Charte       Aide       Recherche       Membres       Calendrier

Bookmark and Share Abonnez-vous à SGF Suivez SGF sur Twitter Rejoignez-nous sur Facebook

  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Stargate : Galaxie Inconnue, Crossover entre Stargate et Star Wars
post Vendredi 20 Octobre 2017 10h17
| Message #1


Soldat



Groupe : Members
Messages : 9
Membre n° 20780
Inscrit : 15/03/2015
Actif : 06 Jul 2019, 16h29

Pays: France
Sexe: Masculin



CHAPITRE 1
DANS UNE GALAXIE LOINTAINE, TRÈS LOINTAINE


Le Gamoth était un vaisseau d’exploration et de recherche scientifique de 4 km de long, en forme de T renversé, il avait quitté Coruscant, la capitale de la République Galactique, il y a dix ans, avec pour mission d’explorer les régions inconnues de la galaxie, à la recherche de nouvelles planètes et civilisations.
Il était sur le point de rentrer à Coruscant.
En dix ans d’exploration, quatre-vingt-huit planètes furent répertorier comme planète habitable, dont trente-sept abritant des civilisations intelligentes.
Le Gamoth, orbitait autour d’une sphère d’un bleu intense, parsemé de lacs et rivières couleur émeraudes.
Les premiers résultats du scan de la planète arrivèrent.
- Atmosphère respirable, composée de 78,087 % de diazote, 20,95 % de dioxygène, 0,93 % d'argon, 0,04 % de dioxyde de carbone, traces d'autres gaz. Surface rocheuse, composition inconnue. Élément liquide, composition inconnue. Nous attendons les résultats de la sonde. Aucune espèce végétale. Présence de deux espèces animales, aucune espèce intelligente. Nous détectons cependant une anomalie étendue sur 350 mètres.
- Envoyé la sonde, qu’elle prenne des clichés de l’anomalie. Répondit Malwik Saltarec, Maître Jedi humain et chef de la mission.
- À vos ordres.
- Nous recevons les premières images.
Malwik se tourna vers l’écran géant du mur ouest de la passerelle.
il s’agissait d’une étrange structure, à moitié encastrée dans la montagne et sévèrement endommagée, composé d’une structure triangulaire de couleur noire avec au centre une partie semblable à une pyramide de couleur jaune.
- Transférez les données à la console holographique, je dois aller en salle de briefing, faite préparer une navette.

Les membres de l’équipe d’exploration était rassemblé autour de la console holographique. Elle projeta une image en 3 dimensions et de couleur bleue de la planète.
- Voilà PI-293, une planète rocheuse à l’atmosphère respirable, à priori idéale pour fonder une colonie. Dit Malwik à toute l’équipe.
- Ouais, la routine. Répondit le major Alec O’Heron, chef du bataillon présent à bord.
- Pa tout à fait, major. Lui répondit Malwik.
Le Jedi entra des infos dans la console, un point rouge apparu sur l’hologramme de la planète puis un second hologramme fut créé, détaillant le point lumineux.
- Nous avons découvert cette construction grasses à une anomalie, nous savons seulement, qu’elle mesure 350 mètres de long. Docteur Holdo, savez-vous ce que c’est ?
Nasha Holdo, était professeur d’histoire et de géographie à l’université de Coruscant, elle était considérée comme la plus grande spécialiste des régions inconnues de toute la galaxie.
La femme androïde étudia l’hologramme. Ses yeux s’écarquillèrent en voyant l’hologramme, jamais elle n’aurait pensé en voir un de toute sa vie.
- Oui. Dit-elle simplement.
- Alors on vous écoute docteur.
Nasha se précipita vers la sortie de la salle de conférences.
- Docteur ou aller vous ? Demanda Malwik.
- J’arrive tout de suite.
Elle traversa trois couloirs puis prit un turbo-élévateur avant d’arrivée à son bureau.
Elle entra et se dirigea vers une série d’étagères, elle parcourut du doigt les différents livres soigneusement ranger. Soudain, son doit s’arrêta sur un grand ouvrage en cuir, composé de plusieurs volumes. Elle attrapa le second, le feuilleta et s’arrêta sur la page qui l’intéressait, referma le livre et retourna en salle de briefing.
- C’est un vaisseau spatial. Dit-elle en entrant dans la salle.
- Pouvez-vous développer, docteur.
Nasha tendit le livre à Malwik.
- Il s’agit d’un vaisseau spatial d’une espèce appelé Goa’uld, provenant d’une autre galaxie, le capitaine Rooker les a rencontré pendant son voyage, mais je ne pensais en voir un jour.
Le maître Jedi consulta la page du livre, puis dit :
- Nous nous rendons à la surface, explorer ce vaisseau, si ce que vous dites est vrais, alors il pourrait s’agir d’une des plus grandes découvertes de l’histoire de la galaxie. Nous partons quand la navette est prête, vous pouvez disposer.

La navette sortie du hangar du vaisseau. À son bord, Malwik Saltarec, un maître Jedi humain, au cheveux courts grisonnant, le visage parcouru de ride, les yeux vert et habillé d’une tunique Jedi couleur crème.
Jezac, son padawan, un Twi'lek jaune, une espèce humanoïde reconnaissable à leur peau rouge, jaune, bleu et à la paire de tentacules, appelés « lekkus », qui prenne base au sommet de leur crâne, portant une tunique Jedi marron.
Nasha Holdo, une androïde, aux cheveux blonds, le visage angélique, les yeux bleue et habillés d’un t-shirt blanc, d’un pantalon violet et des bottes noires, elle tien une besace en bandoulière, contenant des instruments et les carnets du capitaine Rooker.
Des scientifiques.
Le major Alec O’Heron, un humain d’une quarantaine d’année, aux cheveux verts pal, au visage buriné par des années de service, l’œil droit cybernétique et un cigare allumé dans sa bouche, il était habillé de l’uniforme militaire gris et bleu de la défense de Coruscant.
Une partit de ses hommes l’accompagnait.

Lors de l’entrée dans l’atmosphère, l’équipage ne vit aucune végétation, mais des troupeaux d’animaux imposant, au corps bossu recouvert d'une fourrure de couleur sombre et possédant des pattes puissantes ainsi que de grandes et larges défenses. Le zoologue de l’équipe vit un animal semblable à un fauve poursuivre une des bêtes du troupeau. Il en déduisit qu’il devait s’agir du prédateur et de sa proie.
La planète était rocheuse, il y avait peu de plaines, mais un grands nombres de bosses, collines, montagnes et monticules en tout genres.
Le vaisseau républicain se posa entre deux montagnes, face à la structure, l’équipe sortie du vaisseau, Malwik scinda le groupe en deux, les scientifiques partirent étudier la planète et les animaux vus plus tôt, escorter par quelques soldats. Le reste de l’équipe resta sur place, étudier l’étrange structure.

Nasha Holdo installa son matériel, des appareils de mesure, de cartographie, de datations, etc...puis elle sortit les carnets de Rooker et commença à les étudier.
Malwik laissa Holdo travailler, il se mit à l’écart, s’agenouilla et plongea dans la force, pendant ce temps, son padawan faisait des exercices au sabre laser.
Il retourna la voir une heure plus tard.
- Alors Docteur ? Demanda-t-il.
- C’est fascinant maître, regarder, il s’agit d’un vaisseau mère, mesurant 700 mètres de long, 315 mètres de haut et 650 mètres de diamètre, la moitié est encastrée dans la montagne, ce vaisseau servait au Goa’uld de transport de troupes, de vaisseau de guerre, de commandement.
- Si vous avez terminé, j’aimerais que l’on essais d’entrée à l’intérieur cela vous ennuie ?
- Pas du tout maître, j’allais vous le proposer.
Malwik appela le major.
- Faites découper une ouverture dans la structure, nous entrons à l’intérieur.
- À vos ordres.
Quarante cinq minutes, plus tard, Malwik alla voir le soldat chargé d’ouvrir une brèche dans la structure.
- Comment vous en sortez-vous ?
- Pas très bien, maître, la structure est extrêmement solide, j’y suis depuis 45 min et je n’ai découpé que dix centimètres, en utilisant mon cutter à fusion le plus puissant.
- Très bien, allez vous reposer, je prends le relais.
- Bien maître.
Malwik activa son sabre laser et enfonça sa lame verte dans la structure il sentit une légère résistance, mais vingts minute plus tard, il avait découpé un morceau de paroi de deux mètres sur deux.

L’équipe d’exploration entra à l’intérieur, ils se retrouvèrent dans un couloir aux murs recouvert d’or gravée d’étrange runes, des saladiers monter sur trépied devait autrefois servir de source lumineuse, ils étaient gravés d’une tête de cerf. La moitié des soldats et Jezac, partirent dans une direction, deux autres soldats prirent la tête du reste du groupe, les autres restèrent derrière, en couverture. Ils marchèrent plusieurs dizaines de minutes, l’intérieur était en très mauvais était, des parois de murs étaient éventrées, une multitude de trous parsemer les couloirs, la plupart des portes étaient détruites et des squelettes habillés d’une cotte de mailles recouverte d’un plastron, d’un pagne, de brassard et de botte, plusieurs longs bâtons en forme de serpents gisait à coté d’eux.

Arrivés à une intersection, ils prirent à droite et arrivèrent devant une porte en meilleur état que les autres. Malwik appela la force, un bruit sourd résonna et la porte se leva. Lorsque ils entrèrent dans la pièce, Ils virent l’emplacement d’une baie vitré, aujourd’hui détruite, un rectangle doré trônait au centre de la pièce, Nasha l’identifia comme la console de commandement, derrière était installé un fauteuil sur lequel était avachie un squelette habillé d’un pantalon de toile bleu, de botte marron et d’une cuirasse doré sculpter d’une tête de cerf, une multitude morceau de verre planté dans le squelette, un drapeau rouge également marqué de la tête de cerf était fixé sur le mur derrière le fauteuil.
Le comlink de Malwik sonna.
- Maître, nous avons trouvé quelque chose, vous devriez venir voir.
- Très bien Jezac, nous venons. Malwik raccrocha. Ce pauvre homme est mort depuis un bon bout de temps, je ne sens aucun danger à bord, allons voir ce qu’ils ont trouvé.
Les deux équipes se rejoignirent dans la pièce.

Elle était occupée au centre par un anneau de plusieurs mètres de haut, gris, comportant plusieurs symboles ainsi que plusieurs éléments en V de couleur rouge, ainsi qu’un socle plutôt imposant constitué d'un pied large d'un peu plus d'un mètre de haut, surmonté d'un cadran composé de 39 symboles, ainsi que d'un bouton central de couleur rouge.
- C’était donc vrais, elles existent vraiment, j’avais raison, le capitaine Rooker n’a rien inventé, tout est vrai !
- Docteur ?
- Maître, nous venons de faire la plus grande découverte de notre temps et peut-être de toute l’histoire galactique.

Ce message a été modifié par Raijin le Dimanche 10 Février 2019 10h34
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 20 Octobre 2017 10h34
| Message #2


Lieutenant Général

***

Groupe : Members
Messages : 1700
Membre n° 20607
Inscrit : 05/07/2014
Actif : Aujourd'hui à 20h40

Pays: France
Sexe: Masculin



Pas trop mal comme début je trouve.

Il y a quelques fautes ci et là, malheureusement :
il attrapa un plateau, des couverts, un vers -> verre;
à parement -> apparemment;
pris un des livre -> prit;
elle les consulta pendant plusieurs heurs -> heures;
pour en citer quelques unes.
Une relecture pourrait éviter cela à l'avenir.



Doci - De gigantesques armées de fidèles iront affronter les serviteurs des êtres maléfiques. Nous allons bâtir des vaisseaux spatiaux pour emmener nos guerriers valeureux dans l'espace interstellaire et apporter la Parole des Oris à tous les impies de l'univers. La puissance des Oris submergera tous les mondes et les impies seront bannis de l'univers. Loués soient les Oris !
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 20 Octobre 2017 23h00
| Message #3


Soldat



Groupe : Members
Messages : 21
Membre n° 20957
Inscrit : 03/05/2016
Actif : 30 Jui 2019, 22h25

Pays: france
Sexe: Masculin



Moi je trouve ca pas mal...un peu de faute oui..(qui n'en fait pas?) Ca m'érite une suite...plus longue biensur. Bonne continuation et bonne écriture! sg_p90.gif biggrin.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 20 Octobre 2017 23h42
| Message #4


Général

****

Groupe : Members
Messages : 3982
Membre n° 16739
Inscrit : 08/05/2010
Actif : 09 Jul 2019, 22h26

Pays: Origine
Sexe: Masculin



 
QUOTE (ronon02 @ Samedi 21 Octobre 2017 00h00)
Moi je trouve ca pas mal...un peu de faute oui..(qui n'en fait pas?) Ca m'érite une suite...plus longue biensur.  Bonne continuation et bonne écriture!  sg_p90.gif  biggrin.gif

Les personnes qui font un minimum attention ? happy.gif

Désolé mais quand on présente quelque chose (un roman, une fanfic, n'importe quel projet en fait), on fait gaffe à la présentation. Question de respect de la personne qui, de son coté, va lire le texte, la présentation, whatever. Avoir une mauvaise orthographe/ne pas spécialement faire gaffe au cours des discussions sur un forum passe en soi, mais pas quand on présente un projet. Il y a des correcteurs, ça existe (Grammalecte en français, gratuit et efficace) ou encore Antidote (payant, très efficace), etc. Ne pas corriger un minimum ses textes n'est pas acceptable (s'il reste une faute ou deux ici ou là, c'est pas la mort mais il faut soigner ses textes).

Ici, il y a un sérieux problème sur ce point. Deuxièmement, il y a énormément de détails inutiles, il faut travailler le style et faire une mindmap (brainstorming visuel, très utile, cf. Google au besoin) et/ou un plan pour préparer/savoir où tu vas dans l'histoire, le background des personnages, les lieux où se dérouleront les évènements, les noeuds d'intrigue, etc. Là, je vois très clairement que tu (Raijin) ne sais pas véritablement comment l'histoire va se dérouler, les caractéristiques des personnages, les lieux.

Il existe des ressources pour apprendre des méthodos, savoir comment se pense une histoire (tout en laissant libre champ à la créativité de l'auteur) et des trucs et astuces littéralement sur tous les sites anglophones/francophones en lien avec l'écriture de romans, screenplays, etc.

Raconter une histoire de qualité ne s'improvise pas, et elle ne se présente pas sans faire une passe de correction et une bêta-lecture (important pour avoir un avis extérieur quant à la lourdeur des phrases, des informations issues du background, etc.).

Ce message a été modifié par Blackeagle le Vendredi 20 Octobre 2017 23h58



Il n'y a que deux erreurs que l'on puisse commettre sur le chemin de la Vérité : ne pas aller jusqu'au bout, et ne pas s'y engager.
-- Siddharta Gautama Shakyamuni

[Blackeagle]La CSB agit dans l'ombre pour éclairer le monde.
[Rufus Shinra]Elle agira dès qu'elle aura retrouvé sa lampe de poche, en fait.
[Blackeagle] Réplique collector :D
Ce membre is OfflinePM
Quote Post Top
post Samedi 09 Février 2019 17h21
| Message #5


Soldat



Groupe : Members
Messages : 9
Membre n° 20780
Inscrit : 15/03/2015
Actif : 06 Jul 2019, 16h29

Pays: France
Sexe: Masculin



Bonjour;

Après avoir longtemps réfléchi et hésité, je me suis enfin décidé et j'ai réécrit tout le premier chapitre, je ne savais où aller avec mon idée de base, j'ai tout repris depuis le début.


Bonne lecture smile.gif
Raijin.

Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Lundi 11 Février 2019 01h22
| Message #6


Soldat



Groupe : Members
Messages : 2
Membre n° 26094
Inscrit : 11/02/2019
Actif : 11 Mar 2019, 19h43

Pays: France
Sexe: Masculin



Fusionner les univers stargate et star wars ? huh.gif Hmm l'idée est intéressante, bien qu'incohérente dans les faits puisqu'on entend les persos de stargate faire des réfs à star wars tout au long des 3 séries.
Mais j'aime bien l'idée ! wink.gif

Comme dit plus haut, attention aux fautes d'orthographe, sinon ton récit perd de sa valeur pour le lecteur et c'est aussi très énervant à lire.

Mais je t'avouerais qu'au départ je m'attendais à ce que ton vaisseau d'explo tombe par hasard sur le Destiné pendant son exploration (avoue que ça pourrait être intéressant ).
Peut-être que tu devrais t'orienter par là wink.gif
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Vendredi 01 Mars 2019 17h38
| Message #7


Soldat



Groupe : Members
Messages : 9
Membre n° 20780
Inscrit : 15/03/2015
Actif : 06 Jul 2019, 16h29

Pays: France
Sexe: Masculin



Bonjour à tous voila le chapitre 2, bonne lecture smile.gif

CHAPITRE 2
DÉFAITE


A la surface de la planète Tolosa, des milliers de Jaffa d’Apophis affrontaient les troupes de Cernunnos dans la plaine de Téladus.
Les Jaffa d’Apophis étaient menés par To’a, un Jaffa originaire de Chulak, de taille normale, environ 1,80 mètre, les cheveux bruns, les yeux marron, le tatouage d’Apophis sur le front, une balafre partant de son oreille droite et descendant jusqu’à sa lèvre supérieure, habillé de la traditionnelle armure Jaffa complété d’une cape noire.
Supérieur en nombre, avançant en groupe où en formation serrées et en réagissant au perpétuels changements de terrain, ils investirent rapidement les places clefs, occupèrent les postes avancées et terrassèrent les positions les mieux défendues.
Un groupe de Jaffa d’Apophis venait de pénétrer dans Olbia, la capitale de Tolosa.

Un petit bataillon de Jaffa, traversait les rues d’Olbia, ils étaient commandés par Izen, un Jaffa originaire de Kawawn. Tout se passa bien pour eux jusqu’à ce qu’un tir de plasma ne tue plusieurs Jaffa.
- A couvert ! Hurla-t-il à ses hommes, en plongeant derrière les restes d’une habitation.
Le soldat passa la tête hors du mur et remarqua une tourelle offensive.
Un des Jaffa sortie une grenade et la lança jusqu’au pied de la tourelle, qui s’effondra peut après dans une puissante explosion.
Les Jaffa sortirent de leurs cachettes pour poursuivre leurs missions, plus tard, plusieurs Jaffa de Cernunnos ouvrirent le feu sur le groupe, un déluge de plasma tua plusieurs Jaffa, Izen et ses hommes parvinrent à s’en débarrasser, ils poursuivirent leur attaque de la ville.
Le soleil commença à ce couché, après un rude combat contre les troupes de Cernunnos, Izen parvint à prendre Olbia.

Ailleurs sur la planète, plusieurs bombardiers Al’kesh survolaient le champ de bataille, faisant feu de leurs bombes à plasma et renforçant leurs boucliers pour se protéger des tires ennemies.
Un des bombardiers s’approcha d’un avant-poste fortifié, le vaisseau d’Apophis lâcha ses bombes, qui frappèrent l’avant-poste de plein fouet, d’énormes explosions réduisirent en cendres l’avant-poste, puis il contourna un canon lourd avant de le réduire en morceaux dans un ouragan de feu.
Tolosa était devenu un spectacle de destruction.
Après avoir subi de nombreuses pertes, l’armée Jaffa d’Apophis parvint à prendre l’intégralité de la planète.

La bataille faisait aussi rage dans l’espace, sept vaisseaux mère Ha’tak, les derniers de Cernunnos, défendaient Tolosa face à la flotte d’Apophis, composé du double de l’effectif du « dieu cerf ».
Un planeur de la mort traversa l’espace, le pilote jaffa enfonça les commandes de son appareil noir, accéléra et se positionna en face d’un des ennemis, il appuya sur le bouton de tir, les charges de plasma vaporisèrent le chasseur.
Un peu plus loin, un autre planeur de la mort s’approcha et lança deux salves de plasma, un des planeurs slaloma entre les canons d’un Ha’tak, un des tires détruisit un des canons, le petit appareil tenta une feinte mais fut détruit par une seconde décharge de plasma.

Sur le pont du Ha’tak personnel de Cernunnos, les sirènes hurlaient, des voyants lumineux clignotaient de partout. Des membres d’équipage couraient à travers les coursives, tentant d’échapper à des explosions causées par des tirs de plasma. Le vaisseau luttait contre un autre Ha’tak.
Les canons du vaisseau crachèrent une bordée de plasma qui pulvérisa une partie de la coque du bâtiment ennemi.
Un Jaffa s’exclama :
— Nous avons renforcé les boucliers avant, mon Seigneur.
— Bien, augmenté la puissance des canons. Répondit Cernunnos.
— À vos ordres.
À ce moment, un tir de plasma explosa à proximité du vaisseau mère. L’énorme vaisseau trembla de partout sous l’onde de choc.
Un peu plus loin, Dra’kak, un pilote Jaffa approcha d’un Ha’tak, il cabra son chasseur et traversa une boule de feu, les canons se mirent à cracher leurs éclairs.
Deux coups manquèrent leurs cibles. Au troisième, le planeur fit une embardée qui le projeta tout droit dans un appareil de sa propre formation.

Les canons d’un Ha’tak tremblèrent lorsque des dizaines de charges à plasma furent expulsées,
À l’instant suivant un des Ha’tak de Cernunnos fut transpercé par des dizaines de charges au plasma, détruisant la coque, les planchers, les plafonds et tout ce qui se trouvait sur leurs passages.
Sur le pont, l’air puait le métal brûlant, la peur se lisait dans les yeux de l’équipage.
Un des tires percuta le générateur principal, pulvérisant le vaisseau en milliers de morceaux de métal en fusion.

Sur la passerelle de son vaisseau mère, Cernunnos était complètement désespéré, un silence de plomb emplissait l’atmosphère du vaisseau. Seul deux Ha’tak était encore en sa possession. Et un nouveau vaisseau allait disparaître.
Un des Ha’tak d’Apophis, fortement endommager, et ayant les armes hors-service, changea de cap et pris de la vitesse.
Peu après, il percuta un des bâtiments de Cernunnos, les deux vaisseaux disparurent dans une gigantesque explosion.
Cernunnos donna alors l’ordre de se replier, le dernier Ha’tak disparut en hyperespace, ne laissant que des débris et des carcasses fumantes derrière lui.

Plus tard, dans une région inconnue de la Voie Lactée.

- Qu’allons-nous faire, mon seigneur ? Nous avons presque tout perdu. Dit Drakor, le prima de Cernunnos.
- Ne t’en fais pas, j’ai trouvé un lieu idéal pour fonder un nouvel empire, un lieu sans Goa’uld et sans Asgards.
Cernunnos sortie un petit disc aux formes gonflées et appuya sur l’unique bouton, une carte d’une galaxie en forme de spiral apparu.
- Nous allons nous y rendre et nous deviendrons les maîtres de cette galaxie.
- Bien mon seigneur.
Cernunnos quitta la passerelle, laissant seul Drakor, le Goa’uld se rendit jusqu’à son sarcophage, dans lequel il s’installa, car il n’avait pas dit à son prima qui le voyage prendrait un siècle.

Un siècle plus tard.

Le Ha’tak sortit d’hyperespace en orbite d’une planète à la roche bleu éblouissante, le sarcophage de Cernunnos s’ouvrit, le goa’uld en sortit et se rendit sur la passerelle, Drakor était là, recroquevillé au pied de la console de contrôle, réduit à l’état de squelette, il s’approcha de la baie vitrée et fut ébloui par la brillance de la planète.
Un peut plus loin, deux vaisseaux de combat approchait, il s’agissait de croiseur de combat Chiss, le Springhawk, commander par le commandant Thrawn et le Solar Horizon.
- Ouvrez un canal de communication. Ordonna Thrawn.
- Impossible commandant, nous ne trouvons pas la fréquence de l’autre vaisseau.
- Et un message écrit ?
- Impossible également.
- Comment se fait-il que vous ne puissiez pas communiquer avec ce vaisseau ?
- Il n’est pas dans notre base de données.
- Je vois, nous avons donc affaire à une nouvelle civilisation, ordonnez un tir de sommation, je veut connaître leurs intentions.
- Mais commandant leur vaisseau semble en piteux état, nous devrions les aider.
- Et prendre le risque de faire entrer une menace étrangère dans l’Ascendance ? Hors de question ! Tire de somation.
- A vos ordres.
Le tir de somation, frolla le Ha'tak.
- Toujours aucune réaction du vaisseau.
- Détruisez-le !
- A vos ordres.
Les croiseurs Chiss crachèrent leur rayon de lumière, pulvérisant des morceaux entiers de coque du Ha'tak, le vaisseau mère finit par perdre ses moteurs, l’attirant irréversiblement vers la planète bleue.
Cernunnos tenta de récupérer de la propulsion par tous les moyens, mais les moteurs ne repartirent pas, le Ha’tak fini par entrer dans l’atmosphère de la planète, la friction augmenta la chaleur qui finit par être difficilement supportable, la vitesse du vaisseau augmenta de plusieurs milliers de kilomètre-heure, il tomba en chute libre pendant quelques secondes, avant de violemment s’encastrer dans une montagne, le choc projeta Cernunnos contre son fauteuil et fit exploser la baie vitrée de la passerelle, des dizaines de morceaux de verre furent projeter dans le corps du Goa’uld .

Le corps en sang, Cernunnos se senti partir, ces yeux scintillèrent une dernière alors qu’il rendit son dernier souffle.
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



rss Version bas débit Time 0.2051 sec Sql 13 requêtes GZIP activé
Nous sommes le : Mardi 16 Juillet 2019 23h32