Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Altaïr (P3X-989)
Altaïr (P3X-989)
Altaïr (P3X-989)
Informations générales

Niveau technologique : Élevé
Niveau de menace : Moyen
Culture(s) : Altairien

Présentation

Description

Altaïr (P3X-989) est une planète irradiée à l'atmosphère toxique, totalement invivable pour des humains. La seule enclave sécurisée sur ce monde est une grande base souterraine automatisée abritant la porte des étoiles.

La population de la planète se limite à un individu, Harlan. Ce robot humanoïde entretient en permanence la station qui menace à chaque instant de cesser de fonctionner.

Si, en apparence, la technologie de la base semble proche de celle de la Terre au début de son programme porte des étoiles, elle est en réalité plus avancée.

Histoire

À l'origine, Altaïr était habitable et abritait une population complète d'êtres humains. Pour des raisons inconnues, il y a 11 000 ans, la biosphère de la planète devint inadaptée à la survie humaine.

Un scientifique du nom de Hubald conçut alors un plan permettant à un millier d'êtres humains de survivre sous forme de clones robotiques dans une station souterraine. Seul le complexe lui-même était en mesure de pourvoir à leur alimentation.

Harlan relatait que Hubald décéda prématurément, refusant peut-être de subir lui-même le transfert, ou bien décédant suite à un transfert raté, comme ce fut le cas pour trois des participants à l'expérience : Secara, Bareeth et Tira. Hubald mourut sans transmettre ses connaissances aux habitants, ce qui laisse à penser qu'il ne vit pas l'accomplissement du programme qu'il avait conçu.

En hommage, le système de mesure de la pression sur Altaïr utilise des « unités Hubald ».

On ne peut que spéculer sur ce qui provoqua la dégradation des conditions de vie sur Altaïr. Il est dit que la biosphère d'Altaïr ne pouvait plus supporter l'espèce humaine. On parle également de radiations et de pluies acides.

Pour que ce phénomène ait laissé le temps à Hubald de concevoir la station, il aurait fallu qu'il soit progressif, ce qui peut être le cas d'une pollution d'origine humaine ou d'un cataclysme cosmique.

La présence de radiations durant onze mille ans exclut la possibilité d'un hiver nucléaire qui ne peut durer aussi longtemps.

Il est probable que le reste de la population humaine locale ait péri. Les clones robotiques de la station s'en allèrent, au fil du temps, par la porte emportant une source d'énergie portative ou mirent fin à leurs jours. Le dernier à partir fut Wallace, qui laissa Harlan seul pour entretenir la station.

Lorsque SG-1 visita la planète pour la première fois, cela faisait déjà longtemps que Harlan en était le seul occupant. Afin d'assurer la pérennité du complexe et sa propre survie, Harlan créa des doubles robotiques des membres de l'équipe et garda les originaux en détention. Lorsque les copies découvrirent la vérité, elles libérèrent leurs originaux et restèrent vivre avec Harlan dans le complexe.

Par la suite, les quatre copies des membres de SG-1 partirent par la porte des étoiles et ne revinrent jamais sur Altaïr. Harlan resta donc seul habitant d'Altaïr à entretenir le complexe.

Principaux lieux

Complexe de la porte

Le lieu le plus important d'Altaïr est le complexe abritant la porte. C'est une sorte de base souterraine dont la profondeur d'enfouissement n'est pas précisée.

Le style architectural évoque celui d'une usine terrienne désaffectée, remplie de citernes et de conduits métalliques. Tout y est purement fonctionnel, sans souci d'esthétique ou de confort. Le complexe en lui-même paraît être assez vaste.

Le complexe intègre une source d'énergie principale d'origine géothermique. Des conduits de ventilation le relient à la surface.

L'état global des installations est surveillé par un ordinateur central. Il alerte vocalement les occupants de tout problème, indiquant sommairement la nature et le lieu de l'avarie. Des capteurs lui permettent d'acquérir des données essentielles (telles que la pression interne des tuyaux) et de formuler des pronostics basiques sur la santé des différents composants du complexe.

L'ancienneté des lieux et l'insuffisance de la maintenance ont provoqué l'arrêt de nombreuses procédures automatiques. Elles doivent à présent être assurées manuellement. Les installations sont dans un piteux état et portent les traces de multiples rafistolages.

L'un des éléments les plus importants du complexe est le dispositif qui permet de synthétiser les doubles robotiques et d'effectuer les transferts de conscience. Il comprend un scanner (que l'on voit à proximité de l'ordinateur), une unité de production de corps synthétique et une cellule de rétention pour les corps organiques.

Il permet de recréer des copies à volonté tant que les originaux s'y trouvent détenus. Un dispositif non apparent permet de recharger en permanence, à partir de la source d'énergie principale du complexe, les doubles robotiques.

Sans alimentation, les androïdes ne sont autonomes que durant quelques heures.


0.055 sec
Copyright © 1998-2017 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama