Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Satellite ori
Apparitions
Épisode(s) Relié(s)
915 - Ingérence

Encyclopédie
Culture(s)
- Oris
- Tegalans

Organisation(s)
- Protectorat de Rand

Planète(s)
- Tegalus

Vaisseau(x)
- F-302

Satellite ori
Satellite ori
Informations générales

Culture : Ori
Type : Militaire

Présentation

Description

Le Satellite Ori est une plate-forme d'arme orbitale construite par le Protectorat de Rand, de la planète Tegalus, selon les plans et instructions d'un Prêcheur des Oris.
Fonctionnement

Cette plate-forme est équipée d'une arme à faisceau énergétique unidirectionnel de couleur jaune, d'apparence similaire à celles des vaisseaux de croisade Oris, conçue pour pouvoir frapper la surface de Tegalus depuis l'orbite. Toutefois, la batterie de détecteurs intégrée à ses systèmes de visée lui permet de repérer et d'engager des cibles spatiales.

L'arme du satellite est extrêmement puissante et un seul tir fut suffisant pour pénétrer les boucliers Asgards du Prométhée et transpercer sa coque de part en part, causant d'importants dommages au vaisseau terrien. Sa principale faiblesse reste toutefois sa cadence de tir peu élevée. En effet, ses condensateurs ont besoin de plusieurs minutes pour charger chaque tir. Ceci serait apparemment la conséquence des limitations technologies de Rand auxquelles les Oris ont dû s'adapter.

Le satellite est aussi équipé pour sa défense de puissants boucliers capables de résister à de multiples impacts de missiles terriens.

D'autre part, le satellite dispose d'une source d'énergie ressemblant à celle des vaisseaux mères Ori, certainement activée pour la première fois par un prêcheur lors de la mise en service du satellite.

Enfin, le satellite est totalement contrôlé à distance depuis un des bunkers de commandement du Protectorat.
Histoire

Le satellite fut conçu spécifiquement par les Oris à destination du Protectorat de Rand, nation récemment convertie à Origine, pour leur permettre de prendre l'ascendant sur leur voisin, la Fédération calédonienne avec qui Rand était entré dans un conflit dévastateur à peine un an auparavant.
Le Prêcheur des Oris supervisa personnellement la fabrication de l'engin, fournissant au Protectorat de nouveaux plans et instructions au fur et à mesure de la construction.
Une fois terminé et placé en orbite, le satellite fut utilisé pour effectuer une démonstration de force en vaporisant un avant-poste calédonien.
Le président Nadal, du Protectorat, donna cinq jours à la Fédération pour choisir de se soumettre aux Oris ou être rayée de la carte.

Un sénateur de Rand, Jared Kane, désireux d'éviter un nouveau bain de sang entre les deux nations, réussit à emprunter la Porte des Etoiles et à atteindre le SGC pour demander l'aide de la Terre dans la destruction de l'arme. Dans sa fuite, Kane parvint à emporter une version incomplète des plans du satellite.
Ayant déterminé que le satellite ne disposait pas de moyens défensifs et ne présentait pas de menace sérieuse pour le Prométhée, une mission de destruction fut assignée au vaisseau terrien avec SG-1 à son bord, sans le docteur Jackson qui s'était rendu sur Tegalus dans l'espoir de négocier un accord avec le Protectorat.

A son arrivée en orbite de Tegalus, le Prométhée attaqua le satellite mais eut la mauvaise surprise de découvrir que celui-ci était protégé par des boucliers, élément non mentionné sur les plans de Kane.
Le satellite ouvrit le feu, transperçant les boucliers du Prométhée et endommageant gravement le vaisseau. Le Prométhée perdit à la fois son armement, sa propulsion conventionnelle et son hyperpropulsion. Le colonel Pendergast ordonna le déploiement de l'escadron de F-302 du Prométhée pour mener un nouvel assaut sur le satellite tandis que le colonel Carter tentait à bord du Prométhée de faire redémarrer sa propulsion subluminique. L'assaut fut toutefois vain et un nouveau tir frappa le Promethée. Pendergast émit une demande de reddition mais celle-ci fut ignorée par le Président Nadal. En désespoir de cause, Pendergast décida d'abandonner le vaisseau et commença l'évacuation de l'équipage vers la Calédonie par le biais de la téléportation Asgard.
Il n'eut toutefois pas le temps d'évacuer lui-même avant que le troisième et dernier tir ne vienne achever le Prométhée. Au moins trente-neuf membres d'équipage moururent au cours du combat.

Après l'évacuation, SG-1 entra en contact avec les autorités calédoniennes et la Ministre Chaska, chef d'État de la Calédonie. Carter proposa d'utiliser la destruction d'un amortisseur inertiel d'un F-302 pour créer une impulsion électromagnétique et neutraliser le bunker de contrôle du satellite. Pour ce faire, un missile calédonien fut pourvu d'un des dits amortisseur et d'un brouilleur de F-302 pour déjouer les systèmes anti-missiles de Rand. Le plan fonctionna parfaitement, neutralisant le bunker. Profitant que le satellite soit sans défense, Mitchell et Teal'c entreprirent d'aller le détruire à bord d'un F-302.
Jackson, désormais prisonnier du Protectorat, contacta SG-1 et la Calédonie pour leur exposer un marché. Si les terriens ne détruisaient pas le satellite, Rand permettrait à tout individu calédonien qui ne souhaiterait pas se convertir à Origine d'aller s'installer sur une autre planète par le biais de la Porte des Etoiles.
Chaska accepta le marché et ordonna à Mitchell d'annuler l'attaque sur le satellite. Malgré cet accord, dès que le courant fut rétabli dans le bunker de commandement Rand, le Président Nadal ordonna la destruction de la capitale calédonienne. Dégoûté par son comportement, le commandant Goran Pernaux, chef militaire du Protectorat, abattit le Président avant d'ordonner la désactivation du satellite.

Malgré l'accord, peu de temps après le retour de l'équipage du Prométhée sur Terre, les hostilités éclatèrent entre les deux nations, menant apparemment à un anéantissement mutuel. Le sort du satellite et de sa salle de commandes demeurent inconnus après cela.


0.031 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama