Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Porte des étoiles bêta
Porte des étoiles bêta
Porte des étoiles bêta
Informations générales

Culture : Ancien
Type : Transport

Présentation

Description

La Porte des étoiles bêta fut la seconde Porte des étoiles utilisée par les Terriens et retrouvée sur Terre en Antarctique. Après sa découverte, elle fut transportée dans la Zone 51, avant d'être installée un an plus tard au SGC en remplacement de la Porte alpha. Elle fut détruite par Anubis en 2002.

Cette Porte était l'une des plus anciennes Portes du réseau lactéen, sa construction étant estimée à 50 millions d'années avant notre ère.

La Porte se présente sous la forme d'un grand anneau d'un diamètre de 6,70 mètres pour un poids d'environ 32 tonnes. Elle est composée en grande partie de Naquadah, un élément supraconducteur essentiel à la création de vortex artificiels.

Le modèle lactéen est le second modèle conçu par les Anciens. Il comporte 39 glyphes ainsi que neuf chevrons de couleur rouge répartis à équidistance les uns des autres.

La Porte de la Voie lactée est « analogique ». Elle possède un anneau rotatif, ce qui permet de composer une adresse manuellement. Bien sûr, il est possible et même préférable d'utiliser un DHD.

Les symboles sont gravés sur l'anneau central mobile, il suffit de pousser le symbole correspondant sur un DHD pour que l'anneau effectue une rotation. En effet, lors de l'activation d'un chevron, le symbole choisi va bouger jusqu'au chevron situé au sommet de l'anneau. Ce dernier va s'abaisser d'un quart puis remonter à sa position initiale. Le chevron correspondant va alors s'allumer. Pour le symbole suivant, l'anneau tournera dans le sens contraire pour atteindre le chevron du sommet et ainsi de suite jusqu'au dernier.

Fonctionnement

La Porte bêta étant une Porte des étoiles lactéenne, son fonctionnement est le même que celui des autres Portes du modèle lactéen.

Les Portes des étoiles fonctionnent obligatoirement en binôme. En effet, afin de voyager vers une autre planète, il faut absolument que cette planète possède une Porte active.

Afin d'ouvrir la Porte, une combinaison de sept chevrons est nécessaire : six symboles pour déterminer la position spatiale de la planète et un septième pour déterminer le point d'origine. Le huitième chevron permet de contacter une Porte située dans une autre galaxie. Quant au neuvième chevron, il permet de contacter le Destinée.

Pour voyager, l'objet ou l'individu doit franchir la Porte et entrer dans « l'horizon des événements ». La Porte va ensuite décomposer la structure moléculaire de l'objet et envoyer le tout à la Porte d'arrivée, via un vortex. La Porte d'arrivée va alors stocker les éléments dans sa mémoire tampon, le temps de recevoir l'intégralité du schéma énergétique, puis va réassembler la structure moléculaire dans son état d'origine. La durée de transport est plus ou moins longue selon la distance, mais reste de l'ordre d'une seconde environ.

L'individu dispose d'un délai de 38 minutes pour franchir la Porte avant que cette dernière ne se referme. Pour garder la Porte active plus longtemps, il faut lui associer une énorme source d'énergie telle qu'un trou noir ou une quantité illimitée d'E2PZ.

Pour contrôler la Porte lactéenne, il faut disposer d'un cadran de contrôle appelé DHD (Dial Home Device). Les Terriens, n'ayant pas de DHD, furent contraints de créer un programme de composition afin de contrôler la Porte. Ce programme est beaucoup moins performant car il ignore beaucoup de protocoles de sécurité.

Histoire

Plusieurs millions d'années avant notre ère, les Anciens mirent au point un nouvel artefact : les Astria Porta. Ils installèrent l'une de leur construction sur Terre, en Antarctique, près de leur avant-poste.

Suite à leur défaite contre les Wraiths dans la galaxie de Pégase, les Anciens évacuèrent Atlantis par la Porte des étoiles et regagnèrent la Terre grâce à la Porte située en Antarctique. Plusieurs années après cette évacuation, la Porte fut petit à petit ensevelie dans la glace et resta inactive durant de nombreuses années. La Porte rapportée par Râ en Égypte devint alors prioritaire et la seconde Porte tomba dans l'oubli.

En 1998, suite à un tir d'arme à feu nourri, la Porte des étoiles alpha fut mise en surcharge et l'un des protocoles de sécurité s'activa, transférant le vortex vers la Porte bêta. C'est ainsi que le colonel O'Neill et le capitaine Carter se trouvèrent coincés dans une crevasse en Antarctique. Grâce au docteur Jackson, le SGC parvint à les localiser et il envoya une équipe secourir les membres de SG-1. La Porte bêta fut ensuite désaffectée et stockée dans l'un des entrepôts de la Zone 51.

Un an plus tard, SG-1 apprit qu'une équipe ayant le même uniforme que les équipes SG volait des technologies aliens sur des planètes de la Voie lactée. Après investigation, SG-1 comprit qu'un groupe clandestin utilisait la Porte bêta pour commettre ces méfaits.

Les membres du SGC parvinrent à ouvrir un vortex vers la Porte bêta en surchargeant la Porte alpha, de sorte que son vortex soit transféré.

SG-1 parvint donc à localiser la seconde Porte dans un hangar, près dans l'Utah, et après avoir mis en fuite le groupe du NID, elle rapatria la Porte dans la Zone 51 où un iris permanent fut posé, de telle sorte qu'elle demeure inutilisable.

En 2000, SG-1 téléporta la Porte alpha sur le vaisseau de Thor afin de s'en échapper avant que ce dernier ne s'écrase dans l'océan. Comprenant leurs intentions, le général Hammond contacta la Zone 51 et ordonna le retrait des seaux de la Porte bêta. Elle fut ensuite transférée en urgence au SGC où des techniciens passèrent une semaine à la rendre opérationnelle.

Suite au crash de l'Al'Kesh de Tanith sur le DHD d'une Porte dont un vortex la reliait à celle de la Terre, Teal'c se retrouva pris au piège dans la mémoire tampon de la Porte bêta. Ne voulant pas prendre le risque de vidanger cette mémoire tampon, et donc de perdre son ami, Carter suggéra de reculer l'axe de l'iris afin de rendre la Porte inutilisable.

Cependant, 48 heures après l'incident, le Pentagone ordonna la reprise du programme, condamnant ainsi le Jaffa. Heureusement, des preuves incriminant le colonel Simmons furent mises en évidence, et le major Carter trouva la solution pour sauver son ami.

En 2002, Anubis utilisa contre la Porte bêta une arme Ancienne capable de faire surcharger les Portes des étoiles jusqu'à l'explosion. Outre la destruction de la Porte, l'explosion, d'une puissance comprise entre 2000 et 3000 mégatonnes, entraînerait des conséquences dramatiques qui annihilerait toute vie sur Terre.

L'iris parvint à canaliser et dissiper une partie du flux d'énergie, mais cela ne laissa qu'un répit supplémentaire aux Terriens. Ces derniers tentèrent de stopper la surcharge du Naquadah en envoyant une impulsion électromagnétique à travers le vortex. Malheureusement, ce plan n'eut pas l'effet escompté mais augmenta au contraire la surcharge du matériau supraconducteur de la Porte. Grâce à une suggestion de Jonas Quinn, Carter parvint à élaborer un plan visant à éloigner la Porte de la Terre grâce au X-302.

La Porte fut extraite de la base par la grue du SGC, puis fut amenée dans la Zone 51 où les scientifiques la placèrent sous le prototype X-302. Le colonel O'Neill se porta volontaire pour éloigner la Porte de la Terre, mais malheureusement le X-302 n'eut pas assez de carburant pour éjecter la Porte assez loin dans l'espace, et il commença à retomber sur Terre.

Heureusement, Carter, McKay et Quinn mirent au point un plan de dernière minute et O'Neill parvint à envoyer le X-302 et sa Porte dans l'hyperespace pendant une seconde, éloignant la Porte de la Terre de plusieurs millions de kilomètres.

La Porte bêta explosa quelques secondes après sa sortie d'hyperespace, provoquant un grand flash lumineux.


0.029 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama