Charte       Aide       Recherche       Membres       Calendrier

Bookmark and Share Abonnez-vous à SGF Suivez SGF sur Twitter Rejoignez-nous sur Facebook

2 Pages  Aller au dernier message lu sur ce sujet Reply to this topicStart new topicStart Poll

> SG-U saison 4 : convergence
post Mardi 25 Juillet 2017 20h50
| Message #21


Soldat



Groupe : Members
Messages : 7
Membre n° 21923
Inscrit : 25/07/2017
Actif : Hier à 23h51

Pays: algerie
Sexe: Masculin



Reprise du message précédent :
 
QUOTE (Spyce @ Jeudi 12 Janvier 2017 10h47)
Bonjour à tous. J'ai récemment terminé la saison 3 de SG-U qui s'est terminée dans un cliffhanger apocalyptique. Comme vous me l'avez conseillé, je crée donc un nouveau topic pour la saison 4. La saison 3 était une transition entre la série SG-U d'origine et mon adaptation. J'y ai posé quelques bases que je vais maintenant pouvoir exploité dans la suite. Il y aura des cross-over avec SG1, SGA mais également mon petit bébé SG-com. C'est plutôt sain et ça permet de retrouver quelques personnages qui nous sont si chers. D'ailleurs, dans SG-com il y avait eu un cross-over avec SG-U, il se déroulait sur la période de ma saison 4.

Stargate SG-U saison 4 : L'équipage du Destiny, en parti dispersé dans l'espace, explore une nouvelle galaxie nourrissant l'espoir de tous se retrouver. Ils poursuivront la mission du Destiny avec toutes les découvertes que cela impliquera. Et Ils devront organiser de nouvelles alliances afin de contrer un nouvel ennemi.

Objectif : Contrairement à avant, il y aura 4 publications par épisode afin que cela soit plus agréable à lire et moins lourd surtout.

Voici le détail des chapitres de SGU :

Episode 1 - Epave 1/2 : 1ère partie - 2ème partie - 3ème partie - Quatrième partie

Le Destiny est une épave et plusieurs drones humanoïdes ont investi le vaisseau. Sur Terre, on tente de remettre en place la tête de pont avec le vaisseau pour un sauvetage. Chloé débarque dans une violente bataille spatiale entre les Nakais et les envahisseurs.


Episode 2 - Tempête spatiale 2/2 :

Alors que le Destiny semble perdu malgré la tête de pont installé avec la Voie Lactée, le capitaine Scott et le lieutenant James partent explorer une planète qui pourrait être leur dernier recourt. Très vite, le vaisseau est isolé dans une tempête spatiale. Pendant ce temps, un véritable procès d’intention s’opère quant à la perte du Destiny sur Terre.


Episode 3 - Revenant :

Les équipes d’explorations sont perdues et n’ont aucun moyen de regagner le Destiny. L’équipage est choqué suite aux retours d’anciens membres disparus et Camille tente l’hypnose afin d’en apprendre plus. Chloé avec les Nakais se résout à ne pas rejoindre le Destiny afin de suivre une autre voie.


Episode 4 - La station :

Les équipes d’explorations de Scott et de James alors menacé par une peuplade primitive sont secourues par des exilés de l’alliance Luxienne qui ont élu domicile dans une station spatiale Ancienne. A bord de la station, ils découvrent que la peuplade qui les a attaqué n’est pas si primitive que ça.


La suite des autres épisodes vous seront communiqués plus tard afin de ne pas vous gâcher la surprise

biggrin.gif Première publication jeudi 19 janvier 2017 sg_p90.gif

c pour quand la suite svp ?
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 27 Juillet 2017 11h45
| Message #22


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Normalement, je serais en mesure de faire la publication de la première partie de l'épisode 2 en début août.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Dimanche 13 Août 2017 12h57
| Message #23


Soldat



Groupe : Members
Messages : 20
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 08 Déc 2017, 23h45

Pays: france
Sexe: Masculin



 
QUOTE (Spyce @ Jeudi 27 Juillet 2017 11h45)
Normalement, je serais en mesure de faire la publication de la première partie de l'épisode 2 en début août.

Pour quand la suite? Trop hate!!
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 31 Août 2017 15h37
| Message #24


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, première partie



******************************************************************

Le SG-C était situé sur la Lune, cette décision avait été prise par les instances internationales afin de rendre les opérations de la porte des étoiles moins dangereuse pour la population. De plus, la Lune étant considéré comme un lieu international, il n'y avait plus de contrainte d'un état sur un autre en ce qui concernait les affaires de la porte des étoiles. Le général O'Neill avait son bureau dans le complexe, en plus de celui du système de défense terrien situé sur Terre. On pouvait d'ailleurs le voir, à travers la grande vitre, faire les cents pas. Il avait les mains derrière la tête et semblait réfléchir à un problème épineux. Autant le dire, la paperasse n'était pas son fort mais la technologie permettait de faciliter ses démarches. Le colonel Carter le regarda un court instant afin de vérifier qu'elle n'allait pas le gêner dans son travail. Mais elle le connaissait bien, elle savait que finalement, il ne lui en tiendrait pas rigueur si elle venait à l'interrompre. Peu de personne s'en rendait compte, mais les deux officiers étaient ensemble et c'était marié sur le Hammond afin de rendre hommage au général disparu. Elle tapota à la porte d'entrée du bureau, il lui répondit d'entrer. La commande vocale actionna l'ouverture faisant coulisser le sas qui disparut dans le mur. En effet, il s'agissait d'une base lunaire, d'un complexe se trouvant dans un environnement sans atmosphère. Si le champ d'énergie ou une brèche venait à se produire, il était essentiel que chaque pièce puisse être étanche. Le colonel entra et elle put constater qu'O'Neill énonçait son rapport sur l'état du Destiny à haute voix, rapport qui était enregistré dans la base de données du système de défense terrienne. Un exercice lourd mais nécessaire pour la bureaucratie surtout qu'il avait été facilité après l'abandon des rapports écris aux profits des rapports vocaux.

O'Neill était attristé par la situation de l'équipage du Destiny et cela se ressentait sur son moral et la manière de se tenir, il demanda à Carter si elle avait de bonnes nouvelles, mais son signe de tête était révélateur d'une mauvaise nouvelle : la réponse était clairement non. Mais tout ne semblait pas être perdu pour autant et pour cela le colonel avait besoin de faire le point sur les faits.


- Mon équipe vient d’éplucher toutes les données. Même avec suffisamment de puissance, l'appareillage des Anciens est trop abimé pour espérer connecter la porte à ici. Ils ne pourront jamais rentrer.

- Donc on en est là. On va laisser 70 personnes dans une boite à attendre que les choses se passent, en conclut le général résolu.

- Pas tout à fait. McKay et Zelenla ont trouvé le moyen d'augmenter la portabilité de la porte du Destiny ce qui devrait permettre à l'équipage de rejoindre une ou plusieurs portes. Ils ont encore une chance.

- Condamnés à recréer une nouvelle Novus, lança Telford se présentant en uniforme militaire officiel.

- Colonel ? Répliqua O'Neill. Que faites-vous ici ?

- Je suis passé vous saluer mon général et vous informer que je rejoignais la Terre. La commission veut m'entendre afin d'évaluer la situation et probablement de définir quelle sanction à appliquer.

- Et comment allez-vous ? Demanda Carter s'intéressant au cas de Telford.


Bien que le colonel semblait être la raison de ce désastre, elle le connaissait personnellement. Ils avaient eu l'occasion de travailler sur plusieurs missions d'explorations et plus encore. Elle l'avait d'ailleurs recommandé pour la mission d'infiltration de l'alliance et ils avaient travaillé conjointement à la récupération de la base Icare alors qu'elle était sous contrôle Luxien. Carter le connaissait bien et y voyait plutôt une manœuvre politicienne dans toute cette affaire.


- Non content d'avoir trahi l'équipage alors que j'étais sous contrôle de l'alliance, voilà que je les trahis de nouveau en activant la porte des étoiles dans un nid de machines hostiles, s'accusa Telford vraiment désœuvré

- Vous plaidez coupable ? Demanda O'Neill

- Je suis coupable d'avoir eu de bonne intention, répliqua Telford qui salua militairement O'Neill.


Telford prit donc la direction de la porte mais avant qu’il ne la franchisse Carter informa Telford que l'équipage pourrait être amené à coloniser un monde mais que le Destiny ne serait pas totalement oublié. Il se verra transformer en station spatiale et consolider avec les nombreuses connexions qui suivront depuis Langara.


- C'était l’objet de votre venu ? Demanda Telford.

- Nous ne pouvons pas ramener l'équipage mais nous pouvons leur donner les moyens de survivre, répliqua Carter.


Telford quitta la salle à demi rassuré tandis qu'O'Neill et Carter se regardèrent dans les yeux. Le destin de l'équipage était scellé. Leur destin, c'était tout l'objet de leur conversation à bord du vaisseau. Comme à leur habitude, Young avait rassemblé les piliers de l'équipage dans la salle du réfectoire. Rush était présent sans trop écouter. Eli et Cadman avaient tout un ensemble idée pour sécuriser le Destiny et penser à mettre en place une tête de pont. Scott et Greer se tenaient dans la pièce en simple spectateur. Camille pensait déjà à comment les civils pourraient prendre une telle nouvelle et TJ et Volker venaient tout juste d'arriver alors que les discussions courraient déjà depuis plusieurs dizaines de minutes.


- Alors qu'est-ce qu'on a ? Demanda TJ

- Zelenka vient tout juste de quitter la salle. Lui et McKay ont augmenté la portabilité de notre porte et une prochaine ouverture de la porte devrait apporter des ressources supplémentaires.

- Rien pour nous sauver ? Demanda Volker

- Le vaisseau est mort Volker, accusa Rush très remonté. Cette mission est un échec, il n'y a plus rien à faire.

- Mais on ne doit pas s'arrêter à là, répliqua Camille. Le colonel Carter nous a donné les moyens d'élargir le champ d'action de la porte, il peut y avoir des mondes habitables quelques parts où nous pourrions...

- ...faire comme Novus, termina TJ créant un grand froid autour d'elle.


En effet, cela revenait à la même chose que dans le passé. Un équipage contraint de quitter le vaisseau pour s'installer sur une autre planète. Tout le monde avait ce petit goût d'amertume, surtout que depuis la création de ce second équipage du Destiny, ils avaient tellement appris, ils avaient tellement changé. Est-ce que tout serait aussi beau que cela avait été le cas pour Novus ?


- On a localisé 6 mondes à porter, ajouta Volker. 2 sont inhabitables, les autres sont prometteurs.

- Et le Destiny, on le laisse-là ? Demanda TJ. Il n'est pas tout à fait détruit.

- Il sera transformé en station spatial, répondit Eli, et deviendra une plateforme d'accès à cette galaxie. Il parle même de créer un complexe pour fabriquer des vaisseaux spatiaux ici.

- Oui mais il sera impossible de partir d'ici et ça c'est très fâcheux, attaqua Rush désemparer. On sera bloqué dans cette galaxie avec des drones bien décidé à détruire tout ce qui est trop évolué.

- Il serait bon de savoir quoi faire ? Proposa Camille pour calmer un peu les tensions.

- Justement, c'est là que tout commence, répliqua Young. Du moins, on va essayer. Scott, vous prenez avec vous le lieutenant James et vous formez deux équipes. Vous partirez explorer les planètes potentiellement habitables. TJ, comment vas l'équipage ?

- Beaucoup sont choqués et inquiet. Les blessés vont mieux surtout avec le matériel médical reçu hier mais certains ne seront pas déplaçables avant plusieurs semaines.

- Et toi ? Tu vas comment ? Demanda Scott

- J'ai toujours des fourmis dans les doigts et c'est pire depuis quelques jours, dit-elle avec une larme à l'œil. Ma maladie devient de plus en plus présente. Même si on trouve un monde, je ne pourrais pas en profiter bien longtemps.

- La Terre a acquis de nombreuses technologies et on restera en contact avec eux. On peut très bien te guérir dans un avenir proche, dit Cadman se voulant rassurant.

- Tu n'as pas compris, répliqua TJ.


La jeune femme expliquait qu'à l'origine, les premiers symptômes de sa maladie s'étaient déclenchés sur Novus, 3 ans après leur arrivé et qu'elle était morte quelques années plus tard. Hors, ils avaient pu tous bénéficier de la stase et de ce fait, les symptômes n'auraient dus apparaître que d'ici 2 ans. Le processus se déroulait plus rapidement encore que sur Novus. Selon elle, le facteur environnemental y était pour quelques choses.


- Donc tu penses que... dit Matt.

- Il est probablement que je meurs plus vite que sur Novus, termina-t-elle.

- On ne le permettra pas, en conclut Young. On est tous là et on trouvera une solution. Le Destiny est peut être mort mais pas sa base de donnée. Il reste encore de l'espoir, ajouta-t-il la prenant dans ses bras.

- Bon, il paraît qu'il faut élargir le champ d'exploration, lança Rush. Il faut peut-être s'y mettre, dit-il très énervé avant de taper fortement sur le bouton d'ouverture du sas et de partir.


Young regarda Eli et Volker et leur demanda de rester avec lui et de le surveiller. Il s'adressa ensuite à Scott lui rappelant son rôle à jouer. Mais le capitaine l'interrompit posant la question de Chloé. Elle était partie en mission afin de retrouver les Nakais et demander de l’aide. Son absence de réponse était plutôt inquiétante et inquiétait particulièrement le jeune homme.


- Je suis persuadé qu'elle va bien, dit Camille. Et que nous aurons des nouvelles très prochainement.

- Peut-être que le vaisseau mère Nakai sera en mesure de reconstruire le Destiny, en conclut Cadman. Leur technologie est très avancée.

- Avant de spéculer, il vaut mieux s'en tenir avec ce que nous savons, dit Young. Nous ne savons pas quand Chloé reviendra. Cela peut prendre du temps.


Le capitaine Scott acquiesça d'un signe de la tête avant de se retourner et sortir du réfectoire accompagné de Greer qui lui lança discrètement "la gamine à de la ressource, t'en fais pas". Mais Matt ne pouvait s'empêcher d'être inquiet surtout que les dernières épreuves avaient vraiment été dures. Sa responsabilité d'officier devait passer avant tout.

Le Destiny était bien un vaisseau mort. Sa carcasse flottait entourer de milliers de débris qui faisaient encore corps avec lui quelques jours auparavant. L'étoile la plus proche était au moins à une demi-année lumière et les seuls éléments encore présent dans l'environnement était des comètes et des astéroïdes glacés. Ces éléments appartenaient au nuage cométaire entourant l'étoile proche, un reste de la formation de ce système solaire. Volker avait pu constater toutes ses observations au cours des quelques heures qu'il avait pu avoir pour lui. L’équipage pouvait bénéficier de matières premières fondamentales comme des métaux, de l'eau sous forme de glace ou même des acides aminés. D'ailleurs, l'astrophysicien avait eu l'occasion d'observer une planète naine de type pluton à seulement quelques heures de navette du vaisseau. En soit, ils étaient bloqués dans une lointaine banlieue où le froid régnait. Cet inconvénient pour la survie était également un avantage face aux drones. Bien que la sortie prématurée de VSL ait précipité le navire dans un nid de drones, ces derniers n'avaient, semblent-ils, au vu des recherches dans leur code source, pas pu communiquer les coordonnées de la bataille. Ils seraient donc très compliqués pour les autres drones de localiser le Destiny.

Pourtant un autre phénomène commençait à se faire ressortir et cela, l'équipage ne pouvait pas le voir, ni le soupçonner. A plusieurs centaines de milliers de kilomètres du vaisseau, les débris d'un vaisseau de drones commençaient à bouger de façon aléatoire au lieu de partir en ligne droite comme cela était le cas depuis leur destruction. En effet, lors de la destruction d'un vaisseau ce dernier voit ses débris partirent dans tous les sens à la fois, on peut imaginer une sphère se déployant à l'infini. L'absence d'atmosphère empêchant alors un ralentissement dans l’effet de propagation. Le phénomène inexpliqué se matérialisa sous forme d’une petite lumière intense mais limité sur seulement quelques centimètres, bien que cela paraissait impossible, quelques éclairs pouvaient en sortir. Les débris autour commencèrent à se déplacer en direction de la lumière par une force d’attraction gravitationnelle. Le phénomène était encore imperceptible de là où était situé le Destiny. Mais cela prenait de l’ampleur seconde après seconde.

Greer et Scott s’équipèrent en armes, ils étaient accompagnés de James et de plusieurs autres soldats. En tout, c’était deux équipes de quatre personnes qui partiraient en exploration. A l’origine, l’idée était d’envoyer les deux équipes sur deux mondes différents, mais le colonel Young voulait être prudent. Finalement, les équipes exploreraient le même monde mais en se séparant dans deux directions différentes. Comme à l’habitude, il était nécessaire d’évaluer les capacités d’accueil de la planète, cela sous-entendait une planète respirable, avec de l’eau en abondance, une température clémente, des ressources alimentaires importantes et l’absence de prédateur que les humains ne seraient pas en mesure de maîtriser ou d’éloigner. Malgré ces points essentiels, d’autres points seraient étudié en seconde exploration, l’espace environnant de la planète à savoir la nature de l’étoile et l’environnement planétaire afin d’éviter d’éventuelle catastrophe spatiale avenir comme avait pu rencontrer la population de Novus. Les soldats quittèrent leur position afin de se diriger vers la porte des étoiles. Durant leur passage, on pouvait voir un ou deux techniciens faire un peu de soudage. Bien que le vaisseau était physiquement incapable de se déplacer, quelques réparations étaient en cours, l'idée était de sécurité certains secteurs clés. Eli et Rush en collaboration avec Carter avaient la lourde tâche d'ailleurs de trouver une manière efficace de transformer le Destiny en station spatiale. A l'heure arrivée, les militaires étaient accueillis par Young, Camille et monsieur Brody alors que la porte était déjà active. Ce dernier était derrière la console et avait envoyé un kino pour explorer la planète.


- Il s’agit d’une grande prairie. On y voit une forêt de fougères au loin. Pas de prédateur.

- Des fougères ? Demanda Greer.

- Ouais des espèces de fougères géantes, répliqua-t-il.


Young se tourna vers Scott et leur demanda d’être prudents, le capitaine se voulant rassurant et professionnel. Malgré tout, le colonel demanda à être contacter d’ici la première heure. Si aucun problème ne venait à se présenter, il pourrait élargir le temps de prise de contact à 6 heures afin de favoriser l’exploration. C'était une procédure normale maintenant, emprunté aux équipes d'exploration SG. Young demanda à monsieur Brody de confirmer si l'exploration ne présentait aucun danger apparemment, ce que l’ingénieur scientifique confirma. Scott, Greer, James et les autres partirent alors dans l’horizon des événements pour une nouvelle exploration planétaire. La porte se désactiva comme à son habitude, Camille s'inquiéta tout de même de la suite de l'exploration. Elle ne voyait pas d'un très bon œil l'installation sur une autre planète sans que soit réglé le problème des drones.


- Novus n'a pas rencontré de problèmes importants avant 2 000 ans.

- Justement, ils ont mis un certain temps avant de développer une technologie susceptible d'inquiéter les drones. Et contrairement à Novus, nous ne partirons pas de zéro.

- Vous avez raison. Mais pour le moment, nous ne pouvons rien faire avec les drones. Nous pouvons tout au plus, les désactivés à distance. Je laisse la liberté au commandement planétaire de nous sortir de cette situation.

- Ils ne pourront rien faire, s'exclama Camille. Et vous le savez très bien.

- C'est exact. A chaque fois qu'ils ont voulu nous aider, nous avons failli mourir. Une fois de plus ou de moins, ça ne fera pas grande différences.


Bien loin d'ici, le vaisseau-mère Nakai se déplaçait lentement dans l'espace à proximité d'un champ d'astéroïde suffisamment dense pour se cacher. En effet, suite à leur attaque, la flotte Nakai a subi d'énormes perte, autant en vie, qu'en matériel. La chance voulue que ces aliens bleus maitrisent la technologie de décalage de phase, une technologie déjà expérimenté par le colonel Carter à l'aide du savoir des Anciens. Cela avait pris du temps pour les Nakais pour activer la technologie nécessaire à leur survie, il a fallu mobiliser une grande quantité d'énergie afin de rendre le processus possible tout en garantissant assez d'énergie pour partir en hyperespace. Cette entreprise avait pris du temps mais cela s'est avéré payant. La fuite des Nakais avait déconcerté son ennemi qui vit ses proies disparaitre dans un flash lumineux sans pouvoir voir leur fuite en hyperespace. Le voyage avait nécessité une bonne journée de voyage avant de trouver ce système. Les Nakais ne le savaient pas, mais ils étaient dans le même système solaire que le Destiny, à ce détail près que les deux sites s'opposaient littéralement de par leur position.

Chloé avait pu se familiariser à son double hybride, d'ailleurs, elle lui créait encore des sueurs froides à chacun de ses déplacements. Il faut dire que l'hybride avait de quoi intimidé. La peau écailleuse, le regard, et même la façon de se tenir montrait toutes les caractéristiques communes entre les deux espèces. Mais il fallait le reconnaître, l'hybride était un monstre plutôt lai sorti tout droit d'une série Z. Afin de se rassurer, Chloé prenait le temps se concilier ce qu'elle avait pu voir ou entendre dans un petit carnet. Ce n'était ni plus ni moins que son journal intime. La jeune femme se tenait sur la passerelle du vaisseau-mère. L'endroit se voulait modeste en terme de taille et plutôt sobre en terme de couleur. On pouvait y voir ici et là des consoles Nakais et de nombreux tubes où l'eau pouvait circuler. Tout au plus, une dizaine de Nakais se trouvaient sur la passerelle, travaillant dans un silence plutôt pesant. De nombreux images holographiques défilaient montrant l'étendu des dégâts. Chloé était restée dans un coin de la passerelle, en train d'écrire, près d'un hublot à travers lequel nous pouvions voir une comète complète inerte à cause de sa distance avec son étoile.

« Nous avons rejoint ce champs de débris, les Nakais craignent que leur ennemis ne reviennent les achevés. Le décalage de phase et le passage en hyperespace ont consommé une grande partie de notre énergie. Il faudra du temps pour que nous soyons opérationnels. J'ai peur de ce qui peut arriver au Destiny. Il pourrait très bien tombé sur les drones à n'importe quel moment. Pire, il pourrait rencontrer l'ennemi des Nakais. Dans mon malheur, j'ai rencontré Elisa, c'est mon double hybride, une version de moi mi- humaine, mi-nakai, elle n'avait pas de prénom, alors je lui ai donné celui de ma sœur jumelle décédé à la naissance. Elle n'a rien de social et elle continue de foutre la frousse, mais sa présence est ironiquement réconfortante. Elle joue l'intermédiaire entre les Nakais et moi, les échanges répétés par télépathie et avec autant d'individu me donnait des migraines. Le langage parlé reste quand même plus confortable. Actuellement, nous croisons près d'une comète. Elisa m'a expliqué que notre éloignement du soleil, à savoir des milliards de kilomètres, expliquait l'absence de chevelure. J'aurais tellement aimé qu'Eli puisse m'expliquer cela lui-même. Il me manque. Je n'imagine même pas l'état de Matt. Il doit être inquiet. Pour le moment, nous allons rester autour de ce corps afin de l'exploiter et réparer le vaisseau-mère. Durant la bataille, seul 6 croiseurs Nakais ont pu en ressortir. Pour le moment, il recherche le Destiny, il n'est plus là où nous l'attendions. J'espère que tout va bien »

L'hybride, répondant donc au nom d'Elisa, arriva à hauteur de Chloé et attendit debout sans dire un mot. Chloé posa son stylo dans son carnet qu'elle prit le temps de refermer. Elle leva la tête et lui dit ces mots :


- Tu sais, tu n'es pas obligé d'attendre pour me parler

- Qu'est-ce tu faisais ?

- J'écrivais dans mon journal.

- Pourquoi ?

- Parce que j'en ai envie, répondit logiquement Chloé

- Pourquoi tu écris ?

- Tu as été moi, tu le sais pourquoi.

- Parce que ça te fait du bien.

- Alors pourquoi m'avoir posé la question ?

- Pourquoi, ça te fait du bien ? Demanda l'hybride agaçant Chloé.

- Bon, qu'est-ce que tu veux ?

- Nous avons localisé le Destiny, il croise dans le même système que tout mais de l'autre côté de l'étoile.


Chloé se leva et se réjouit immédiatement de la nouvelle. Etrangement, elle était si proche du Destiny et pourtant, en espace conventionnel, il faudrait des mois pour le rejoindre. Elle demanda bien évidemment quand il pourrait les rejoindre mais ce n'était pas si simple. Le vaisseau-mère était encore gravement endommagé, un déplacement n'était pas d'actualité. Les communications sub-spatiales fonctionnaient, mais les Nakais n'avaient pas réussi à avoir de réponse à leurs nouvelles.


- Ils leur aient arrivé quelques choses ? S'inquiéta Chloé. Ce n'est pas normal

- Il est impossible de savoir ce qu'il en est sans se rapprocher, nos capteurs sont en-cours de maintenance. Tu peux venir avoir moi ?

- Où ça ? Demanda Chloé dont les pensées allaient sur l'équipage du Destiny.

- Les autres ont consciences que cacher la vérité sur leur vaisseau-mère n'étaient pas correct. Il aimerait partager avec toi leur véritable motivation.

- Tu veux dire partager leur secret, répondit Chloé.

- C'est en quelques mots ce qu'ils ont décidé


Elisa montra la porte de sortie à Chloé qui partit dans la direction indiqué. En réalité, les Nakais n'avaient en réalité aucune confiance envers les terriens. Pour eux, ils étaient des créatures qui les auraient trahis à la moindre occasion. De toute manière, les Nakais agissaient dans leur propre intérêt. Mais la présence d'Elisa avait changé leur vision des choses et voir Chloé sollicité l'aide de leur espèce montrait la bonne foi des terriens. Ils étaient temps pour eux d'offrir leur pleine confiance.

Sur le Destiny, Rush et Eli se disputaient à propos des mesures de confinements à opérer pour entreprendre de sécurisé l'ensemble des points du vaisseau. Sur l'une des commandes de la salle de contrôle, Eli expliquait qu'il fallait faire appel aux deux robots pour réparer les sections toujours ouvertes vers l'espace. Le jeune homme trouvait aberrant de ne se contenter que de quelques pièces stratégiques sur le vaisseau. Mais Rush ne voulait pas sacrifier le peu de ressources qu'ils restaient bien que dans le chargement venant de la Voie Lactée, il y avait 2 générateurs à naquadah. Comme souvent, Young arriva, accompagné de Camille et interrompit les deux hommes.


- Qu'est-ce que vous avez encore ? Vous n'arrivez pas à travailler sans vous chamaillez. Vous avez besoin que j'en prenne un pour taper sur l'autre. Je n'y vois aucun problème.

- Colonel ? Interpella Eli.

- Un seul à la fois, répondit Young faisant sourire Camille.

- Suite à la mise à jour du Destiny, de nombreuses sections du vaisseau se sont détachées de lui. Résultat, chaque section est alimentée comme il faut. Mais plus de la moitié des sections sont ouvertes dans l'espace, on a des trous grands comme des balles de golfs et d'autres grands comme des golfs, ajouta Eli, s'étonnant lui-même de la comparaison des images.

- A ton tour Nicolas, termina Young.

- Que dire de plus, accroissons l'espace de vie et tout le monde s'emportera mieux. Mais pour le moment, nous ne disposons pas assez d'énergie pour alimenter toutes les sections correctement.

- On a les générateurs à naquadah, lança Camille.

- Mais ils ne seront pas suffisants. L'énergie des étoiles est plus pur et plus efficace, nos générateurs n'apporteront pas la moitié de ce que le Destiny est capable de faire avec le même volume. Et pour le moment, nous devrions nous limiter à quelques sections par sécurité.

- Vous avez raison, répondit Young.

- Colonel ?

- Eli, vous envoyez les robots réparer les sections proche des secteurs stratégiques, vous contentez de l'essentiel. Ça vous va ?


Les deux hommes ne répondirent pas, Camille semblait surprise par le comporte de Young qui jouissait ces derniers temps d'un remarquable regain de confiance en soi. Young précisa qu'il n'était pas venu parler de cette situation. Il voulait savoir s'il était possible de localiser ou contacter Chloé.


- Normalement, c'était elle qui devait nous rejoindre avec les renforts ? Il n'était pas prévu que l'on puisse la contacter encore moins la rejoindre, expliqua Rush.

- En plus, nous n'avons pas de vaisseau permettant d'entrer en hyperespace ou en VSL.

- J'aurais aimé donner une bonne nouvelle au capitaine Scott à son retour


Soudain, Volker interpella le colonel Young par radio. Ce dernier était sur la passerelle et s'occupait de faire des relevés à l'aide des instruments depuis plusieurs heures. Le but était de localiser des matériaux exploitables en plus de consolider le vaisseau et pourquoi puiser directement les ressources pour transformer le Destiny en station spatial. Ces instruments avaient détecté quelques chose non loin et ce quelque chose avait de quoi s'interroger.


- J'ai découvert une anomalie pas loin de nous.

- Et c'est grave ? Demanda Young allant au cœur des choses.

- C'est difficile à dire mais c'est gravitationnel, répondit Volker.

- Gravitationnel ? Demanda Rush écoutant la conversation.

- Vous savez que nous sommes dans un nuage de comète, un réservoir de débris issu du système solaire lors de sa formation.

- Abrégez docteur Volker.

- J'ai constaté une diminution de la masse des objets proche de nous. Cela reste faible mais pas négligeable. De plus, les débris autour du Destiny sont moins regroupés qu'ils ne l'étaient après l'attaque. Quelques choses les attirent.

- Donc l'anomalie gravitationnelle est en progression, ajouta Rush.

- Ce n'est pas tout, les instruments mesurent une diminution de la masse moléculaire environnante et un accroissement de la température d'environ 0,5°C durant ces 4 dernières heures seulement. Avant les variables étaient constante.

- Quoi un trou noir s'est réveillé, il y a seulement 4 heures.

- Un trou noir n'aurait jamais pu se former ici


Volker, seul sur la passerelle, continuait de regarder les données que lui apportaient les instruments encore actif. De tous, ils étaient celui qui maîtrisait le plus les détecteurs. Combien de fois les avaient-ils utilisés pour analyser un astéroïde, une étoile, un système ou tout autre corps céleste. Les analyses de l'espace s'étaient clairement son corps de métier bien que sur Terre, il aurait été fortement limité par rapport à ce que propose la technologie des Anciens. Très vite, Volker finit par localiser l'anomalie. Il en conclut très vite qu'elle était physique et qu'elle dégageait de l'énergie tout en consommant de la matière.


- Donc c'est un Trou Noir ? Demanda Eli.

- Non, je ne crois, cela défie les lois de la nature, littéralement. Je n'en suis pas sûr, mais ça convertit de la manière en énergie sous sa forme la plus pur.

- C'est impossible, conclut Rush. Combien en énergie ?

- Difficile à dire je n'arrive pas à la mesurer. Mais en tout cas c'est en augmentation. Et selon moi, tant qu'il y aura de matière à consommer, il gagnera en énergie.

- C'est évident ! Quoi que ça puisse être, si cela consomme de la manière, c'est forcément dangereux pour nous.

- En gros, vous êtes en train de me dire qu'on ne finira pas la journée, conclut Young

- Non, ce n'est pas ce qu'il a dit, lança Eli. mais moi, je vous le dis. On ne finira pas la journée. L'anomalie va progresser de façon exponentielle et peut être plus vite encore s'il absorbe toujours plus de matières.

- Vous avez des délais ? Demanda Young.

- Entre 4 à 12 heures, répondit Eli. 12 heures étant le délai le plus optimiste.


Ce grand froid était à la hauteur des blocs de glace dans la ceinture de comètes. L'objet dans l'espace avait pris du volume, alors que quelques heures auparavant il ne dépassait pas plus de quelques centimètres, il venait d'atteindre un volume de plusieurs mètres. Chose que les instruments ne pouvaient pas détecter mais qui était visite c'était la lueur blanche qui se dégageait de l'objet. C'était une lueur éblouissante, sans forme apparente, c'était ni rond, ni carré, mais complètement de forme aléatoire, en mouvement sans que l'on puisse en distinguer les bords. Rien ne pouvait d'écrire cet objet céleste et rien ne pouvait être comparé à ça.


***********************************************************

Eh bien, le retour des vacances veut aussi dire le retour des publications tongue.gif Voici la première partie de cette épisode. Ce dernier va naviguer sur 3 intrigues : Celle du Destiny et cet anomalie que je commence à évoquer, cela aura d'ailleurs des conséquences énormes pour l'avenir de la série. Nous aurons également un procès politique avec Telford, une conséquence normale suite à un tel désastre. Pour finir, une grosse intrigue sur Chloé chez les Nakais où nous ferons de nombreuses découvertes sur les Nakais et où je vous réserve des révélations énormissimes. Je vous spoil un peu la suite en vous disant que l'on aura rien qu'un petit passage sur l'équipe de Scott et on les reverra sur l'épisode suivant.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Dimanche 10 Septembre 2017 22h23
| Message #25


Soldat



Groupe : Members
Messages : 20
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 08 Déc 2017, 23h45

Pays: france
Sexe: Masculin



 
QUOTE (Spyce @ Jeudi 31 Août 2017 15h37)
Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, première partie



******************************************************************

Le SG-C était situé sur la Lune, cette décision avait été prise par les instances internationales afin de rendre les opérations de la porte des étoiles moins dangereuse pour la population. De plus, la Lune étant considéré comme un lieu international, il n'y avait plus de contrainte d'un état sur un autre en ce qui concernait les affaires de la porte des étoiles. Le général O'Neill avait son bureau dans le complexe, en plus de celui du système de défense terrien situé sur Terre. On pouvait d'ailleurs le voir, à travers la grande vitre, faire les cents pas. Il avait les mains derrière la tête et semblait réfléchir à un problème épineux. Autant le dire, la paperasse n'était pas son fort mais la technologie permettait de faciliter ses démarches. Le colonel Carter le regarda un court instant afin de vérifier qu'elle n'allait pas le gêner dans son travail. Mais elle le connaissait bien, elle savait que finalement, il ne lui en tiendrait pas rigueur si elle venait à l'interrompre. Peu de personne s'en rendait compte, mais les deux officiers étaient ensemble et c'était marié sur le Hammond afin de rendre hommage au général disparu. Elle tapota à la porte d'entrée du bureau, il lui répondit d'entrer. La commande vocale actionna l'ouverture faisant coulisser le sas qui disparut dans le mur. En effet, il s'agissait d'une base lunaire, d'un complexe se trouvant dans un environnement sans atmosphère. Si le champ d'énergie ou une brèche venait à se produire, il était essentiel que chaque pièce puisse être étanche. Le colonel entra et elle put constater qu'O'Neill énonçait son rapport sur l'état du Destiny à haute voix, rapport qui était enregistré dans la base de données du système de défense terrienne. Un exercice lourd mais nécessaire pour la bureaucratie surtout qu'il avait été facilité après l'abandon des rapports écris aux profits des rapports vocaux.

O'Neill était attristé par la situation de l'équipage du Destiny et cela se ressentait sur son moral et la manière de se tenir, il demanda à Carter si elle avait de bonnes nouvelles, mais son signe de tête était révélateur d'une mauvaise nouvelle : la réponse était clairement non. Mais tout ne semblait pas être perdu pour autant et pour cela le colonel avait besoin de faire le point sur les faits.


- Mon équipe vient d’éplucher toutes les données. Même avec suffisamment de puissance, l'appareillage des Anciens est trop abimé pour espérer connecter la porte à ici. Ils ne pourront jamais rentrer.

- Donc on en est là. On va laisser 70 personnes dans une boite à attendre que les choses se passent, en conclut le général résolu.

- Pas tout à fait. McKay et Zelenla ont trouvé le moyen d'augmenter la portabilité de la porte du Destiny ce qui devrait permettre à l'équipage de rejoindre une ou plusieurs portes. Ils ont encore une chance.

- Condamnés à recréer une nouvelle Novus, lança Telford se présentant en uniforme militaire officiel.

- Colonel ? Répliqua O'Neill. Que faites-vous ici ?

- Je suis passé vous saluer mon général et vous informer que je rejoignais la Terre. La commission veut m'entendre afin d'évaluer la situation et probablement de définir quelle sanction à appliquer.

- Et comment allez-vous ? Demanda Carter s'intéressant au cas de Telford.


Bien que le colonel semblait être la raison de ce désastre, elle le connaissait personnellement. Ils avaient eu l'occasion de travailler sur plusieurs missions d'explorations et plus encore. Elle l'avait d'ailleurs recommandé pour la mission d'infiltration de l'alliance et ils avaient travaillé conjointement à la récupération de la base Icare alors qu'elle était sous contrôle Luxien. Carter le connaissait bien et y voyait plutôt une manœuvre politicienne dans toute cette affaire.


- Non content d'avoir trahi l'équipage alors que j'étais sous contrôle de l'alliance, voilà que je les trahis de nouveau en activant la porte des étoiles dans un nid de machines hostiles, s'accusa Telford vraiment désœuvré

- Vous plaidez coupable ? Demanda O'Neill

- Je suis coupable d'avoir eu de bonne intention, répliqua Telford qui salua militairement O'Neill.


Telford prit donc la direction de la porte mais avant qu’il ne la franchisse Carter informa Telford que l'équipage pourrait être amené à coloniser un monde mais que le Destiny ne serait pas totalement oublié. Il se verra transformer en station spatiale et consolider avec les nombreuses connexions qui suivront depuis Langara.


- C'était l’objet de votre venu ? Demanda Telford.

- Nous ne pouvons pas ramener l'équipage mais nous pouvons leur donner les moyens de survivre, répliqua Carter.


Telford quitta la salle à demi rassuré tandis qu'O'Neill et Carter se regardèrent dans les yeux. Le destin de l'équipage était scellé. Leur destin, c'était tout l'objet de leur conversation à bord du vaisseau. Comme à leur habitude, Young avait rassemblé les piliers de l'équipage dans la salle du réfectoire. Rush était présent sans trop écouter. Eli et Cadman avaient tout un ensemble idée pour sécuriser le Destiny et penser à mettre en place une tête de pont. Scott et Greer se tenaient dans la pièce en simple spectateur. Camille pensait déjà à comment les civils pourraient prendre une telle nouvelle et TJ et Volker venaient tout juste d'arriver alors que les discussions courraient déjà depuis plusieurs dizaines de minutes.


- Alors qu'est-ce qu'on a ? Demanda TJ

- Zelenka vient tout juste de quitter la salle. Lui et McKay ont augmenté la portabilité de notre porte et une prochaine ouverture de la porte devrait apporter des ressources supplémentaires.

- Rien pour nous sauver ? Demanda Volker

- Le vaisseau est mort Volker, accusa Rush très remonté. Cette mission est un échec, il n'y a plus rien à faire.

- Mais on ne doit pas s'arrêter à là, répliqua Camille. Le colonel Carter nous a donné les moyens d'élargir le champ d'action de la porte, il peut y avoir des mondes habitables quelques parts où nous pourrions...

- ...faire comme Novus, termina TJ créant un grand froid autour d'elle.


En effet, cela revenait à la même chose que dans le passé. Un équipage contraint de quitter le vaisseau pour s'installer sur une autre planète. Tout le monde avait ce petit goût d'amertume, surtout que depuis la création de ce second équipage du Destiny, ils avaient tellement appris, ils avaient tellement changé. Est-ce que tout serait aussi beau que cela avait été le cas pour Novus ?


- On a localisé 6 mondes à porter, ajouta Volker. 2 sont inhabitables, les autres sont prometteurs.

- Et le Destiny, on le laisse-là ? Demanda TJ. Il n'est pas tout à fait détruit.

- Il sera transformé en station spatial, répondit Eli, et deviendra une plateforme d'accès à cette galaxie. Il parle même de créer un complexe pour fabriquer des vaisseaux spatiaux ici.

- Oui mais il sera impossible de partir d'ici et ça c'est très fâcheux, attaqua Rush désemparer. On sera bloqué dans cette galaxie avec des drones bien décidé à détruire tout ce qui est trop évolué.

- Il serait bon de savoir quoi faire ? Proposa Camille pour calmer un peu les tensions.

- Justement, c'est là que tout commence, répliqua Young. Du moins, on va essayer. Scott, vous prenez avec vous le lieutenant James et vous formez deux équipes. Vous partirez explorer les planètes potentiellement habitables. TJ, comment vas l'équipage ?

- Beaucoup sont choqués et inquiet. Les blessés vont mieux surtout avec le matériel médical reçu hier mais certains ne seront pas déplaçables avant plusieurs semaines.

- Et toi ? Tu vas comment ? Demanda Scott

- J'ai toujours des fourmis dans les doigts et c'est pire depuis quelques jours, dit-elle avec une larme à l'œil. Ma maladie devient de plus en plus présente. Même si on trouve un monde, je ne pourrais pas en profiter bien longtemps.

- La Terre a acquis de nombreuses technologies et on restera en contact avec eux. On peut très bien te guérir dans un avenir proche, dit Cadman se voulant rassurant.

- Tu n'as pas compris, répliqua TJ.


La jeune femme expliquait qu'à l'origine, les premiers symptômes de sa maladie s'étaient déclenchés sur Novus, 3 ans après leur arrivé et qu'elle était morte quelques années plus tard. Hors, ils avaient pu tous bénéficier de la stase et de ce fait, les symptômes n'auraient dus apparaître que d'ici 2 ans. Le processus se déroulait plus rapidement encore que sur Novus. Selon elle, le facteur environnemental y était pour quelques choses.


- Donc tu penses que... dit Matt.

- Il est probablement que je meurs plus vite que sur Novus, termina-t-elle.

- On ne le permettra pas, en conclut Young. On est tous là et on trouvera une solution. Le Destiny est peut être mort mais pas sa base de donnée. Il reste encore de l'espoir, ajouta-t-il la prenant dans ses bras.

- Bon, il paraît qu'il faut élargir le champ d'exploration, lança Rush. Il faut peut-être s'y mettre, dit-il très énervé avant de taper fortement sur le bouton d'ouverture du sas et de partir.


Young regarda Eli et Volker et leur demanda de rester avec lui et de le surveiller. Il s'adressa ensuite à Scott lui rappelant son rôle à jouer. Mais le capitaine l'interrompit posant la question de Chloé. Elle était partie en mission afin de retrouver les Nakais et demander de l’aide. Son absence de réponse était plutôt inquiétante et inquiétait particulièrement le jeune homme.


- Je suis persuadé qu'elle va bien, dit Camille. Et que nous aurons des nouvelles très prochainement.

- Peut-être que le vaisseau mère Nakai sera en mesure de reconstruire le Destiny, en conclut Cadman. Leur technologie est très avancée.

- Avant de spéculer, il vaut mieux s'en tenir avec ce que nous savons, dit Young. Nous ne savons pas quand Chloé reviendra. Cela peut prendre du temps.


Le capitaine Scott acquiesça d'un signe de la tête avant de se retourner et sortir du réfectoire accompagné de Greer qui lui lança discrètement "la gamine à de la ressource, t'en fais pas". Mais Matt ne pouvait s'empêcher d'être inquiet surtout que les dernières épreuves avaient vraiment été dures. Sa responsabilité d'officier devait passer avant tout.

Le Destiny était bien un vaisseau mort. Sa carcasse flottait entourer de milliers de débris qui faisaient encore corps avec lui quelques jours auparavant. L'étoile la plus proche était au moins à une demi-année lumière et les seuls éléments encore présent dans l'environnement était des comètes et des astéroïdes glacés. Ces éléments appartenaient au nuage cométaire entourant l'étoile proche, un reste de la formation de ce système solaire. Volker avait pu constater toutes ses observations au cours des quelques heures qu'il avait pu avoir pour lui. L’équipage pouvait bénéficier de matières premières fondamentales comme des métaux, de l'eau sous forme de glace ou même des acides aminés. D'ailleurs, l'astrophysicien avait eu l'occasion d'observer une planète naine de type pluton à seulement quelques heures de navette du vaisseau. En soit, ils étaient bloqués dans une lointaine banlieue où le froid régnait. Cet inconvénient pour la survie était également un avantage face aux drones. Bien que la sortie prématurée de VSL ait précipité le navire dans un nid de drones, ces derniers n'avaient, semblent-ils, au vu des recherches dans leur code source, pas pu communiquer les coordonnées de la bataille. Ils seraient donc très compliqués pour les autres drones de localiser le Destiny.

Pourtant un autre phénomène commençait à se faire ressortir et cela, l'équipage ne pouvait pas le voir, ni le soupçonner. A plusieurs centaines de milliers de kilomètres du vaisseau, les débris d'un vaisseau de drones commençaient à bouger de façon aléatoire au lieu de partir en ligne droite comme cela était le cas depuis leur destruction. En effet, lors de la destruction d'un vaisseau ce dernier voit ses débris partirent dans tous les sens à la fois, on peut imaginer une sphère se déployant à l'infini. L'absence d'atmosphère empêchant alors un ralentissement dans l’effet de propagation. Le phénomène inexpliqué se matérialisa sous forme d’une petite lumière intense mais limité sur seulement quelques centimètres, bien que cela paraissait impossible, quelques éclairs pouvaient en sortir. Les débris autour commencèrent à se déplacer en direction de la lumière par une force d’attraction gravitationnelle. Le phénomène était encore imperceptible de là où était situé le Destiny. Mais cela prenait de l’ampleur seconde après seconde.

Greer et Scott s’équipèrent en armes, ils étaient accompagnés de James et de plusieurs autres soldats. En tout, c’était deux équipes de quatre personnes qui partiraient en exploration. A l’origine, l’idée était d’envoyer les deux équipes sur deux mondes différents, mais le colonel Young voulait être prudent. Finalement, les équipes exploreraient le même monde mais en se séparant dans deux directions différentes. Comme à l’habitude, il était nécessaire d’évaluer les capacités d’accueil de la planète, cela sous-entendait une planète respirable, avec de l’eau en abondance, une température clémente, des ressources alimentaires importantes et l’absence de prédateur que les humains ne seraient pas en mesure de maîtriser ou d’éloigner. Malgré ces points essentiels, d’autres points seraient étudié en seconde exploration, l’espace environnant de la planète à savoir la nature de l’étoile et l’environnement planétaire afin d’éviter d’éventuelle catastrophe spatiale avenir comme avait pu rencontrer la population de Novus. Les soldats quittèrent leur position afin de se diriger vers la porte des étoiles. Durant leur passage, on pouvait voir un ou deux techniciens faire un peu de soudage. Bien que le vaisseau était physiquement incapable de se déplacer, quelques réparations étaient en cours, l'idée était de sécurité certains secteurs clés. Eli et Rush en collaboration avec Carter avaient la lourde tâche d'ailleurs de trouver une manière efficace de transformer le Destiny en station spatiale. A l'heure arrivée, les militaires étaient accueillis par Young, Camille et monsieur Brody alors que la porte était déjà active. Ce dernier était derrière la console et avait envoyé un kino pour explorer la planète.


- Il s’agit d’une grande prairie. On y voit une forêt de fougères au loin. Pas de prédateur.

- Des fougères ? Demanda Greer.

- Ouais des espèces de fougères géantes, répliqua-t-il.


Young se tourna vers Scott et leur demanda d’être prudents, le capitaine se voulant rassurant et professionnel. Malgré tout, le colonel demanda à être contacter d’ici la première heure. Si aucun problème ne venait à se présenter, il pourrait élargir le temps de prise de contact à 6 heures afin de favoriser l’exploration. C'était une procédure normale maintenant, emprunté aux équipes d'exploration SG. Young demanda à monsieur Brody de confirmer si l'exploration ne présentait aucun danger apparemment, ce que l’ingénieur scientifique confirma. Scott, Greer, James et les autres partirent alors dans l’horizon des événements pour une nouvelle exploration planétaire. La porte se désactiva comme à son habitude, Camille s'inquiéta tout de même de la suite de l'exploration. Elle ne voyait pas d'un très bon œil l'installation sur une autre planète sans que soit réglé le problème des drones.


- Novus n'a pas rencontré de problèmes importants avant 2 000 ans.

- Justement, ils ont mis un certain temps avant de développer une technologie susceptible d'inquiéter les drones. Et contrairement à Novus, nous ne partirons pas de zéro.

- Vous avez raison. Mais pour le moment, nous ne pouvons rien faire avec les drones. Nous pouvons tout au plus, les désactivés à distance. Je laisse la liberté au commandement planétaire de nous sortir de cette situation.

- Ils ne pourront rien faire, s'exclama Camille. Et vous le savez très bien.

- C'est exact. A chaque fois qu'ils ont voulu nous aider, nous avons failli mourir. Une fois de plus ou de moins, ça ne fera pas grande différences.


Bien loin d'ici, le vaisseau-mère Nakai se déplaçait lentement dans l'espace à proximité d'un champ d'astéroïde suffisamment dense pour se cacher. En effet, suite à leur attaque, la flotte Nakai a subi d'énormes perte, autant en vie, qu'en matériel. La chance voulue que ces aliens bleus maitrisent la technologie de décalage de phase, une technologie déjà expérimenté par le colonel Carter à l'aide du savoir des Anciens. Cela avait pris du temps pour les Nakais pour activer la technologie nécessaire à leur survie, il a fallu mobiliser une grande quantité d'énergie afin de rendre le processus possible tout en garantissant assez d'énergie pour partir en hyperespace. Cette entreprise avait pris du temps mais cela s'est avéré payant. La fuite des Nakais avait déconcerté son ennemi qui vit ses proies disparaitre dans un flash lumineux sans pouvoir voir leur fuite en hyperespace. Le voyage avait nécessité une bonne journée de voyage avant de trouver ce système. Les Nakais ne le savaient pas, mais ils étaient dans le même système solaire que le Destiny, à ce détail près que les deux sites s'opposaient littéralement de par leur position.

Chloé avait pu se familiariser à son double hybride, d'ailleurs, elle lui créait encore des sueurs froides à chacun de ses déplacements. Il faut dire que l'hybride avait de quoi intimidé. La peau écailleuse, le regard, et même la façon de se tenir montrait toutes les caractéristiques communes entre les deux espèces. Mais il fallait le reconnaître, l'hybride était un monstre plutôt lai sorti tout droit d'une série Z. Afin de se rassurer, Chloé prenait le temps se concilier ce qu'elle avait pu voir ou entendre dans un petit carnet. Ce n'était ni plus ni moins que son journal intime. La jeune femme se tenait sur la passerelle du vaisseau-mère. L'endroit se voulait modeste en terme de taille et plutôt sobre en terme de couleur. On pouvait y voir ici et là des consoles Nakais et de nombreux tubes où l'eau pouvait circuler. Tout au plus, une dizaine de Nakais se trouvaient sur la passerelle, travaillant dans un silence plutôt pesant. De nombreux images holographiques défilaient montrant l'étendu des dégâts. Chloé était restée dans un coin de la passerelle, en train d'écrire, près d'un hublot à travers lequel nous pouvions voir une comète complète inerte à cause de sa distance avec son étoile.

« Nous avons rejoint ce champs de débris, les Nakais craignent que leur ennemis ne reviennent les achevés. Le décalage de phase et le passage en hyperespace ont consommé une grande partie de notre énergie. Il faudra du temps pour que nous soyons opérationnels. J'ai peur de ce qui peut arriver au Destiny. Il pourrait très bien tombé sur les drones à n'importe quel moment. Pire, il pourrait rencontrer l'ennemi des Nakais. Dans mon malheur, j'ai rencontré Elisa, c'est mon double hybride, une version de moi mi- humaine, mi-nakai, elle n'avait pas de prénom, alors je lui ai donné celui de ma sœur jumelle décédé à la naissance. Elle n'a rien de social et elle continue de foutre la frousse, mais sa présence est ironiquement réconfortante. Elle joue l'intermédiaire entre les Nakais et moi, les échanges répétés par télépathie et avec autant d'individu me donnait des migraines. Le langage parlé reste quand même plus confortable. Actuellement, nous croisons près d'une comète. Elisa m'a expliqué que notre éloignement du soleil, à savoir des milliards de kilomètres, expliquait l'absence de chevelure. J'aurais tellement aimé qu'Eli puisse m'expliquer cela lui-même. Il me manque. Je n'imagine même pas l'état de Matt. Il doit être inquiet. Pour le moment, nous allons rester autour de ce corps afin de l'exploiter et réparer le vaisseau-mère. Durant la bataille, seul 6 croiseurs Nakais ont pu en ressortir. Pour le moment, il recherche le Destiny, il n'est plus là où nous l'attendions. J'espère que tout va bien »

L'hybride, répondant donc au nom d'Elisa, arriva à hauteur de Chloé et attendit debout sans dire un mot. Chloé posa son stylo dans son carnet qu'elle prit le temps de refermer. Elle leva la tête et lui dit ces mots :


- Tu sais, tu n'es pas obligé d'attendre pour me parler

- Qu'est-ce tu faisais ?

- J'écrivais dans mon journal.

- Pourquoi ?

- Parce que j'en ai envie, répondit logiquement Chloé

- Pourquoi tu écris ?

- Tu as été moi, tu le sais pourquoi.

- Parce que ça te fait du bien.

- Alors pourquoi m'avoir posé la question ?

- Pourquoi, ça te fait du bien ? Demanda l'hybride agaçant Chloé.

- Bon, qu'est-ce que tu veux ?

- Nous avons localisé le Destiny, il croise dans le même système que tout mais de l'autre côté de l'étoile.


Chloé se leva et se réjouit immédiatement de la nouvelle. Etrangement, elle était si proche du Destiny et pourtant, en espace conventionnel, il faudrait des mois pour le rejoindre. Elle demanda bien évidemment quand il pourrait les rejoindre mais ce n'était pas si simple. Le vaisseau-mère était encore gravement endommagé, un déplacement n'était pas d'actualité. Les communications sub-spatiales fonctionnaient, mais les Nakais n'avaient pas réussi à avoir de réponse à leurs nouvelles.


- Ils leur aient arrivé quelques choses ? S'inquiéta Chloé. Ce n'est pas normal

- Il est impossible de savoir ce qu'il en est sans se rapprocher, nos capteurs sont en-cours de maintenance. Tu peux venir avoir moi ?

- Où ça ? Demanda Chloé dont les pensées allaient sur l'équipage du Destiny.

- Les autres ont consciences que cacher la vérité sur leur vaisseau-mère n'étaient pas correct. Il aimerait partager avec toi leur véritable motivation.

- Tu veux dire partager leur secret, répondit Chloé.

- C'est en quelques mots ce qu'ils ont décidé


Elisa montra la porte de sortie à Chloé qui partit dans la direction indiqué. En réalité, les Nakais n'avaient en réalité aucune confiance envers les terriens. Pour eux, ils étaient des créatures qui les auraient trahis à la moindre occasion. De toute manière, les Nakais agissaient dans leur propre intérêt. Mais la présence d'Elisa avait changé leur vision des choses et voir Chloé sollicité l'aide de leur espèce montrait la bonne foi des terriens. Ils étaient temps pour eux d'offrir leur pleine confiance.

Sur le Destiny, Rush et Eli se disputaient à propos des mesures de confinements à opérer pour entreprendre de sécurisé l'ensemble des points du vaisseau. Sur l'une des commandes de la salle de contrôle, Eli expliquait qu'il fallait faire appel aux deux robots pour réparer les sections toujours ouvertes vers l'espace. Le jeune homme trouvait aberrant de ne se contenter que de quelques pièces stratégiques sur le vaisseau. Mais Rush ne voulait pas sacrifier le peu de ressources qu'ils restaient bien que dans le chargement venant de la Voie Lactée, il y avait 2 générateurs à naquadah. Comme souvent, Young arriva, accompagné de Camille et interrompit les deux hommes.


- Qu'est-ce que vous avez encore ? Vous n'arrivez pas à travailler sans vous chamaillez. Vous avez besoin que j'en prenne un pour taper sur l'autre. Je n'y vois aucun problème.

- Colonel ? Interpella Eli.

- Un seul à la fois, répondit Young faisant sourire Camille.

- Suite à la mise à jour du Destiny, de nombreuses sections du vaisseau se sont détachées de lui. Résultat, chaque section est alimentée comme il faut. Mais plus de la moitié des sections sont ouvertes dans l'espace, on a des trous grands comme des balles de golfs et d'autres grands comme des golfs, ajouta Eli, s'étonnant lui-même de la comparaison des images.

- A ton tour Nicolas, termina Young.

- Que dire de plus, accroissons l'espace de vie et tout le monde s'emportera mieux. Mais pour le moment, nous ne disposons pas assez d'énergie pour alimenter toutes les sections correctement.

- On a les générateurs à naquadah, lança Camille.

- Mais ils ne seront pas suffisants. L'énergie des étoiles est plus pur et plus efficace, nos générateurs n'apporteront pas la moitié de ce que le Destiny est capable de faire avec le même volume. Et pour le moment, nous devrions nous limiter à quelques sections par sécurité.

- Vous avez raison, répondit Young.

- Colonel ?

- Eli, vous envoyez les robots réparer les sections proche des secteurs stratégiques, vous contentez de l'essentiel. Ça vous va ?


Les deux hommes ne répondirent pas, Camille semblait surprise par le comporte de Young qui jouissait ces derniers temps d'un remarquable regain de confiance en soi. Young précisa qu'il n'était pas venu parler de cette situation. Il voulait savoir s'il était possible de localiser ou contacter Chloé.


- Normalement, c'était elle qui devait nous rejoindre avec les renforts ? Il n'était pas prévu que l'on puisse la contacter encore moins la rejoindre, expliqua Rush.

- En plus, nous n'avons pas de vaisseau permettant d'entrer en hyperespace ou en VSL.

- J'aurais aimé donner une bonne nouvelle au capitaine Scott à son retour


Soudain, Volker interpella le colonel Young par radio. Ce dernier était sur la passerelle et s'occupait de faire des relevés à l'aide des instruments depuis plusieurs heures. Le but était de localiser des matériaux exploitables en plus de consolider le vaisseau et pourquoi puiser directement les ressources pour transformer le Destiny en station spatial. Ces instruments avaient détecté quelques chose non loin et ce quelque chose avait de quoi s'interroger.


- J'ai découvert une anomalie pas loin de nous.

- Et c'est grave ? Demanda Young allant au cœur des choses.

- C'est difficile à dire mais c'est gravitationnel, répondit Volker.

- Gravitationnel ? Demanda Rush écoutant la conversation.

- Vous savez que nous sommes dans un nuage de comète, un réservoir de débris issu du système solaire lors de sa formation.

- Abrégez docteur Volker.

- J'ai constaté une diminution de la masse des objets proche de nous. Cela reste faible mais pas négligeable. De plus, les débris autour du Destiny sont moins regroupés qu'ils ne l'étaient après l'attaque. Quelques choses les attirent.

- Donc l'anomalie gravitationnelle est en progression, ajouta Rush.

- Ce n'est pas tout, les instruments mesurent une diminution de la masse moléculaire environnante et un accroissement de la température d'environ 0,5°C durant ces 4 dernières heures seulement. Avant les variables étaient constante.

- Quoi un trou noir s'est réveillé, il y a seulement 4 heures.

- Un trou noir n'aurait jamais pu se former ici


Volker, seul sur la passerelle, continuait de regarder les données que lui apportaient les instruments encore actif. De tous, ils étaient celui qui maîtrisait le plus les détecteurs. Combien de fois les avaient-ils utilisés pour analyser un astéroïde, une étoile, un système ou tout autre corps céleste. Les analyses de l'espace s'étaient clairement son corps de métier bien que sur Terre, il aurait été fortement limité par rapport à ce que propose la technologie des Anciens. Très vite, Volker finit par localiser l'anomalie. Il en conclut très vite qu'elle était physique et qu'elle dégageait de l'énergie tout en consommant de la matière.


- Donc c'est un Trou Noir ? Demanda Eli.

- Non, je ne crois, cela défie les lois de la nature, littéralement. Je n'en suis pas sûr, mais ça convertit de la manière en énergie sous sa forme la plus pur.

- C'est impossible, conclut Rush. Combien en énergie ?

- Difficile à dire je n'arrive pas à la mesurer. Mais en tout cas c'est en augmentation. Et selon moi, tant qu'il y aura de matière à consommer, il gagnera en énergie.

- C'est évident ! Quoi que ça puisse être, si cela consomme de la manière, c'est forcément dangereux pour nous.

- En gros, vous êtes en train de me dire qu'on ne finira pas la journée, conclut Young

- Non, ce n'est pas ce qu'il a dit, lança Eli. mais moi, je vous le dis. On ne finira pas la journée. L'anomalie va progresser de façon exponentielle et peut être plus vite encore s'il absorbe toujours plus de matières.

- Vous avez des délais ? Demanda Young.

- Entre 4 à 12 heures, répondit Eli. 12 heures étant le délai le plus optimiste.


Ce grand froid était à la hauteur des blocs de glace dans la ceinture de comètes. L'objet dans l'espace avait pris du volume, alors que quelques heures auparavant il ne dépassait pas plus de quelques centimètres, il venait d'atteindre un volume de plusieurs mètres. Chose que les instruments ne pouvaient pas détecter mais qui était visite c'était la lueur blanche qui se dégageait de l'objet. C'était une lueur éblouissante, sans forme apparente, c'était ni rond, ni carré, mais complètement de forme aléatoire, en mouvement sans que l'on puisse en distinguer les bords. Rien ne pouvait d'écrire cet objet céleste et rien ne pouvait être comparé à ça.


***********************************************************

Eh bien, le retour des vacances veut aussi dire le retour des publications tongue.gif Voici la première partie de cette épisode. Ce dernier va naviguer sur 3 intrigues : Celle du Destiny et cet anomalie que je commence à évoquer, cela aura d'ailleurs des conséquences énormes pour l'avenir de la série. Nous aurons également un procès politique avec Telford, une conséquence normale suite à un tel désastre. Pour finir, une grosse intrigue sur Chloé chez les Nakais où nous ferons de nombreuses découvertes sur les Nakais et où je vous réserve des révélations énormissimes. Je vous spoil un peu la suite en vous disant que l'on aura rien qu'un petit passage sur l'équipe de Scott et on les reverra sur l'épisode suivant.

Merci pour ce nouveau chapitre!! Avec encore plus de suspence!! Vite la suite!!!! Bravo encore clapping.gif clapping.gif sg_p90.gif sg_p90.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 14 Septembre 2017 15h50
| Message #26


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, seconde partie



******************************************************************

Ce grand froid était à la hauteur des blocs de glace dans la ceinture de comètes. L'objet dans l'espace avait pris du volume, alors que quelques heures auparavant il ne dépassait pas plus de quelques centimètres, il venait d'atteindre un volume de plusieurs mètres. Chose que les instruments ne pouvaient pas détecter mais qui était visite c'était la lueur blanche qui se dégageait de l'objet. C'était une lueur éblouissante, sans forme apparente, c'était ni rond, ni carré, mais complètement de forme aléatoire, en mouvement sans que l'on puisse en distinguer les bords. Rien ne pouvait d'écrire cet objet céleste et rien ne pouvait être comparé à ça.

Un homme à la petite moustache, ayant des allures d'avocat, se perfectionnait à mettre quelques objets d'enregistrement sur une table. On comprit très vite que l'on était sur Terre. Il était assis dans une petite pièce où se tenait le colonel Telford. C'était son interrogatoire. Les lieux n'étaient pas bien grands mais la lumière était forte, si forte que parfois il était compliqué de lire sur des surfaces blanches. Sur la table, on pouvait reconnaître un dictaphone nécessaire à l'enregistrement de la conversation. Le civil tenait une feuille transparente, faisant défilé des images, des tableaux et des écris.


- Quand commençons-nous ? Demanda Telford.

- Patience colonel, nous attendons que le comité se réunisse.

- Le comité ?

- Oui, savez bien, le comité juridique concernant les affaires liées à la porte des étoiles et tout ce qui touche de près ou de loin aux affaires extraterrestres.

- Donc c'est un procès, conclut Telford.

- Donnez-lui le nom que vous souhaitez colonel mais des explications doivent être donné et les gens attendent une réponse.


Soudain, un écran holographique s'illumina et on vit l'image de 5 représentants. Chaque membre représentait un pays appartenant au conseil de sécurité permanent de l'ONU, à savoir : les Etats-Unis, la Chine, la Russie, La Grande Bretagne et la France. Le comité se composait de trois hommes et deux femmes, il s'agissait de civile, appartenant tous à la justice de leur pays. Le comité, on entend bien, le comité des sanctions, répression mais également judiciaire, avait été formé quelques temps après l'annonce du programme porte des étoiles. Une session extraordinaire à l'ONU avait permis de développer tout un ensemble de corps spécifique aux relations extraterrestres et ce qui entouraient ce domaine. C'est ainsi que le commandement planétaire s'était vu renforcé et d'avantage internationalisé. Il avait vu le transfert de la base d'exploration sur la Lune qui était une entité bien distinct et avait gardé le non de SG-C. Parallèlement, une force militaire conjointe s'était formé avec la matérialisation d'une armée spatiale terrienne unique. Un organisme juridique afin de veiller à la bonne tenue et le respect des règles s'étaient vu imposer. De nombreux ténor du programme porte des étoiles y voyaient un moyen de trouver responsable en cas d'échec.


- Nous pouvons commencer, dit le petit homme moustachu. Colonel Telford, je vous remercie de votre présence. Mon nom est John Jenson, avocat affecté au comité de contrôle juridique du système de défense terrien. Vous aurez reconnu ici : madame Hit Shang de la Chine, madame Susanne Foster de Grande Bretagne, monsieur Viktor Tchevov de Russie, monsieur Patrick Gérard de la France et monsieur Alan Shepard des Etats-Unis d’Amérique. Vous êtes ici accusé de négligence ayant entraîné la destruction d'un vaisseau sous contrôle terrien et la mise en danger de son équipage. Cette commission publique prendra les formes d'un échange de questions réponse.

- Public ? Posa la question Telford.

- En effet colonel, souriez le monde vous regarde en direct.


Telford se décomposa littéralement comprenant que le comité cherchait absolument à faire reporter l'échec de la mission de sauvetage du Destiny sur ses épaules. De son bureau, O'Neill regarda la scène, il n'y voyait pas plus qu'un moyen de donné un visage public à cet échec. De la politique se disait-il ? Telford était vu comme le méchant à abattre.


- Colonel Telford. Depuis quand faisiez-vous parti du programme SG ?

- Pourquoi cette question ? Vous avez vu mon dossier.

- Oui mais les gens apprécient quand c'est dit de la bouche directement de l'accusé.

- Je vous laisse me présenter à vos téléspectateur, lança Telford, montrant qu'il ne s'agissait ni plus ni moins d'un spectacle offert au monde.

- Très bien, reprit l'avocat faisant défiler ses notes sur sa feuille transparente. Vous êtes le colonel Telford. Vous êtes entré dans l'armée de l'air à 19 ans. Vous avez participé à plusieurs conflits comme en Somalie, en Irak et Afghanistan. Vous avez été promu au grade de colonel et affecté au programme porte des étoiles et avait commandé l'unité SG-21 pendant 2 ans. Vous avez fini par participer à l'opération Icarus au côté du colonel Mitchell dans le but de récupérer la planète aux mains de l'alliance. Vous avez ensuite infiltré l'alliance pendant plus d'un an. Puis, vous avez participé au programme Icarus dans le but de monter la première mission d'exploration si nous parvenions à ouvrir la porte avec le 9e chevron. Il s'est avéré ensuite que vous aviez subi un lavage de cerveau dans lequel l'alliance vous contrôlait et où vous avez transmis de nombreuses informations à l'ennemi. Une fois libéré de leur emprise et de votre séjour sur le Destiny, vous avez été affecté au programme de la mission de sauvegarde du Destiny et vous avez négocié directement avec Langara pour constituer la tête de pont chez eux. Votre dernière affectation connue était celle de remplacer le colonel Young sur le Destiny. Ai-je oublié quelques choses colonel Telford ?

- Je pense que vous savez tout, répondit-il.

- Non, il me manque quelques choses ? Pourquoi avez-vous sabordé la mission de sauvetage du Destiny ?


Bien loin de ce reflux judiciaire qui voyait littéralement l'accusation de Telford, l'équipage du Destiny tentait difficilement de se relever. A l'infirmerie, Camille aidait TJ dans son rangement des fournitures médicales apportés depuis la Voie Lactée. Les deux jeunes femmes regardaient avec attention les éléments apportés. Il y avait des médicaments, des fournitures médicales mais également du matériel technique dont elle ne comprenait pas l'utilisation. En effet, les progrès de la médecine s'était vu renforcé avec l'apport des technologies extraterrestres faisant littéralement bondir les progrès de la médecine terrienne. Cela amusait les deux femmes.


- Vous vous rendez compte des progrès de la médecine terrienne durant notre sommeil, s'exclama TJ.

- C'est vrai, il y a énormément de progrès. Qu'est-ce que c'est ce tube ? Demanda Camille.

- Des nano-robots. On dirait que le projet de madame Millers a fonctionné. Maintenant, il injecte des nano-robots chez un patient, il envoie une consigne par ordinateur et en quelques heures, il vous répare.

- Encourageant.

- D'après ce que j'ai compris. Bientôt ils injecteront une nouvelle génération de nano-robots capable de remplacer des membres disparus ou amputés. J'ai cru comprendre qu'ils ont même réussi à augmenter l'espérance de vie par 2.

- Oui, apparemment le programme porte des étoiles à bien fait progressé l'humanité. Et heureusement, sans ça il n'aurait pas désamorcé la moitié des crises qui se sont déclenchés avec cette révélation.

- Est-ce que vous pensez de temps en temps à elle ?

- A qui ? Demanda Camille ne suivant la question de TJ

- A Sharon ?

- Non, pas souvent. A vrai dire, une fois par jour.

- Ah bon ! Quand ça ? Interrogea TJ.

- Du matin quand je me réveille jusqu'au soir quand je me couche.


Les deux femmes se mirent à rire de cette situation assez cocasse. Elles en oublieraient presque leur condition de vie. Carla Meurêt était à coté, allonger, toujours plongé dans le coma. Monsieur Brody comme à son habitude venait la voir quelques minutes avant de repartir. Il avait entendu la conversation à propos de la nanotechnologie et questionna TJ sur le fait d'utiliser cette technologie alors que cette dernière rigolait toujours aux éclats. Elle s'interrompit pendant un temps.


- Je ne peux pas utiliser cette technologie pour la soignée. Les spécialistes ont besoin de plus de donné pour la programmation. Mais je peux tout au plus pour le moment soignée les petites lésions que je connais déjà.

- Ah ok.


Alors que Camille allait s'approcher vers Brody pour poser sa main sur son avant-bras. Quelque chose secoua le vaisseau. Le tremblement était brutal. Pour le moment, l'équipage n'en avait pas conscience mais l'anomalie spatiale était entrée dans une nouvelle phase. Sa forme et sa lumière n'avait rien changée, tout au plus, son volume avait légèrement progressé mais une puissante vague en était sorti, déformant l'espace un peu comme un caillou plongeant dans l'eau créant sa vague. Le sursaut avait sans compté fait tremblé le vaisseau de toute part, mais il avait balayé les débris qui s'étaient en parti écrasé sur le Destiny. Pour le reste, ils furent éparpiller d'autant plus dans l'espace.

Eli et Rush débarquèrent en urgence sur la passerelle alors que l'alarme cassait les oreilles à tous le monde. Volker était penché sur Lisa qui venait de tomber à terre. Rush demanda immédiatement ce qui venait de se passer à l'astrophysicien tandis qu'Eli se penchait à son tour sur la scientifique.


- Eli, vas au instrument. Monsieur Volker s'occupe déjà d'elle.

- Les instruments se sont emballés et l'anomalie a généré une vague d'énergie très puissante balayant tout sur son passage. Je n'ai pas eu le temps de réétudier l'anomalie, lança Volker à Rush sachant que la moindre information était importante.

- Non, je parlais du docteur Park, répliqua Rush. Que lui est-il arrivé, ajouta Rush se penchant sur le corps de Lisa.


Volker expliqua que sa vue s'était emballé en même temps que les instruments. La jeune femme aurait été prise d'une violente bouffée de chaleur avant de tomber par terre lorsque la vague d'énergie à percuter le vaisseau. Mais alors que Volker s'était relevé, Lisa était restée à terre, inconsciente. Rush saisit sa radio et appela TJ à la rescousse. Young fut prévenu immédiatement.


- Rush. L'anomalie a pris du volume, s'inquiéta Eli.

- Combien de temps ? Demanda Rush, qui prit sa veste et la mise en boule derrière la tête de Park.

- Qu’est-ce que vous faites ? Demanda Volker.

- Je prends soin d'elle ? Répondit le scientifique

- Depuis quand ? S'interrogea Volker.

- Dis-moi en plus Eli, insista Rush.


Eli demanda à Rush de regarder dehors, le responsable scientifique leva les yeux et vit que l'anomalie couvrait maintenant l'ensemble des fenêtres de la passerelle. Dans un premier temps, Volker crut que l'anomalie avait atteint des proportions de plusieurs centaines de kilomètres mais Eli le corrigea. En effet, bien que la lumière semblait couvrir de grandes distances, il n'en était rien. Elle couvrait tout au plus que 300 mètres environs. Mais la lumière était si intense qu'on avait l'impression qu'elle avait pris en volume plus important. L'objet céleste offrait bien d'autres surprises.


- La masse est de 100 000 fois ce qu'elle était tout à l'heure. Hallucinant !

- Tu passes de commentaire, répliqua Rush.


TJ, Camille, Brody et Young arrivèrent sur la passerelle. Camille se demanda ce que cela pouvait bien être à l'extérieur, Eli prit le temps de répondre. Puis, l'infirmière et la délégué aux ressources humaines prirent en charge Lisa, tandis que monsieur Brody se mit aux commandes du vaisseau afin d'accompagner Eli dans ses recherches. Le colonel Young demanda un rapide état sur la situation. Eli donna le peu d'information qu'il avait tandis que TJ comprit que Park était simplement tombé dans les pommes. D'ailleurs, elle commença à reprendre connaissance.


- C'est qui ? Demanda Park.

- C'est moi TJ.

- Je ne vois rien, c'est tout noir.


Rush se pencha sur les yeux de Park alors que TJ allait elle-même le faire. Avec attention, il vit que les yeux artificiels fonctionnaient, il y avait toujours cette petite lueur qui montrait qu'il était toujours actif.


- Toujours en fonction, reprit Rush. Le lien entre ses yeux et son cerveau y est probablement pour quelques choses.

- Tu es médecin, répliqua Young.

- Je m'y connais en technologie. Ces yeux fonctionnent.

- Ils sont peut être perturbé par les ondes, détailla Eli.

- L'objet dégage des particules inconnues, je n'ai jamais rien vu de tel, répliqua Brody.

- Ça doit perturber le fonctionnement des instruments et accessoirement de ses yeux.


Inquiet, Park se leva en étant aidé par Rush et TJ. Elle demanda ce qu'elle allait faire. Young demanda à Camille et TJ d'amener le docteur Park à l'infirmerie. Puis, il se tourna vers Rush et lui demanda ce qu'il fallait faire. Mais il n’en avait aucune idée. L'objet était inconnu et il n'avait rien de comparable, on ne pouvait pas faire de prévision, ni d'étude puisque les instruments étaient défectueux. Eli évoqua un instant la possibilité que l'anomalie soit une fontaine blanche. Certains scientifiques émettent l'hypothèque qu'un trou noir qui aspire la matière et l'énergie doit potentiellement la libéré ailleurs. Il existerait en quelques sortes des objets qui sont l'inverse d'un trou noir, des objets appelés aussi trou blanc qui éjecterait de la matière et de l'énergie. Mais cela ne collait pas, l'objet émettait certainement de l'énergie mais il aspirait en même temps de la matière. Volker le savait, mais cet objet le déconcertait, il ne connaissait rien de semblable, d'ailleurs, rien dans la physique n'évoquait qu'une telle anomalie puisse exister.


- On a des solutions. Si j'ai bien compris on sera bientôt de la soupe de particule. Est-ce qu'on veut l'éviter ? Demanda Young.

- Il faudrait déjà savoir ce que c'est ? Répliqua Rush. Pour l'instant, il convertit toute manière en énergie et génère une gravité de plus en plus forte.

- Dans moins d'une heure, nous entrerons dans la zone finale, finit par dire Eli coupant net tout ce que chacun pouvait faire. Arrivé à une certaine limite, la matière est écrasée et se convertit ensuite en énergie pour alimenter ce truc. Nous atteindrons cette frontière dans moins d'une heure.


Tout à coup, Young quitta la passerelle et demanda à Barnes, alors en salle d'embarcation, d'activer les coordonnées de la planète où l'équipe du capitaine Scott s'était rendu. Cadman le vit et se joignit à sa course lui demandant s'il savait ce qui se passait. Young lui expliqua rapidement que l'objet détruirait le Destiny dans moins d'une heure. A son arrivé en salle d'embarcation, il vit la porte validé le dernier chevron et répondre en erreur.


- ça ne fonctionne pas Colonel, répondit le caporal Barnes.

- Réessayez, ordonna Young.

- Vous voulez évacuer sur la planète où est le capitaine Scott.

- Nous n'avons pas le choix, répondit Young.


Mais la porte ne valida pas les coordonnées, pour Barnes, tout fonctionnait normalement, la porte ne voulait plus se connecter.


- Barnes, essayez de contacter d'autres portes. Venez avec moi, insista Young auprès de Cadman.


Tous les deux partirent dans la salle des pierres de communication. Le colonel, bien qu'il en ait donné l'ordre, savait que la porte ne se connecterait pas à d'autres portes, il était habitué à ce genre de cas de figure où l'évidence était de mise. La grande question était de savoir si la porte avait un défaut ou si l'anomalie en était la cause mais pour répondre à cette question, ils avaient ses hommes à porter. Quoi qu'il en soit, il fallait contacter la Terre.


- Ecoutez, je ne serais pas absent longtemps. Pour le moment, prenez le commandement. Je veux que Rush et Eli me trouvent une solution pendant mon absence et consignez l'ensemble du personnel non essentiel dans ses quartiers.

- Bien colonel.


Young prit la pierre de communication, et il activa le support. Barnes le prévient par radio qu'aucune autre porte ne pouvait être joignable bien qu'elle était incapable de dire si c'était un dysfonctionnement ou pas. Le colonel posa sa pierre. C'était une procédure quasiment routinière, il n'y avait plus rien de choquant à changer de corps pour communiquer à l'autre bout de l'univers. Mais rien ne se passait, il était toujours là. Il recommença la procédure, mais toujours rien. L'inquiétude s'installa et cette fois-ci, il était évident que rien n'empêcherait le drame.


- La porte, les pierres, je crois que quelque chose ne veut pas nous voir partir, lança Young à Cadman.

- Qu'est-ce que l'on fait ?

- On n'a plus qu'à prier que Rush et Eli trouvent une solution et le plus rapidement possible.


Bien loin de la catastrophe, à l'autre bout du système solaire, Chloé arriva avec Elisa dans une gigantesque pièce. Au centre se tenait un gigantesque bassin d'où sortait une sorte d'arbre. Le tronc se composait d'une matière pas tout à fait solide. Sa couleur, d'un gris totalement étrange laissait paraître ici et là des mouvements, comme si un fluide était en mouvement à l'intérieur. L'arbre qui ressemblait plus à une plante géante montait jusqu'en haut de la pièce Il faisait légèrement sombre et on pouvait y voir un peu partout des lumières mais également des bulles translucides où des formes de vie semblaient comme se développer. Certains ressemblaient à de grosses larves, d'autres à des poissons étranges et d'autres encore à des nakais miniatures à peine formé. Chloé se tourna vers Elisa et lui demanda où elles étaient.


- C'est l'arbre de la vie. Les Nakais ont abandonné la gestation de leur progéniture au profit de l'incubation.

- Donc ce sont des bébés nakais en développement, conclut Chloé.

- Ces incubateurs permettent de développer des Nakais mais également d'autres espèces animales qu'ils ont rencontrées au cours de leur voyage. Certains sont les derniers représentants d'espèces vivant dans la galaxie d'origine des Nakais

- Pourquoi me montrer cela ?

- Les arbres de la vie constituent le cœur des vaisseaux-mères, ils apportent à la fois nourriture, énergie, chaleur, vie, connaissance et histoire.


Elisa révéla que la pièce, où elles se trouvaient, n'était qu'une petite alvéole parmi tellement d'autres. Cette révélation essentielle émerveilla Chloé face à une telle beauté d’ingéniosité. Elle comprit très vite que le vaisseau-mère faisait plutôt office d'arche et non de vaisseau amiraux à proprement dit.

- C'était pour préserver votre arche que vous n'avez rien dit ?

- Cela va bien plus loin que vous ne le croyez


Elisa expliqua que dans l'empire Nakai, ces derniers vivaient dans des mondes recouverts en grande partie par l'eau. Il s'agissait principalement de planète océan ou de mondes recouverts majoritairement par les eaux. Les arbres de vies y jouent un rôle important mais pas essentiel. Parfois, ils se reposaient tout simplement sur la biosphère de la planète. Mais dans l'espace et notamment les colonies spatiales, les arbres de vie se sont révélés nécessaire. L'hybride révéla que l'arbre de vie était le résultat du génie génétique biomécanique. Bien qu'ils aient été fabriqués en laboratoire, ces arbres se développent littéralement comme des êtres vivants, doué d'intelligence, ils ont des émotions, des réactions, voir même un instinct de préservation. On ne pouvait pas parler de conscience intelligente comme celle des Nakais ou des humains, mais plutôt celle d’une conscience animale, plus basique. En somme, l'arbre de vie, une fois implanté dans un astéroïde, était en mesure de le transformer et de créer un réel écosystème. Il n'y avait pas besoin de maintenance ou même de technicien pour surveiller l'évolution de tel organisme. Une arche pouvait littéralement s'autogérer sans aide extérieur.


- Donc si je comprends bien, votre arche est tout simplement un vaisseau vivant. Vous cachez cette arche parce qu'elle est la dernière que vous avez ?

- Elle symbolise plus qu'une dernière habitation, elle est le dernier symbole de l'espoir pour tous les Nakais.

- Dernier espoir ? Je croyais que le Destiny et sa mission....

- … n'apportent pas l'espoir. Ils sont une manière de l'atteindre, interrompit l'hybride.


Elisa s'approcha d'un incubateur et précisa que l'arbre de vie était ce qui avait de plus important à leurs yeux et que même après leur disparition, il fallait à tout prix que ce dernier leur survive.


- Ne comprends-tu pas ? Demanda l'hybride à Chloé pensant lui avoir donné les clés pour comprendre ce qu’impliquait réellement l’arbre de la vie.


La jeune femme regarda autour d'elle. Elle comprenait que cet arbre était une forme de vie biomécanique capable de développer des êtres vivants, capable de produire de l'énergie, de créer des écosystèmes, fondamentalement, il remplaçait la fonction généralement acquise par une planète. Mais Chloé ne semblait pas savoir où voulait en venir l'hybride.


- Chaque âme qui meurt, chaque être vivant, chaque connaissance retourne à l'arbre de la vie.

- Vous voulez dire que quand vous mourrez, votre esprit est transféré dans cette chose ?


En effet, l'arbre de la vie ne se contentait pas de maintenir la vie dans l'arche, elle faisait littéralement partie de ce cycle. Chez les Nakais, on ne meurt pas vraiment. Quand un Nakai meurt, sa conscience est transférée, via le sub-espace et rejoint l'arbre de vie. Une nouvelle vie s'y développe sous une forme virtuelle où ils peuvent continuer à exister. Fondamentalement, c'est comme si les Nakais avaient vaincu la mort et créer le paradis. Mais cela n'était pas son unique fonction. L'arbre de la vie était également une éponge à savoir, toutes les connaissances y étaient stockées et mise à disposition du collectif. Ce savoir rassemblait les connaissances de tout ce qu'il avait été découvert depuis la naissance de la civilisation Nakai et s'enrichissait à hauteur que les générations défilaient. Des avancés étaient à la fois fait par les Nakais situés dans le monde réel mais également dans le monde virtuel.


- Vous avez vaincu la mort, s'étonna Chloé. Mais les Nakais qui naissent ?

- Ce sont des Nakais qui ont rejoint l'arbre de la vie dans le passé et pour lesquels on met à disposition un nouveau corps pour une nouvelle vie.

- Donc les Nakais peuvent avoir vécu plusieurs vies ? Demanda Chloé.

- Tous les nakais connaissent le cycle de la vie et de la mort, plusieurs générations de Nakais ont été stockés et se succèdent maintenant à travers les âges.

- C'est pour ça que cela est si important pour vous. C'est la dernière arche, si elle est détruite, ce sont des millions d'années de culture qui s'éteignent pour toujours.

- Et une centaine de milliards d'âme qui s'éteignent.


Elisa donna une dernière révélation. A l'origine, dans leur galaxie d’origine, voyant la défaite arrivé, les Nakais eurent recours au suicide pour se télécharger dans 4 arches. Ces mêmes 4 arches qui se sont retrouvées bien dans loin dans l’univers. Trois d’entre elle furent détruite mais pas ceux qui y vivaient qui purent se réfugier sur la dernière. Ceci a pu être rendu possible grâce à un système de connexion sub-spatial. Maintenant, tous les espoirs reposent sur cette dernière arche qui porte en elle la survie de la faction Nakai partie dans les profondeurs de l'univers.


- Mais si cette arche disparaît, vous disparaissez pour toujours ou vous retrouverez les autres Nakais en guerre. J’imagine que les arbres de la vie concernent tous les Nakais.

- C’est exact, mais un schisme a eu lieu, il y a très longtemps. Notre faction s’est isolée dans le but de vivre en paix. Etre isolé si loin dans l’univers aurait dû être un espoir qui s’est transformé en cauchemar.

-Se pourrait-il que si votre faction disparaisse, vous retrouviez le reste de l’empire ? Demanda Chloé.

- Nous n'avons pas la réponse à cela. Peut-être sommes-nous les derniers Nakais en vie dans l'univers. Si ce n'était pas le cas, nous perdrions notre identité une fois mêlée au reste du collectif, mêlé à une guerre que nous voulions à tout prix évité. Ça reviendrait à faire disparaître notre civilisation quoi qu’il en soit.

- Donc si j'ai bien compris, cet arbre de vie porte en lui toutes les âmes qui ont fuis depuis le début, vous n'avez perdu personne à l'exception de matériel et des corps qui vivaient sur les vaisseaux.

- Il y a eu des pertes définitives parfois mais l’essentiel est sauf.

- Qu'est-ce que vous voulez faire maintenant ? Fuir et vous cachez ? Demanda Chloé


Elisa lui tourna le dos pendant quelques instants, puis elle leva les yeux et se retourna face à Chloé, il était très facile de deviner qu'elle communiquait avec les Nakais situé non loin d'eux. Ils n'étaient pas évident pour les aliens de partager de tel information, s'ouvrir ainsi était certes une marque de confiance mais surtout c'était se rendre vulnérable face aux terriens. Elisa jouait un rôle d'intermédiaire efficace, ça seule présence chez les Nakais avait changé toute leur vision des choses et leur isolation quasiment paranoïaque. Assez rapidement, l'hybride avait les réponses qu'elle avait besoin.


- La destinée de toutes choses, est-ce que cela te parle ?

- C'est ce que Rush a dit en parlant des Anciens et de la mission du Destiny, répondit Chloé. Ils pensent que tout cela correspond à un plan bien plus vaste encore. Peut-être même l’œuvre d’une race alien présente à la naissance de l’univers.

- Une croyance populaire chez les Nakais s’est répandue depuis la naissance de leur espèce et transmise par leur dieu. Bien que l’âge de la raison ait balayé toutes les croyances primitives, celle-ci a pu survivre à travers les âges et fait écho à de nombreuses vérités maintenant accepté.

- Qu’est-ce que cela raconte ?

- Selon la croyance, un conflit majeur naîtra et suivra une ère où la vie sera amenée à façonner l’univers et à orienter son évolution.

- Et on en sait plus sur les acteurs qui participeront au conflit ? Demanda Chloé intrigué.

- Nous avons des candidats mais rien de concluant. Il se pourrait même que ce conflit n’est pas encore d’actualité.


Un Nakai apparut alors et attira l’attention d’Ellisa. L’altercation semblait violente dans son approche bien qu’au coup ou échange physique n’ait été opéré. Chloé ne comprenait pas, alors elle tenta de joindre son esprit à eux. Cela était possible bien qu’en général, les Nakais étaient les premiers à entrer en contact, et elle ne faisait que répondre. Elle comprit vite qu’il y avait un problème mais n’en connaissait pas la nature. Ellisa se tourna ensuite vers Chloé comprenant que la jeune femme essayait de suivre leur échange ; elle fut surprise dans un premier temps d’une telle démarche, puis elle partagea l’information qui venait de lui être envoyé.

- Le Destiny a essuyé l’attaque de drones et semble avoir été partiellement détruit.

- Oh mon dieu Matt. Vous avez contacté le vaisseau ? Vous savez s’il y a des survivants?

- Avant la découverte de l’objet, tout laissait penser que l’équipage était toujours en vie.

- L’objet ?

- Un objet exotique est en cours de formation et devrait engloutir le vaisseau dans moins d’une heure maintenant. L’arche peut se déplacer et nous serons peut être en mesure de les aider.


******************************************************

Bon, voilà cette seconde partie de publier. Un zeste de catastrophisme pour l"équipage, une inquisition pour Telford (j'avais envie de l'en faire bavé un peu) et de grosses révélations chez les Nakais qui auront un impact très fort sur la suite. J'espère que cette seconde partie vous a plu en espérant que les deux prochaines soit à la hauteur de l'espèce de suspense que je cherche à développer rolleyes.gif

Ce message a été modifié par Spyce le Jeudi 05 Octobre 2017 16h46



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Jeudi 14 Septembre 2017 21h35
| Message #27


Soldat



Groupe : Members
Messages : 7
Membre n° 21923
Inscrit : 25/07/2017
Actif : Hier à 23h51

Pays: algerie
Sexe: Masculin



jadore ce que tu fais continus comme ca
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 05 Octobre 2017 17h10
| Message #28


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, troisième partie



******************************************************************

La situation ne faisait que s’aggraver et le pire restait à venir. Sur Terre, rien ne laissait présager la catastrophe. Mais pour le moment, Telford n’avait qu’une idée en tête, se sortir de la manœuvre politicienne qui lui tombait dessus. Son interrogatoire public était loin d’être terminé. Chaque question posé, chaque mot donné, était une manière concrète de le considérer comme seul fautif de la situation. Les gens aiment généralement avoir un coupable bien que ce dernier soit laissé dans l’oubli pas la suite. Le colonel suait à grosse goutte. La politique n'était pas son fort bien que malgré lui, il baignait dedans chaque jour. La révélation du programme porte des étoiles, il l'avait pris de plein fouet et il avait multiplié les présentations publiques et les interviews. Mais jamais la situation n'avait été aussi pénible que celle qu'il vivait en ce moment. Ses yeux vacillaient entre les lèvres de son interrogateur, l'écran holographique et la table qui le séparait de celui qui l'assassinait de question depuis maintenant plus d'une heure.


- Vous n'avez pas répondu à la question colonel Telford ? Avez-vous volontairement mis en péril l'équipage du Destiny ?


Telford continuait son facilement de regard, de temps en temps à droite, de temps en temps à gauche. D'autres questions tout aussi accusatrice lui avait été envoyé au visage mais celle-ci était celle de trop. Il ne savait plus quoi répondre, ni encore qu'elle attitude prendre. Il se réfugia alors dans l'un de ses souvenirs. Un moment bien précis rempli de douleur ; il s'agissait du jour où le commandant Kiva l'avait démasqué alors qu'il avait infiltré l'alliance Luxienne. Sa position avait été compromise lorsqu'il dut faire son rapport à la Terre en passant par un procédé de communication emprunté au Tolla.

Ce jour-là, il se tenait sur le pont d'un Ha'tac Goa'uld. La scène rappelait l'époque où les grands maitres prenaient plaisir à torturer leurs ennemis. Mais cette fois-ci, la cruauté se faisait entre créature de la même espèce. Il était à genou, torse nu, les bras accrochés dans le dos. Les traces sur son corps et son visage expliquaient à eux seul ce qu'il avait déjà subi. Kiva se tenait devant lui, elle était tout en beauté, sévère et déterminé. Elle était accompagné par deux hommes, l'un était chauve et très grand, l'autre plus petit et teigneux. Ce dernier tenait une lance de torture, à la manière des interrogatoires Goa'ulds, et il avait la liberté de l'utiliser quand et comme il voulait. Généralement, les choses se passaient ainsi, une question, un silence, un coup de lance qui faisait jaillir de la lumière des différents orifices et des cris. Kiva ne cherchait pas de réponse sur la Terre, les positions stratégiques, les bases secrètes, l’importance des moyens de défense, elle n'en avait que faire. Elle savait déjà qu'ils n'étaient pas en mesure d'écraser la Terre, et s'il avait tenté l'expérience, cela aurait profondément fragilisé leur position même s'ils en sortaient victorieux. La jeune femme ne voulait qu'un allié capable d'accomplir ses dessins. Elle berçait Telford avec de nombreuses paroles comme cherchant à le convaincre. Chaque phrase était séparée de la précédente par un petit temps de pause.


- Vous avez libéré des millions de gens de l'esclavage, puis vous êtes félicité et vous les avez abandonnés à leur sort. Qu'est-ce que vous espériez ? Vous pensez que l'alliance n'est qu'un groupe de criminel ? Qui vous a fait juge et juré ? La fin justifie les moyens. Vous prenez ce que vous voulez. Vous faites ce que vous arrange sans penser à l'impact que ça aura. Qu'est-ce qui vous rend spéciaux ? Ce n'est pas ainsi que les choses devaient se dérouler et vous le comprendrez très bientôt.

- Vous ne pensez pas me convaincre, lança Telford.

- Non, puisque bientôt vous serez des nôtres.

- Qu'est-ce que cela veut dire ?

- Il vaudrait mieux pour vous de l'ignorer. Pour le moment, sachez juste que je vais vous garder en vie. Enfin pour le moment.

- Je croyais que vous n'étiez pas des criminelles.

- Eh bien, parfois il faut savoir de salir les mains pour le bien de son prochain.


Le colonel ricana avant qu'une décharge de l'assomme littéralement au sol. Le commandant Kiva ordonna à ces hommes de le préparer et de mettre en sécurité un artefact afin que le colonel n'en prenne jamais connaissance. Revenu dans le présent, l'avocat insista pour que le colonel prenne la parole.


- Colonel, toute absence de réponse ne pourra que vous nuire.

- Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse. Vous voulez me faire porter le chapeau. Il n'y a pas si longtemps j'étais porté en héros après avoir contribué à défendre la Terre face à une menace que nous n'avions jamais rencontré. Et aujourd'hui, vous cherchez à me détruire. Qu'est-ce que je vous ai fait à vous ou à ceux que vous représentez ? Je ne veille pas assez à vos intérêts.

- Mes intérêts sont ceux de la population de la Terre, répliqua l'avocat se remettant bien droit sur sa chaise.

- J'en suis sûr, ricana Telford. Il n'y a pas si longtemps, le Destiny n'intéressait personne. Il s'agissait tout au plus de 70 personnes loin dans l'univers. Mais le monde connait le programme de la porte des étoiles et vous n'avez pas envie qu'ils découvrent que vous n'avez jamais rien contrôlé.

- C'est de votre culpabilité qu'il est question.

- Mon cul ! S'insurgea Telford. J'en ai déjà croisé des comme vous. Mieux que tous, tout est théorique, tout doit entrer dans les cases. Il faut respecter le commandement. Et le jour qu'une flotte de vaisseau extraterrestre débarque, ils lancent vaguement des idées pendant que d'autres crèves en leur sauvant la vie. La réalité est là, s'énerva Telford en hurla sa dernière phrase. Cette accusation est un prétexte. J'ai honoré ma patrie et ma planète. J'ai risqué ma vie et j'ai vu bien plus que vous ne pourriez l'imaginer monsieur Jenson.


L'avocat se tue pendant un temps, et regarda un peu fébrile les membres du conseil. Puis, il refixa les yeux de Telford, rejoignit ses deux mains avant de dire ceci très calmement :


- Colonel Telford. Vous n'avez pas répondu à la question, avez-vous volontairement mis en péril l'équipage du Destiny afin de satisfaire des ambitions personnelles ?


Ce procès n'avait aucun sens pour Telford, cette dernière phrase était illogique et surtout incompréhensif face à tout ce qu'il avait dit. Sur le Destiny, on pouvait voir Eli, Rush, Brody et Volker retourner la situation dans tous les sens. C'était la course, il pouvait disparaître dans les prochaines dizaines de minutes. Young était sur son siège et réfléchissait calmement dans son coin. Puis, il prit la parole alors que les 4 grosses têtes échangeaient des informations techniques.


- Il faudrait peut-être pensé à évacuer le vaisseau.

- Avec la navette et les chasseurs ? Répliqua Volker.

- Et pour aller où ? Ce système ne dispose pas de monde habitable, répondit Rush.

- Et il y a peu de chance que cela fonctionne de toute manière, ajouta Brody. L'anomalie génère un genre d'onde. Je n'ai jamais vu cela.

- Moi si, répondit Eli.

- Où ça ? Demanda Rush.

- Dans la base de données du Destiny.


Eli expliqua que durant sa grande isolation, il n'avait d'autres occupations que de réparer quelques parties du vaisseau, s'occuper de la serre mais également, lire la base de données. Young demanda alors à Eli d'aller au plus vite au lieu d'étoffer son discours sur des faits si peu important. Le jeune homme s'était penché sur des notions de la physique et émettait l'idée d'un univers sur plusieurs couches.


- C'est un fait nous ne percevons qu'une infime partie de notre univers. Les autres dimensions, la matière noire, l'énergie sombre, nous sont complètement cachés.

- Oui, mais parfois quand un phénomène physique complètement exceptionnel se produit, généralement lors de phénomènes artificiels ou manipuler. Il arrive parfois que des particules exotiques se forment. C'est notamment le cas lors de l'ouverture d'un vortex. On génère une impulsion énergétique pour ouvrir une brèche dans les dimensions cachées de l'univers et pour la maintenir ouverte, il faut produire des particules exotiques de nature négative.

- Tu veux dire que cette anomalie n'est pas naturelle, comprit Rush. Quelqu'un nous à piéger délibérément ?

- Comment vous en concluez ça ? Demanda Young. Par un objet produit des particules exotiques ?

- Ce sont des particules n'existant pas dans la nature normalement, insista Volker. Peu de chance que cela soit naturel

- Pourquoi faire cela ? Demanda Young. Le Destiny est une épave. Pourquoi mobiliser quelques d'aussi complexe pour nous détruire.

- Tout dépend de la nature des particules, répondit Eli. Peut-être qu'ils sont loin dans l'univers et que c'est la seule arme qui permet d'agir à cette distance.

- Ou le but n'est pas de nous détruire mais de nous sauver, conclut Brody.

- Une idée pour nous sortir de cela ? Demanda Young. Un bouclier ? Une manière s'inverser le processus.

- Nous n'avons pas assez d'énergie pour alimenter un bouclier capable de supporter ça, répondit Rush.

- Le noyau ? Demanda Young. On ne pourrait pas l'utiliser.

- Il sert surtout de booster intellectuel au Destiny, et il a été plus élaboré pour la connaissance qu'autre chose, répondit Eli.

- Tout au plus, on désactive le bouclier et il nous détruira avant que l'anomalie ne le fasse, lança Brody.

- Je ne suis pas sûr que le colonel pensait au suicide monsieur Brody, répondit Eli.


Pendant que le débat se poursuivait, l'anomalie continuait sa croissance. L'équipage l'ignorait, mais il allait très bientôt assister à une évolution non négligeable. L'objet physique ne faisait que croître et sa lumière éclairait bien plus que toutes étoiles réunis autour d'eux. Le phénomène avait commencé à tourner sur lui-même depuis quelques temps et ça personne ne l'avait vu. Un son étrange commença à se faire entendre sur la passerelle.


- Qu'est-ce que c'est ? Demanda Young.

- Ça vient des hauts parleurs, répliqua Volker.

- C'est l'objet, il émet un son, répondit Brody étudiant l'objet alors que le débat était toujours en cours. J'ai essayé différent algorithme depuis tout à l'heure et j'ai eu l'idée de le brancher sur les enceintes.


- Le son émit n'était pas énervant, ni fort, cela ressemblait plutôt à un son mélodieux et harmonique, quelques choses d'apaisant. Rush ne voyait pas l'utilité d'en analyser le son bien qu'il avouait que cela était effectivement étrange.


- C'est plus qu'étrange, ajouta Eli.

- J'ai surtout commencé, il y a plus d'une heure, répliqua Brody regardant les instruments d'Eli.

- C'est normal. Le chant vient seulement d'être émis. Il se passe quelques choses.

- Qu'est-ce que cela veut dire ? Demanda Volker inquiet alors qu'un silence s'installa après l'arrêt du son.


Soudain, une violente onde de choc jaillit de l'anomalie. C'était comme si une vague venait déformer l'espace balayant tout sur son passage. L'objet céleste vit sa taille augmenté de façon exponentiellement. Jusque-là, l'équipage craignait d'être englouti, mais l'effet balaya également le vaisseau qui quitta sa position comme une feuille poussé par le vent. L'impact secoua la coque du vaisseau propulsant l'équipage à terre ou contre les murs et arrachant encore un peu plus de matériaux. Malgré la violence du phénomène, l'éjection du personnel n'avait pas été si violente, on pouvait remercier la gravité artificielle et les absorbeurs inertiels. TJ et Camille qui étaient ensemble eurent la chance d'atterrir au centre du couloir où elles étaient. Pleinement consciente, elles levèrent la tête en même temps et vit Gloria un court instant, annonçant que c'était bientôt terminé.

Alors qu’une vibration étonnante secouait le Destiny, un autre problème se présentait. Comme une catastrophe ne tombe jamais seule, cette fois-ci, c’était sur la planète visité par l’équipe du capitaine Scott qui rencontrait des problèmes. Il n’y avait pas de catastrophe naturelle mais simplement une bonne vieille course poursuite entre les deux équipes humaines et un groupe d’indigène en apparence primitive. A leur arrivé, il avait pu constater la présence d’une grande forêt luxuriante se présentant sous forme de fougères 10 à 20 fois plus grandes que ce que nous pouvions trouver sur Terre. Les équipes de James et celle de Scott avaient pris deux directions différentes afin de se retrouver ensuite en un même lieu. Les échanges entre les militaires tournaient autour de l’avenir de l’équipage du Destiny. En somme, c’était une mission d’exploration routinière. Mais à une distance de plus ou moins deux kilomètres, il avait trouvé l’emplacement d’un camp où avait pris position une espèce extraterrestre. Elle avait des allures de cultures primitives, des individus peu vêtu, portant des objets taillés main sur eux, avec des abris formant des tipis à l’indienne. Cette culture semblait d’un autre côté complexe, avec des chants, la maîtrise du feu et un langage parlé. Les individus devaient faire 2m40 à 2m50, ils s’agissaient de bipèdes à la peau grise et écailleuse, les pieds semblaient comme emprunter à une autre espèce avec notamment un immense doigt pied pour vu d’une grise longue et acérée. Ils disposaient de deux mains comptant 6 doigt mais aucun pouce. La tête se présentait avec une paire d’yeux, une bouche et des naseaux. Ils n’avaient pas de cheveux ou de poils et ils étaient presque impossibles de dire s’il y avait plusieurs genres.

La découverte de cette espèce posait plusieurs problèmes notamment pour une éventuelle colonisation de la planète. Le second ennui était de rejoindre la porte sans se faire repérer. Il était impossible de savoir si l'espèce était hostile ou pas. De plus, une directive de non intervention était appliquée dans les équipes d'exploration SG. Il était donc normal d'appliquer cette même directive à cette mission. Bien qu’ils aient été prudents jusque-là, la forme de vie alien les repéra et les prit en chasse. Une course poursuite s’était donc lancé, Greer et James tentaient à plusieurs reprises de tirer afin d’éloigner les poursuivants, sans les blessé. On reconnaissait bien ici l’organisation militaire, deux personnes en retrait envoyant des tirs de sommation tandis que les autres fuyaient afin de prendre une position avantageuse pour que les deux restants en arrière puissent s’avancer tout en étant protégé à leur tour. Ainsi chacun protégeait l’autre, une méthode efficace, garantissant la survie du groupe mais également accordant une progression plus lente. Scott fut le premier à atteindre la porte et il enclencha les coordonnées sans attendre de reprendre son souffle. Impatient, il demandait à la porte d’accéléré bien que cette dernière en soit n’avait aucun moyen de satisfaire ses envies. Le groupe arriva aussitôt le dernier chevron activé mais la porte sonna en erreur.


- Ça fonctionne pas, accusa Greer.

- Je ne sais pas pourquoi, tout y ait, la porte des étoiles fonctionne et on a les coordonnées du Destiny, cria Scott.

- Vas-y recommence, on te couvre.


Scott répliqua la manœuvre, tandis que les autres soldats couvraient leur position. Les aliens devenaient de plus en plus nombreux autour d’eux, ils ne cherchaient même plus à se camoufler. Ils semblaient avoir compris que les tirs n'avaient pas vocations à les tuer. Ils pouvaient donc avancer sans crainte.


- On dirait qu’ils n’ont pas peur, constata James.

- Je vais leur donner une raison d’avoir peur, lança Greer.


Ce dernier dira sur la jambe d’un alien qui réagissait à peine. La peau était si épaisse que la balle ne devait pas être assez costaud pour s’enfoncer trop profondément. Scott avait déjà tenté par deux fois d’activité la porte, mais rien ni faisait, cela ne répondait pas. Le Destiny, bien qu’il ne le sache pas, était isolé de tout le reste de l’univers à cause de l'anomalie.


- Réfléchis plus vite, se lança Scott à haute voix. J'y suis.


Il prit la décision de contacter une autre porte pour fuir. Il n'avait pas vraiment le choix et le coin était loin d'être accueillant autant tenté sa chance ailleurs bien qu'ils ne savaient pas où allaient mener cet ailleurs. Il commença à encoder quand soudain un alien sortie une petite sphère parfait de sa poche. Les équipes humaines ne remarquèrent si l'objet ni l'alien qui s’avançait parmi les autres. Une fois plus en avant par rapport à ses semblables, il la lança prêt des humains, qui se demandèrent ce que c'était. Pour Greer, cette espèce était plus évolué qu'il ne paraissait mais sa phrase à haute voix n'eut pas le temps d'être complété. En effet, un flash de lumière jailli et se mit à éblouir toute la zone faisant perdre connaissance à Scott et tous les autres. Les aliens pouvaient maintenant avancer sans crainte.

Sur le Destiny, on reprit vite ses esprits. Les secousses étaient violentes mais la gravité artificielle avait été suffisante pour la compenser. TJ et Camille avaient déjà pris la direction de la passerelle puisqu'elles n'en étaient pas loin. A leur arrivé, tous s'étaient relevés et ne semblaient rien avoir de casser. L'infirmière prit tout de même le temps d'examiné rapidement chacun d'eux. Elle termina sur Rush qui rallait qu'il n'avait rien. Le scientifique n'aimait pas trop qu'on le touche.


- Et qui s'occupe de vous, lança Rush à TJ.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda Camille.

- L'objet inconnu s'est mis à chanter et il nous a envoyé danser, répondit Volker.


Eli était déjà en train de prendre les mesures. L'anomalie aurait multiplié sa taille 20 et aurait propulsé le Destiny à plus de deux millions de kilomètres de sa précédente position. Toujours selon lui, l'objet aurait la taille d'une planète gazeuse comme Saturne et deux fois la masse de Jupiter. Young n'étonna que le choc ne soit pas plus violent étonnant donné la distance qu'ils avaient parcourue. Rush rappela que la gravité artificielle et les absorbeurs inertiels s'étaient subitement renforcés.


- Le Destiny ? Demanda monsieur Brody.

- On a vu Gloria, elle nous a dit que c'était bientôt la fin, ajouta TJ à Young.

- C'est impossible, le Destiny n'est plus capable d’interagir par les connexions neuronales, répliqua Eli.

- Et pourtant, on l'a vu tous les deux, ajouta Camille.


Au travers de la vitre, on pouvait voir l'objet illuminé tout l'espace, on pouvait même observer toute sa surface. Cela ressemblait comme de la lave bouillonnante à ceci près que tout était d'un blanc très intense. Parfois, on pouvait voir comme des éclairs parcourir la surface.


- Je mesure un accroissement de la gravité, annonça Eli.

- C'est bientôt la fin, conclut Volker.


Rush quitta la passerelle à toute vitesse. Eli se demanda ce qu'il allait bien faire. Young regarda les personnes présentes avant d'annoncer qu'il allait le suivre.


- Si vous avez une idée, ne m'attendez pas pour l'exécuter.


Young courut pour suivre Rush tandis que l'équipage sur la passerelle se regardait droit dans les yeux. Rush prit la direction de la salle du noyau. Il y parvint très rapidement afin de ne pas perdre de temps. Très sérieux et motivé, il commença à faire ses manipulations sur l'interface du noyau. Young arrive aussitôt après.


- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda Young alors que Rush ne répondit pas. Tu vas libérer le noyau.

- Je t'ai déjà parlé de mon double sur l'autre Destiny, répliqua Rush continuant son travail.

- Tu l'as cherché et tu ne l'as pas retrouvé. Mais j'imagine que tu nous as menti sur ça aussi.

- On n'aurait pas compris.

- Il a tué Telford.

- C'était un accident.

- Mais tu n'en aies pas sûr.

- Vu l'état du corps, je pense qu'ils se sont battus et mon double l'a poussé contre la grille. C'était un accident.

- Et tu l'as retrouvé.

- Dans la salle du fauteuil. Il avait besoin de moi pour ce connecté.

- Pourquoi faire ? Demanda Young toujours très calme.

- Retourner sur le Destiny après ce qu'il a fait, c'était sûrement trop pour lui alors...

- Il s'est connecté au Destiny espérant avoir des réponses.

- Mourir n'avait pas d'importance pour lui s'il avait des réponses. Il a dû en avoir. C'était la seule chance pour lui de s'en sortir.

- Tu penses que libérer le noyau peut nous sauver.

- Rien nous sauvera. Mais libéré le noyau, ne nous détruira peut être pas non plus.

- Il y a peut-être encore une chance.

- L'objet nous accorde que 5 minutes de survie et notre mort sera peut-être horrible. Mais le noyau peut créer la survie.

- Connerie, répondit Young.

- Espoir, insista Rush. Nous allons tous mourir, ne pouvons-nous pas la choisir.


Puis soudain, les protections du noyau disparurent. Young demanda à Rush de tout reconnecter, qu'il y avait peut-être une autre solution. Eli informa le colonel que l'objet allait bientôt avoir raison d'eux. Qu'il fallait s'attendre au pire.


- Rush a désactivé les protections du noyau. Il espère avoir des réponses.

- De toutes manières, nous sommes perdus colonel, répondit Eli. Ça n'a plus d'importance.


Un silence s'installa sur la passerelle à nouveau et Rush et Young se regardèrent droit dans les yeux. Young tendit la main pour serrer celle de du scientifique.


- Je te remercie Everett, répondit Rush serrant la main du colonel. J'ai tout perdu, même Mandy. Mais je quitterais ce monde en compagnie d'un ami.

- Et d'une famille, ajouta Young. Tu as été un casse pied, une calamité mais je comprends maintenant ce qui t'a motivé. Je pense que si c'était à refaire, je ne changerais rien. Sauf peut-être les derniers événements. J'ai moi aussi tout perdu.

- Tu as TJ, répondit Rush alors que leurs deux regards se fixaient le vide.


Sur la passerelle, le silence avait également fait face à des remarques ou des échanges verbaux sur la situation et l'évolution des personnages depuis le début de l'aventure. C'était l'idée d'Eli qui avait commencé en dévoilant ce qu'il avait dans le cœur.


- J'ai perdu ma mère, ça a été quelques choses de très dur. Mais, j'ai eu la chance de vous rencontrer, les meilleurs parmi les étoiles. J'ai cette impression d'avoir fait quelques choses d'important. A mes yeux, vous êtes la famille qui m'a toujours manqué. C'est un honneur de vous avoir rencontré.

- Je pense la même chose, ajouta monsieur Brody. Je ne suis pas fâché de tout ça. J'ai toujours été convaincu que je mourrais dans l'espace. Je n'ai aucun regret. Eli, une dernière chose. Tu es la personne la plus intelligente que je connaisse. Je voulais que tu le saches.

- C'est un honneur d'avoir travaillé avec vous tous, dit à son tour Volker. Mon seul regret n'est pas d'avoir trouvé la personne avec qui finir ma vie. Mais j'ai vu des choses que personne n'a pu voir. J'ai pu étudier l'univers comme personne. Je m'estime chanceux.

- Comme vous le dites tous, on est une famille, dit Camille. On a eu nos histoires mais aussi nos beaux moments. J'ai dû dire adieu à ma femme et si j'ai pu tenir, c'est bien grâce à vous tous. C'est aussi grâce à vous tous que je suis devenu meilleur, plus ouverte, moins hostile envers les autres. C'est un honneur de tous vous avoir rencontré.

- Je crois que c'est à mon tour, annonça TJ. Je n'aurais jamais cru vivre cela. J'ai parfois maudit notre vie sur ce vaisseau et il m'arrive parfois de le penser encore comme en ce moment, dit-elle avec le sourire. Mais j'ai vécu des instants fort aussi et je les ai vécu avec vous tous. J'ai également une dernière chose à dire avant de partir.


TJ prit sa radio et interpella le colonel qui lui répondit. L'infirmière lui annonça qu'elle l'aimait de toutes ses forces et que très bientôt, ils seraient réunis, elle, lui et leur fille disparue. Alors que Young allait lui répondre, les écritures sur la sphère apparurent. Au lieu du rouge habituel, c'était en blanc.


- Attends TJ, il se passe quelques choses, répondit Young qui se tourna vers Rush. Qu'est-ce qui se passe ?

- J'en sais rien, répondit le scientifique.


Le chant de l'anomalie se fit à nouveau entendre dans tous le vaisseau, il devint de plus en plus. Le plus étonnant c'est qu'il ne venait pas des hauts parleurs mais de partout à la fois. Soudain, on vit les vitres de la passerelle se fissurer. C'était le cas à de nombreux autre endroits.


Oh non pas ça, s'exclama Eli.


Soudain, les vitres se brisèrent, l'équipage de la passerelle se couvrit le visage persuadé qu'il allait mourir. Après quelques secondes d'attentes, ils retirèrent leurs mains du visage et virent que bien que les vitres avaient explosé, ils n'avaient pas été aspirés dans l'espace. Un voile bleuâtre transparent semblait comme se dégager de l'anomalie pour rentrer dans le vaisseau. Cela venait de l'objet céleste, un peu comme s'il s'agissait de son atmosphère.


- Colonel, les vitres ont explosé mais pas d'effet d'aspiration, expliqua Eli. Quelques choses semblent envelopper le Destiny.

- Quelques choses nous protègent, conclut Camille.


Très rapidement, le voile bleuâtre progressa et enveloppa le Destiny. L'équipage baignait littéralement dedans, ils le respiraient, ils le sentaient, ils l'analysaient comme ils pouvaient, chacun à sa manière. Pour Eli, il était évident que ce voile n'était ni plus ni moins que de l'énergie électrique. Cela créait des frissons sur tout le corps et les premiers effets n'allaient pas tarder à se faire sentir. Young se demanda ce qui se passait mais les mots qu'il sortait ne semblaient pas atteindre Rush. D'ailleurs, il n'entendait pas les sons qu'il essayait de prononcer. En réalité, le son ne pouvait plus se propager à cause de ce voile, il avait remplacé l'air. Rush répondit à Young, bien que ce dernier n'entendait pas, que la sphère interagissait avec l'anomalie et qu'il ne savait pas comment c'était possible. Une énigme qu'il n'aura pas le temps d'étudier.

Le voile d'énergie commença par s'illuminer de plus en plus jusqu'à créer un flash de lumière étincelante. L'équipage disparut dans ce flash, une ultime réaction du corps céleste. Dans l'espace, on pouvait voir l'anomalie progresser d'un coup jusqu'à englober le Destiny et le faire disparaître. Puis, la lumière implosa comme aspirer dans un trou. Quelques secondes, c'est le temps qu'il fallait pour passer d'une sphère de plusieurs centaines de milliers de kilomètres à un vide bien sombre. L'espace était redevenu calme et stable tandis que le vaisseau et son équipage avait disparu corps et âme comme s'il n'avait jamais été là.


***************************************************************

Et voilà une troisième partie qui se termine de façon bien intriguante, n'est-ce pas. Il y a bien évidemment une quatrième partie que je corrige d'ailleurs en ce moment. Comme je vous l'ai dit, Scott et son équipe devait faire un bref passage. Ils seront au centre de l'intrigue dans le prochain épisode par contre. Je vous annonce une fin d'épisode des plus étonnante. Merci encore pour ceux qui continue toujours de me suivre.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Dimanche 08 Octobre 2017 21h51
| Message #29


Soldat



Groupe : Members
Messages : 7
Membre n° 21923
Inscrit : 25/07/2017
Actif : Hier à 23h51

Pays: algerie
Sexe: Masculin



 
QUOTE (Spyce @ Jeudi 05 Octobre 2017 17h10)
Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, troisième partie



******************************************************************

La situation ne faisait que s’aggraver et le pire restait à venir. Sur Terre, rien ne laissait présager la catastrophe. Mais pour le moment, Telford n’avait qu’une idée en tête, se sortir de la manœuvre politicienne qui lui tombait dessus. Son interrogatoire public était loin d’être terminé. Chaque question posé, chaque mot donné, était une manière concrète de le considérer comme seul fautif de la situation. Les gens aiment généralement avoir un coupable bien que ce dernier soit laissé dans l’oubli pas la suite. Le colonel suait à grosse goutte. La politique n'était pas son fort bien que malgré lui, il baignait dedans chaque jour. La révélation du programme porte des étoiles, il l'avait pris de plein fouet et il avait multiplié les présentations publiques et les interviews. Mais jamais la situation n'avait été aussi pénible que celle qu'il vivait en ce moment. Ses yeux vacillaient entre les lèvres de son interrogateur, l'écran holographique et la table qui le séparait de celui qui l'assassinait de question depuis maintenant plus d'une heure.


- Vous n'avez pas répondu à la question colonel Telford ? Avez-vous volontairement mis en péril l'équipage du Destiny ?


Telford continuait son facilement de regard, de temps en temps à droite, de temps en temps à gauche. D'autres questions tout aussi accusatrice lui avait été envoyé au visage mais celle-ci était celle de trop. Il ne savait plus quoi répondre, ni encore qu'elle attitude prendre. Il se réfugia alors dans l'un de ses souvenirs. Un moment bien précis rempli de douleur ; il s'agissait du jour où le commandant Kiva l'avait démasqué alors qu'il avait infiltré l'alliance Luxienne. Sa position avait été compromise lorsqu'il dut faire son rapport à la Terre en passant par un procédé de communication emprunté au Tolla.

Ce jour-là, il se tenait sur le pont d'un Ha'tac Goa'uld. La scène rappelait l'époque où les grands maitres prenaient plaisir à torturer leurs ennemis. Mais cette fois-ci, la cruauté se faisait entre créature de la même espèce. Il était à genou, torse nu, les bras accrochés dans le dos. Les traces sur son corps et son visage expliquaient à eux seul ce qu'il avait déjà subi. Kiva se tenait devant lui, elle était tout en beauté, sévère et déterminé. Elle était accompagné par deux hommes, l'un était chauve et très grand, l'autre plus petit et teigneux. Ce dernier tenait une lance de torture, à la manière des interrogatoires Goa'ulds, et il avait la liberté de l'utiliser quand et comme il voulait. Généralement, les choses se passaient ainsi, une question, un silence, un coup de lance qui faisait jaillir de la lumière des différents orifices et des cris. Kiva ne cherchait pas de réponse sur la Terre, les positions stratégiques, les bases secrètes, l’importance des moyens de défense, elle n'en avait que faire. Elle savait déjà qu'ils n'étaient pas en mesure d'écraser la Terre, et s'il avait tenté l'expérience, cela aurait profondément fragilisé leur position même s'ils en sortaient victorieux. La jeune femme ne voulait qu'un allié capable d'accomplir ses dessins. Elle berçait Telford avec de nombreuses paroles comme cherchant à le convaincre. Chaque phrase était séparée de la précédente par un petit temps de pause.


- Vous avez libéré des millions de gens de l'esclavage, puis vous êtes félicité et vous les avez abandonnés à leur sort. Qu'est-ce que vous espériez ? Vous pensez que l'alliance n'est qu'un groupe de criminel ? Qui vous a fait juge et juré ? La fin justifie les moyens. Vous prenez ce que vous voulez. Vous faites ce que vous arrange sans penser à l'impact que ça aura. Qu'est-ce qui vous rend spéciaux ? Ce n'est pas ainsi que les choses devaient se dérouler et vous le comprendrez très bientôt.

- Vous ne pensez pas me convaincre, lança Telford.

- Non, puisque bientôt vous serez des nôtres.

- Qu'est-ce que cela veut dire ?

- Il vaudrait mieux pour vous de l'ignorer. Pour le moment, sachez juste que je vais vous garder en vie. Enfin pour le moment.

- Je croyais que vous n'étiez pas des criminelles.

- Eh bien, parfois il faut savoir de salir les mains pour le bien de son prochain.


Le colonel ricana avant qu'une décharge de l'assomme littéralement au sol. Le commandant Kiva ordonna à ces hommes de le préparer et de mettre en sécurité un artefact afin que le colonel n'en prenne jamais connaissance. Revenu dans le présent, l'avocat insista pour que le colonel prenne la parole.


- Colonel, toute absence de réponse ne pourra que vous nuire.

- Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse. Vous voulez me faire porter le chapeau. Il n'y a pas si longtemps j'étais porté en héros après avoir contribué à défendre la Terre face à une menace que nous n'avions jamais rencontré. Et aujourd'hui, vous cherchez à me détruire. Qu'est-ce que je vous ai fait à vous ou à ceux que vous représentez ? Je ne veille pas assez à vos intérêts.

- Mes intérêts sont ceux de la population de la Terre, répliqua l'avocat se remettant bien droit sur sa chaise.

- J'en suis sûr, ricana Telford. Il n'y a pas si longtemps, le Destiny n'intéressait personne. Il s'agissait tout au plus de 70 personnes loin dans l'univers. Mais le monde connait le programme de la porte des étoiles et vous n'avez pas envie qu'ils découvrent que vous n'avez jamais rien contrôlé.

- C'est de votre culpabilité qu'il est question.

- Mon cul ! S'insurgea Telford. J'en ai déjà croisé des comme vous. Mieux que tous, tout est théorique, tout doit entrer dans les cases. Il faut respecter le commandement. Et le jour qu'une flotte de vaisseau extraterrestre débarque, ils lancent vaguement des idées pendant que d'autres crèves en leur sauvant la vie. La réalité est là, s'énerva Telford en hurla sa dernière phrase. Cette accusation est un prétexte. J'ai honoré ma patrie et ma planète. J'ai risqué ma vie et j'ai vu bien plus que vous ne pourriez l'imaginer monsieur Jenson.


L'avocat se tue pendant un temps, et regarda un peu fébrile les membres du conseil. Puis, il refixa les yeux de Telford, rejoignit ses deux mains avant de dire ceci très calmement :


- Colonel Telford. Vous n'avez pas répondu à la question, avez-vous volontairement mis en péril l'équipage du Destiny afin de satisfaire des ambitions personnelles ?


Ce procès n'avait aucun sens pour Telford, cette dernière phrase était illogique et surtout incompréhensif face à tout ce qu'il avait dit. Sur le Destiny, on pouvait voir Eli, Rush, Brody et Volker retourner la situation dans tous les sens. C'était la course, il pouvait disparaître dans les prochaines dizaines de minutes. Young était sur son siège et réfléchissait calmement dans son coin. Puis, il prit la parole alors que les 4 grosses têtes échangeaient des informations techniques.


- Il faudrait peut-être pensé à évacuer le vaisseau.

- Avec la navette et les chasseurs ? Répliqua Volker.

- Et pour aller où ? Ce système ne dispose pas de monde habitable, répondit Rush.

- Et il y a peu de chance que cela fonctionne de toute manière, ajouta Brody. L'anomalie génère un genre d'onde. Je n'ai jamais vu cela.

- Moi si, répondit Eli.

- Où ça ? Demanda Rush.

- Dans la base de données du Destiny.


Eli expliqua que durant sa grande isolation, il n'avait d'autres occupations que de réparer quelques parties du vaisseau, s'occuper de la serre mais également, lire la base de données. Young demanda alors à Eli d'aller au plus vite au lieu d'étoffer son discours sur des faits si peu important. Le jeune homme s'était penché sur des notions de la physique et émettait l'idée d'un univers sur plusieurs couches.


- C'est un fait nous ne percevons qu'une infime partie de notre univers. Les autres dimensions, la matière noire, l'énergie sombre, nous sont complètement cachés.

- Oui, mais parfois quand un phénomène physique complètement exceptionnel se produit, généralement lors de phénomènes artificiels ou manipuler. Il arrive parfois que des particules exotiques se forment. C'est notamment le cas lors de l'ouverture d'un vortex. On génère une impulsion énergétique pour ouvrir une brèche dans les dimensions cachées de l'univers et pour la maintenir ouverte, il faut produire des particules exotiques de nature négative.

- Tu veux dire que cette anomalie n'est pas naturelle, comprit Rush. Quelqu'un nous à piéger délibérément ?

- Comment vous en concluez ça ? Demanda Young. Par un objet produit des particules exotiques ?

- Ce sont des particules n'existant pas dans la nature normalement, insista Volker. Peu de chance que cela soit naturel

- Pourquoi faire cela ? Demanda Young. Le Destiny est une épave. Pourquoi mobiliser quelques d'aussi complexe pour nous détruire.

- Tout dépend de la nature des particules, répondit Eli. Peut-être qu'ils sont loin dans l'univers et que c'est la seule arme qui permet d'agir à cette distance.

- Ou le but n'est pas de nous détruire mais de nous sauver, conclut Brody.

- Une idée pour nous sortir de cela ? Demanda Young. Un bouclier ? Une manière s'inverser le processus.

- Nous n'avons pas assez d'énergie pour alimenter un bouclier capable de supporter ça, répondit Rush.

- Le noyau ? Demanda Young. On ne pourrait pas l'utiliser.

- Il sert surtout de booster intellectuel au Destiny, et il a été plus élaboré pour la connaissance qu'autre chose, répondit Eli.

- Tout au plus, on désactive le bouclier et il nous détruira avant que l'anomalie ne le fasse, lança Brody.

- Je ne suis pas sûr que le colonel pensait au suicide monsieur Brody, répondit Eli.


Pendant que le débat se poursuivait, l'anomalie continuait sa croissance. L'équipage l'ignorait, mais il allait très bientôt assister à une évolution non négligeable. L'objet physique ne faisait que croître et sa lumière éclairait bien plus que toutes étoiles réunis autour d'eux. Le phénomène avait commencé à tourner sur lui-même depuis quelques temps et ça personne ne l'avait vu. Un son étrange commença à se faire entendre sur la passerelle.


- Qu'est-ce que c'est ? Demanda Young.

- Ça vient des hauts parleurs, répliqua Volker.

- C'est l'objet, il émet un son, répondit Brody étudiant l'objet alors que le débat était toujours en cours. J'ai essayé différent algorithme depuis tout à l'heure et j'ai eu l'idée de le brancher sur les enceintes.


- Le son émit n'était pas énervant, ni fort, cela ressemblait plutôt à un son mélodieux et harmonique, quelques choses d'apaisant. Rush ne voyait pas l'utilité d'en analyser le son bien qu'il avouait que cela était effectivement étrange.


- C'est plus qu'étrange, ajouta Eli.

- J'ai surtout commencé, il y a plus d'une heure, répliqua Brody regardant les instruments d'Eli.

- C'est normal. Le chant vient seulement d'être émis. Il se passe quelques choses.

- Qu'est-ce que cela veut dire ? Demanda Volker inquiet alors qu'un silence s'installa après l'arrêt du son.


Soudain, une violente onde de choc jaillit de l'anomalie. C'était comme si une vague venait déformer l'espace balayant tout sur son passage. L'objet céleste vit sa taille augmenté de façon exponentiellement. Jusque-là, l'équipage craignait d'être englouti, mais l'effet balaya également le vaisseau qui quitta sa position comme une feuille poussé par le vent. L'impact secoua la coque du vaisseau propulsant l'équipage à terre ou contre les murs et arrachant encore un peu plus de matériaux. Malgré la violence du phénomène, l'éjection du personnel n'avait pas été si violente, on pouvait remercier la gravité artificielle et les absorbeurs inertiels. TJ et Camille qui étaient ensemble eurent la chance d'atterrir au centre du couloir où elles étaient. Pleinement consciente, elles levèrent la tête en même temps et vit Gloria un court instant, annonçant que c'était bientôt terminé.

Alors qu’une vibration étonnante secouait le Destiny, un autre problème se présentait. Comme une catastrophe ne tombe jamais seule, cette fois-ci, c’était sur la planète visité par l’équipe du capitaine Scott qui rencontrait des problèmes. Il n’y avait pas de catastrophe naturelle mais simplement une bonne vieille course poursuite entre les deux équipes humaines et un groupe d’indigène en apparence primitive. A leur arrivé, il avait pu constater la présence d’une grande forêt luxuriante se présentant sous forme de fougères 10 à 20 fois plus grandes que ce que nous pouvions trouver sur Terre. Les équipes de James et celle de Scott avaient pris deux directions différentes afin de se retrouver ensuite en un même lieu. Les échanges entre les militaires tournaient autour de l’avenir de l’équipage du Destiny. En somme, c’était une mission d’exploration routinière. Mais à une distance de plus ou moins deux kilomètres, il avait trouvé l’emplacement d’un camp où avait pris position une espèce extraterrestre. Elle avait des allures de cultures primitives, des individus peu vêtu, portant des objets taillés main sur eux, avec des abris formant des tipis à l’indienne. Cette culture semblait d’un autre côté complexe, avec des chants, la maîtrise du feu et un langage parlé. Les individus devaient faire 2m40 à 2m50, ils s’agissaient de bipèdes à la peau grise et écailleuse, les pieds semblaient comme emprunter à une autre espèce avec notamment un immense doigt pied pour vu d’une grise longue et acérée. Ils disposaient de deux mains comptant 6 doigt mais aucun pouce. La tête se présentait avec une paire d’yeux, une bouche et des naseaux. Ils n’avaient pas de cheveux ou de poils et ils étaient presque impossibles de dire s’il y avait plusieurs genres.

La découverte de cette espèce posait plusieurs problèmes notamment pour une éventuelle colonisation de la planète. Le second ennui était de rejoindre la porte sans se faire repérer. Il était impossible de savoir si l'espèce était hostile ou pas. De plus, une directive de non intervention était appliquée dans les équipes d'exploration SG. Il était donc normal d'appliquer cette même directive à cette mission. Bien qu’ils aient été prudents jusque-là, la forme de vie alien les repéra et les prit en chasse. Une course poursuite s’était donc lancé, Greer et James tentaient à plusieurs reprises de tirer afin d’éloigner les poursuivants, sans les blessé. On reconnaissait bien ici l’organisation militaire, deux personnes en retrait envoyant des tirs de sommation tandis que les autres fuyaient afin de prendre une position avantageuse pour que les deux restants en arrière puissent s’avancer tout en étant protégé à leur tour. Ainsi chacun protégeait l’autre, une méthode efficace, garantissant la survie du groupe mais également accordant une progression plus lente. Scott fut le premier à atteindre la porte et il enclencha les coordonnées sans attendre de reprendre son souffle. Impatient, il demandait à la porte d’accéléré bien que cette dernière en soit n’avait aucun moyen de satisfaire ses envies. Le groupe arriva aussitôt le dernier chevron activé mais la porte sonna en erreur.


- Ça fonctionne pas, accusa Greer.

- Je ne sais pas pourquoi, tout y ait, la porte des étoiles fonctionne et on a les coordonnées du Destiny, cria Scott.

- Vas-y recommence, on te couvre.


Scott répliqua la manœuvre, tandis que les autres soldats couvraient leur position. Les aliens devenaient de plus en plus nombreux autour d’eux, ils ne cherchaient même plus à se camoufler. Ils semblaient avoir compris que les tirs n'avaient pas vocations à les tuer. Ils pouvaient donc avancer sans crainte.


- On dirait qu’ils n’ont pas peur, constata James.

- Je vais leur donner une raison d’avoir peur, lança Greer.


Ce dernier dira sur la jambe d’un alien qui réagissait à peine. La peau était si épaisse que la balle ne devait pas être assez costaud pour s’enfoncer trop profondément. Scott avait déjà tenté par deux fois d’activité la porte, mais rien ni faisait, cela ne répondait pas. Le Destiny, bien qu’il ne le sache pas, était isolé de tout le reste de l’univers à cause de l'anomalie.


- Réfléchis plus vite, se lança Scott à haute voix. J'y suis.


Il prit la décision de contacter une autre porte pour fuir. Il n'avait pas vraiment le choix et le coin était loin d'être accueillant autant tenté sa chance ailleurs bien qu'ils ne savaient pas où allaient mener cet ailleurs. Il commença à encoder quand soudain un alien sortie une petite sphère parfait de sa poche. Les équipes humaines ne remarquèrent si l'objet ni l'alien qui s’avançait parmi les autres. Une fois plus en avant par rapport à ses semblables, il la lança prêt des humains, qui se demandèrent ce que c'était. Pour Greer, cette espèce était plus évolué qu'il ne paraissait mais sa phrase à haute voix n'eut pas le temps d'être complété. En effet, un flash de lumière jailli et se mit à éblouir toute la zone faisant perdre connaissance à Scott et tous les autres. Les aliens pouvaient maintenant avancer sans crainte.

Sur le Destiny, on reprit vite ses esprits. Les secousses étaient violentes mais la gravité artificielle avait été suffisante pour la compenser. TJ et Camille avaient déjà pris la direction de la passerelle puisqu'elles n'en étaient pas loin. A leur arrivé, tous s'étaient relevés et ne semblaient rien avoir de casser. L'infirmière prit tout de même le temps d'examiné rapidement chacun d'eux. Elle termina sur Rush qui rallait qu'il n'avait rien. Le scientifique n'aimait pas trop qu'on le touche.


- Et qui s'occupe de vous, lança Rush à TJ.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda Camille.

- L'objet inconnu s'est mis à chanter et il nous a envoyé danser, répondit Volker.


Eli était déjà en train de prendre les mesures. L'anomalie aurait multiplié sa taille 20 et aurait propulsé le Destiny à plus de deux millions de kilomètres de sa précédente position. Toujours selon lui, l'objet aurait la taille d'une planète gazeuse comme Saturne et deux fois la masse de Jupiter. Young n'étonna que le choc ne soit pas plus violent étonnant donné la distance qu'ils avaient parcourue. Rush rappela que la gravité artificielle et les absorbeurs inertiels s'étaient subitement renforcés.


- Le Destiny ? Demanda monsieur Brody.

- On a vu Gloria, elle nous a dit que c'était bientôt la fin, ajouta TJ à Young.

- C'est impossible, le Destiny n'est plus capable d’interagir par les connexions neuronales, répliqua Eli.

- Et pourtant, on l'a vu tous les deux, ajouta Camille.


Au travers de la vitre, on pouvait voir l'objet illuminé tout l'espace, on pouvait même observer toute sa surface. Cela ressemblait comme de la lave bouillonnante à ceci près que tout était d'un blanc très intense. Parfois, on pouvait voir comme des éclairs parcourir la surface.


- Je mesure un accroissement de la gravité, annonça Eli.

- C'est bientôt la fin, conclut Volker.


Rush quitta la passerelle à toute vitesse. Eli se demanda ce qu'il allait bien faire. Young regarda les personnes présentes avant d'annoncer qu'il allait le suivre.


- Si vous avez une idée, ne m'attendez pas pour l'exécuter.


Young courut pour suivre Rush tandis que l'équipage sur la passerelle se regardait droit dans les yeux. Rush prit la direction de la salle du noyau. Il y parvint très rapidement afin de ne pas perdre de temps. Très sérieux et motivé, il commença à faire ses manipulations sur l'interface du noyau. Young arrive aussitôt après.


- Qu'est-ce que tu fais ? Demanda Young alors que Rush ne répondit pas. Tu vas libérer le noyau.

- Je t'ai déjà parlé de mon double sur l'autre Destiny, répliqua Rush continuant son travail.

- Tu l'as cherché et tu ne l'as pas retrouvé. Mais j'imagine que tu nous as menti sur ça aussi.

- On n'aurait pas compris.

- Il a tué Telford.

- C'était un accident.

- Mais tu n'en aies pas sûr.

- Vu l'état du corps, je pense qu'ils se sont battus et mon double l'a poussé contre la grille. C'était un accident.

- Et tu l'as retrouvé.

- Dans la salle du fauteuil. Il avait besoin de moi pour ce connecté.

- Pourquoi faire ? Demanda Young toujours très calme.

- Retourner sur le Destiny après ce qu'il a fait, c'était sûrement trop pour lui alors...

- Il s'est connecté au Destiny espérant avoir des réponses.

- Mourir n'avait pas d'importance pour lui s'il avait des réponses. Il a dû en avoir. C'était la seule chance pour lui de s'en sortir.

- Tu penses que libérer le noyau peut nous sauver.

- Rien nous sauvera. Mais libéré le noyau, ne nous détruira peut être pas non plus.

- Il y a peut-être encore une chance.

- L'objet nous accorde que 5 minutes de survie et notre mort sera peut-être horrible. Mais le noyau peut créer la survie.

- Connerie, répondit Young.

- Espoir, insista Rush. Nous allons tous mourir, ne pouvons-nous pas la choisir.


Puis soudain, les protections du noyau disparurent. Young demanda à Rush de tout reconnecter, qu'il y avait peut-être une autre solution. Eli informa le colonel que l'objet allait bientôt avoir raison d'eux. Qu'il fallait s'attendre au pire.


- Rush a désactivé les protections du noyau. Il espère avoir des réponses.

- De toutes manières, nous sommes perdus colonel, répondit Eli. Ça n'a plus d'importance.


Un silence s'installa sur la passerelle à nouveau et Rush et Young se regardèrent droit dans les yeux. Young tendit la main pour serrer celle de du scientifique.


- Je te remercie Everett, répondit Rush serrant la main du colonel. J'ai tout perdu, même Mandy. Mais je quitterais ce monde en compagnie d'un ami.

- Et d'une famille, ajouta Young. Tu as été un casse pied, une calamité mais je comprends maintenant ce qui t'a motivé. Je pense que si c'était à refaire, je ne changerais rien. Sauf peut-être les derniers événements. J'ai moi aussi tout perdu.

- Tu as TJ, répondit Rush alors que leurs deux regards se fixaient le vide.


Sur la passerelle, le silence avait également fait face à des remarques ou des échanges verbaux sur la situation et l'évolution des personnages depuis le début de l'aventure. C'était l'idée d'Eli qui avait commencé en dévoilant ce qu'il avait dans le cœur.


- J'ai perdu ma mère, ça a été quelques choses de très dur. Mais, j'ai eu la chance de vous rencontrer, les meilleurs parmi les étoiles. J'ai cette impression d'avoir fait quelques choses d'important. A mes yeux, vous êtes la famille qui m'a toujours manqué. C'est un honneur de vous avoir rencontré.

- Je pense la même chose, ajouta monsieur Brody. Je ne suis pas fâché de tout ça. J'ai toujours été convaincu que je mourrais dans l'espace. Je n'ai aucun regret. Eli, une dernière chose. Tu es la personne la plus intelligente que je connaisse. Je voulais que tu le saches.

- C'est un honneur d'avoir travaillé avec vous tous, dit à son tour Volker. Mon seul regret n'est pas d'avoir trouvé la personne avec qui finir ma vie. Mais j'ai vu des choses que personne n'a pu voir. J'ai pu étudier l'univers comme personne. Je m'estime chanceux.

- Comme vous le dites tous, on est une famille, dit Camille. On a eu nos histoires mais aussi nos beaux moments. J'ai dû dire adieu à ma femme et si j'ai pu tenir, c'est bien grâce à vous tous. C'est aussi grâce à vous tous que je suis devenu meilleur, plus ouverte, moins hostile envers les autres. C'est un honneur de tous vous avoir rencontré.

- Je crois que c'est à mon tour, annonça TJ. Je n'aurais jamais cru vivre cela. J'ai parfois maudit notre vie sur ce vaisseau et il m'arrive parfois de le penser encore comme en ce moment, dit-elle avec le sourire. Mais j'ai vécu des instants fort aussi et je les ai vécu avec vous tous. J'ai également une dernière chose à dire avant de partir.


TJ prit sa radio et interpella le colonel qui lui répondit. L'infirmière lui annonça qu'elle l'aimait de toutes ses forces et que très bientôt, ils seraient réunis, elle, lui et leur fille disparue. Alors que Young allait lui répondre, les écritures sur la sphère apparurent. Au lieu du rouge habituel, c'était en blanc.


- Attends TJ, il se passe quelques choses, répondit Young qui se tourna vers Rush. Qu'est-ce qui se passe ?

- J'en sais rien, répondit le scientifique.


Le chant de l'anomalie se fit à nouveau entendre dans tous le vaisseau, il devint de plus en plus. Le plus étonnant c'est qu'il ne venait pas des hauts parleurs mais de partout à la fois. Soudain, on vit les vitres de la passerelle se fissurer. C'était le cas à de nombreux autre endroits.


Oh non pas ça, s'exclama Eli.


Soudain, les vitres se brisèrent, l'équipage de la passerelle se couvrit le visage persuadé qu'il allait mourir. Après quelques secondes d'attentes, ils retirèrent leurs mains du visage et virent que bien que les vitres avaient explosé, ils n'avaient pas été aspirés dans l'espace. Un voile bleuâtre transparent semblait comme se dégager de l'anomalie pour rentrer dans le vaisseau. Cela venait de l'objet céleste, un peu comme s'il s'agissait de son atmosphère.


- Colonel, les vitres ont explosé mais pas d'effet d'aspiration, expliqua Eli. Quelques choses semblent envelopper le Destiny.

- Quelques choses nous protègent, conclut Camille.


Très rapidement, le voile bleuâtre progressa et enveloppa le Destiny. L'équipage baignait littéralement dedans, ils le respiraient, ils le sentaient, ils l'analysaient comme ils pouvaient, chacun à sa manière. Pour Eli, il était évident que ce voile n'était ni plus ni moins que de l'énergie électrique. Cela créait des frissons sur tout le corps et les premiers effets n'allaient pas tarder à se faire sentir. Young se demanda ce qui se passait mais les mots qu'il sortait ne semblaient pas atteindre Rush. D'ailleurs, il n'entendait pas les sons qu'il essayait de prononcer. En réalité, le son ne pouvait plus se propager à cause de ce voile, il avait remplacé l'air. Rush répondit à Young, bien que ce dernier n'entendait pas, que la sphère interagissait avec l'anomalie et qu'il ne savait pas comment c'était possible. Une énigme qu'il n'aura pas le temps d'étudier.

Le voile d'énergie commença par s'illuminer de plus en plus jusqu'à créer un flash de lumière étincelante. L'équipage disparut dans ce flash, une ultime réaction du corps céleste. Dans l'espace, on pouvait voir l'anomalie progresser d'un coup jusqu'à englober le Destiny et le faire disparaître. Puis, la lumière implosa comme aspirer dans un trou. Quelques secondes, c'est le temps qu'il fallait pour passer d'une sphère de plusieurs centaines de milliers de kilomètres à un vide bien sombre. L'espace était redevenu calme et stable tandis que le vaisseau et son équipage avait disparu corps et âme comme s'il n'avait jamais été là.


***************************************************************

Et voilà une troisième partie qui se termine de façon bien intriguante, n'est-ce pas. Il y a bien évidemment une quatrième partie que je corrige d'ailleurs en ce moment. Comme je vous l'ai dit, Scott et son équipe devait faire un bref passage. Ils seront au centre de l'intrigue dans le prochain épisode par contre. Je vous annonce une fin d'épisode des plus étonnante. Merci encore pour ceux qui continue toujours de me suivre.

j'attend la fin avec impatience
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Lundi 16 Octobre 2017 09h42
| Message #30


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Pas de soucis. Publication de la fin de l'épisode mercredi si tout va bien.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Mercredi 18 Octobre 2017 22h08
| Message #31


Soldat



Groupe : Members
Messages : 20
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 08 Déc 2017, 23h45

Pays: france
Sexe: Masculin



On est mercredi.. crybaby.gif crybaby.gif clapping.gif sg_p90.gif sg_p90.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 19 Octobre 2017 09h03
| Message #32


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 4

Episode 2 - Tempête spatiale, quatrième partie



******************************************************************

Dans le vaisseau arche des Nakais, Elisa qui était assise, se leva d'un coup criant que ce n'était pas possible. L'hybride était perturbé contrairement à son habitude, elle respirait fort. Ce comportement nouveau interpella Chloé qui inquiète lui demanda ce qui n'allait pas.


- Je ressens des choses étranges.

- Comment ça ?

- La douleur, la peur, le doute.

- Ce sont des émotions, lui répondit Chloé. Tu es à moitié humaine, ça me semble normal que tu en ressentes.


Elisa, entendit ce que Chloé lui disait puis elle se calma en un instant. A nouveau très posé comme à son habitude, elle regarda Chloé qui lui demanda ce qui venait de se passer. La jeune femme avait compris que quelques avaient provoqué cette réaction. J'ai une mauvaise nouvelle. Son équipage a disparu.


- J'ai de mauvaises nouvelles à te donner, ajouta l'hybride froidement.

- Commença disparu, s'inquiéta Chloé qui finit par lire dans les pensées d'Elisa qui prit un ton très inquiet.

- L'objet céleste a englouti le vaisseau. Il n'y a plus de trace de l'équipage.


L'échange télépathique d'Elisa lui avait permis d'assister à la scène presque en direct. Les sondes envoyées avaient collectées des données jusqu'à la disparition de la lumière. Elle et d'autres nakais pouvaient ainsi suivre les événements avec seulement un décalage de plusieurs minutes et non pas de plusieurs jours comme cela aurait dû être le cas. L'hybride lui expliqua ce qu'il avait pu observer du début à la fin, elle était très soigneuses dans ses mots et s'affranchissaient des détails superflue. Chloé s'assit par terre tétanisé comprenant à peine ce que cela impliquait. Puis après quelques secondes, elle commença à pleurer accusant le coup et constatant qu'elle était seule et se demandant ce qu'elle allait bien devenir. L'hybride s'avança doucement vers elle comme ne sachant pas quoi faire. Les émotions humaines, elles n'y étaient pas habituées, alors savoir quoi faire encore moins, elle ne pouvait qu'approcher et voir ce qui se passait. Une fois de plus, elle commençait par ressentir également des émotions qu'elle ne comprenait pas encore. Alors qu'Elisa était très proche, Chloé se jeta dans ses bras. La créature surprise resta immobile, un peu comme paralysé. Après quelques secondes de réflexion, elle enroula ses bras autour de Chloé.


- Qu'est-ce que je vais devenir ? Je suis toute seule.

- Tu es chez nous, tu n'es pas seul répondit la créature.

- Tu ne peux pas comprendre. Quand vous perdez l'un des votre, il atteint votre arbre de la vie et qu'il continue à exister sous une autre forme. Les miens ont disparu pour toujours.


Soudain, une voix se fit entendre dans leur tête. Il s'agissait d'un Nakai de la haute autorité. L'alien se voulait rassurant. Les nakais ne ressentaient pas les mêmes émotions que les humains bien qu'ils en partageaient certains comme le besoin de survivre, mais leur proximité avec plusieurs races, et tout récemment avec les humains, leur permettaient de comprendre et de réagir en conséquence. L'équipage du Destiny était devenu le meilleur allié depuis des générations, protéger Chloé était donc comme un remerciement naturel. Le Nakai se voulait donc rassurant et voulait même partagé ses premières observations. Et les observations étaient des plus étonnantes. Chloé lâcha alors Elisa et se mit debout s’imprégnant peu à peu des informations reçus, elle commença à répéter à haute voix ce qu'elle comprenait.


- Le vaisseau a disparu de l'espace... Pas de débris... Qu'est-ce que cela peut vouloir dire ? Demanda-t-elle en regardant Elisa.

- S'il n'y a pas de débris, il ne peut avoir que deux solutions : le vaisseau a soit été désintégré, soit transporté ailleurs ? Répondit Elisa.

- L'un des votre était sur le vaisseau, celui qui est venu avec sa capsule et qui nous a dit où vous étiez, ils ont pu communiquer avec lui, expliqua Chloé. Il aurait vu un voile l'englober avant qu'un flash de lumière ne l'aveugle.

- Il y a plus important, répondit Elisa.

- Quoi ?

- Il est vivant.

- Comment vous pouvez le savoir ? Il n'y a aucune trace du Destiny.

- Mais s'il était mort, sa conscience aurait été téléchargée dans l'arbre de la vie. Ce qui ne sait pas produit.

- Peut-être que cela n'a pas marché.

- C'est impossible. La technologie se manifeste par la présence d'un gêne qui permet une projection de l'esprit juste avant la mort physique du cerveau. La conscience se manifeste au travers de signaux électriques mais se matérialise également sous forme d'une entité à part entière sur d'autres plans d'existence. C'est de là qu'il est possible de transférer la conscience d'un point à un autre. Le plus compliqué étant de la greffé sur un nouveau cerveau.

- Donc ils sont quelques parts bien en vie. Où ça ? Et comment ?

- Il existerait une race dans l'univers capable de créer des planètes et des étoiles mais également de les transporter sur des distances astronomiques.

- Je pense savoir de qui tu parles. On a découvert l'une de leur planète et ils ont renvoyé des membres de notre équipage qui était resté dessus.


Un silence s'installa alors entre les deux femmes, Elisa semblait échanger avec un Nakai qui disposait d'une information capitale. Par le passé, les Nakais ont côtoyé de nombreuses espèces dans leur galaxie d'origine et depuis qu'ils l'avaient quitté, encore d'avantage. Ils avaient assisté à de nombreux phénomènes astronomiques. Certains ont pu être étudié, d'autres expliqué, mais il restait encore des phénomènes que même leur science ne parvenait pas à interpréter. Lors de l'un de leur voyage, ils étaient tombés sur un mémorial extraterrestre retraçant un phénomène similaire. Un astre éblouissant serait apparu en quelques jours près d'une planète habitable orbitant autour d'une étoile en fin de vie. Après plusieurs jours, la planète et l'objet céleste avait disparu. Les autochtones étaient persuadé que la planète avait été téléporté par une race supérieur autour d'une autre étoile pour la vie puisse continuer à perdurer sur la planète.

Chloé comprit alors que le Destiny n'avait peut-être pas été détruit. Mais pourquoi téléporté le Destiny. Ce n'était pas une planète, ce n'était qu'un vaisseau. Est-ce que les aliens d'Eden y seraient pour quelques choses ? La question restait ouverte.

Sur Terre, le procès de Telford avait toujours lieu. Les échanges continuaient d'être des plus désagréables, et aucun argument n'allait en la faveur du colonel. Même ses réponses finissaient par manquer de crédibilité. On ne s'empêchait plus de parler de procès alors qu'au début de la session, il ne s'agissait que d'un interrogatoire ouvert. Monsieur Jenson était en position de force et il ne manquait de montrer le plaisir qu'il avait à casser la réputation du colonel.


- Vous n'avez qu'une phrase à dire colonel.

- Que je suis coupable. Vous voulez peut être me faire passer sur la chaise électrique, ou bien me faire croupir en prison en ayant la satisfaction d'avoir enfermé un homme qui vous a déjà sauvé la vie deux ou trois fois.

- Colonel, il n'y aura pas petits gris pour sauver à la dernière minute.

- Je n'y comptais pas. D'ailleurs, je pense que d'ici 5 minutes, vous me direz quelle sera ma culpabilité. Et je n'aurais plus qu'à répéter par oui ou par non.

- Colonel. On vous a posé une simple question.

- Vous savez pourquoi on m'a demandé d'infiltrer l'Alliance Luxienne monsieur Jenson.

- J'imagine que vous allez nous l'expliquer.

- Parce qu'on ne force pas à dire ce que je ne veux pas dire. Peu de personnes peuvent jouer les espions, généralement, on recherche une personne équilibre, capable de résister à toutes les pressions et qui n'aura pas peur de sacrifier quand cela deviendra nécessaire. Vous pensez faire mieux que l'Alliance ? Ils n'ont jamais réussi et pourtant leur méthode se sont montrées plus barbare que ceux pratiqué par les Goa'ulds qui étaient maître en la matière. J'ai une question à vous poser monsieur Jenson ? Qu'avez-vous à y gagner en me faisant gagner ? Qui gagne à me voir évincer ?


Soudain, Telford se mit à regarder vers le côté, n'entend plus monsieur Jenson qui l'attaquait de nouveau. Ses yeux commencèrent à vaciller et il tomba de sa chaise sur le côté droit. Jenson se leva surpris, le garde présent dans la pièce s'avança vers le colonel et pris son poufs. Il regarda l'avocat et les représentants du conseil de sécurité.


- Je ne sens plus son pouf.


L'esprit du colonel Telford semblait se détacher de son corps et entrer dans une lumière blanche éclatante. Quand il reprit conscience, il se retrouva dans quelques choses qu'il ne parvenait pas à identifier. Il ne savait pas à identifier le lieu où il était. D'ailleurs, il n'y avait rien à identifier, tout était blanc, lumineux. Très vite, une ombre apparut, elle s'avançait à petit pas.

Peu à peu, on reconnut la silhouette de Young. Les deux hommes étonnés se lancèrent un « bonjour » et « est-ce que c'est toi ».


- Où on est ? Demanda Telford regardant autour de lui.

- Je ne sais pas ? Je me rappelle juste qu'on était sur le Destiny et que ça allait mal. Très mal. Je crois que je suis mort.

- Moi j'étais à mon procès.

- Ça se passait bien ?

- Pas vraiment. Tu crois qu'on est mort ? Demanda Telford.

- Je n'en sais rien.

- Qu'est-ce qui s'est passé ?

- Quelque chose est apparue dans l'espace. Un objet céleste qui s'est mis à grossir. Il nous a projetés à des milliers de kilomètres de notre position avant de nous menacer de nous engloutir. Comprenant que c'était la fin, j'ai suivi Rush jusque dans la salle du noyau, il a retiré les sécurités et un voile blanc m'a envahi et je me retrouve là. Et toi, tu racontes quoi ?

- J'étais à mon procès, je répondais à une question. Je crois que j'ai perdu connaissance et je me suis retrouvé là.... Alors c'est bien toi ?

- Normalement, enfin je ne suis plus très sûr.

- Et les autres sont où ?

- Je ne sais pas. En tout cas, pas ici. On dirait que c'est presque comme si quelques choses voulaient qu'on se retrouve pour se dire quelques choses.

- Pour nous dire adieu ? Ça serait pas la première.


Les deux hommes se regardèrent. Young n'avait pas grand-chose à dire surtout qu'il essayait encore de comprendre ce qui venait de lui arriver. Telford profita donc de l'expérience pour s'excuser. C'était sa faute si le Destiny avait été détruit. Young lui expliqua que les regrets n'avaient pas lieu d'exister. Mais Telford insistait puis il décida d'expliquer son action :


- Je ne voulais pas prendre le contrôle de la mission bien que je n'étais pas d'accord avec tes choix. Mais il était décidé à te remplacer. Je n'étais pas volontaire au début mais ils ont proposé d'autres noms et très vite, j'ai compris ce qu'il voulait faire.

- Et qu'est-ce qu'il voulait faire ?

- Avant votre stase, il voulait exploiter le Destiny et faire des tests. Des tests qui auraient mis en danger vos vies. Mais c'est pire depuis votre retour. Entre le noyau, les nombreuses découvertes et l'alliance avec les Nakais, leur ambition ont été revue à la hausse. Je me suis dit qu'en prenant le contrôle des opérations, j'aurais pu faire tampon et que j'aurais pu contrôler les choses.

- Mais tu savais que Rush, Eli et les autres membres d'équipages n'auraient rien laissé faire.

- Oui, mais vous avez décidé de faire la guerre aux drones, j'ai voulu agir trop vite et maintenant le Destiny est détruit et c'est moi qui est mis vos vies en danger.

- Les choses sont ainsi. Ne t'en fait pas pour nous. Et si ce que nous sommes en train de vivre est bien vrai. C'est que la mission est loin d'être terminé.


Eli se réveilla assis sur une chaise du réfectoire du Hammond. Dès le premier coup d'œil, il vit Chloé de l'autre côté de la table. Etonné, il se releva brutalement.


- Chloé, c'est toi ? On est où ?

- Eli. Je comprends pas. Il y a deux secondes, j'étais.... hésita Eli regardant autour de lui. C'est le Hammond.

- Oui, je crois.

- Je suis mort ?

- Je ne crois pas. Tu te souviens de quoi en dernier.

- L'anomalie prenait du volume, les vitres de la passerelle ont explosé sous la pression et on a tous été étonné parce que la pièce ne s'est pas dépressurisée. Et une sorte de lumière m'a entouré et je me suis retrouvé ici. C'est bien toi, insista Eli.

- Oui, je crois qu'on n'est dans une illusion. J'étais à bord de l'arche, ils ont suivi votre disparition. Mais on s'est dit que vous aviez été transporté parce que le Nakai qui est resté sur le Destiny n'a pas vu sa conscience téléchargé dans l'arbre de la vie.

- L'arbre de la vie ?

- Oui, les Nakais quand ils meurent, on leur conscience télécharger dans une sorte d'arbre extraterrestre. C'est peu comme leur paradis. Et puis, un jour, leur conscience est téléchargée dans un autre corps et ils revivent dans le monde réel.

- Donc s'il n'est pas revenu dans cet arbre, c'est qu'il n'est pas mort. Et s'il n'est pas mort, nous non plus.


Eli regarda autour de lui et remarqua que c'était précisément dans ces lieux qu'il avait rencontré Chloé la première fois. Les deux amis comprirent donc qu'ils n'imaginaient pas ce qu'il vivait. Très vite, il était évident que l'équipage du Destiny avait été sauvé d'une façon ou d'une autre. Ce qu'ils vivaient leur permettaient également de communiquer ce qu'il avait vécu à d'autres. Bien que sur le principe, les évidences s’enchaînaient, la raison de tout cela leur échappait. Chacun d'eux le suspectait, mais n'osait le dire.

Ce phénomène de communication, TJ allait également en faire l'expérience, mais elle ne s'attendait pas à ça. Elle était apparue sur une colline, en pleine nuit. L'endroit lui était familier, elle était déjà venue ici. C'était d'autant plus troublant quand elle vit la nébuleuse dans le ciel, identique à celle qu'elle avait vu quand elle avait perdu son bébé. Une voix se fit entendre derrière elle.


- Bonjour.


Une jeune fille apparut, elle portait une tunique marron qui lui couvrait une partie de ses cheveux bonds, elle n'avait pas plus de 16 ans. TJ fut intrigué par cette rencontre et lui demanda qui elle était.


- C'est moi maman, répondit la jeune femme.

- Carmen, est-ce que c'est toi, répondit TJ dont les larmes commençaient déjà à couler. C'est impossible.


La jeune fille s'empressa de venir dans les bras de sa supposé mère qui la serra contre elle. TJ pensa un instant qu'elle était morte et qu'elle avait retrouvé sa défunte fille.


- Tu n'es pas morte, pas plus que moi.

- Le Destiny veut me faire comprendre quelques choses ?

- Ce n'est pas le Destiny. Ce sont les autres ?

- Qui ça ?

- Ceux qui ont sauvé Caine et les autres.

- Mais ils sont morts.


Carmen expliqua que l’équipage resté sur Eden était bien mort mais que les aliens les avaient ramenés à la vie. TJ insista en expliquant qu'ils étaient revenus sur le Destiny mais qu'ils étaient morts peu de temps après leur retour. Mais la jeune fille insista sur le fait qu'il était toujours en vie. Caine était le dernier à être mort, quelques minutes avant que les aliens ne le trouvent. Ils l'ont donc ramené à la vie chacun d'entre eux, puis plusieurs mois plus tard, quand ils en ont eu besoin, ils ont ramené une navette avec des copies exactes de leur double.


- Alors pourquoi sont-ils morts ?

- Pour témoigner de ce qu'ils avaient vécu sur Eden. Ils n'étaient que des messagers. Maintenant, ils ont un rôle tout autre. Tout comme moi.

- Mais tu dois avoir 16 ans alors que tu es morte il n'y a seulement 4 ans.

- Ils m'ont sauvé maman. Ils m'ont appris, ils m'ont fait comprendre. Tu n'as vu qu'une copie de moi à ton réveil. Pour moi, 16 ans ce sont réellement écoulés, tout comme les autres.

- Et vous faites quoi ? Vous façonnez l'univers ?

- Tu ne pourrais pas comprendre ce que nous entreprenons.

- Essais un peu. Je voudrais savoir ce que ma petite fille fait de beau, répliqua TJ en larme, ému de retrouver cet enfant qu'elle croyait morte.

- J'observe les cultures qui se développent dans les mondes qu'ils ont créés ou rebâtis, parfois on intervient ou on ne fait qu'observer.

- Ça a l'air intéressant.

- J'apprends à comprendre l'évolution de la vie.

- Et c'est important ?

- Bien plus que tu ne l'imagines. Maman, bientôt tu vas te réveiller. Toi et les autres ont un rôle à jouer et le tien est très important.

- Qu'est-ce que tu racontes ?

- Il faut absolument que vous alliez au point de convergence. Le Destiny sait de quoi je parle. Vous serez tous réuni en ce point précis. N'oublie pas maman, on n'a jamais été séparé.

- Je ne sais pas si je tiendrais jusque-là.

- Ils t'ont guéri et t'ont permis de me rencontrer.

- Je te reverrais.

- C'est possible. Dès que tu auras terminé la mission du Destiny. Nous serons libres d'avoir le destin que nous souhaitons ensemble


Rush vivait une expérience tout aussi similaire. Il était réapparu dans la salle du siège de commande à bord du Destiny. Il rencontra un visage familier : le sien.


- Tu me reconnais.

- Tu es l'autre Rush celui du deuxième Destiny.

- En fait, le deuxième Destiny, c'est le vôtre.

- Je suis mort.

- En quelque sorte.


Il lui expliqua qu'il était dans une sorte de monde créé artificiellement, un peu comme une des simulations du Destiny. A ceci près que pour en faire l'expérience, il faut être au seuil de la mort. Les aliens pour enfin les mentionné, leurs font vivre un cas de mort éminente. Dans cet état, le Rush du premier Destiny, explique qu'il est très possible de vivre en quelques fractions de secondes, plusieurs vies. Ainsi plusieurs membres d'équipages vivaient en ce moment, la même expérience.


- Et ils t'ont choisi pour me parler.

- Ton chemin est tracé. Tu n'imagines pas à quel point tout peut reposer sur toi.

- Je croyais Eli était la clef pour résoudre la mission.

- Je croyais que tu avais compris. Il n'y a pas d'homme providentiel, chacun à un rôle à tenir, à un moment donné et à un endroit donné. Mais comme Eli, Young, TJ, Brody, Volker, Franklin, tu as ton rôle dans cette équation.

- Tu as découvert quelques choses ?

- En quelques sortes ?

- Tu es quoi au juste. Tu es mort avec le Destiny.

- Je vis sur un autre plan d'existence.

- Tu t'es élevé.

- Pas exactement.


Le premier Rush expliqua qu'il existait plusieurs plans d'existence et qu'à la différence des ascensions, ils ne pouvaient pas interagir entre les plans. Il n'était qu'un observateur et son rôle lui allait très bien. Le second Rush commença à s'agacer, pour lui la mission était terminée avec la destruction du Destiny.


- Il sera bientôt à nouveau opérationnel et tu pourras aller au point de convergence.

- Le point de convergence.

- Il existe plusieurs points de convergence et le Destiny s'en est approché de plusieurs au cours du temps. En ce moment, vous êtes tout proche du prochain. Ce point de convergence vous mène tout près de l'aboutissement de la mission.

- Tu connais la mission du Destiny.

- Il n'y a pas une mission du Destiny, il y en a plusieurs. Certains y verront l'accomplissement de leur vie, d'autres un pas en avant technologique et d'autres encore la prochaine étape de l'évolution de la vie.

- En fait, tu n'en sais rien.

- Je l'avoue mais il est devenu plus qu'évident que les Aliens d'Eden ont un rôle des plus important. Ils sont déjà intervenus dans votre course et là, ils vont permettre que les choses avancent. Chaque événement précipite un autre événement.

- Rien n'arrive par hasard. On suivrait une feuille de route.

- C'est évident.

- Et maintenant, qu'est-ce qui nous attend ?

- Vous devez aller au point de convergence, le Destiny sait où cela se trouve.

- La sphère a réagi à l'anomalie, tu sais pourquoi ?

- Une technologie réagit généralement à ce qui lui est commun.

- Donc la sphère aurait été conçue par les aliens d'Eden ?

- Je pense que la réponse est chez les peuples de terra.

- Ces peuples humains qui se sont étendu dans l'univers.

- Les Ancien proviennent de ce peuple et le noyau n'est pas le fruit de leur technologie, ils ne seraient pas étonnant qu'il s'agisse d'une récupération ou d'un héritage apporter par une autre civilisation.

- La réponse est dans le point de convergence. Je crois qu'il est temps de se dire Adieu.

- Et qu'est-ce qui te fait dire ça ?

- Ta mort imminente est terminée.


Le colonel Young se réveilla sur le sol du Destiny à l'endroit précis où il était avant que le voile de lumière ne les emporte. Rush était allongé près de lui et commençait aussi à émerger. Ils prirent leur marque en regardant autour d'eux et en cherchant ce qui venait de se passer. Rush regarda la sphère et vit que les sécurités avaient été rétablies.


- Qu'est-ce qui s'est passé ?

- Je me rappelle de la lumière et puis j'ai discuté avec l'autre Rush.

- Quoi ?


Au fil de l'échange, Rush comprit que Young avait vécu une expérience similaire mais en communiquant avec Telford. Très vite, les deux hommes échangèrent sur leur expérience et Rush expliqua longuement comment cela avait pu être possible. Les aliens d'Eden les avaient approchés au plus près de la mort permettant ainsi d'atteindre une dimension cosmique où ils pouvaient communiquer malgré les frontières. En pianotant sur les touches, Rush remarqua que les programmes étaient différent et que tout fonctionnait plus vite.


- Il y a une autre chose étonnant, tu as vu la pièce. On dirait que c'est neuf, même les lumières éclaires plus.


Une voix se fit entendre par radio, c'était TJ qui prenait des nouvelles. Les premiers échanges étaient se centraient sur l'état de chacun. Tous semblaient en bonne santé. TJ touchait le bout de ses doigts et souriait face à cette sensation quelle ressentait.


- Colonel, je pense qu'il faudrait que vous veniez.

- Il y a un problème ? Demanda Rush.

- Non, je crois que c'est le contraire.


Rush et Young se regardèrent et sortir de la salle noyau. Très vite, ils furent surpris par l'état du couloir. On distinguait de petits détails qui n'y avaient pas avant, les yeux semblaient être en excellent état. C'était comme si quelqu'un avait fait des réparations poussés. Très vite, ils arrivèrent sur la passerelle. Elle aussi semblait avoir subi un coup de nettoyage.


- On dirait que quelqu'un a remis un coup de neuf.

- Ça fait comme la navette, s'amusa Volker.

- Regardez colonel.


Tj montrait l'extérieur du vaisseau, le Destiny n'était plus une épave. Quelqu'un ou quelques choses avaient réparé le vaisseau. Même les sections ouvertes dans l'espace ne l'étaient plus. Le navire avait retrouvé sa forme légendaire acquise dès sa sortie d'usine. C'était comme si le temps n'avait jamais eu raison de lui.


- Le Destiny a été restauré colonel, expliqua monsieur Brody. Il est comme neuf.

- Il est neuf, insista Volker.

- Vous croyez que les aliens d'Eden y sont pour quelques choses.

- C'est en tout cas leur signature.

- Vous n'auriez pas vécu quelques choses d'étranges quand le voile nous a enveloppés.

- J'ai vu Telford, répondit Young.

- J'ai vu Sharon, répliqua Camille.

- J'ai vu notre fille, ajouta TJ interpellant les autres autour d'elle.

- Alors cela veut dire que c'était bien eux, lança Rush.


Tj surprise par la réponse de Rush lui en demanda davantage. Il répondit qu'il avait retrouvé son double, le Rush de l'autre Destiny, qui lui avait expliqué qu'il faisait l'expérience de la mort imminente. Les Aliens d'Eden en étaient la cause et par déduction, c'était également le cas de la réparation du Destiny. Le but était de communiquer malgré les distances.


- A quelle fin ?

- La convergence, dit une voix.


Amanda Perry apparut alors aux yeux de tous au plus grand bonheur de Rush. La jeune femme pouvait communiquer à nouveau avec tous. Elle les informa que le vaisseau avait entièrement été remis à neuf et qu'il était en pleine capacité.


- Donc, s'il a été restauré à l'initiale, cela veut dire que sa base de données... dit Volker.

- Elle est intacte, interrompit Amanda. Le vaisseau est neuf mais sa base de donnée est complète. Par contre, je ne ressens plus la présence de Giin.

- Quelqu'un aurait vu Eli, il était avec nous avant que tout commence ? Demanda Brody .

- C'est vrai, il s'est jeté sur moi quand les vitres ont explosé.

- Je ne détecte pas sa présence à bord, lança Amanda.


Le capitaine Cadman avançait dans un couloir du Destiny. Dès son réveil, elle s'était empressée de contrôler les lieux. Jusqu'à présent, elle s'était occupée d'encadrer l'équipage et veillait à ce que tous respectaient les consignes de sécurité ordonné par Young. Elle et le caporal Barnes parcouraient les quelques sections près de la salle de porte des étoiles. Etonné par le bon état du vaisseau, le capitaine ordonna au caporal de rejoindre la salle de la porte des étoiles et de vérifier le bon état de la machine.


- On dirait que quelqu'un a refait la déco, lança-t-elle à Barnes avant qu'elle ne parte. Je vais vérifier cette section et je vous rejoins.


Très vite, elle avança et vit une ombre. Elle demanda à la personne de ne plus avancer et la menaçant de son arme. L'inconnu s’exécuta en levant les mains en l'air. Le capitaine lui demanda de se retourner lentement, elle découvrit une jeune femme aux cheveux roux, dans une tenue plutôt moulant. Elle ne connaissait pas ce visage mais elle connaissait cet uniforme. Elle décida d'appeler le colonel. Young lui demanda si tout allait bien et s'il y avait des problèmes avec l'équipage.


- L'équipage va très bien. On dirait que quelqu'un les a tous soigné. Plus de peur que de mal. Madame Meurêt est même sorti du coma, elle est comme neuve.

- Il y a un problème ? Demanda Young.

- Mise à part que le vaisseau est comme neuf, j'ai rencontré un membre de l'alliance à bord, je ne l'ai jamais vu sur le vaisseau.


La jeune femme se saisit de la radio surprenant Cadman qui n'avait pu réagir. L'inconnu ajouta « c'est moi colonel c'est Giin, je suis en vie». Young regarda Rush avant de lui dire.


- Elle n'est pas au courante qu'elle est morte, répondit Rush.

- Non, elle est bien vivante, répondit Amanda Perry. Son esprit possède de nouveau un corps, elle a été ramenée à la vie, on dirait.

- Oh là, ça commence à devenir bizarre, répliqua Volker. Le Destiny, Giin et...

- Et ça... termina monsieur Brody.


Une navette ancienne venait d’apparaître devant la passerelle. Elle présentait l'arrière comme si elle cherchait à s'amarrer. Il ne s'agissait pas de la navette déjà présente sur le Destiny qui n'avait pas quitté sa position. Brody ajouta que cela ne pouvait pas être l'autre puisqu'elle avait été détruite avec un vaisseau-mère de drones.


- Non, il y en a une autre, ajouta Volker.

- TJ, tu vas rejoindre le Cadman, et mets-moi au clair tout ça, ordonna Young à TJ. Je veux savoir si Giin est véritablement revenu d'entre les morts.

- Et qu'est-ce que l'on fait de la navette ? Demanda Camille.

- C'est évident, on entre en contact avec, répliqua Rush se lançant sur le siège de commandement. Ici le

- Docteur Rush à bord du Destiny. Caines, est-ce que c'est encore vous ?

- Docteur Rush, c'est bien vous, dit la Voix. C'est moi Ridley.


Rush regarda alors Young tandis que TJ qui n'était pas encore parti entendit la voix de son ancien compagnon d'arme. La nouvelle bouleversa tout le monde. Le lieutenant était mort sur une planète alors que la navette dans laquelle il était s'était crachée. Le colonel Young avait plongé en dépression suite à cet événement lui qui avait dû l’euthanasier.

Bien loin de tout ça, Eli se réveilla à ton tour. Les lieux où il était n’avaient rien de comparable avec le Destiny. Tout était sombre, humide, vétuste. Il reprit assez vite ses esprits et cria à qui voulait l'entendre qu'il était là. Il demanda également s'il y avait quelqu'un.


- Ne bougez plus.


Eli se retourna alors et vit trois personnes portant l'uniforme de l'Alliance Luxienne.


- Qui êtes-vous ?


« Vous êtes Eli Wallace », dit l'homme à la couleur de peau noir. Il était le plus impressionnant des trois, et surtout le plus intimidant, il menaçait le jeune Eli avec une arme « Bienvenu sur la station monsieur Wallace ».


******************************************************

Ah ah, je me suis trompé de jour mais l'épisode est terminé. J'espère avoir créé quelques surprises. Oui, j'ai osé ramener des morts à la vie mais c'est pour jouer encore plus sur la dramatique. Comme vous pouvez le constater, les personnages sont maintenant éparpillés dans l'univers. On a d'un côté Telford et la Terre, le Destiny (classique me direz-vous, Chloé et les Nakais, Eli et la Station et l'équipe d'exploration. Fondamentalement, je vais suivre trois arcs scénaristiques qui vont s'étendre sur plusieurs exercices pour ensuite converger, un peu à la manière de SG-Com (pour ceux qui ont lu). J'espère que l'épisode vous a plu et que la suite vous plaira encore plus.

Le plan des épisodes en première page a été mis à jour avec la liste et les synopsis des épisodes suivants.

Ce message a été modifié par Spyce le Jeudi 19 Octobre 2017 09h19



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Jeudi 19 Octobre 2017 23h37
| Message #33


Soldat



Groupe : Members
Messages : 20
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 08 Déc 2017, 23h45

Pays: france
Sexe: Masculin



Haha!! J'etais un peu decu dans la serie qu'il ne parle pas plus d'éden (ils fabriquent des etoile et planète quand même !!) Un destiny tout neuf??? Je me demande que va t'il faire de plus au max des ces capacité... continue comme ca change pas!! Bonne ecriture!!!
sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 20 Octobre 2017 13h24
| Message #34


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



 
QUOTE (ronon02 @ Vendredi 20 Octobre 2017 00h37)
Haha!! J'etais un peu decu dans la serie qu'il ne parle pas plus d'éden (ils fabriquent des etoile et planète quand même !!) Un destiny tout neuf??? Je me demande que va t'il faire de plus au max des ces capacité... continue comme ca change pas!! Bonne ecriture!!!
sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif sg_p90.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif clapping.gif

Merci pour ton enthousiasme.

Je te confirme, c'est un Destiny tout neuf. Le vaisseau sera plus performant car capable d'utiliser pleinement ses ressources. Ensuite, il y a une limite à tout.

Les aliens d'Eden ont été peu évoqué dans les deux saisons de SGU. J'en reparle mais en faite, dans ma saison 3, je n'ai jamais cessé d'en parler.

Le prochain épisode sera plutôt une transition avant de véritablement avancé dans le fil de l'histoire.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Dimanche 12 Novembre 2017 00h27
| Message #35


Soldat



Groupe : Members
Messages : 20
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 08 Déc 2017, 23h45

Pays: france
Sexe: Masculin



Salut bonjour bonsoir! Pour quand la suite ?? 😢😢 sg_p90.gif sg_p90.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Dimanche 12 Novembre 2017 21h57
| Message #36


Soldat



Groupe : Members
Messages : 7
Membre n° 21923
Inscrit : 25/07/2017
Actif : Hier à 23h51

Pays: algerie
Sexe: Masculin



ouiiiiii svp la suite
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 23 Novembre 2017 18h05
| Message #37


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 633
Membre n° 19765
Inscrit : 20/07/2012
Actif : Hier à 14h47

Pays: France
Sexe: Masculin



Stargate Univers : saison 4

Episode 3 - Revenant, première partie



******************************************************************

Une voix se faisait entendre alors que le noir était partout. Ces mots se répétaient inlassablement : « colonel Telford, vous m’entendez ». Le militaire entendait cette voix venu de nulle part, il ouvrit les yeux et vit un médecin au-dessus de lui qui observait ces yeux à l’aide d’une petite lampe. Le colonel était au sol, la chemise ouverte dévoilant son torse, un défibrillateur était posé à côté de lui et il avait vraisemblablement été utilisé. Autour de lui, une infirmière, un brancardier et plusieurs responsables civiles et militaires.


- Colonel, est-ce que vous allez bien ? Demanda l’avocat très inquiet. Qu’est-ce qui vous êtes arrivé. Vous nous avez fait peur.


L’avocat montrait un visage étrangement inquiet comme si ce qui était arrivé le touchait personnellement. Telford ne comprenait pas ce qui venait d’arriver. On lui posait des questions simples afin de vérifier s’il n’avait pas de trouble de la mémoire ou d’autres symptômes alertant le corps médical autour de lui. Tout se passait très vite. Le colonel ne comprenait pas alors il demandait ce qui venait d’arriver.


- Que vous rappelez-vous, colonel ? Demanda le médecin.

- Vous m’avez posé une question et d’un coup, je me suis retrouvé ailleurs. Et puis, je vous ai vu. Que m’est-il arrivé ?

- Vous êtes tombé de votre chaise. Vous n’aviez plus de poufs. Vous êtes mort cliniquement pendant 5 minutes, expliqua l’avocat.

- Quoi ? Mais je me rappelle Young… on parlait…. C’est pas vrai, il m’a dit que le Destiny avait été détruit. Il m’a fait ses adieux.

- Le colonel Young ? Mais colonel, vous n’avez pas quitté les lieux, affirma Jenson.

- Je me rappelle bien de ce que j’ai vu, ajouta Telford paniqué. Il s’est passé quelques choses là-bas.

- Colonel. Le Destiny est une épave mais ils vont bien pour le moment, rassura Jenson. Vous allez les suivre et nous verrons ce qui a produit votre arrêt cardiaque. Reposez-vous colonel.


Le colonel Telford fut installé sur un brancard avant d’être emporté par l’équipe médicale. Il était désorienté et l’expérience qu’il venait de vivre, le troublait beaucoup. Etait-ce un rêve ? La réalité ? Il ne savait plus, mais au plus profond de lui, il avait l’impression réelle d’avoir vécu ce moment. Monsieur Jenson vit le militaire confus quitté la salle, il souffla une dernière fois. Rassuré ou presque, il était lui aussi troublé. Bien qu’il n’y paraissait pas, l’entrevu avait été dur également pour lui et la quasi-mort de Telford l’avait drôlement secoué. Le colonel Davis qui faisait partis des hommes présents dans la pièce suite à l’arrêt cardiaque de Telford s’avança vers Jenson.


- Alors, tout va comme vous voulez, dit-il un peu sèchement le colonel.

- C’est plus dur que je l’imaginais, répondit l’avocat. Je ne m’attendais pas à ce cas de figure.

- Je ne m’attendais pas non plus à un tel comportement de votre part.

- Je comprends votre hostilité. Mais si un autre n’avait pas fait ce que j’ai fait, cela aurait pu être pire encore.

- Pire que ça. Je ne vois pas comment cela aurait pu être pire. Vous avez lancé cet homme dans la cage au lion et aux yeux du monde en plus.


Davis se retourna pour quitter la pièce quand Jenson lui posa une dernière question : « On a des nouvelles du Destiny ».


- Aucune, et nous ne parvenons pas à entrer en contact avec eux par les pierres de communications, répondit Davis.

- Très bien, conclut l’avocat.


Ce dernier semblait comme étrange. Aurait-il vu quelques choses qui ne comprenaient pas ? Bien loin de tous cela, à des milliards d’années lumières de cela, Chloé attendait dans une espèce de chambre. La pièce, aux designs Nakais, disposait d’une plaque liste de couleur noir sur laquelle la jeune femme reposait et d’un petit bassin où de l’eau stagnait. La lumière d’ailleurs semblait comme partir de ce bassin. Elle venait de se réveiller et attendait patiemment que quelqu’un vienne à elle. Contrairement à ce qui venait de se passer sur Terre, Chloé savait parfaitement ce qui lui était arrivé. Comme Telford, elle était morte cliniquement pendant quelques minutes. Durant ce temps, elle avait eu l’occasion de discuter avec Eli et d’apprendre ce qui était arrivé au Destiny. Elle avait pu ainsi avoir des nouvelles de certains membres de l'équipage et informé le jeune homme de sa situation. Ayant appris la disparition du vaisseau bien avant sa discutions avec son ami, l'échange avait été quelques peu orienté.

Les Nakais savaient parfaitement ce qui était arrivé à Chloé, c'est un processus qu'ils connaissaient bien et ils avaient pris la liberté de lui expliquer. Ce qu’elle venait de vivre était l’expérience de mort imminente. Un processus naturel qui touche chaque être vivant lorsqu'il s'approche ou franchit le seuil de la mort. Pour les Aliens bleus, ils avaient longuement étudié le processus, un processus maîtrisé puisqu'il était à la base du transfert de conscience dans l'arbre de la vie. Ainsi, Chloé apprit que certaines espèces avaient recours à ce procédé afin de communiquer malgré la distance et le temps. Il était évident qu'une fois de plus quelqu'un ou quelques choses était à l'origine. Elle suspectait les aliens d'Eden. Sa conversation avec les Nakais avaient permis d'établir des liens entre la disparition du Destiny et la disparition d'une planète expliqué sur un mémorial extraterrestre. L'expérience de mort imminente et cette disparition survenue au même moment ne pouvait pas être un hasard.

Elisa apparut au bord du bassin, ce dernier communiquait avec un véritable réseau d'eau qui connectait de très nombreuses salles. Les Nakais étant des êtres semi-aquatique, il était donc commun de l'utilisé. L'hybride demandait, toujours avec sa froideur, si Chloé était bien reposé.


- Oui, ça va, je crois.

- Tu crois ou cela ne va pas ?

- C'est juste une manière de dire, répond Chloé. Bon laisses tomber, oui je vais bien. On a quoi au programme.

- Nous avons tenté de repérer le Destiny. Mais impossible de le localiser. Et nous n'avons pas moyen de localiser le commandant Nakai resté à bord.

- Tu as dit que l'on avait enregistré une signature énergétique distincte. On ne peut pas essayer de la repérer quelques part dans la galaxie.

- Nous sommes presque persuadés qu'il s'agit d'une emprunte spatio-temporelle. Le retrouver pourrait s'avérer très long.

- Eli a dit que Matt était resté sur une planète, on pourrait déjà essayer de les retrouver ? Propose Chloé à défaut de retrouver dans l'immédiat le Destiny.

- Nous avons peut-être une autre solution.

- Laquelle ?

- Durant ton état de mort imminente, juste avant de te réveiller, tu as mentionné le point de convergence. C'est peut être la solution ?

- Le point de convergence ? Demanda Chloé. Qu'est-ce que c'est ?

- Le mieux est que je te montre.


Elisa tendit le bras et la porte de la pièce s'ouvrit donnant accès à des zones terrestres du vaisseau que Chloé pouvait utiliser à défaut d’emprunter l'hydro-réseau.

Sur le Destiny, l'ambiance est plutôt sombre. La voix de Riley résonnait encore dans la tête des membres de l'équipage présent sur la passerelle. Le plus affecté était peut-être encore le colonel Young qui dû s’asseoir sur le siège de contrôle. L'annonce était d'autant plus choquante, TJ se rapprocha du colonel, les larmes aux yeux. Qui aurait pu dire qu'un ancien compagnon d'arme décédé referait surface comme ça. Personne n'osait répondre et un silence s'installa. Cadman arriva alors que Giin attendait à l'entrée de la passerelle sans rentré.

Riley insista pour qu'on lui réponde mais malgré les relances, le silence continuait. Cadman finit par prendre les devants et activa les communications.

- Ici le capitaine Cadman. On vous reçoit lieutenant. Je vous propose de vous arrimer.

- On ne se connait pas ? Demanda Riley. Où est le colonel Young.

- Je suis arrivé récemment. Le colonel Young n'est pas disponible pour le moment. Vous pouvez vous arrimer ?

- Je ne sais pas. Il va bien falloir.

- Je vous rejoins à la porte d'arriver du sas, je vous guiderais de la console lieutenant.


Cadman éteignit les communications et demanda si elle avait bien fait. A voir leur tête, elle avait pris l'initiative face à la situation.


- Vous avez bien fait capitaine, répondit Rush.

- Qui a-t-il ?

- Riley est mort en mission, répond monsieur Brody.

- J'ai dû l'euthanasié de mes mains, répondit Young choquant les personnes autour de lui.

- C'est pour ça que vous n'alliez pas bien, répondit Camille.

- Il m'a supplié de le faire, je ne pouvais pas... je ne devais pas lui refuser cela.

- Pourquoi avoir gardé cela pour vous ? Demanda Camille.

- Parce qu'il est le commandant du vaisseau, répondit Rush.

- Que dois-je faire ? Demanda Cadman.


Young se releva encore tout secoué, il avança de quelques pas en mettant les mains sur la tête et dans un soupire, il ordonna à Cadman d'aider le lieutenant à s'arrimer. Il fallait que deux soldats se joignent à elle afin de parer à toute éventualité. TJ demanda à les accompagner, ce que Young accepta. Il ajouta qu'il fallait faire une batterie de test poussé et évité qu'il ne meure une seconde comme Caine et les autres. Cadman et TJ quittèrent la passerelle, cette dernière tomba nez à nez avec Giin.


- Salut ? S’exclama TJ à Giin.

- Salut ! Je fais quoi ? Demanda la jeune femme.

- Va sur la passerelle. Le colonel te fera probablement escorté à l'infirmerie. On se retrouvera là-bas, ajoute-t-elle s'empressant de partir.


Brody, Volker, Rush, Camille et Young attendirent quelques secondes avant que Volker énonça les grandes surprises « le Destiny, Riley, Giin » annonçant le dernier nom plus fort.


- Oui, Giin aussi, ajouta Brody.

- Non, Giin, elle est là.


La jeune femme entra hésitante sur la passerelle, alors que les quatre autres la regardaient surpris. Rush lui demanda d'approcher et de ne pas avoir peur. Il s'avança vers à elle à petit pas puis lui mis la main sur l'épaule afin de vérifier qu'elle était bien là. Il lâcha un soupire, avant de saisir la jeune femme dans ses bras. Giin était surpris de la situation.


- Eli sera tellement content de vous voir, répliqua Rush étonnant tout le monde autour de lui.

- Euh qu'est-ce qui vous prend ? Demanda Giin.

- Il faut l'envoyer à l'infirmerie, insista Camille. Caine et les autres...

- Vous pensez que je vais mourir une seconde fois, répondit Giin. Comme les autres.

- On ne sait pas, répondit Rush. Et je doute qu'une batterie de test puisse répondre à cela.

- Cela peut être différent, insista Volker au vu de ce qu'elle a vécu. Je vous rappelle que son corps et sa conscience ont été séparé.

- On ne l'oublie pas, ajouta Young. Vous irez quand même à l'infirmerie.


Soudain, l'image d'Amanda apparut à Giin, pendant un long instant le docteur Perry observa la jeune femme sans dire un mot puis elle la salua et lui révéla qu'elle était contente qu'elle ait à nouveau un corps.


- Je suis désolé que tu n'ais pas eu cette chance Amanda.

- Ne t’inquiète pas. Les Aliens d'Eden ramènent les gens tel qu'il était avant, s'amusa la jeune femme. Je ne voyais pas à nouveau en fauteuil roulant, ironisa-t-elle.

- Le docteur Perry est là ? Demanda Camille puis parlant dans le vide. Docteur Perry si cela a fonctionné avec Giin vous avez doutes vos chances.

- Dis-lui que j'ai déjà plus que je n'ai jamais eu, répondit Amanda à Giin.

- Elle vous remercie, termina Giin en répondant à Camille.

- Giin, il faut qu'on y aille, insista Young qui demanda également à Camille de les suivre.


Le colonel avant de partir, demanda à Brody et Volker de faire un diagnostic du vaisseau. Il demanda également à Rush de retrouver Eli et de lui faire un compte rendu de la situation le plus rapidement possible. Young, Wray et Giin partirent donc en direction de l'infirmerie.

Pendant ce temps, Riley manœuvrait le vaisseau sous l'œil attentif de la jeune femme. Le lieutenant remarquait que cette dernière ne faisait pas parti de l'équipage du vaisseau à l'origine, il supposa naturellement que le Destiny était en mesure maintenant de communiquer avec la Terre.


- Il y a erreur lieutenant. J'ai infiltré l'alliance luxienne qui a trouvé le moyen d'utiliser la porte depuis la Voie Lactée et de rejoindre un poseur de porte. Ils se sont confrontés à l'équipage, il y a quelques mois et depuis, je suis sur le Destiny.

- Ah je vois. On s'était déjà rencontré, ajouta-t-il tout en exécutant les ordres de Cadman.

- Sur Atlantis, on a participé tous les deux à une campagne de trois mois. D'ailleurs, j'ai commencé à infiltrer l'alliance quelques mois plus tard.

- Je me suis absenté longtemps ? Demanda Riley.

- Presque 5 ans, répliqua Cadman. Que vous souvenez-vous lieutenant ?

- On est parti avec la navette sur une planète. On s'est craché, et je me suis retrouvé blessé et bloqué. C'est la dernière chose dont je me rappelle.

- Vous m'avez laissé sur cette planète ? Demanda le lieutenant.

- Je pense que le mieux est de terminer votre dernière approche, aller à l'infirmerie et vérifier que tout va bien. Ensuite, vous en parlerez avec le colonel Young.


Riley termina les quelques opérations qui lui permit d'arrimer la navette au vaisseau. Le décompte reprit, il annonçait 30 minutes. Cadman s'empressa de prévenir Rush. Il en conclut que la reprise du compte à rebours n'était pas une coïncidence. Rush, par curiosité, se demanda si Riley avait dit quelques choses. Cadman lui répond qu'il se souvient de beaucoup de chose à quelques détails près. Le scientifique comprit le sous-entendu.

Le lieutenant sortie de la navette et découvrit avec stupéfaction le très bon état du vaisseau et en fit la remarque. Il fut accueilli par Cadman et deux soldats.


- Lieutenant, on va vous escorter à l'infirmerie.

- D'accord, c'est le protocole. Qu'est-ce qui est arrivé au Destiny ? J'ai remarqué qu'il y avait déjà une navette d'arrimer comment c'est possible ?

- Vous nous suivez ? Insista Cadman.


Durant leur avancé dans les couloirs, elle expliqua que quelques mois après sa disparition, l'autre navette était revenue de la planète de Caine avec ce dernier et ces compagnons restés sur place. Ils avaient été ramenés à la vie après être mort sur la planète. Puis quelques temps après, ils ont revécu leur mort. Riley avait du mal à comprendre la logique. Cadman expliqua que la navette avait remis à neuf. Pour l'état du Destiny, elle lui expliqua que cela venait d'arriver. Le vaisseau a été quasiment détruit et une force inconnue les a fait réapparaître quelques parts avec un Destiny restauré.


- Peut-être que l'on est tous mort et que l'on va finir comme Caine et ses amis, lança Riley.


Cadman s'arrêta un instant, se retourna inquiète. La remarque de Riley n'était pas si bête et avait surtout du sens au vu des événements déjà vécu. Le petit groupe repris sa marche en direction de l'infirmerie. A leur arrivé, ils croisèrent Giin, TJ, Camille et Young.


- Bonjour à tous.

- Bonjour Riley, répondit TJ.

- On est content de vous retrouver, répliqua Camille.

- TJ, tu les examine et tu nous tiens au courant, termina Young avant de commencer à partir.


Riley interpella Riley, mais le colonel fit à peine attention à lui. Il l'informa juste qu'il reviendrait le voir après les examens. Le colonel ordonna à Cadman se maintenir une présence armée à l'entrée de l'infirmerie puis il demanda à Camille de le suivre.

Bien loin de tous cela, le capitaine Scott se réveilla dans une cage de métal avec son équipe. Ces derniers souvenirs étaient confus, il avait encore du mal à comprendre comment ils avaient tous pu perdre connaissance. Il ne savait plus trop où il était et finalement, ce qu'ils voyaient en ce moment, se limitait à sa cage et à ses compagnons autour de lui. Ces derniers commençaient à reprendre connaissance également. Le même effet de semi-conscience se lisait sur leur visage. Greer, situé à côté de Matt lui demanda où ils étaient. En instant, ils regardèrent autour d'eux et compris. Ils étaient tractés dans une cage de fer dans la forêt de fougère. Ils remarquèrent aussitôt qu'ils étaient entouré par les aliens, les mêmes qui les avaient attaqué bien évidemment. La cage était sur des roues, tractées par plusieurs extraterrestres, des extraterrestres particulièrement costaux, bien plus que les autres qui les accompagnaient. En bon leader, il commença à parler à voix et à demander comment tout le monde allait bien. C'est alors que Greer fit une remarque qui les étonna tous.


- C'est normal que je porte encore mon arme.

- Ils nous ont laissé les armes, s'étonna James.


Sans plus attendre et même sans en parler à ses compagnons, Greer tira à l'extérieur de la cage. Mais rien ne se produisit. Son arme était comme verrouiller. Très vite, les autres arrivèrent à la même constatation. Ils étaient évidents qu'il s'agissait de l'œuvre d'une technologie avancée.


- Ils doivent avoir quelques choses pour éviter le fonctionnement de nos armes, répliqua Greer.

- Quoi ils nous neutralisent avec une arme évoluée, ils ont la capacité de désactiver nos armes. Pourquoi alors cette mascarade ?

- Peut-être qu'ils ont récupéré des technologies avancés, supposa James.


C'est vrai qu'il y avait beaucoup de contraction. D'un côté, elle se présentait comme une espèce primitive et de l'autre, elle avait recours à des technologies avancées. Mais Scott rappela que des races en apparence primitive pouvaient être en réalité les plus avancées. Des équipes de la Terre pouvait en attesté.

Soudain, il entendit comme une voix brute leur rappelant que leur apparence primitive ne les avait pas empêchés de les neutraliser. Greer se retournera et vit un alien portant un collier de métal. La créature avançait à côté de leur prison mobile.


- Vous parlez notre langue, s'étonna James.

- C'est exact, répondit l'Alien.

- Pourquoi nous garder captif ?


L'alien ne répondit pas, il ne semblait répondre que quand cela l'intéressait. Scott insista en expliquant qu'ils n'ont jamais voulu leur faire dû, qu'ils étaient des pacifiques explorateurs.


- Un pacifique explorateur ne voyage pas accompagner d'armes.

- C'est uniquement pour nous défendre, appuya Greer.

- C'est également ce que nous venons de faire.

- Qu'avons-nous fait ?

- Pour le moment rien. Mais bientôt, nous connaîtrons la véritable raison de votre venue.


L'Alien s'éloigna, mais Scott continuait d'essayer de maintenir le dialogue en rappelant qu'ils étaient ici pour trouver une planète où l'équipage du Destiny pourrait s'installer mais cela n'avait pas d'impact. L'extraterrestre ne voulait pas en savoir plus, on avait même l'impression qu'il s'en moquait.

Scott se retourna vers ses hommes et leur demanda quoi faire. Greer propose de trouver n'importe quelle solution pour s'enfuir tandis que James proposait plutôt de négocier. Selon elle, s'ils étaient vraiment hostiles, ils les auraient tués depuis longtemps. Le dialogue semblait toujours possible. Le capitaine proposa d'écouter James. De toute façon, ils n'avaient pas le choix. Ils étaient prisonniers et de toutes manières, leurs ravisseurs n'auraient pas de difficulté à les maitriser.

Le colonel Young débarqua avec Camille Wray à l'infirmerie. TJ l'attendait depuis un certain temps. Elle avait ausculté Riley et Giin avec attention et pour le moins que l'on puisse dire, elle n'avait constaté aucune anomalie. Comme pour Caine et les autres, rien ne laissait présager d’éventuelles complications. Tout cela, elle prit le temps de l'expliquer. Autant d'un point de vue psychologique, physique, sanguin, toutes les analyses semblaient être dans le vert. Bien évidemment, Young essaya de trouver ce qu'il en était en tentant de trouver quelques pistes. Dans sa tête, il était évident que Giin et Riley n'en avait que pour quelques heures ou jours tout au plus.


- Je crois que c'est différent là, s'exclama TJ.

- Et comment ça ? Demanda Young sceptique.

- Je n'ai pas la même sensation qu'avec Caine. J'avais comme un malaise, une gêne que je ne pouvais expliquer.

- C'est vrai que la sensation est différente, répliqua Camille. En plus, les Aliens d'Eden nous les avaient renvoyés pour que l'on apprenne ce qui s'était passé. Là, nous s'avons ce qui leur était arrivé.

- Et Giin continuait de vivre dans la mémoire du vaisseau et pouvait espérer revivre un jour. Là, il la condamnerait à mort, expliqua TJ. Pourquoi faire tout ça ?

- Ils ont sauvé le Destiny, grâce à eux, nous avons deux navettes opérationnelles. Pourquoi faire tout ça et nous ramener deux personnes qui sont déjà mort.

- Ils ont peut-être un message à donner, supposa Young. Que l'on découvrira qu'une fois les choses se seront passées comme la dernière fois.

- Vous pensez que ce n'est pas tout à fait désintéressé ? Demanda Camille.

- On n'a pas rien sans rien. Cette race est capable de créer des planètes et des étoiles, de ramener à la vie les morts et de transporter sur des millions d'années lumières des gens et des navettes. C'est clairement une race supérieure. Et comme toutes races supérieures, ils n'agissent que dans leur propre intérêt et avec leur propre règle.

- Je ne suis plus malade, répliqua TJ.

- Quoi ? Demanda Young.


La jeune femme révéla ne plus avoir les symptômes de la SLA. Pour Camille, cela ne voulait rien dire, la maladie pouvait toujours être présent et que l'absence de symptôme pouvait s'expliquer par ce qu'il venait de vivre lors du transfert du Destiny. Elle insista également sur le fait que le docteur Park avait toujours ses yeux bioniques. Pourquoi les aliens l'auraient soigné elle, et pas un autre. Mais pour l'infirmière, ça allait plus loin, elle le sentait au plus profond d'elle.


- J'ai même vérifié mon ADN, le gène n'y ait plus.

- Comment tu as fait ? Demanda Young. On n'a pas les instruments pour le faire.

- Bien sûr que si, l'infirmerie dispose de tout ce qui faut, répliqua TJ enthousiaste. Et depuis la restauration du vaisseau, il y a de nombreux instruments qui fonctionnent contrairement à avant.

- Oui mais tu n'es pas une spécialiste en génétique, expliqua Young. Il vaudrait mieux faire venir quelqu'un de la Terre ici pour analyser cela.

- Mais je vous le dis, je suis guéri.


Young regarda Camille un court instant, avant d'expliquer à TJ qu'il préférait l'avis d'un spécialiste avant de se réjouir. Mais TJ insistait toujours, elle lança même "elle me l'avait dit et je n'avais pas compris". Young ne fit pas attention à la phrase contrairement à Camille.


- De qui parlez-vous ? Demanda Camille.

- Comment ça ?

- Vous avez dit, elle, ajouta Camille.


Après une hésitation, elle expliqua qu'elle avait vu sa fille avant de se réveiller. Young et Camille étaient sceptiques, le colonel lui rappela que leur fille était bien morte et que le Destiny lui avait fait vivre une simulation dans le but d'accepter et de pouvoir aller de l'avant. Mais TJ ne voulait plus entendre cela. Elle énonça donc ce que sa fille lui avait dit. Les Aliens avaient bien sauvé leur fille et qu'il n'avait laissé qu'une copie sur le vaisseau. Elle ajouta également que Caine et les autres étaient toujours en vie quelques parts. Les Aliens les avaient ramenés à la vie et qu'ils avaient renvoyé des copies pour témoigner de ce qu'ils leur étaient arrivés. Sa fille avait maintenant 16 ans parce que pour elle, 16 ans s'était écoulé. Grâce aux aliens, elle apprend des choses sur l'évolution de la vie et de l'univers et qu'elle se retrouverait au point de convergence.


- Le point de convergence, insista Amanda Perry qui apparut seulement à TJ.

- Le docteur Perry, répondit Camille, comprenant que la jeune femme apparaissait aux yeux de TJ.

- Ça vous parle, répondit TJ.

- Le colonel Young a des choses à faire. Une fois qu'il a terminé, rejoignez-moi sur la passerelle. Dites-lui que son échange avec Telford semble être identique avec le vôtre. Ça calmera les tensions.


Amanda Perry disparut aussitôt. Young demanda ce que le docteur Perry venait de lui dire, alors elle mentionna le cas de Telford. Camille se tourna vers lui et lui demanda si avant son réveil, il avait bien Telford. Le colonel lui confirma bien cela.


- Donc ce n'était pas un rêve, répliqua Camille qui partit en larmes.

- Camille, qu'est-ce qu'il y a ? Demanda TJ

- J'ai vu Sharon, elle n'avait réussi à aller de l'avant, elle m'attend, ajouta Camille en larmes.

- Donc, nos expériences se sont réellement déroulées. Dans quel but ?

- Le docteur Perry dit que tu as des choses à faire et qu'ensuite il faudrait retourner sur la passerelle. Tu étais venu juste pour faire le point sur Riley et Giin.

- Je voudrais que l'on passe sous hypnose Giin et Riley. Pour savoir ce qu'il en est vraiment. Mais, je crois qu'il faudrait étendre cette expérience à tout le monde.

- Vous avez appris quoi de Telford ? Demanda Camille.

- Que son procès ne se passait pas très bien pour lui. Qu'il était désolé et qu'il a fait tout ça pour nous couvrir.

- Donc, le but des aliens était que je sache que Sharon n'était pas bien. Vous que votre fille était toujours en vie quelques parts.

- En fait, ça reste à prouver, répliqua Young.

- Et il fallait que vous teniez informer Telford de ce qui se passait ici, continua Camille.

- Il semblerait.

- Donc, ces échanges ne se sont pas fait par hasard, supposa Camille. Il faudrait interroger tout l'équipage et voir qui a échangé avec qui et comprendre le but de chaque échange. Selon moi, ça pourrait être très important.


*****************************************************************

Voila une première partie posant les bases de l'épisode. Il y a beaucoup de dialogues. Dans les autres parties, je penche sur la position de Telford, une petite révélation chez les Nakais et bien sûr, je m'attarderais sur la relation Riley-Young. Et vous avez un peu de nouvelles de l'équipes d'explorations. Si certains en doutaient, oui Eli n'est plus sur le Destiny. Il est actuellement dans un autre lieu, qui prendra de l'importance dans le futur. Et puis, je voulais développer le personne de Giin sans le faire à travers Eli. Cela rendra leur retrouvaille plus émouvante encore, si cela à lieu bien sûr.



Très amicalement, Spyce.

Fan Fiction : Stargate Community tome I : La grande destinée (Terminé)
Stargate Community tome II : Aboutissement (en pause)
Stargate Universe saison 3 : La galaxie de tous les dangers (Terminé)
Stargate Universe saison 4 : Convergence

Mon blog : http://sg-fic.skyrock.com/
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top

Topic Options 2 Pages Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



rss Version bas débit Time 0.0544 sec Sql 13 requêtes GZIP activé
Nous sommes le : Vendredi 15 Décembre 2017 07h23