu louper ça.

- Quoi ? Rétorqua Eli intriguer et s'avançant sur Rush.

- Un programme vient de s'activer, je le connais, s'écria Rush. C'est forcément elle.

- Qui ? Quoi ? C'est quoi ce programme ? Demanda Eli très nerveusement.

- Le colonel Young a fait l'expérience d'une simulation afin de déterminer s'il était adapte à commander, expliqua Rush voulant faire un petit rappel du passé.

- Oui, j'ai vu ça, répondit Eli. Le vaisseau n'avançait plus après ça. Mais vous avez bloqué le programme.

- C'est exact, répliqua Rush. Mais le programme s'est réactivé et je doute que les aliens y soit pour quelques choses.

- Gloria ? Supposa Eli avec prudence.

- Je pense qu'avant qu'elle ne soit plus en mesure de communiquer avec nous, elle a procédé à l'activation du programme, continua d'expliquer Rush. C'est notre chance.


Eli ne comprenait pas où voulait en venir Rush. Le docteur se levant sans plus attendre, il proposa au jeune homme de récupérer des armes et de rejoindre le siège de contrôle. Le jeune homme continua de montrer son scepticisme, et ne manqua pas de l'exprimer auprès du docteur qui ne semblait toujours pas lui expliquer son intention. Sans plus attendre, Rush ouvrit la porte et mit son doigt sur sa bouche indiquant à Eli de ne pas faire un bruit. Leur déplacement devait être discret, l'ennemi ne devait pas savoir qu'il y avait encore deux humains libres de leur mouvement dans le vaisseau.

Se faufilant de couloir en couloir, d'un pas prudent, discret et souple, les deux hommes s'avançaient lentement vers la salle d'armes. Les aliens bleus s'étaient limités à la salle d'embarcation et quelques pièces autour telles que l'infirmerie, le réfectoire et quelques couloirs. Une quinzaine n'était pas suffisant pour investir davantage de lieu, ils ont donc décidé de limiter le contrôle à quelques lieux stratégiques avant l'arrivé de nouveau renfort ce qui permettait donc à Eli et Rush de prendre les armes qu'il leur faut. Une fois entré dans la salle des armes, Rush prit immédiatement un gilet par balle, une radio, un pistolet ainsi que plusieurs magasins.


- Qu'est-ce que tu attends ? Sers-toi ! Chuchota Rush à Eli hésitant à prendre des armes qu'ils peinent à maîtriser.

- Je ne sais pas, ce n'est peut être pas une bonne idée. Gloria a dis...... S'exprima Eli.

- Ne l'appelle pas comme ça, coupa Rush énervé. Prends ses armes, de préférence un P-90, il faudra que tu me couvres.

- Pourquoi faire ? Demande Eli commençant à prendre le gilet par balle.


Alors que le jeune homme prit ce qu'il avait besoin afin de s'équiper comme un vrai militaire, Rush expliquait que durant leurs stases, l'ordinateur du vaisseau a lancé une série de simulation. L'équipe a vécu communément une réalité virtuelle avec notamment des scénarios catastrophes. Lors de la première simulation, ils ont découvert le poteau rose grâce à Ginn qui leur ait apparu. Ils ont donc programmé l'arrêt des boucliers alors que le vaisseau était en VSL. Mais une seconde simulation s'est déclenchée. Ce n'est qu'en cherchant à se connecter au siège de contrôle qu'il a pu en sortir.


- Vous avez rencontré Ginn ?

- Etant dans l'ordinateur du vaisseau, il est très probable que dans la simulation nous puissions entrer en contact avec les différents programmes du vaisseau, également ceux positionnés en zone de quarantaine, expliqua Rush.

- Et vous pensez quand utilisant le siège des Anciens, nous pourrons entrer en contact avec l'équipage encore en stase, répliqua très vite Eli.

- Je veux me connecter au vaisseau pour stopper leur prise de contrôle et désactiver l'ensemble des capsules de stases en même temps. Mais avant ça, il faut délivrer un message au colonel Young pour qu'il sache que le vaisseau est abordé.

- J'ai compris, répondit Eli enclenchant le magasin dans le P-90. Il faut se dépêcher.


Les deux hommes étaient enfin équipés, avancés dans les couloirs n'étaient pas des plus aisés sachant que l'ennemi pouvait très bien chercher la salle commande ou encore la passerelle. Il était donc très risqué de se déplacer. De plus, il ne se fallait pas oublier que ni Eli, ni Rush n'avait d'entraînement militaire. Rush avait bien tenté de poursuivre un membre de l'alliance Lucienne, mais c'était surtout les mots de la vengeance qui l'avait motivé, ce n'était pas un homme de terrain. Et puis bien même qu'il retrouva son bourreau, il n'avait pas eu la maîtrise pour le touché à l'aide de son arme. Une fois encore, il avait du faire appel à son esprit qui lui avait des idées tout à fais redoutable. L'avancé, toujours prudente, était des plus fluide, que cela soit Eli ou Rush, ils savaient quelle section il fallait éviter afin de ne pas se retrouver dans une position inconfortable sans possibilité de replis.

Dans la salle de la porte des étoiles, les Aliens bleus se hâtaient à la prise de contrôle via l'interface de la porte des étoiles. Rare était les sons qu'ils sortaient de leur bouche, il était plus que programme qu'une espèce aussi évolué utilisait le langage télépathique. Un langage hautement décrié dans la science fiction comme un moyen élevé de communication. En dehors des mots que l'on applique par des sons chez les humains, la télépathie permettait de transmettre des sensations et des images, c'était un peu comme transféré ce que l'on avait dans la tête. L'anneau circulaire de la porte se mit soudain à tourner surprenant un technicien alors sur le panneau de commande. La porte s'activa, il s'agissait d'un vortex entrant. De nouveaux aliens franchirent la porte des étoiles, parmi eux, un être un peu plus grand que les autres et portant une combinaison un peu plus sophistiqué dont notamment des lumières sur le torse. Il s'agissait d'un leader, probablement choisi pour la mission afin d'investir les lieux. Après quelques minutes, c'était près d'une trentaine d'alien qui avait investi les lieux. Alors que la porte se désactiva, le leader prononça un petit gloussement un peu roque, une sorte de petit grognement qui aurait été parasité par des bulles. La porte de la salle d'embarquement s'ouvrit et plusieurs aliens en position de défense s'y engouffrèrent. Le nombre des aliens investissant le Destinée se portait à 45, autant dire qu'avec un nombre accru, il pouvait contrôler davantage de pièce. Assez rapidement, un petit groupe atteignit la salle de commandement, c'était un peu le lieu de rassemblement de Brody, Volker, Eli et Rush. Ces quatre là y en avaient passé des heures à solutionner les différents problèmes que leur avaient fait vivre cette aventure du neuvième chevron. Immédiatement, l'un des aliens bleus se pencha sur l'un des consoles, et comme guidé par un savoir instinctif, il fit défiler les différentes listes de programme. En guérissant Chloé de sa transformation, il avait également récupéré une immense quantité de savoir provenant du Destinée. Leur intérêt pour ce vaisseau restait un total mystère mais cet échange de bon procédé leur avait permis d'avoir une longueur d'avance sur les humains. Le regard de l'alien se pencha sur un second qui quitta immédiatement la pièce sans dire un mot afin de rejoindre un autre groupe non loin d'eux.

Eli et Rush ne pouvaient pas voir le danger arrivé, ils n'étaient plus connectés avec aucun système du vaisseau. Néanmoins, le jeune geek avait toujours en sa possession l'un des télécommandes de contrôle qu'il utilise pour gérer les kinos. La tension dans l'air était plutôt étouffante, probablement la pression et le risque de se faire tuer. Rush était envahi par la peur de perdre la seule chose qui lui donne encore une raison d'avancer : le Destinée. Eli lui était plutôt méfiant, il avait pu profiter d'un calme profond comme jamais il avait pu vivre. Là, c'était tout de suite une pression qui devait absorber. D'un autre côté, il ne connaissait plus la solitude et cette nouvelle aventure ne pouvait que lui rappeler qu'il était vivant. Alors Rush a pris les devant, Eli s'interrompit dans sa marche.


- Oh, oh, attendez, ils sont là.

- Comme ça là, chuchota Rush ne comprenant pas cette vive interpellation.

- La salle du fauteuil est de l'autre côté du couloir, expliqua Eli montrant un plan du vaisseau sur sa tablette. Et eux, ils sont là à seulement quelques dizaines de mètres.

- Il se dirige vers le fauteuil ? S'indigna Rush étonné.

- C'est comme s'il venait pour lui, rétorqua Eli.

- A quoi, il pourrait leur servir, se questionna Rush. Le fauteuil ne peut répondre qu'à la physiologie d'un ancien ou d'une espèce s'en rapprochant.

- En tout cas, ils vont vers lui.

- Très bien, on se rapproche de leur position et discrètement. Essaie de voir si tu ne peux pas mettre un Kino dans la salle, propose Rush reportant arme au poing vers ce qui s'annonçait comme une position difficile à tenir.


Les deux avançaient prudemment longeant les couloirs. De leur position, ils pouvaient voir les aliens bleus, ce qui surprit Eli. Jamais, il n'avait vu de créature pareil, elle paraît selon lui tellement fragile. La physiologie humanoïde était selon lui très courante mais cette aspect bleu translucide le perturbait quelques peu.


- C'est à ça qu'il ressemble, chuchota-t-il.

- Silence, répliqua Rush. Pas un mot.


Les aliens avançaient sans prendre garde à leur position, leur trajectoire était franchement, une seule chose les intéressait, la salle du fauteuil. Ils ouvrirent la porte et tous les cinq y entrèrent. De loin, un Kino les suivit, la caméra était un peu comme ces gros insectes qui naviguaient au grès du vent. Un premier Kino passa dans le couloir ne surprenant guère les aliens, puis dix secondes plus tard, c'était un second Kino qui fit un passage mais celui-ci rentra dans la pièce. L'un des aliens poussa un petit gloussement en le voyant entré mais au lieu de le chasser ou de le détruire, ils le laissèrent là, agir à sa guise. Peut être penseraient-t-ils que ce dernier était en mode automatique, rien ne présageait que le vaisseau était habité ou qu'un seul membre d'équipage était éveillé.


Plus loin dans le vaisseau, les aliens continuèrent à progresser au fur et à mesure. Jusque là, ils avaient atteint des quartiers, des salles vides mais rien de bien important. Pourtant, un petit groupe va faire une importante découverte, celle du dôme. En ouvrant la porte, ils découvrirent le travail d'Eli, cette gigantesque serre où étaient regroupés des dizaines de variétés différentes de végétaux. L'un des aliens baissa son arme et regardait de ses yeux bleus le paradis végétal de la pièce, il pouvait contempler le dôme offrant une gigantesque vu dans l'espace. Il s'approcha d'une plante offrant une très grande fleur orange avec un large et long pistil jaune, il la prit délicatement du bout de ses doigts afin de l'attirer près de son visage. De façon très harmonieuse, il pouvait apprécier la bonne odeur de la fleur. Ces aliens n'étaient pas si différent du genre humain, ils appréciaient apparemment la beauté de la nature. Ils restèrent ainsi prostré sans réagir profitant de la vue et découvrant ici et là les différentes variétés de la pièce.

Un peu plus loin, un autre groupe de cinq aliens fit une découverte. Ils avaient ouvert le sas donnant vers la navette, à leur grande surprise, ils virent qu'elles avaient été habitées. Les boites de conserves laissées par Eli faisaient désordre. Un des aliens découvrit l'ordinateur portable d'Eli, il l'activa très intuitivement, et découvrit les multiples vidéos tournés par le jeune homme. Il décida d'en lire une. Sur la vidéo, on pouvait voir Eli dans la salle du dôme, entouré de plante.


- Je passe des heures ici, justes pour profiter de ce coin paisible de nature. La Terre me manque. Je n'ai pourtant pas la main verte mais j'suis plutôt assez fier de moi. J'ai réussi à créer un véritable coin de paradis. Quand j'y pense si je n'avais pas découvert ce collecteur de particule, jamais cela n'aurait été possible. Ah oui, qu'est-ce que le collecteur de particule. En explorant le vaisseau, j'ai découvert un laboratoire étudiant les hautes énergies. Les Anciens qui devaient embarquer sur le Destinée avait probablement l'idée de trouver de nouvelles capacités de production ou de collectes d'énergies afin peut être de s'affranchir de la recharge dans une étoile. Le Destinée à vocation a évolué. Bon, peu importe. Grâce à ça et aussi grâce à la salle des machines, j'ai découvert une plaque positionné sur le côté latéral du vaisseau servant à capturer des particules énergétiques de toute nature. En étant en VSL, nous ne pouvions pas capter grand chose à part ce que l'on appelle des gravitons. C'est une particule hypothétique donnant tout son sens à la gravité dans le modèle quantique. Ce n'est plus une hypothèse, d'ailleurs ça mériterait un prix Nobel sur Terre, je pense. Donc plus, il y a de gravitons, plus on a de gravité. Enfin bref, voilà où je veux en venir. Grace à cette plaque, j'ai réussi à capter une partie des gravitons émit par le champ de dilatation entourant le vaisseau quand il est en VSL et à partir de là, j'ai pu alimenter certaines sections du vaisseau. Bon, d'accord rien nous permettant de s'affranchir des étoiles mais assez pour alimenter les équipements de vie dans le dôme. Ce n’est pas grand chose, mais c'est fun, je trouve.


La dernière phrase d'Eli clôtura la vidéo. L'alien semblait avoir compris ce qui était dit. Est-ce que ce qu'ils ont appris de Rush et de Chloé leur ont permis de comprendre le langage humain en plus de leur technologie ? C'est un mystère qu'il faudrait leur poser. L'alien se retourna vers ses congénères et poussa un petit gloussement prévenant de la présence d’au moins un humain. Tout de suite, ils mirent leurs armes aux poings près à n'importe qu'elle assaut. D'ailleurs, l'ensemble des aliens, présents dans le vaisseau, firent de même. C'était l'avantage de la télépathie, même sur de grandes distances, des ordres ou des informations pouvaient être donné. La vidéo prouvait qu'au moins un membre d'équipage n'était pas en stase, ils devaient donc être méfiants. Dès cette nouvelle, l'un des aliens bleus détruisit le Kino présent dans la salle du fauteuil. Une intense quantité d'énergie de couleur bleu quitta le pistolet de ce dernier avant d'atteindre le Kino qui explosa en mille morceaux. Les aliens dans la pièce poussèrent des petits grognements, Eli et Rush regardèrent de loin ce comportement.


- Je crois qu'ils savent qu'ils ne sont pas les seul, s'exclama Eli.

- Et comment l'aurait-il su ? Demanda Rush.

- Vous avez vu le dôme, la navette, le laboratoire hydroponique, rétorqua Eli très nerveusement et à voix basse.

- J'ai compris, répondit Rush. Bon, on reste là et on attend de voir ce qui se passe. Mais une chose est sûr, on a besoin d’un plan.


*****************************************************************

Au lieu de vous présenter la seconde partie du chapitre 2 de SG-Com, je vous présente l'épisode 2, première partie de SGU. Cet épisode veut être le lien entre les trois ans et l'instant présent. Comme vous pouvez le voir, Eli a été productif. La seconde partie sera un peu plus dynamique avec un cliffhanger au final pour annoncer l'épisode 3. La seconde partie de l'épisode 2 paraîtra samedi 1 février 2014. Après, je republierais SG-Com. Je pense agir ainsi, publier une fois par mois SGU et laisser SG-Com pour le reste. ça vous garantira des publications hebdomadaire pendant plus d'un an, j'espère pouvoir vous tenir en haleine comme ceci encore bien longtemps. N'hésitez pas à donner vos impressions pour savoir si je continue ainsi, ou s'il faut que je procède à des réajustements. L'épisode 3 est en cours d'écrire au même titre que mon chapitre 3 de SG-Com. l'épisode 4 est déjà écris, l'auteur de cet épisode est le flicdecbs qui a fait un travail remarquable.

Ce message a été modifié par Spyce le Samedi 25 Janvier 2014 10h01



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 25 Janvier 2014 12h32
| Message #11


Brigadier Général

*

Groupe : Members
Messages : 973
Membre n° 18041
Inscrit : 04/02/2011
Actif : 02 Déc 2017, 19h18

Pays: france
Sexe: Masculin



C'est vachement intéressant, et tu utilise à fond l'idée des réserves d'énergie supplémentaire, en rendant cohérente la survie d'Eli.

L'arrivée des Aliens Bleus donne du rythme à l'histoire et c'est simpa. par contre, une question me taraude : comment les aliens ont pu activer la porte ?
>certes, ils ont récupéré les connaissances accumulées par Chloé, qui avait beaucoup bossé pour Rush (donc hypothèse qu'elle ait travaillé sur les télécommandes et les portes, sauf que je doute que Rush soit aussi inconscient)
>Et puis la puissance de la porte : ils leur reste environ 6 mois avant d'arriver dans la prochaine galaxie, environ 15% du voyage et ça doit faire une grosse distance. Je doute que la portée classique de ces portes soient suffisante.


J'ai hâte de lire la suite !
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Samedi 25 Janvier 2014 12h53
| Message #12


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 786
Membre n° 18894
Inscrit : 28/07/2011
Actif : Il y a 51 minutes

Pays: France
Sexe: Masculin



Je pense qu'il a du jouer sur le fait que si Chloé connaissait les coordonnées de la porte , les aliens ont pût les récupérez et vue que les coordonnées de la porte du vaisseau ne change pas peut importe ou il se trouve ils ne leurs manquais plus que la source d'énergie qui n'a pas l'air d'être un problème vue leurs niveau technologique.



Admin du serveur SGM-Artecraft Survival/Créatif.
Hébergeur du projet Stargate In Minecraft.
minecraft.iakhou.com:25565
Fondateur de la cité d'Atlantis sur Minecraft.
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 25 Janvier 2014 13h20
| Message #13


Brigadier Général

*

Groupe : Members
Messages : 973
Membre n° 18041
Inscrit : 04/02/2011
Actif : 02 Déc 2017, 19h18

Pays: france
Sexe: Masculin



connaitre les coordonnées est une chose, mais il faut une télécommande pour les entrer dans la porte. Et comme il n'en n'ont pas, ils ont du en fabriquer une, grâce à des connaissances récupérées via Chloé.

Sauf que je doute que n'importe qui puisse se servir dans la réserve, donc elle serait passée soit par une mission donnée par Rush (ce qui m'étonnerait, c'est quand même très risqué), soit en en empruntant une à Eli sauf qu'à partir de la saison 2 (quand Chloé est capable de comprendre le fonctionnement du truc) il ne lui fait plus trop confiance.
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Lundi 27 Janvier 2014 07h57
| Message #14


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE (arim @ Samedi 25 Janvier 2014 14h20)
connaitre les coordonnées est une chose, mais il faut une télécommande pour les entrer dans la porte. Et comme il n'en n'ont pas, ils ont du en fabriquer une, grâce à des connaissances récupérées via Chloé.

Sauf que je doute que n'importe qui puisse se servir dans la réserve, donc elle serait passée soit par une mission donnée par Rush (ce qui m'étonnerait, c'est quand même très risqué), soit en en empruntant une à Eli sauf qu'à partir de la saison 2 (quand Chloé est capable de comprendre le fonctionnement du truc) il ne lui fait plus trop confiance.

Merci pour vos commentaires, ça me touche beaucoup.

Produire une télécommande, je doute que cela soit un réel problème. Mais vous inquiétez pas, j'ai pensé à tout. Ensuite la question de comment, ils ont utilisé la porte des étoiles, ça sera révélé dans l'épisode 3, donc pas longtemps à attendre tongue.gif


Pour le moment, j'ai gardé l'idée que les aliens bleus étaient une menace, j'ai donc limité les contacts. L'épisode suivant sera un peu différent et on en sera un peu plus sur leur intention, mais aussi sur leur culture.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Lundi 27 Janvier 2014 12h17
| Message #15


Premier Lieutenant

*

Groupe : Members
Messages : 99
Membre n° 10989
Inscrit : 29/10/2007
Actif : 09 Jul 2014, 20h58

Pays: France
Sexe: Masculin



Je trouve ton histoire génial, j’espère que tu va continuer comme ça encore longtemps clapping.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Mardi 28 Janvier 2014 07h52
| Message #16


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE (Loky @ Lundi 27 Janvier 2014 13h17)
Je trouve ton histoire génial, j’espère que tu va continuer comme ça encore longtemps clapping.gif

Merci. Merci, ben écoute, j'ai prévu trois saisons de 14 épisodes chacune. Je sais déjà où je veux aller, je n'ai plus qu'à écrire tongue.gif Donc normalement, ça devrait être le cas.

par contre, il ne faut pas hésiter à donner vos impressions et pourquoi proposer des idées. malgré le fil conducteur de l'histoire, je peux raconter des histoires secondaires intéressant sur cette fic.

Donc, les idées sont autant bonne que les critiques.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 01 Février 2014 02h13
| Message #17


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 3

Episode 2, seconde partie



******************************************************************

Les aliens bleus procédaient jusque là à quelques analyses sur l'ordinateur derrière le fauteuil de contrôle. Personne ne pouvait savoir ce qu'ils faisaient ou ce qu'ils cherchaient à faire. Rush sourcillait les yeux se posant mille et une questions. Puis, il vit les aliens sortir les uns après l'autre. Le dernier posa une sphère grisâtre sur le siège. Une fine lumière bleue se dessinait tour de l'objet, la lumière vit sa longueur se rétrécir comme le décompte d'un compte à rebours. Le dernier alien sortit et ferma la porte puis le groupe partit en ligne droite. Une forte explosion se produisit soufflant tout dans la pièce jusqu'à ébranlé la porte de sortie. Le fauteuil était détruit, Rush et Eli furent surpris l'explosion, le bruit de leur voix et de leur part suite à la détonation attirèrent l'intention des aliens qui se retournèrent immédiatement et partirent au pas de course. Sans plus attendre, ils tirent dans la direction des deux humains. Rush ordonna à Eli de se replier et de courir le plus vite possible vers l'ascenseur. Malgré sa perte de poids, le jeune homme était toujours le moins endurant, Rush lui ne faisait plus attention au jeune homme cherchant avant tout à sauver sa peau. Eli toujours entrain de tirer, tendit son P-90 en arrière, et tout en courant, envoya une longue rafale. Les balles ricochaient sur les murs, faisant s'arrêter les aliens dans leurs courses sans pour autant les empêcher de tirer. Rush se jeta dans l'ascenseur et hurla à Eli de se dépêcher, celui-ci avait toujours autant de mal, et tout en hurlant, il criait comme cherchant à se donner de la force ou à laisser sa peur prendre tout de suite une teinte sonore. Alors qu'Eli se jeta dans l'ascenseur tout en arrêtant de tirer, l'un des tirs vinrent le touché à l'épaule. La porte de l'ascenseur se referma protégeant ainsi les deux humains, immédiatement, Rush se pencha vers Eli et s'aperçut qu'il n'était pas blessé.


- La vache, ils m'ont eu, dites-moi que ce n’est pas grave, s'inquiéta Eli.

- Arrêtes de te plaindre, tu n'as rien, rétorqua Rush.

- Vous plaisantez, il m'a touché, s'insurgea Eli se tenant l'épaule. Je sens plus mon bras.

- Ça doit être une arme paralysante, il ne voulait probablement pas nous tuer, ajoute Rush se relevant et laissant de marbre l'état du jeune homme inquiet.

- Vous pensez que mon bras va refonctionner ? Demanda Eli toujours inquiet.

- Probablement, répondit Rush sortant de l'ascenseur.


Ils étaient arrivés dans un secteur du vaisseau que Rush ne reconnaissait pas. Immédiatement, il essaya de détermina où ils pouvaient être. Il se demanda à Eli si les lieux lui semblaient familiers. Le jeune homme à peine relever sortit de l'ascenseur et regarda autour. Très vite, il donna sa réponse.


- On n’est pas loin du nez de l'appareil

- Impossible les lieux sont dépressurisés, répondit Rush.

- Sauf depuis que j'ai réparé l'intégrité de la coque du vaisseau.

- Ah oui, j'avais oublié ce détail.


Rush n'avait plus de plan, son unique solution était parti en fumé avec ce siège qui les avait tend rendu service et mit si souvent en danger de mort à la fois. Il ne savait plus quoi faire et n'avait qu'en tête l'éventualité de perdre le vaisseau au profit de la race hostile.


- Tout n'est pas perdu, dit alors Eli. La salle des machines n'est pas facile à trouver, de nombreux systèmes peuvent être récupérés de là-bas comme les boucliers ou la propulsion.

- Nous devrions nous rendre là-bas, lança alors Rush.

- Je suis plutôt d'avis que l'on rejoigne la salle de contrôle, dit alors Eli. Histoire de repenser notre stratégie et savoir ce qui nous pend au nez.

- Elle est sûrement aux mains de l'ennemi, répondit Rush.

- La salle de commande des systèmes primaires pas celle des systèmes secondaires et encore moins la salle de commande des systèmes autonomes du vaisseau.

- C'est quoi cette histoire ? Demanda Rush.

- Ecoutez. Les Anciens devaient venir avec un véritable équipage, des techniciens, des pilotes, des officiers, des explorateurs mais aussi des scientifiques. Chacun devait avoir des tâches différentes. Comme l'indique la salle de commande secondaire, elle doit gérer les systèmes secondaires du vaisseau et la salle de contrôle des sites autonomes devaient gérer les différentes sections du vaisseau notamment celle des laboratoires.

- Et je suppose que ce ne soit pas tout prêt, lança alors Rush.

- La salle des sites autonomes n'est pas très loin par contre, je crains que la salle des systèmes secondaires tombe très vite aux mains des aliens, répondit Eli.

- Bon, on fait comme tu dis, montres-moi la route, ordonna Rush assez poliment.


Eli fit un tour sur lui-même pour s'orienter et montrant la direction à prendre avec son doigt, il s'avança, suivit par Rush. Malgré l'aspect vieilli du vaisseau, les sections étaient encore en bonne état et plutôt accueillante. Sur le Destiné, la plupart des sections se ressemblaient, les Anciens n'avaient pas très été inspiré par l'aspect esthétique du navire. Eli se traînait un peu, le tir l'avait quelques peu engourdis. Rush fit la réflexion comme quoi un détecteur de signe de vie aurait pu leur être bien utile.


- Vous savez quoi, au lieu de se pencher sur ce qu'il nous faut, il faudrait se pencher sur ce que l'on a, rétorqua Eli coupant les propos de Rush.

- C'est évident, dit Rush. Tu as une idée ?

- Et vous, vous en avez une ?

- Qu'est-ce qui nous manque pour le moment ? Demanda Rush s'arrêtant de marché.

- De l'énergie, un moyen de vaincre les aliens, une armée et une flotte de vaisseau

- Pour l'instant, tu peux oublier l'énergie et la flotte de vaisseaux, s'exclama Rush. Mais par contre, nous avons nous un groupe de militaire au repos.

- Vous voulez les réveiller, répondit Eli. Les sections des capsules de stases sont entre les mains des aliens. Si on les réveille, il pourrait se faire tuer.

- On n'a pas trop le choix.

- Le mieux est d'aller vers la passerelle, je doute qu'il la contrôle pour le moment sans connaître l'équation et on pourra désactiver les capsules de là-bas.


Rush frappa sur l'épaule d'Eli en guise de respect amical et commença sa longue remonté dans le vaisseau. A bord de la navette, l'un des aliens bleus regardait les cadavres de boites de conserves laissé par Eli. Ce dernier semblait comme intriguer la nature même des objets laisser par le jeune humain. Chaque geste était soigné et lent comme voulant comprendre le moindre élément puis il s'assit sur le siège de pilotage avant de prendre l'ordinateur d'Eli. Les vidéos étaient toujours alignées les unes par rapport aux autres. L'alien en sélectionna une.

Eli paraissait très désemparer, il en avait les larmes aux yeux, probablement un enregistrement lors d'un de ses longs moments de solitude.


- Cela fait deux ans que je suis enfermé ici. Je n'ai parlé à personne, je suis vraiment seul au monde. Je ne cesse de pensée à Chloé, Matt, le colonel Young et même à cet emmerdeur de Rush. Et il y a ma mère, elle a failli mourir. Et aujourd'hui, je suis là loin d'elle alors que je devrais m'occuper d'elle. Mon père nous a abandonné, elle n'avait que moi. Je m'en veux d'être ici, de la laisser seul là-bas. Je ne sais même pas si elle va bien. J'espère que tout se passe bien. Bon, je vais éviter de pleurer devant mes vidéos, quelqu'un pourrait tomber dessus. Bon allez, on se motive. La réparation de la coque avance bien. La coque nouvellement renouvelée est fine à défaut de disposer de nouvelles matières premières, mais l'étanchéité est garantie. Cela va me permettre d'explorer plus largement le vaisseau.


L'alien arrêta la vidéo et caressa du bout de son doigt l'écran où Eli était resté figé. C'était étrange, la créature semblait réagir avec compassion bien que les siens n'avaient montrée que des intentions hostiles. Un de ses semblables rentra dans la navette frappant du bout de son pied une conserve. Les deux créatures de l'espace se regardèrent sans faire un seul bruit. Puis, le nouvel arrivant se retourna laissa la première créature assit sur le siège de pilotage.

Durant leur périple, Rush et Eli avançaient prudemment de section en section. Le docteur s'étonnait de pouvoir avancer sans craindre de n'être aspirer par un trou dans la coque. Le jeune Eli avait remarquablement bien soigné le vaisseau.


- Et qu'as-tu fais d'autres à part réparer la coque ? Chuchota Rush.

- De la couture, du tricot et un peu de jardinage, répondit très ironiquement Eli.

- Un peu de sérieux, veux-tu ?

- Qu'est-ce que vous voulez que je fasse ? J'ai étudié la base de données des Anciens, j'ai exploré plusieurs sections du vaisseau et j'ai notamment réparé beaucoup de relais émetteurs.

- Comment tu as fais ?

- Je vous l'ai déjà dis, le vaisseau disposait de pièces détachées dans plusieurs pièces. L'efficacité des boucliers est renforcée et j'ai augmenté la quantité des batteries opérationnelles.

- C'est très bien pensé. Et tu as appris quoi sur la base de données.

- Que comme vous, je devrais peut être gardé mes petits secrets, dit alors Eli regardant Rush avec mépris. On va passer par la salle des machines.


Le jeune homme avança pas à pas plongeant le duo dans le silence. Mais une question frappait l’esprit d’Eli, si l’équipage se réveillait, comment pourraient-il pour faire quoi que se soit. Il fallait les prévenir.


- Oh, j’y pense, et une fois que l’équipage se réveille, on fait quoi ?

- Et bien on avisera, dit Rush. Il faut concentrer nos efforts sur le réveille de l’équipage.

- Non, ils vont se réveiller et ne pas savoir quoi faire. C’est vrai quoi, ils vont se réveiller et deviner tout de suite qu’ils doivent tuer des envahisseurs.

- Et tu proposes quoi ?

- Vous avez dis être dans une simulation, donc il faut juste entrer en contact avec eux, un peu comme un administrateur influençant les paramètres d’un jeu.

- Le siège est détruis !

- Pas la salle des jeux vidéo.

- C’est-à-dire

- Bon, ce n’est pas vraiment une salle de jeu bien que l’on peut reproduire tout un environnement virtuel à partir de son esprit. Mais je suis persuadé que l’on peut l’utiliser pour entrer dans la simulation.

- Comme McKay avec la mission Aurore.


Eli ne comprenait pas l’allusion, il n’avait pas eu la chance de lire des rapports du SG-C. Mais la solution paraissait évidente. Le docteur McKay avait réussi à utiliser un caisson de stase afin d’introduire le lieutenant colonel Shepard dans ce qu’il avait qualifié de boucle neuronale.


- Donc, on se connecte à la simulation et on leur dit ce qu’il se passe.

- C’est ça.

- Et on peut se connecter à la simulation.

- Enfin pas vraiment, dit un peu gêné Eli faisant des signes avec ses mains comme cherchant à se justifier comme un gosse qui aurait fait une bêtise. Disons qu’on va devoir utiliser un programme qui va relier la simulation de l’équipage avec l’une des réalités virtuelles de la base de données.

- Et elle existe ?

- J’en sais rien, mais au pire, on la créera cette passerelle.

- Ben voyons. Et c’est où ?

- C’est sur le chemin.


Rush suivit donc Eli qui ouvra la marche. Les deux hommes n’étaient pas des hommes de terrains mais l’instinct de survie les rendait plus silencieux, moins maladroit pour certains, ce qui était mieux face à la présence des Aliens Bleus.

Toujours dans la navette des Anciens, l’alien bleu continua à explorer les vidéos d’Eli, l’un de ses congénères l’interrompit par un gloussement. Le langage n’est pas leur uniquement base de communication. Ils ont un langage articulé ou plus exactement une multitude de son peu perceptible par l’oreille humaine qui leur permet de communiquer. Autant dire que si un alien bleu veut discuter avec un humain, ça sera plutôt difficile. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, les extraterrestres ont utilisé la technologie avec Rush, d’une part ils pouvaient échanger avec lui, d’autres part, ils pouvaient lui sonder l’esprit.

L’extraterrestre semblait avoir reçu l’ordre de quitter la zone pour rejoindre les siens probablement à la recherche d’Eli et de Rush. Mais il ne semblait pas d’accord et désapprouva avec un avancement de la tête et un gloussement. Son congénère quitta la pièce sans rien ajouter. La créature se pencha de nouveau sur l’ordinateur et mit en lecture une nouvelle vidéo. On y voyait un Eli fatigué, diminué.


- J’ai exploré le vaisseau, j’y ai découvert une salle de jeu vidéo. Enfin, c’est un procédé qui permet de créer des simulations et de les incorporer chez une personne comme s’il rêvait. C’est marrant, je l’ai essayé une fois et c’est tout. Avant, j’étais planté derrière mon écran d’ordinateur, à perdre mon temps sur des jeux et maintenant que j’ai tout le temps, je préfère jardiner. Hum, c’est comme ça.


Une petite minute de silence suivit, Eli semblait songeur dans sa vidéo. Puis, il ajouta en changeant de ton :


- Ah, oui en étudiant le plan du vaisseau et en l’explorant, j’ai noté que certaines zones n’étaient pas là, comme si elle était cachée. Je pense qu’il y a de nombreuses zones qui sont dissimulés à la manière de la passerelle et qui rétractent quand on en n’a pas l’utilité. J’ai aussi découvert une foule d’information sur la base de données. Mais ça, c’est pour une autre vidéo.


L’image s’arrête. La créature bleue s’empressa de m’être en lecture la vidéo suivante. Il semblait comprendre le moindre mot comme s’il avait toujours compris la langue. En activant la vidéo suivante, cette dernière ne se mit pas en lecture. Un message apparut : fichier corrompu. Hélas, pour l’extraterrestre, il ne pourra pas lire cette vidéo qui devait sûrement traiter de ce qu’Eli avait pu découvrir sur la base de données. Puis, soudain l’ordinateur se coupa, il n’y avait plus de batterie. Toujours assis, l’alien souleva l’ordinateur cherchant à comprendre pourquoi il ne fonctionnait plus. C’était un peu comme voir un novice avec un ordinateur qui cherche à comprendre le fonctionnement d’un PC. Après quelques secondes, l’extraterrestre à la peau bleu posa l’ordinateur d’Eli sur l’un des sièges de la navette sans trop de délicatesse comme s’il était exaspéré. Il se frotta les mains, il pencha la tête, attendit quelques secondes puis il se leva et sortit de la navette.

Bien plus loin, Eli et Rush arpentèrent toujours les couloirs du Destiné. Eli avait plusieurs mentionnés la taille imposante du vaisseau mais le fait de le parcourir en une seule fois confirmait ces propos. Leurs avancés les menèrent enfin à destination. Le lieu couloir n'avait rien de bien différent des autres misent à part qu'ils semblaient mener à plusieurs pièces. Eli frappa sur un interrupteur afin d'ouvrir un sas menant cette fois dans la salle des simulations. Avant de rentrer, Rush questionna Eli :


- Et qu'est-ce qu'il y a d'autres ici ?

- Là-bas, il y a une sorte de grandes salles vides, on dirait presque qu'un gymnase mais sans machine de musculation. Ici, ben je ne sais pas, je n’ai pas eu le temps de l'étudier et ici non plus. Par contre, dans la dernière pièce au fond, on dirait une bibliothèque.

- Une bibliothèque ? Demanda Rush bien intrigué.

- Euh ouais, enfin ça y ressemble. Il y a plusieurs moniteurs qui permettent d'avoir accès à la base de données et des étagères avec des cristaux longs et plat, rangé comme si c'était des livres.


Eli commença à entrer, attirant Rush dans les lieux et il ajouta :


- Oh, et il y a une sorte de grands tableaux tactiles. Vous qui aimez écrire sur les murs, ça pourrait vous changez la vie.


Rush regarda une dernière fois les sas du couloir avant de rentrer dans la salle de simulations. Les lieux étaient bien austères et sombre. Eli s'empressa d'approcher d'une console au design bien connu du vaisseau. En quelques touches, la lumière éclaira les lieux. On pouvait enfin y voir les deux moniteurs en fond de pièces et un long canapé au centre. Ce dernier ressemblait à ce que l'on pouvait rencontrer dans les salles de psychiatre à un détail près, l'armature métallique et électronique de la base. Eli détailla l'utilisation du canapé qui épousait très bien le dos du sujet de part sa forme dont le but était de suivre la courbure de la colonne vertébrale. Le geek expliqua que le sujet n'avait qu'à s'allonger dessus et activer la simulation avec le petit bouton sur la droite du canapé. L'accoudoir présentait plusieurs gros boutons blancs, ils servaient principalement à la marche, à l'arrêt ou encore quelques réglages de bases du dossier. Une fois installé, le sujet n'avait qu'à activer le canapé, des électrodes similaires au fauteuil de contrôle, venait ensuite se positionner de chaque côté de la tête du sujet afin d'établir un contact neuronal avec le vaisseau. Enfin, l'ordinateur n'a plus qu'à étudier le cerveau de la personne pour activer la simulation. Cette dernière se fait de façon automatique et pleinement consciente.


- Et comment comptes-tu me mettre en contact avec l'équipage ? Demanda Rush.

- Vous mettre en contact, s'exclama Eli surpris et montrant son désaccord. Je n'ai vu personne à part vous depuis trois ans. J'aimerais savoir comment ils vont ?

- Ils vont très bien et tu es le seul à avoir étudié cette technologie s'il y a un problème, tu es le plus qualifier pour le solutionner, expliqua Rush très calmement.

- Ben voyons, c'est toujours pareil avec vous, dit Eli.


Eli se pencha de nouveau sur la console et expliqua à Rush, malgré l'amertume de la procédure. Il explique qu'il existait un lien neuronal entre l'équipage et le vaisseau, cela permettait d'étudier l'équipage. L'ennui c'est que Rush l'avait coupé afin que le vaisseau ne puisse prendre aucune décision lié avec l'équipage. Eli a réactivé ce programme car étant nécessaire dans le fonctionnement du vaisseau.


- Comment ça nécessaire ? S'écria Rush indigné. La dernière fois, le vaisseau nous a immobilisés dans le vide.

- Oui, mais c'était parce que Young avait délaissé son rôle, répondit Eli. Pour la survie de l'équipage, le Destiné avait conscience que nous avions besoin que le colonel joue son rôle de leader pleinement. C'était un test. Mais j'avais, il aurait mis en danger notre survie.

- Admettons, et cela implique quoi ?

- Le vaisseau a besoin de savoir comment nous sommes et comment nous fonctionnons. Et selon, le moment, en fonction de nos émotions présentes, nous pouvons réagir différemment.

- Tu veux dire qu'en fonction de notre état mental, le Destiné peut modifier notre trajectoire pour être sûr que l'on survie.

- C'est évident. Quand on a eu besoin d'eau, il s'est arrêté prêt d'une planète de glace. Quand on a voulu filtrer l'air, il nous a trouvé un monde désertique mais disposant des ressources voulus en nous bloquant l'accès à d'autres mondes. Et si j'ai bien compris, ces mondes étaient habitables et plus hospitalier.

- Donc le Destiné nous met à porter des mondes qui nous serons utiles et qui pourraient nous apporter quelques choses.

- Ça va plus loin, il nous arrête sur les mondes où il est sûr qu'on arrivera au bout de la mission.

- Donc la mission du Destiné va plus loin que je ne le pensais. Le vaisseau test notre capacité de survie et notre manière de fonctionner en groupe pour ensuite, nous faire affronter la véritable mission du Destiné.

- C'est ça, ajouta Eli en hochant la tête.


Rush se pencha sur la console où se trouvait Eli. Il lui demanda s'il avait une idée sur la démarche à suivre. Eli expliqua que l'activa du lien neuronal, a permis Destiné de plonger l'équipage dans plusieurs simulations, histoires de continuer les tests. Jusque là, l'équipage a vécu pas loin de huit simulations différentes. Rush se rappelait n'en avoir vécu que deux.


- Ils ont du cherché un moyen de sortir de la simulation, constata Rush.

- Ils ne le peuvent pas, répliqua Eli. C'est une commande extérieure qui en est la clé. Soit on la programme, soit un intervenant extérieur l'active.

- Comme tu as fait pour moi ?

- Ce n'est pas moi. J'avais invalidé votre commande de réveil mais l'ordinateur l'a réactivé seul.

- Gloria ! S'exclama Rush comprenant qu'il devait son réveil à la seule volonté du vaisseau.


Eli demanda à Rush ce qu'il voulait dire par là, mais il ne répondit pas. Ce dernier s'intéressait plus à la manière de comment ils allaient bien pouvoir entrer en contact avec l'équipage. Soudain, Eli eu une idée :


- C'est élémentaire. C'est dans le programme s'initialisation.

- Qu'est-ce que tu raconte ?

- Dans un jeu vidéo, en général, on ajoute un nouveau joueur qu'en début de partie.

- Donc, il faut attendre le démarrage de la prochaine simulation pour s'insérer dedans.

- C'est ça. Il suffit de créer notre propre simulation et ordonner à l'ordinateur d'intégrer les personnages dans notre version de la simulation.

- Donc ce n'est pas moi qu'il va aller à la rencontre de l'équipage mais l'inverse.

- Et d'ailleurs, ça serait pas du luxe, parce que chaque simulation a enchaîné bataillé spatial, risque de collision et même une descente en atmosphère. Ça doit être épuisant.

- C'est très ingénieux Eli.

- Bon, maintenant on va trouver la simulation la plus approprié. Installez-vous en attendant.


Rush s'allongea sur le canapé, sans de trop d'assurance. Le malaise se lisait dans son regard tandis qu'Eli faisait du bruit en appuyant sur les multiples boutons de la console.

Malgré qu'il fût dans le vide spatial, loin de tout, les aliens bleus continuaient malgré tout de prendre la main sur de plus en plus de fonctions, tout en dominant d'avantage de terrain. Dans la salle d'embarcation, la porte des étoiles s'activa offrant à nouveau aux envahisseurs la possibilité d'apporter encore plus de personnels. De l'horizon des événements sortit quatre aliens suivit par une grosse caisse noir en lévitation afin de facilité le transport. Sa forme carrée n'avait rien d'exceptionnel, ce dernier fut suivit par quatre autres aliens. La porte se désactiva juste après. Peu d'aliens avaient franchi la porte, ils avaient très certainement limité le nombre de leurs troupes. De plus, ils avaient mesuré le danger qui était des plus limités quand on y pense, Rush et Eli étaient les deux seuls individus et ils n'étaient pas les plus expérimentés en matière de lutte contre des envahisseurs. L'un des extraterrestres, plus grand que les autres fit un geste d'une main, c'était probablement un leader voir même le chef de la mission. Son geste était probablement un ordre, puisque les créatures l'entourant déplacèrent le cube noir dans la direction de la sortie. L'objet était assez massif pour être poussé par plusieurs personnes mais suffisamment petit pour passer par le sas.

Un bip retentit sur le moniteur d'Eli, Rush demanda ce que cela pouvait bien vouloir dire.


- La porte des étoiles s'est activée. Huit aliens l'ont franchi avec un machin noir en forme de cube.

- Qu'est-ce que c'est ?

- J'irais leur demandé après. Moi ce qui m'étonne c'est qu'il soit si peu.

- Cela veut dire une chose, nous ne sommes plus en sécurité, on doit se dépêcher.

- Pourquoi ? On était en sécurité jusque-là, s'offusqua Eli.


Eli activa les derniers protocoles, c'est alors que deux bras métalliques sortirent de sous le canapé pour se positionner de chaque côté de la tête de Rush. Puis, les électrodes se mirent à rouler jusqu'à ses tempes plongeant Rush dans un sommeil artificiel.


- Voilà, la simulation a commencé.


Rush apparut dans un des nombreux couloirs du Destiné. Ce dernier semblait vide. La première impression était de savoir où il pourrait rencontrer les membres d'équipages. Il arpenta alors les lieux, le plus logique était de se diriger vers les caissons de stase mais un bruit l'interpella. C'était des bruits de pas. Une femme apparut marchant tranquillement, c'était lieutenant TJ.


- Bonjour, dit TJ. C'est vous.

- Il semblerait bien que oui, répondit Rush levant légèrement les bras montrant qu'il était bien là.

- Mais où étiez-vous ?

- Dans le monde réel.

- Si vous étiez dans le monde réel, alors que faites-vous ici ?

- Informez d'un danger, répondit Rush. Où est le colonel Young ?

- Suivez-moi, il est à la passerelle.


Rush suivit l'infirmière. Le silence s'était installé, il ne pouvait s'empêcher de regarder les lieux qui étaient bien étrange pour lui.


- C'est un peu vide, vous ne trouvez pas.

- Tous le monde est dans la salle d'embarcation sauf Scott, Greer, Volker, Brody et le colonel qui sont sur la passerelle.

- Et pourquoi ça ?

- Nous essayons un autre plan pour sortir de la simulation.


Rush arriva sur la passerelle alors que l'équipage se tourna vers lui, surpris. Greer fut le premier à s'exprimer appelant le docteur par son nom.


- C'est bien vous, dit Young se levant du siège.

- Bien sûr.


Young s'avança encore vers Rush et décrocha un direct du gauche.


- Qu'est-ce qui vous prend ?

- Je voulais être sûr que c'était vous.


Young qui était penché, se remet droit, on pouvait voir qu'il avait la lèvre qui saignait.


- Vous êtes satisfait.

- Où étiez-vous ?

- J'étais dans le monde réel.

- Vous êtes sorti de stase, constata Brody.

- C'est exact monsieur Brody.

- Pourquoi vous ? Demanda Young. Parce que vous étiez dans le fauteuil.

- Le vaisseau a activé ma sortie de stase alors qu'il me l'avait refusé avant.

- Comment ça avant, dit Volker.

- Ne s'éparpillons pas, lança Rush. Il y a plus important.

- Et qu'est-ce qui est important ? Demanda Greer.

- A mon réveille, j'ai été accueilli par Eli qui a passé près de trois ans à étudier le vaisseau et à le réparer en partie.

- C'est vrai, dit constata Scott très enthousiaste.

- Comment va-t-il ? Demanda Young bien sérieux.

- Il a maigri, souffre des effets d'une solitude trop importante mais il va bien.

- On est bientôt arrivé à destination ? Demanda Young. Vous pouvez nous sortir de stase.

- Je réponds à oui au deux questions.


L'équipage fut très content d'apprendre la nouvelle, c'était réjouissant, vivre des simulations à répétition les épuisaient. Mais le regard de Rush trahissait la mauvaise nouvelle et Young le savait. Après autant d'année, il pouvait lire ses expressions.


- Et quel est le problème ?

- Le vaisseau est envahi par les aliens qui avaient capturé Chloé. Ils ont investi le vaisseau et le contrôle. D'ici peu de temps, ils auront découvert les chambres de stases.

- Pourquoi ne pas nous avoir réveillés tout de suite ? Demanda Young.

- Déjà on a pensé se mettre en sécurité, de plus ils ont détruis le siège de contrôle et nous ont coupé tous liens avec l'intelligence artificiel du Destiné, détailla Rush.


Puis, il continua d'expliquer la situation et pourquoi il s'était connecté à la simulation pour leur dire tout ça. L'équipage n'en croyait pas ses oreilles.


- Et qui vous dit que ce n'est pas une simulation ? Demanda Greer.

- Parce qu'Eli est là, dit Volker.

- Jusque-là Eli n'était pas avec nous, ça veut dire qu'il n'est jamais entré en stase, expliqua
Volker.

- Donc ce que vous attendez de nous, c'est qu'on se réveille et qu'on attaque les aliens, ajoute Greer. C'est dans mes cordes.

- On ne va pas faire ça, dit Rush. Ils n'ont pas encore atteint l'armurerie secondaire. Vous prenez des armes et vous vous éloignez de la zone dominée par les aliens.

- Vous pensez à un repli stratégique, dit Young. Pour mieux attaquer après.

- Quelle autre solution avons-nous ? Demanda Rush.

- La diplomatie n'est pas leur fort, dit Brody. Ils ont tenté de nous infiltrer en transformant Chloé et ont attaqué le vaisseau à plusieurs reprises.

- Vous oubliez qu'ils ont guéri Chloé et sont partis sans rien nous faire, dit Scott.

- Il y avait les drones, ne l'oublions pas, dit Young.


Young fit quelques pas pour réfléchir, laissant les hommes l'entourant. TJ proposa tout de même la négociation mais le colonel Young si refusa.


- très bien. Rush vous repartez et vous nous réveillez. On retourne vers la salle d'embarcation et ont prévient tous le monde.

- Et vous savez comment vous allez partir, dit Brody.

- Eli a tout prévu, répondit Rush.


Tout le monde resta figé sur Rush silencieusement mais rien ne se passa. Brody demanda ce qu'il attendait pour s'envoler mais une fois qu'il est prononcé ces mots, Rush disparut aussitôt. Il se réveilla sur le canapé avec la trace des électrodes sur les tempes.


- Alors vous les avez vus, dit Eli s'avançant vers lui.

- Oui, je les ai vu, dit Rush bien épuisé et prenant appui pour s'asseoir.

- On fait quoi maintenant ?

- On va rejoindre la passerelle et les réveiller.


Eli aida Rush à se relever, ce dernier dut prendre appui sur lui pour avancer. Ce plongé dans cette simulation l'avait littéralement épuisé. Les deux humains avancèrent dans les couloirs. Eli proposa de prendre l'ascenseur qui leur permettrait de rejoindre plus vite la passerelle. Dans le Destiné, l'ascenseur ne permettait pas uniquement de monter ou de descendre, il permettait aussi d'aller plus en avant vers le vaisseau. En quelques minutes, il était arrivé près du sas de la passerelle qui était toujours déserte. Rush s'installa près du siège de commande.


- Alors ça y ait, on retrouve la famille au complet.

- Espérons juste que ça ne se terminera pas en obsèques, dit alors Rush trahissant le danger de plus en plus important.


Rush appuya alors sur les quelques touches afin de réactiver les capsules de stase. Il expliqua que cela allait prendre plusieurs minutes pour qu'elle se désactive tous. Eli se pencha vers l'une des consoles afin de voir où en était la progression des aliens.


- Bon, on peut se rassurer, ils contrôlent le vaisseau mais ils ne se sont pas attarder à bloquer les fonctions.

- Il faudrait appliquer un contre programme pour récupérer le contrôle, dit Eli regardant en le moniteur. Ça serait bien qu’ils ne nous tuent pas en pressant un simple bouton.

- C'est pas ici qu'on y arrivera, dit Rush.

- Je pense savoir à quoi sert le cube, dit Eli.


Eli expliqua que les aliens se dirigeaient vers la salle des machines accompagnés de cet étrange objet. Ce dernier dégage une signature énergétique et présente plusieurs orifices qu'il a déjà vus.


- C'est pour connecter ce cube aux systèmes d'alimentations du vaisseau.

- Donc ils vont recharger le vaisseau.

- Ils ont du étudier le protocole de transfert d'énergie avec ce qu'ils ont appris de Chloé.

- Je me dis qu'en sauvant Chloé, je nous ai bien mis tous en danger.

- Qu'est-ce que vous vouliez faire ? Laisser Chloé sur une planète inconnue.

- Non, il aurait pu la récupérer et ça aurait été la même chose.

- Alors quoi, vous auriez préféré la tuer.


Rush ne répondit pas pour désapprouver ce qui mit en colère Eli.


- Vous auriez laissé Chloé crevé juste pour sauver ça.

- Je ne veux la mort de personne mais avoue qu'aujourd'hui, nous n'en serions pas.

- Je ne vous écoute plus, vous m'énervez.


Le geek continua son inspection et fit une terrible découverte. La colère laissa place à la peur et l'inquiétude.


- Oh ce n’est pas bon ça. Ils arrivent vers nous.

- Je n’ai pas fini, on doit trouver un moyen de reprendre les commandes.

- Ils arrivent, je vous dis, on doit partir.

- J'ai une intrusion dans la chambre de stase où est le colonel.

- Vite, barrons-nous, hurla Eli.


Rush désactiva les protocoles de fonction afin de ralentir les aliens dans leur contrôle du vaisseau. Puis, il se mit à courir alors que la porte de la passerelle se fermait derrière lui. Les premiers tirs arrivèrent dans leur direction alors qu'ils tentèrent de s'échapper. La poursuite traduisait parfaitement la situation, ici c'était la panique. Eli n'avait jamais couru aussi vite. Par malheur, l'un des tirs toucha la jambe de Rush qui tomba. Il n'était pas blessé, le tir semblait juste lui avoir paralysé la jambe. Eli se retourna vers Rush, et commença à vouloir se diriger vers ce dernier pour l'aider.


- Dégages, sauve ta peau, hurla Rush à Eli lui faisant signe de partir.


L'acte de bravoure de Rush n'avait qu'un but, que Eli soit libre pour trouver une solution. Le jeune homme fonça vers l'ascenseur qu'il activa pour s'enfoncer dans le vaisseau. La porte s'ouvrit et donna dans une intersection du vaisseau complètement vide. Eli resta assis sur le sol désemparé et complètement essoufflé. Il était de nouveau seul avec la seule pensée que Rush était aux mains de l'ennemi.

Rush restait à terre alors que quatre créatures le menaçaient avec leurs armes. Il ne disait rien, il se rappelait encore du moment où perdu sur une planète inconnue, il avait bidouillé les systèmes de la navette alien pour trouver une solution de regagner le vaisseau. La surprise avait été de voir que quatre créatures s'étaient présentées à lui. Voulant parlementer calmement, ces derniers avaient tiré vers lui pour le neutraliser. Il avait les mêmes gestes, les mains en avant montrant qu'il n'avait pas d'armes et aucune intention hostile. Les créatures le regardaient, gloussant un peu. L'un deux s'avança vers lui et lui tira dessus. L'humain n'avait plus de réaction, ses yeux étaient restés ouverts. Un autre alien poussa un gloussement montrant son désaccord, puis il s'avança à l'air dépité et prit la jambe de Rush avec sa main droite. Puis, il tira le corps inanimé de l'humain dans le couloir sans trop de gène.

Bien loin de la scène, les capsules de Chloé, du lieutenant Scott, du sergent Greer, de Camille Wray, de TJ et du colonel Young s'illuminèrent doucement, une ombre semblait être dans les lieux. Le champ de stase disparut peu à peu et les capsules s'ouvrirent tous. Le colonel Young reprit connait. Sa première vision était celle d'un alien bleu avec une arme à la main qui le saisit avec la main. Il n'eut même pas le temps de réagir.

******************************************************************

Et voilà, l'épisode 2 qui est clôturé, sur un cliffhanger comme je vous l'avais promis. J'espère que j'ai répondu à certaines de vos attentes. Cette seconde partie a été plus difficile à écrire pour moi, je ne savais comment arriver à la scène finale et finalement, cela s'est décidé en seulement une heure d'écriture. L'épisode 3 est déjà en chantier en même que le chapitre 3 de SG-com. Si vous avez des questions, je me ferais un plaisir d'y répondre. Sinon, vous connaîtrez la suite de nos héros de SGU le samedi 1 mars 2014. Je ne pense pas qu'il y aura du retard à ce sujet, mais normalement, la publication de l'épisode 3 suivra la publication du chapitre 3 de SG-com. C'est une période plutôt dur pour moi, j'ai beaucoup de travail au taff et chez moi, ah les travaux Mais je ferais de mon mieux pour garder le rythme.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 01 Février 2014 10h43
| Message #18


Brigadier Général

*

Groupe : Members
Messages : 973
Membre n° 18041
Inscrit : 04/02/2011
Actif : 02 Déc 2017, 19h18

Pays: france
Sexe: Masculin



On continue dans la découverte du vaisseau, et j'ai l'impression que c'est plus une sorte d'Atlantis ou d'Aurara Class de toute première génération qu'une coquille de noix qui traverse l'espace ....

Sinon, est-ce que tu comptes nommé les Aliens ou plus les différencier entre eux ? parce que pour l'instant, ils sont tous anonymes sauf 1 ou 2 qui sont plus grands et mieux "habillés".
D'où une question : est-ce que l'alien qui regarde les vidéos et celui qui tire Rush à la fin sont le même ?
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Dimanche 02 Février 2014 04h03
| Message #19


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : 14 Déc 2017, 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE (arim @ Samedi 01 Février 2014 11h43)
On continue dans la découverte du vaisseau, et j'ai l'impression que c'est plus une sorte d'Atlantis ou d'Aurara Class de toute première génération qu'une coquille de noix qui traverse l'espace ....

Sinon, est-ce que tu comptes nommé les Aliens ou plus les différencier entre eux ? parce que pour l'instant, ils sont tous anonymes sauf 1 ou 2 qui sont plus grands et mieux "habillés".
D'où une question : est-ce que l'alien qui regarde les vidéos et celui qui tire Rush à la fin sont le même ?

Pour moi, le Destiny est plus qu'un vaisseau, c'est aussi un moyen de comprendre l'univers et pour cela, il faut de quoi se défendre mais aussi étudier les découvertes que l'équipage peut découvrir. il est donc normal que l'on est un vaisseau avec plusieurs laboratoires. cependant, je resterais assez distant d'Atlantis qui est bien plus vaste.

Les aliens bleus s'appellent les Nakais. mais ce nom viendra des aliens eux-même qui dévoileront en temps utile ce nom. C'est un fait exprès qu'ils soient tous anonymes et pour le moment, je voulais pas trop vous secouer par rapport aux deux saisons. je vais développer déjà l'intéraction avec l'équipage. L'alien qui regarde l'ordinateur d'Eli montre très bien que ce n'est pas une espèce si hostile que ça. Et non, ce n'est pas le même qui est avec Rush. Je n'en dis pas plus sinon je risque de spoiler l'histoire. c'est d'ailleurs pour cela que je n'ai pas publié les titres des épisodes suivants avec leurs synopsis car sinon, je vous mettrais tout de suite sur la voie de l'évolution de SGU version moi.

Young entre maintenant dans la partie, cela va donner une autre direction à l'histoire qui sera plus offensive.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Samedi 01 Mars 2014 22h34
| Message #20


Soldat



Groupe : Members
Messages : 1
Membre n° 20488
Inscrit : 31/01/2014
Actif : 25 Jul 2017, 21h04

Pays: France
Sexe: Masculin



Bonjour tout le monde, je suis un fan inconditionnel de stargate rolleyes.gif

Sinon j'aime beaucoup cette fanfiction.

J'attends la suite avec impatience tongue.gif
Ce membre is OfflinePM
Quote Post Top

Topic Options 7 Pages Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



rss Version bas débit Time 0.0497 sec Sql 13 requêtes GZIP activé
Nous sommes le : Samedi 16 Décembre 2017 10h12