Charte       Aide       Recherche       Membres       Calendrier

Bookmark and Share Abonnez-vous à SGF Suivez SGF sur Twitter Rejoignez-nous sur Facebook

2 Pages  Aller au dernier message lu sur ce sujet Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Stargate: Les Vestiges du temps.
post Jeudi 02 Mars 2017 14h33
| Message #21


Brigadier Général

*

Groupe : Members
Messages : 875
Membre n° 20635
Inscrit : 22/07/2014
Actif : 31 Mai 2017, 17h38

Pays: Japon
Sexe: --



Reprise du message précédent :
 
QUOTE
 
QUOTE
Limite ça me fait penser à Zipang, un manga (adapté en anime que j'ai vu) qui parle d'un navire militaire moderne des forces d'autodéfense japonaise qui se voit téléporté en 1941 à la veille de l'attaque de Pearl Harbor par la marine impériale japonais happy.gif


Je sais pas de quand date ton truc, mais ça a l'air d'être un gros repompage de "Nimitz, retour vers l'enfer" XD


Devancé !

D'après Wiki, (si Zipang est inspiré de The Final Countdown/Nimitz) Nimitz est une novélisation d'un scénario issu d'un roman inspiré d'un film japonais lui même novélisé...

 
QUOTE
Et puis les occidentaux qui viennent à la rescousse. Je suis loin d'être un des ces bobo-gauchistes à conspuer les USA,


C'est-à-dire ?

 
QUOTE
l'exemple de la "purge", le fait que ça soit aussi dérangeant, est que c'est écrit de façon, on va dire, "historique", aseptisée : tu le raconte d'une façon banale, comme si c'était un "détail de l'histoire".


Vous allez devenir amis avec un certain Jean-Marie smile.gif

 
QUOTE
Pour moi ils seront au même niveau que l'Occident dans très peu de temps, et en quantité de moyens, ça fait longtemps que la Chine fait la course en tête, de très loin, même devant la Russie !


Budget annuel USA : 600 milliards
Chine : 150 milliards.
Russie : 70 milliards.
et France : 50 milliards
(en milliards de $)

Ils ont peut être autant de fantassins que tout l'OTAN réunit, mais la guerre ne se joue pas qu'avec ça.

 
QUOTE
Le 20 mai 2026, une armada de vaisseau wraiths pénétrèrent dans la Voie Lactée et lancèrent un assaut direct sur la Terre. Le manque de préparation du aux troubles sur la planète fut tel que pas moins de deux BC 304, le Tsun Zu et le Chatilov furent détruits avant que les BC 304 Odyssée, Dédale, George Hammond, Apollo et Napoléon ne répliquent et appuyés par Atlantis ne finirent par détruire la flotte wraith non sans pouvoir empêcher des milliers de wraiths de débarquer sur de nombreux pays du globe. Si les forces occidentales, russes, chinoises et japonaises y étaient préparés du moins en théorie à voir débarquer des forces aliènes sur le sol terrien, d’autres pays asiatiques ainsi que les pays arabes et d’Afrique Noir n’eurent pas cette chance et vinrent périr civils et militaires par centaines de milliers avant que les forces occidentales ne viennent éliminer les dernières forces wraiths de la planète.


Tu as également oublié un point important : la Terre n'est pas démunie contre un ennemi aussi 'faible' que les wraiths, du moins sans avoir recours aux technologies extraplanétaires (poison anti-wraiths, 304, Antarctique, 302 etc).
Je m'explique
Pour commencer, les wraiths auront du mal à lancer une attaque simultanée sur 200 pays tous plus ou moins militarisés habités par 7 ou 8 milliards d'habitants. Entre le moment où des satellites détecteront l'approche des wraiths et le moment où ceux-ci seront en orbite après avoir vaincu les 304, la défense au sol et dans les airs aura eu le temps de se mettre en place (sachant que les programmes SG sont publics, que les gouvernements sont en liaison et que les armées et populations sont préparés à ce type de situation depuis l'annonce du programme).

La plupart des pays développés ont des centaines d'avions de chasse, d'armes anti-aériennes et de troupes au sol (en cas de débarquement) et ne sont pas comme les fermiers pégasiens qui se font décimés par les wraiths depuis 10,000 ans.

Déjà que quelques F16 américains peuvent détruire des planeurs de la mort (à peut près aussi puissants que des Darts en à en juger par leurs interactions avec les 302), je ne pense pas que des escadrilles de chasseurs 'ordinaires' ne puissent pas abattre quelques darts (d'autant plus qu'avec 15 ruches tu as 1,000 à 2,000 darts maximum, mais répartis en plusieurs escadrilles dispersées dans plusieurs pays) soit des 'cibles facile' pour des chasseurs 'ordinaires' tau'rii concentrés en escadres assez larges (sachant que les pays du nord ont largement le temps de passer en Defcon 1, de faire décoller tous leurs appareils, puis de les coordonner pour défendre la Terre contre les darts une fois les 302 abattus).

Les bâtiments wraiths n'ont même pas de boucliers contrairement aux Goa'ulds ou aux Réplicateurs. Quelques missiles anti-orbitaux assez puissants suffiront pour endommager quelques dizaines de cibles énormes en orbite géosynchrone stationnaire, car viser l'orbite (350 à 600 km max) n'est pas un problème aujourd'hui (et les pays du nord ont des arsenaux nucléaires de centaines de munitions capables de frapper des cibles à l'autre bout de la planète soit plus de 20,000 km à parcourir).

Et enfin, la Terre est au sol défendue par littéralement des dizaines de millions d'individus armés (je ne dis pas qu'ils vont abattre les bâtiments spatiaux mais une invasion au sol, à moins de la concentré à un seul pays à la fois, me semble impossible au vue de l'efficacité des guerriers wraiths qui ne sont équipés que de stunners.
Les wraiths sont 5,000 à tout casser par vaisseau-ruche (ce que dit Sheppard dans la saison 5). ça ferait à peine 100,000 envahisseurs (c'est déjà plus que les 4,000 jaffas d'Apophis) pour une armada de 60 ruches et croiseurs. C'est 1% de toute l'armée nazie.
Rappelons que les wraiths cherchent un casse-croûte, ils ne vont donc pas bêtement bombarder toute la Terre, si le but c'est de nous éradiquer comme dans 80% des films hollywoodiens, ils n'ont qu'à nous envoyer une bombe capable de raser toute la surface.

Pour synthétiser, je ne pense qu'une résistance (pas forcément une victoire) soit impossible contre une invasion extraterrestre de ce type (pas si nombreux que ça et pas si résistants que ça en fin de comptes), même quand on sait qu'ils ont vaincu les Anciens, dans la Terre de SG (où les armées sont préparées à ça, où les gouvernements sont sans cesse reliés, où les technologies défensives comme le 302 sont vendues entre pays, la Russie et la Chine ayant leur propre 304 et 302, et où l'infanterie de superpuissances galactiques anciennes de 10,000 ans comme les wraiths et les goa'ulds se fait décimée par des scouts équipés de MP-5).

Pour finir, les Occidentaux qui viennent aider les pauvres pays démunis... laugh.gif un envahisseur cherchera en priorité à détruire les défenses d'une planète : communications, satellites, bases de lancement de chasseurs spatiaux (F302) ou aériens (milliers d'exemplaires un peu partout), sous-marins, porte-avions, base de lancement de missiles, concentrées dans le Nord, avant de débarquer.

Ton armada wraith devra faire face à 2 DSC304, à plusieurs escadrilles de 302, à des milliers d'avions de chasse suborbitaux, des centaines de missiles nucléaires anti-orbitaux, à des dizaines de milliers de chars, à des millions de fantassins, à des milliards de civils etc sans compter les défenses anti-orbitales (éventuellement ?) mises en place par les gouvernements tau'rii à partir des technologies extraterrestres.

Donc même si la Terre telle qu'est elle aujourd'hui n'est pas en mesure de vaincre (ou alors avec de la chance et suffisamment de stratégie) une armada wraith, elle n'est pas non-plus une proie aussi facile à décimer que les planètes pégasiennes de 500 habitants avec un niveau technologique médiéval... et par conséquent, elle peut se défendre même sans l'intervention des autres 304.


J'ai quelques critiques plus ou moins proches de celles de Gwenael.

1) j'ai bien aimé la frise chronologique et c'est vrai qu'il serait compliqué d'introduire autant d'éléments dans un chapitre à moins d'en faire une saison entière.
l'aspect 'lourd' que soulève Gwenael est la saturation du niveau d'informations. Tu donnes trop d'éléments biographiques. A la limite, comme pour la frise chrono, tu pourrais le faire sous forme d'un pdf ou d'une courte présentation des 16 personnages principaux et des 16 secondes (donc 32 si j'ai bien suivit) avec pourquoi pas une image (si tu dessines bien ou alors des images cherchées sur internet ou je sais pas).
Les descriptions sont trop longues et inutiles. Atlantis a été la capitale des anciens pendant 5 millions d'années et les Tau'rii l'améliorent encore plus en quelques siècles ? on revient aux incohérences (angles morts) de SGA, où l'expédition des tau'rii font plus que les anciens en 100 ans de guerre contre les wraiths (jumper hyperspatial, moteur à vortex) basés sur d'anciens "projets abandonnés"...

Si l'objectif scénaristique principal c'est...

Cadre
Futur. La Terre est une superpuissance. Plus de guerres.

Scénario
un phénomène inconnu en provenance de la Terre s'étend à une certaine vitesse sur des millions d'années-lumière. Atlantis est protégé par un bouclier expérimental. Les Atlantes se retrouvent dans un monde post-apocalyptique.

...tu n'a pas besoin d'en faire autant...

D'autant plus que si l'onde de choc PART de la Terre et parvient à ATTEINDRE d'autres galaxies en quelques secondes, sa vitesse est supra(suprasuprasupra)luminique, et par conséquent, si elle part d'un point opposé du globe à Atlantis (donc 20,000 km) il faudra 1/15 de seconde à la lumière pour faire cette distance (donc temps de réactivité impossible pour les Atlantes) et encore c'est la vitesse-lumière car cette même onde est plus rapide que n'importe-quelle hyperdrive (je présume quelle se propage dans une autre dimension pour aller si vite).

Et que serait SG sans incohérence ? L'Expédition Atlantis teste un bouclier temporel au même moment où un méchant remonte le temps ? (isolant ainsi la cité du cataclysme).



Ce message a été modifié par Revanchiste le Jeudi 02 Mars 2017 16h10
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Jeudi 02 Mars 2017 15h55
| Message #22


Général

****

Groupe : Members
Messages : 3352
Membre n° 2250
Inscrit : 22/01/2005
Actif : Aujourd'hui à 15h17

Pays: Orilla
Sexe: Masculin



assez interessant,
bien qu'il y ait quelque clichés, avec les USA toujours les sauveurs du monde.
Mais contrairement a Gwénaël, l'attaque wraith et les conséquences politique sont assez cohérentes.
Les wraiths ne pas sont exactement comme les goa'ulds dont la propriété et de détruire tout potentiel de menace technologique. Dans l'état actuel, la priorité des wraiths est bel et bien une source fourni de nourriture, donc logique qu'il attaqueraient les zones les plus peuplés (asie et afrique qui concentrent la moitié voir 2 tiers de la population mondiale), de plus comme Gwénaël l'a fait remarqué, la chine, inde et japon ont une puissance militaire non négligeable, donc même son contre argument fait de l'asie une cible prioritaire.

Pour ce qui des mesures exagéré et cruel pour éradiquer le terrorisme par le massacre des familles impliqué n'est pas si incohérent avec les événements actuels.
on connait tous un certain président qui n'hésiterai pas à deux fois à le faire si on lui en donnait l'occasion.

pour l'incident temporelle, je suis sure que tu a piqué l'idée de star trek voyager avec le double episode " year of hell".

Ce message a été modifié par Thor94 le Jeudi 02 Mars 2017 15h56



Un Ori
des Oreilles
Ce membre is OfflinePM
Email PosterUsers Website
Quote Post Top
post Vendredi 31 Mars 2017 21h39
| Message #23


Colonel

*

Groupe : Members
Messages : 753
Membre n° 11273
Inscrit : 17/12/2007
Actif : 31 Mar 2017, 21h50

Pays: france
Sexe: Masculin



Bonsoir à tous.

Après réflexion, j'ai décidé de publier cette fiction morceau par morceau afin d'éviter de vous donner à lire un trop gros pavé. Et en plus, ça me permet de recueillir vos impressions petit à petit.

Et oui, d'accord, c'est vrai, je n'ai pas encore terminé la rédaction de la fiction mais ça avance.

Bon trêve de bavardage, bonne lecture.

..............................................................


Cinq heures plus tard

Vingt vaisseaux ha’taks immergèrent de l’hyper-espace et commencèrent à scanner la planète, ce que captèrent les senseurs d’Atlantis.
- Amiral, nous sommes scannés, fit l’enseigne Azarov.
Aussitôt et avant que Dumas ne puisse donner le moindre ordre, l’enseigne Domingo réagit.
- Amiral, nous avons une communication rentrante.
- Sur écran.

Immédiatement, un homme apparut sur l’écran de communication d’Atlantis. L’homme portait une tenue identique à celle des pharaons de l’Egypte Antique, ses yeux soulignés de khôl. Il était assis sur ce qui semblait être un trône.
- Identifiez-vous, ordonna l’homme.
- Quand on vient chez quelqu’un, le minimum c’est de se présenter, riposta Dumas.

L’homme lança un sourire narquois à l’amiral.
- Je suis le Seigneur Râ, grand maitre Goa’uld, seigneur de l’empire. Je viens revendiquez cette planète qui fut mienne par la passé. Je vous ordonne de vous soumettre à votre dieu, sous peine d’anéantissement.

Dumas frissonna, non pas qu’il avait peur, Atlantis pouvait facilement balayer toutes les armadas goa’ulds réunis. Non, ce qui le faisait frémir était le fait que Râ était en vie, ce qui voulait dire que la Terre n’avait jamais découvert la porte des étoiles. En d’autres termes, les réplicateurs, les wraiths et les oris existaient encore. Mais au moins maintenant, Dumas avait une piste.
- Je suis l’amiral Dumas, commandant de la Cité d’Atlantis. Je vous ordonne de faire demi-tour ou je n’aurais d’autre choix que de vous détruire.
Le visage de Râ devint colérique et si l’amiral savait bien quelque chose sur les goa’ulds, c’étaient qu’ils étaient loin d’être des tendres.
- Vous allez payer cet affront de votre vie.

La communication se coupa.
- Amiral, fit Sergei, la flotte ennemie active ses armes et ses boucliers.
- Alerte rouge ! ordonna Dumas, tout le monde au poste de combat. Lieutenant Armano, faites décoller la cité, nous allons les affronter dans l’espace.

Aussitôt l’alerte rouge ordonnée, la cité d’Atlantis plongea dans la pénombre, les panneaux d’alerte passèrent au rouge éclairant de cette couleur les murs de la cité. Les armes s’activèrent et les moteurs conventionnels de la cité s’allumèrent.

En orbite autour de la planète, les ha’taks de Râ se positionnèrent les uns à côté des autres adoptant une formation en ligne et ouvrirent le feu sur la cité, leurs tirs s’écrasant sur les boucliers.

S’élevant dans les airs, la cité encaissa rafale de tir sur rafale de tir. Regardant la scène depuis un balcon, l’un des soldats se surpris à trouver le spectacle de tir de ha’taks sur le bouclier d’Atlantis presque beau. Enfin si on oublier que la situation dans laquelle il se trouvait été sans queue ni tête. Et à son niveau, personne n’avait daigné lui expliquer ce qu’il se passait si ce n’était que l’espace-temps était sans dessus dessous. Et encore, s’il savait ça c’est parce qu’il se trouvait non loin de la passerelle lorsque Coleman l’avait expliqué… .

Depuis la passerelle, l’amiral regarda Atlantis sortir de l’atmosphère terrestre et se retrouver devant la flotte ennemie qui maintenait toujours un feu nourri.
- Voyons si cette anomalie temporelle a profité aux goa’ulds. Lieutenant Meyer, ouvrez le feu avec les canons à énergie.

Immédiatement les canons à plasma 1 à 7 ouvrirent le feu sur sept ha’taks qui succombèrent dès le premier tir.
- Canon numéro 8, feu, ordonna Dumas.

Meyer verrouilla un autre ha’tak et ouvrit le feu, le pulvérisant sur le coup. Immédiatement, comprenant le danger, les douze ha’taks restant ouvrirent une fenêtre d’hyper-espace et s’y engouffrèrent, battant en retraite.
- Fin de l’alerte rouge, fit l’amiral. On repasse en alerte jaune et on se met en orbite terrestre géo synchronisé.
- A vos ordres, fit Armano.
- Amiral, fit la voix de Coleman depuis les haut-parleurs.
- J’écoute.
- J’ai réussi à connecté notre technologie temporelle expérimentale avec les senseurs, l’enseigne Azarov devrait dorénavant être à même de détecter toutes nouvelles fractures et déformations de l’espace-temps quel que soit l’endroit ou l’époque.
- Parfait et en ce qui concerne notre anomalie temporelle à nous ?
- Eh bien, il semble qu’elle ait eu lieu en le 31 aout 1939, répondit Coleman.
- Le jour où les américains ont décidé d’amener la Porte des étoiles aux Etats-Unis pour que les nazi ne s’en emparent pas.
- Parfait allons rétablir le cours du temps alors, répondit Dumas. Il est temps de tester notre machine temporelle. Docteur préparer un saut temporel pour 1939.

Coleman obtempéra, cependant quelque chose le dérangé. Le flux temporel avait changé juste au moment où les américains avait pris la porte. De toutes les époques et date possible, il avait fallu que cela tombe sur ce jour-là. Peut-être était-ce une coïncidence, mais Coleman n’y croyait pas une seule seconde. Ce coup avait été calculé, mais par qui ?

Le capitaine maximilian Dumas était le fils ainé de l’amiral Dumas et avait contrairement à son père choisit de faire partie de l’armée de Terre. Quelques jours avant l’onde de choc temporelle, il avait été muté sur Atlantis pour servir dans une unité commando. Malgré ses vingt-quatre ans, Maximilian avait comme son père, monté rapidement en grade suite à une attaque terroriste du Syndicat galactique. Durant l’opération pour éliminer les terroristes, ses supérieurs étaient morts dans une embuscade et le jeune homme alors sous-lieutenant avait dû achevé la mission avec seulement deux hommes sous son commandement. Devant la réussite de l’opération et l’ingéniosité mis en place par le jeune homme, le général Miles l’avait promu au rang de capitaine.
- Ici l’enseigne Domingo. Le colonel Stevenson, le capitaine Dumas, le lieutenant Van Bommel, le docteur Nielsen et l’ingénieur Prieston sont demandés en salle de réunion.

Le jeune capitaine se dirigea vers la salle de contrôle. Cette dernière donnant accès à la salle de réunion où se tenait les briefings et débriefings. Maximilian Dumas emprunta le téléporteur et arriva non loin de la passerelle. Sur place se trouvait déjà le colonel Marcus Stevenson. Ce dernier avait une peau légèrement halée. D’origines américano-canadiennes d’ascendance samoane, Marcus avait la mi- quarantaine, mesurant pas moins d’un mètre quatre-vingt-seize pour un poids de cent-vingt-kilos de muscle, une véritable armoire à glace. Le colonel Stevenson avait dirigé plusieurs missions commando et avait toujours réussi avec brio avec des pertes minimales voir même nul. Et était l’un des officiers les plus expérimentés d’Atlantis.
- Capitaine, fit Stevenson.
- Mon colonel, répondit Maximilian. Vous avez une idée de ce qu’il se passe ?
- D’après ce que j’ai entendu, le continuum espace-temps a été modifié. Je suppose que l’amiral Dumas nous a rassemblés pour prendre part à une mission.

A ce moment, une ingénieure arriva devant le duo de militaire.
- Colonel Stevenson, capitaine Dumas. Enchantée de vous rencontrer. Je suis l’ingénieure Emma Prieston.

Emma Prieston était une jeune femme aux longs cheveux blonds et aux yeux verts de vingt-trois ans mesurant un mètre soixante-dix. Contrairement aux militaires qui portaient une tenue noire, elle portait la tenue jaune des ingénieurs. L’ingénieure Prieston avait été mutée sur Atlantis trois semaines auparavant afin de faire une formation d’une semaine. Une fois cette dernière terminée, son formateur impressionné par sa vitesse d’apprentissage et ses résultats lui avait proposé de rester travailler sur la Cité. Proposition qu’elle avait acceptée.
- De même, répondit le capitaine.
- Je crois que les autres sont déjà en salle de réunion, vous venez ?

Se disant l’ingénieure Prieston leur fit un petit sourire et tourna les talons.
- On dirait que Prieston vous a tapé dans l’œil capitaine, murmura Stevenson à l’oreille de Dumas.

Le concerné secoua la tête.
- Mais non, qu’est-ce qui vous fait penser ça ?

Stevenson éclata de rire.
- On ne me l’a fait pas à moi jeunot. Allez suivez-moi.

Le colonel se mit en marche, se dirigeant vers la salle de réunion suivit par son cadet.
Lorsque le duo arriva sur place, ils constatèrent que tout le monde les attendaient, assis sur une chaise, l’Amiral Dumas en bout de table.
- Asseyez-vous.

Les deux officiers de l’armée de Terre obtempérèrent tandis qu’ils regardaient les autres occupants de la salle. En plus de l’amiral Dumas, de Prieston, de Spader, Anderson et Coleman, on pouvait voir le lieutenant Van Bommel et le docteur Nielsen.
Le lieutenant Van Bommel était une jeune femme était une jeune femme de vingt-sept ans mesurant un mètre soixante-quatorze. Ses cheveux blonds étaient attachés en une queue de cheval. Elle était assise en face de Spader tandis les yeux bleus de la jeune femme observaient tour à tour les participants à la réunion.

Le docteur Eric Nielsen était un jeune homme de vingt-sept ans d’un mètre soixante-treize. Connaissant l’Histoire du programme Porte des Etoiles sur le bout des doigts et parlant pas moins de cinq langues terriennes et quatre langues extra-terrestre : l’Ancien, l’Asgard, le Goa’uld et l’Hébridan, Eric Nielsen était présent à la réunion entant qu’expert en langue et en histoire.

L’amiral Dumas se racla la gorge.
- Bien, si je vous ai réuni ici, c’est dans un premier temps pour constituer une équipe d’élite et dans un second temps pour réfléchir à un moyen de remettre le continuum espace-temps en ordre.
Tous les regards se tournèrent vers lui.
- Une équipe, fit Maximilien. Qu’est-ce que tu… vous comptez faire.
Le jeune capitaine se rattrapa de justesse, ici, il n’était pas face à son père, mais face à son amiral.
- Pour remettre le continuum espace-temps comme il était.
L’amiral se tourna vers le docteur Coleman.
- La machine temporelle est prête ?
- Affirmatif amiral.
- Bien.

L’amiral regarda tour à tour les membres du groupe.
- Colonel Stevenson, capitaine Dumas, lieutenant Van Bommel, docteur Nielsen, ingénieur Prieston, je vous ai réuni pour former l’équipe TR1.
- TR1 ? demanda le lieutenant Van Bommel.
- Time Rangers 1, expliqua l’amiral. Vous formerez une équipe commando visant à rétablir le continuum espace-temps. Le colonel, le capitaine et le lieutenant en feront partie entant que membres de l’armée. Le docteur Nielsen fera partie de cette équipe entant que linguiste et expert en Histoire. Et en ce qui concerne l’ingénieure Prieston, elle fera office de spécialiste en technologie.
- TR1, soupira Maximilien devant le nom d’équipe saugrenu donné par son père. Pourquoi pas TF1 pendant qu’on y est.
- TF1 ? demanda l’amiral.
- Time Force 1, traduisit son fils sans plus y réfléchir.
- Génial comme dans Power Rangers saison 9 ! s’exclama Prieston.

Immédiatement, il y ‘eut un blanc et certains membres du conseil clignèrent même des yeux.
- Qu’est-ce qu’il y’a ? demanda l’ingénieure.
- Heu, se contenta de répondre Van Bommel.

Prieston se tritura une mèche de cheveux, gênée.
- Désolé, c’est juste que quand j’étais petite, j’étais fan des séries de combat et science-fiction rétro. Et quand le capitaine Dumas a parlé de Time Force, j’ai cru que… .

Aussitôt tous les visages se tournèrent vers le concerné.
- Qu… quoi, me regardez pas comme ça, c’était une boutade… une blague quoi ? Allez quoi, ne me dites pas que personne d’autres n’y a pensé.

Nouveau blanc.

- Oh, la blague était pas mal du tout, fit Prieston d’une petite voix pour essayer de se rattraper. « Mais tais-toi pauvre gourde, tu vois pas que tu t’enfonces encore plus là ! »

Devant l’incongrue de la situation, l’amiral se racla la gorge avant de reprendre.
- Si quelqu’un a des questions c’est maintenant, fit-il pour changer rapidement de sujet.

Les autres membres de la réunion échangèrent un regard avant de faire un signe de dénégation de la tête.
- Bien, fit le leader d’Atlantis. Equipe TR1 allait vous préparer à l’armurerie. Docteur Coleman, préparez un saut temporel pour le 30 aout 1939.
- Un jour plutôt ? demanda Coleman.
- Si nous devons nous livrer à la traque d’un… comment pourrait-on l’appeler… d’un… pirate temporel, alors autant le devancer.
Coleman opina d’un signe de tête.
- Très bien, je serais prêt d’ici une dizaine de minutes.

Dans l’armurerie, l’équipe TR1 s’équipait pour le combat. Les trois militaires saisirent chacun un ME-04 et un pacificateur, tandis que Prieston et Nielsen se contentèrent du pacificateur. Le ME-04 était un pistolet mitrailleur à énergie tirant des balles à plasma. Ressemblant à un P 90 au niveau design, le ME-04 ou ME4 était alimenté par un cristal d’énergie. De couleur sable ou noir, le ME4 pesait trois kilos. Sa portée optimale était de 500 mètres et ses balles étaient capables de traverser des murs en acier et en bêton à condition de tirer à moins de 50 mètres. L’arme disposait également d’un second canon au-dessous du premier alimenté par deux petits cristaux. Le premier permettant de s’en servir comme lance-flamme et le second d’utiliser le pistolet mitrailleur comme canon réfrigérant.

Le pacificateur était une arme de pointe possédant un design proche du baretta. Egalement équipé de plusieurs cristaux, le premier permettait l’utilisation de tir électro-énergétique dont l’utilisation était semblable à celui d’un zat. Le second cristal permettait de se servir du pacificateur pour lancer une fusée de détresse tandis que le troisième cristal permettait l’utilisation de balle éclairante.
- Prenez des grenades explosives et des grenades de gravités, fit Stevenson.

Aussitôt les membres du groupe obtempérèrent.

Subitement, il y’eut comme un bruit sourd et une légère secousse fit tanguer les membres de l’équipe.
- Votre attention à tous, ici l’amiral Dumas. Nous venons d’arriver à la date du 30 aout 1939. L’équipe TR1 est demandée aux hangars.

Ni une ni deux, le colonel Stevenson et son équipe pressèrent le pas pour se rendre aux hangars. Certes, les humains de la Terre n’avaient pas encore la technologie pour repérer un vaisseau dans l’espace, mais Atlantis au vue de sa taille finirait bien par être repérer par un pur hasard par un télescope. Il fallait donc se dépêcher de prendre un jumper et de déphaser Atlantis pour rester totalement hors de vue.
- Le jumper 1 est pour vous, fit l’enseigne Matteson alors que l’équipe TR1 pénétrait dans le hangar.

Sans répondre, Stevenson pénétra dans le jumper talonné par les membres de son équipe. En moins de deux, le capitaine Dumas s’installa aux commandes et fit décoller l’appareil. Le vaisseau se souleva verticalement en ligne droite, quitta la tour et s’occulta avant d’amorcer une descente dans l’atmosphère terrestre.

En quelques minutes, l’appareil pénétra l’espace aérien égyptien et se posa à quelques kilomètres du plateau de Gizeh.
- Allons-y, fit le colonel. La seconde guerre mondiale va éclater dans deux jours et c’est demain que le cours de l’Histoire va changer. Ce qui nous laisse un peu moins de… .
Stevenson jeta un coup d’œil à sa montre.
- Quinze heures pour agir.
- Comment on procède ? demanda le lieutenant Van Bommel.
- La nuit est en train de tomber, répondit Stevenson. Nous allons en profiter pour nous infiltrer dans le camp, repérer l’élément qui a perturbé l’Histoire et prendre des mesures. Bien, allons-y.

Le groupe quitta le jumper non sans refermer la porte derrière eux.
Pendant près de deux heures, le groupe commando évolua dans le désert tout en essayant de laisser le moins de trace possible.

Enfin, ils arrivèrent au sommet d’une dune et Stevenson donna ordre à son équipe de se mettre à plat ventre tandis que la capitaine Dumas se saisit d’une paire de jumelle et observa les horizons.
- Alors capitaine ? demanda son supérieur.
- J’ai repéré une cinquantaine de civils, majoritairement égyptiens ainsi qu’un dizaine de militaire. Chacun d’entre eux pourrait être notre élément perturbateur.
- Des suggestions ? demanda Stevenson.
- On pourrait se diviser en deux groupes. Un qui couvre qui s’infiltre dans le camp et l’autre qui couvre leurs arrières, proposa Van Bommel.
- Bonne idée. Dumas et Nielsen, vous allez vous introduire dans le camp. Prieston, Van Bommel et moi couvrirons vos arrières.
- A vos ordres.


Aussitôt Dumas et Nielsen se levèrent prenant la direction du camp sous la surveillance de leurs coéquipiers.

Rapidement, le duo arriva au camp et Dumas attrapa Nielsen par le bras l’attirant derrière une tente, évitant ainsi d’être repéré par un garde qui faisait sa ronde.
- C’était moins une, fit le linguiste.
- Je ne vous le fait pas dire. Suivez-moi.

Le duo se remit en route à travers le campement, s’abritant régulièrement derrière des tentes. Etant donné qu’il était à peu près trois heures du matin, il faisait nuit noir si ce n’était quelques lampes torches, facilitant ainsi une infiltration. Les quelques gardes qui patrouillaient ne faisant guère attention aux tentes se contentaient de suivre leur itinéraire de tour de garde, rendant l’infiltration d’autant plus facile. Cependant, s’ils pouvaient s’introduire facilement dans le camp, il ne faisait aucun doute pour Dumas qu’il était aisé pour leur « élément perturbateur » d’en faire de même, le principal problème étant de le trouver mais surtout de l’identifier.

Subitement, Dumas dégaina son pacificateur sous le regard ahuri de Nielsen.
- Qu’est-ce que vous faites ? murmura-t-il.
- C’est bizarre, fit Dumas.

Cachés derrière une tente non loin du camion contenant la porte des étoiles, Dumas vit l’ombre un homme assez grand s’approcher du camion où plusieurs torches étaient plantés. Bientôt l’ombre laissa place à un homme qui s’approchait silencieusement du camion.
- Dites-moi que je rêve, fit l’officier de l’armée de terre.

Nielsen risqua un coup d’œil et resta sans voix devant ce qu’il vit. L’homme qui s’avançait vers le camion portait une armure métallique à mi-chemin entre une armure de paladin et une armure de samurai. Mais plus que ça, il portait une épée et un épieu en métal capable de tirer des salves d’énergie.
- Dites-moi que ce n’est pas ce que je pense que c’est, fit Nielsen.
- J’ai bien peur que si.

Dumas porta sa main à son oreillette qui servait de radio.
- Mon colonel, ici le capitaine Dumas.
- Je vous écoute.
- Vous n’allez pas me croire mais nous avons repéré l’élément perturbateur… c’est un soldat ori.
- Pardon ?!

Un court silence s’installa.
- Vous êtes sur ?
- Affirmatif.
- Neutralisez-le, on arrive.
- A vos ordres.

Dumas raffermit sa prise sur son pacificateur.
- Arme à énergie, murmura t’il.

Dumas visa le soldat ori et tira. Un rayon d’énergie bleuté toucha le soldat qui chuta au sol, convulsa quelques secondes et tomba inconscient.
- Je croyais que l’Histoire devait changer le 31 aout, pas le 30, fit remarquer Nielsen.
- Rectification, on est arrivé hier à 21 heures. C’est 3 heures du matin, on est donc le 31. On avait supposé que l’élément perturbateur agirait de jour, il a agi de nuit, ce n’est pas plus compliqué. Donc en fait, on avait pas vraiment quinze heures d’avance mais seulement six.
- Beau boulot, murmura Van Bommel en arrivant avec le reste de l’équipe.

Nielsen et Dumas se tournèrent vers eux.
- Je crois que la mission est un succès, fit Stevenson, mais je préfère ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Nielsen, Prieston et moi allons retourner au jumper avec le prisonnier. Van Bommel, Dumas, vous allez rester ici pour vous assurer que le problème est réglé. On vous récupérera à minuit tapante.

Les deux autres militaires opinèrent d’un signe de tête.
- A vos ordres.

.....................................

Et voilà, qu'en avez-vous pensé?

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end, à la prochaine.

Ce message a été modifié par jumper01 le Vendredi 31 Mars 2017 21h46
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top
post Dimanche 02 Avril 2017 21h17
| Message #24


Brigadier Général

*

Groupe : Members
Messages : 973
Membre n° 18041
Inscrit : 04/02/2011
Actif : 02 Déc 2017, 19h18

Pays: france
Sexe: Masculin



C'est plutôt sympa. Beaucoup plus lisible niveau orthographe/grammaire, on sent que tu as fait des efforts sur ce point.

Concernant l'histoire, j'ai apprécié le petit délire sur Power Rangers, mais tant qu'à faire une saison 657 aurait été plus pertinente (vu que la série à déjà 20 saisons et que tes personnages ont grandi environ 1000 ans dans le futur de mémoire).

La mission "générale" de rétablir l'espace-temps est bien dans la veine SG et on retrouve la sculpture classique de l'équipe, même si pour une première mission c'est dommage que tu le monde ne soit pas utile..

Par contre la mission de ce chapitre est étrange, même si elle a bien été transférée aux US en 1939 j'imagine mal qu'elle soit restée 10 ans (entre sa découverte en 1928 et 1939) en Egypte (déplacée en Allemagne ou Angleterre me semble plus cohérent avec les habitudes de l'époque, sinon au moins conservée dans un musée/une zone militaire).

On voit également que le développement technologique que tu as introduit (Atlantis sur-armée, armes de pointe ...) rendre toutes les phases de combats/duels inintéressants, ce qui va te poussez à devoir beaucoup plus travailler le scénario pour conserver l'intérêt de ton lectorat.

Bref, beaucoup de mieux mais encore des points à améliorer à mes yeux. Bon courage pour la suite, j'ai hâte de lire ça
Ce membre is OfflinePM
Email Poster
Quote Post Top

Topic Options 2 Pages Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



rss Version bas débit Time 0.0389 sec Sql 13 requêtes GZIP activé
Nous sommes le : Samedi 16 Décembre 2017 21h43