Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Atelier de Borzin
Apparitions
Épisode(s) Relié(s)
1009 - Aux Mains des Rebelles

Encyclopédie
Technologie(s)
- Boîte noire de BC-304

Vaisseau(x)
- Tel'tak
- Planeur de la mort

Atelier de Borzin
Atelier de Borzin
Informations générales

Niveau technologique : Moyen
Niveau de menace : Moyen
Culture(s) : Peuple de Borzin

Présentation

Description

Cette planète de la Voie lactée dont le nom reste inconnu est le monde d'origine d'un ancien ami, ou amant, de Vala Mal Doran, appelé Borzin. Ce monde, appartenant autrefois au territoire des Goa'ulds, semble être situé relativement proche du lieu de l'attaque de l'Odyssée par l'Alliance lucienne. C'est dans leur recherche du vaisseau terrien que cette planète fut explorée par les membres de l'équipe SG-1 durant l'année 2006.

D'après les détecteurs du vaisseau cargo utilisé par SG-1, cette planète abrite de nombreuses formes de vie et semble partiellement colonisée à sa surface. Sur les écrans, on peut apercevoir que ce monde possède notamment un grand continent principal et un autre plus petit au sud, les deux étant séparés par un immense océan.

On ignore si la planète d'origine de Borzin possède une porte des étoiles active à sa surface, toutefois il est fort probable qu'elle en soit équipée d'une au vue de son importance stratégique pour les Goa'ulds et l'Alliance lucienne.

Histoire

Durant plusieurs générations, les Goa'ulds utilisèrent la planète de Borzin comme chantiers de construction pour bâtir leurs vaisseaux spatiaux. Après la chute de leur empire au cours de l'année 2005, leurs anciens esclaves humains reprirent les chantiers, et d'après les sources de Vala Mal Doran, les habitants de ce monde auraient des liens très étroits avec l'Alliance lucienne.

Suite à l'attaque de l'Odyssée en 2006 par l'Alliance, les membres de l'équipe SG-1 suivirent le signal de la balise de détresse subspatiale du vaisseau terrien jusqu'à cette ancienne planète goa'uld.

Il se révéla alors que ce monde était connu de Vala Mal Doran et que cette dernière possédait un contact humain appelé Borzin travaillant dans les chantiers de construction à la surface de cette planète. Craignant une embuscade, Vala proposa de se rendre seule sur les chantiers en compagnie de Daniel, pendant que Teal'c et Mitchell restèrent en orbite à bord d'un vaisseau Tel'tak cargo camouflé.

Une fois sur la planète, Vala retrouva son ami Borzin au sein de son magasin de pièces détachées et fit passer Daniel pour son nouvel associé, Chamus. Ayant suivi le signal de la balise de détresse jusqu'à son magasin, ils lui demandèrent alors subtilement des informations sur l'attaque du vaisseau terrien. Malgré quelques premières réticences, Borzin finit par leur montrer l'enregistreur de vol de l'Odyssée et leur fit écouter un enregistrement audio présent dans la mémoire interne de l'appareil.

Cependant, alors qu'ils se demandaient l'identité de la personne ayant pu apporter cet appareil à Borzin, Vala et Daniel furent neutralisés par Solek, tout ceci n'étant qu'un nouveau piège de l'Alliance lucienne dans le but de capturer les membres de SG-1. Lorsque Mitchell et Teal'c arrivèrent sur les lieux, Borzin avait également disparu en même temps que Daniel et Vala, et personne ne fut au courant de quoi que ce soit.

Principaux lieux

Magasin

Le magasin de Borzin se situe dans un grand hangar au milieu des chantiers de construction à la surface de la planète. Il est capable d'accueillir des planeurs de la mort et autres vaisseaux de petite taille.

Borzin vend diverses pièces détachées pour des vaisseaux goa'ulds ou autres. D'après lui, Vala lui a déjà volé plusieurs articles d'une grande valeur, sans doute dans le but de les revendre par la suite.

C'est dans son magasin que Daniel et Vala rencontrèrent Borzin en 2006, et qu'ils tombèrent dans une embuscade tendue par l'Alliance lucienne.


0.021 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama