Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Base de Moloc
Apparitions
Épisode(s) Relié(s)
710 - Les Amazones

Encyclopédie
Culture(s)
- Goa'ulds
- Jaffas

Personnage(s)
- Jackson, Daniel
- Teal'c
- Ishta
- Neith
- Ka'lel

Technologie(s)
- Lance serpent

Base de Moloc
Base de Moloc
Informations générales

Niveau technologique : Moyen
Niveau de menace : Élevé
Culture(s) : Goa'ulds

Présentation

Description

Cette planète densément boisée de la Voie lactée appartient aux territoires du seigneur goa'uld Moloc.

Équipé d'une porte des étoiles, ce monde fut utilisé comme lieu d'embuscade par Ishta et plusieurs autres femmes rebelles jaffas dans le but de récupérer un symbiote goa'uld pour Nesa, la petite sœur de Neith.

Histoire

En l'an 2003, peu de temps après la mort de Mala au SGC, Ishta prit la décision d'attaquer un groupe de Jaffas fidèles au seigneur goa'uld Moloc situé sur cette planète dans le but de se procurer un symbiote et ainsi sauver la vie de Nesa, la petite sœur de Neith.

Après avoir traversé la porte des étoiles, Ishta, Neith et plusieurs autres femmes rebelles jaffas tendirent une embuscade à un convoi de guerriers au service de Moloc au sein d'une petite clairière boueuse et elles furent rapidement victorieuses.

Cependant, au moment où Ishta s'apprêtait à récupérer le symbiote d'un Jaffa au service de Moloc, cette dernière réalisa que celui-ci appartenait à la rébellion et qu'elle et ses sœurs en avaient probablement tué plusieurs autres au cours de cette attaque.

Toutefois, alors qu'Ishta hésitait à prendre le symbiote, Neith fut touchée par un tir de lance goa'uld dans le dos et fut grièvement blessée. Teal'c et le docteur Jackson, accompagnés par Ka'lel, arrivèrent alors sur les lieux de l'embuscade et convainquirent Ishta de renoncer à tuer d'autres Jaffas en adoptant officiellement la trétonine.


0.570 sec
Copyright © 1998-2018 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama