Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Système de la géante bleue
Système de la géante bleue
Système de la géante bleue
Informations générales

Niveau technologique : Inconnu
Niveau de menace : Inconnu
Culture(s) : Inconnue

Présentation

Description

Ce système stellaire inconnu possédant une géante bleue se situe à plus de 4 millions d'années-lumière de la Voie lactée dans une autre galaxie. Cette région spatiale fut explorée par les membres de l'équipe, accompagné de Jacob Carter, suite à la supernova du soleil de Vorash au cours de l'année 2001.

Bien que l'on ignore la position exacte de ce système solaire, celui-ci possède au moins deux planètes, une grande située proche de la géante bleue, et une autre plus petite placée sur une orbite plus éloignée. Toutefois, la nature de ces planètes (terrestres ou gazeuses), ainsi que la présence d'une quelconque forme de vie sur ces mondes restent inconnues.

A noter que ce système solaire, même très éloigné de la Voie lactée, semble être située dans une galaxie elle-aussi envahie par les Réplicateurs.

Histoire

En l'an 2001, suite à la transformation du soleil de Vorash en supernova, les membres de l'équipe SG-1, accompagné de Jacob Carter, à bord du vaisseau Ha'tak de Cronos parvinrent à activer les moteurs et à s'enfuir in extremis en hyperespace avant d'être touché par l'explosion. Néanmoins, l'onde de choc de la supernova provoqua une distorsion spatiale qui propulsa le vaisseau goa'uld à plus de 4 millions d'années-lumière de son point d'origine et l'envoya dans une galaxie inconnue au sein d'un système stellaire composé d'une géante bleue. Les membres de SG-1 réalisèrent qu'ils avaient parcourut une très grande distance à l'espace de quelques secondes et qu'il leur faudrait 125 ans pour revenir dans la Voie lactée à vitesse maximale en hyperespace.

Cependant, à peine arrivé au sein de cette région inexplorée de l'Univers, le vaisseau amiral d'Apophis émergea à son tour de l'hyperespace et fit alors face à celui des membres de l'équipe SG-1. Toutefois, au moment où le seigneur goa'uld s'apprêta à les détruire, un vaisseau extraterrestre inconnu attaqua le vaisseau amiral d'Apophis en tirant de puissants rayons énergétiques. Pris au milieu de ce combat spatial entre les deux vaisseaux, les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter profitèrent alors de cette diversion pour s'enfuir et se cacher dans la chromosphère de la géante bleue située toute proche, le temps de réparer le vaisseau-mère de Cronos, laissant le vaisseau amiral d'Apophis à la merci de ce mystérieux agresseur.

Une dizaine d'heures plus tard, après avoir réparé les boucliers du vaisseau-mère goa'uld, les membres de l'équipe SG-1 quittèrent la chromosphère de la géante bleue et repérèrent le vaisseau amiral d'Apophis situé à proximité de leur position. Toutefois, ils furent alors stupéfaits de découvrir que le vaisseau amiral n'abritait aucun signe de vie à son bord et décidèrent de se rendre sur celui-ci grâce aux anneaux de transport afin d'en prendre possession. Arrivés à bord du vaisseau amiral, le colonel O'Neill, le major Carter et Jacob Carter réalisèrent alors que le système d'autodestruction du vaisseau avait été activé et qu'il restait approximativement quatre minutes avant sa destruction.

Alors que Jacob Carter se dirigea vers le Pel'tak du vaisseau amiral pour annuler le compte à rebours, le colonel O'Neill et le major Carter se dirigèrent vers la salle des moteurs dans le but de récupérer des cristaux pour réparer l'hyperpropulsion du vaisseau-mère de Cronos. Cependant, après avoir trouvé plusieurs cadavres de Jaffas dans les couloirs, ils furent surpris de découvrir que le vaisseau amiral d'Apophis avait été envahi par les Réplicateurs. Toutefois, Jacob ne parvenant pas à désactiver l'autodestruction du vaisseau, O'Neill et Carter récupèrent les cristaux et s'enfuirent du vaisseau amiral grâce aux anneaux de transport poursuivis par les Réplicateurs.

Entre-temps, le docteur Jackson utilisa les propulseurs subluminiques du vaisseau-mère de Cronos à pleine puissance en éloigner celui-ci du vaisseau amiral avant sa destruction. Cependant, lorsque ce dernier s'auto-détruisit dans une gigantesque explosion, Jacob Carter parvint in extremis à dévier toute la puissance des moteurs vers les boucliers du vaisseau Ha'tak pour absorber l'onde de choc.

Quelques minutes plus tard, après avoir réparé les moteurs d'hyperpropulsion du vaisseau-mère de Cronos, les membres de SG-1 repérèrent un vaisseau cargo goa'uld se dirigeant vers leur position et découvrirent avec surprise qu'il s'agissait de Teal'c. Toutefois, alors que celui-ci prétendit s'être enfui du vaisseau amiral d'Apophis en compagnie d'un groupe de rebelles jaffas avant l'invasion des Réplicateurs, Teal'c, sous l'effet d'un lavage de cerveau, trahit les membres de SG-1 et permit au seigneur Apophis et à sa garde personnelle de prendre possession du vaisseau-mère de Cronos.

Ainsi, peu de temps après avoir emprisonné les membres de l'équipe terrienne, les Jaffas au service d'Apophis entrèrent les coordonnées de la planète Delmak et mirent le cap vers ce monde à puissance maximale en hyperespace, quittant définitivement ce système stellaire inconnu.


0.025 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama