Stargate-Fusion.com : Stargate Atlantis, Stargate Sg1, Stargate Worlds, Stargate Universe
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Vaisseaux & véhicules ›› Vaisseau-mère d'Apophis
Vaisseau-mère d'Apophis
Vaisseau-mère d'Apophis
Informations générales

Culture : Goa'uld
Type : Vaisseau-mère

Présentation

Description

Ce vaisseau amiral goa'uld fut utilisé par le Grand maître goa'uld Apophis peu de temps après avoir pris possession de la flotte de Sokar dans le but de surpasser les autres Grands Maîtres et d'asseoir sa domination sur ces derniers.

Équipés de systèmes offensifs et défensifs bien supérieurs à ceux des autres vaisseaux-mères goa'ulds, ce vaisseau fut découvert pour la première fois en 2000 par les membres de l'équipe SG-1 dans le système de Tobin lors d'une rencontre entre les seigneurs Apophis et Heru'ur.

Il fut entièrement détruit quelques mois plus tard dans une galaxie inconnue située à plus de quatre millions d'années-lumière de la Voie Lactée par l'activation de son système d'autodestruction, par Apophis, suite à son invasion par les Réplicateurs.

Caractéristiques techniques

Structure

D'une longueur estimée à plusieurs centaines de mètres, ce vaisseau amiral appartenant au Grand maître goa'uld Apophis se présentait comme une version améliorée du Ha'tak classique.

Il était composé d'une structure pyramidale centrale tétraédrique, de couleur dorée, ainsi que d'une partie plus sombre formant un triangle à trois côtés autour de cette dernière. Ce vaisseau avait la particularité de posséder des branches rétractables pour protéger les armes principales et étaient situées aux trois extrémités de l'appareil.

Ce vaisseau, d'une taille relativement imposante, pouvait transporter plusieurs milliers de guerriers Jaffas et abritait notamment des vaisseaux cargos Tel'Tak et des capsules de survie.

Intérieur :

L'intérieur du vaisseau amiral ressemblait fortement à celui des vaisseaux Ha'tak Goa'uld avec de grands couloirs rectilignes très sombres et éclairés par des braseros.

Situé au sommet de l'appareil, le Pel'tak se composait d'une salle richement décorée abritant plusieurs consoles de pilotage, ainsi que le trône du seigneur Apophis.

Armement

Le vaisseau amiral d'Apophis possédait un armement principal constitué de puissants canons énergétiques pouvant tirer instantanément plusieurs salves de couleur jaunes et ainsi détruire un vaisseau-mère Ha'tak en quelques secondes.

Situés sur la partie sombre de la coque de l'appareil, ces canons étaient protégés par des branches rétractables pouvant être déployés au moment où le vaisseau se plaçait en position de tir.

Défense

Boucliers :

Ce vaisseau amiral dispose d'un bouclier énergétique de couleur jaune plus résistants que ceux des vaisseaux Ha'taks formant une sorte de bulle autour de l'appareil.

Toutefois, celui-ci semble être sensible aux rayons émis par un vaisseau extraterrestre inconnu contrôlé par les Réplicateurs dans une autre galaxie.

Autodestruction :

Ce vaisseau amiral goa'uld était équipé d'un système d'autodestruction permettant d'anéantir entièrement l'appareil dans une gigantesque explosion ainsi que tout objet ou vaisseau se trouvant à proximité de ce dernier.

Propulsion

Le vaisseau amiral d'Apophis disposait de propulseurs luminiques régulés par des cristaux d'énergie qui lui permettaient de se mouvoir très rapidement à travers l'espace.

Néanmoins, pour les trajets de longue distance, ce vaisseau avait également un système d'hyperpropulsion bien supérieur à celui des vaisseaux Ha'tak, et pouvait ainsi effectuer des voyages interstellaires dans l'hyperespace.

Histoire

Peu de temps après avoir pris le contrôle de la flotte de Sokar sur la planète Delmak en 1999, Apophis fit construire un tout nouveau vaisseau amiral dans le but de surpasser les autres Grands Maîtres et d'asseoir sa domination sur ces derniers. Ce vaisseau d'une taille gigantesque fut alors équipé des dernières technologies avancées contrairement aux autres vaisseaux Ha'tak goa'ulds, tels qu'un canon énergétique principal à haute vélocité, des boucliers de protection plus résistants, ainsi que d'un système d'hyperpropulsion plus performant.

Quelque temps plus tard, au cours de l'an 2000, lorsque le seigneur goa'uld Heru'ur envisagea de former une alliance avec son rival Apophis afin d'éliminer les Grands maîtres et ainsi prendre possession de leurs territoires, celui-ci proposa alors au dieu serpent de se rencontrer au sein du système de Tobin pour négocier une trêve et ratifier leur alliance.

Au moment où les membres de l'équipe SG-1, accompagnés de Jacob Carter, tentèrent de reprogrammer une mine tobienne à bord d'un vaisseau cargo Tel'tak, le vaisseau amiral d'Apophis sortit de l'hyperespace à proximité du champ de mines spatiales avant d'être rejoint quelques instants plus tard par le vaisseau-mère d'Heru'ur. Ce dernier établit alors une communication vidéo avec le vaisseau amiral d'Apophis et proposa à celui-ci de l'aider à renverser les Grands Maîtres goa'ulds en échange de la conservation de ses territoires actuels, et d'étendre ces derniers à ceux appartenant à Cronos. Il fit amener par la suite Teal'c dans le but de l'offrir comme cadeau pour sceller sa future alliance avec son ancien rival.

Quelques minutes plus tard, lorsque Apophis accepta de ratifier l'alliance, Heru'ur ordonna à Terok d'envoyer Teal'c sur le vaisseau amiral du seigneur goa'uld à l'aide des anneaux de transport. Néanmoins, refusant d'abandonner leur ami à son sort, les membres de SG-1 décidèrent de sauver Teal'c malgré les réticences de Jacob en interceptant le faisceau de matière des anneaux. Toutefois, bien que ces derniers échouèrent dans leur tentative d'interception du rayon, les Jaffas au service d'Apophis amenèrent le corps de Terok au pied de leur maître en lui disant que Heru'ur l'avait envoyé à la place du shol'va.

Au même moment, l'agent de la tok'ra infiltré à bord du vaisseau amiral d'Apophis activa le dispositif de guidage et la mine tobienne reprogrammée par SG-1 s'écrasa sur l'appareil. Pensant qu'il s'agissait d'une attaque de Heru'ur, Apophis contacta celui-ci pour lui faire part de sa trahison. C'est alors qu'une dizaine de vaisseaux Ha'tak équipés d'un dispositif de camouflage optique apparurent autour du vaisseau amiral d'Apophis. Alors que ce dernier détruisit le vaisseau-mère de Heru'ur à l'aide de ses puissants canons énergétiques, les autres vaisseaux Ha'taks couvrirent la retraite du vaisseau amiral en détruisant les mines tobiennes qui se dirigeaient vers sa position.

Quelques mois plus tard, en 2001, suite à l'évasion de Tanith sur la planète Vorash, celui-ci prévint Apophis de la présence d'une base tok'ra à la surface de ce monde. Le seigneur goa'uld rassembla ainsi une immense flotte de vaisseaux-mères, dont son vaisseau amiral, et mit le cap vers Vorash dans le but d'éliminer la résistance. Cependant, informés de l'arrivée imminente du Grand Maître goa'uld, le major Carter et son père, Jacob, mirent au point une stratégie afin de détruire l'ensemble de sa flotte en créant artificiellement une supernova à l'aide d'une porte des étoiles reliée au trou noir de P3W-451.

Cependant, au moment où les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter se retrouvèrent temporairement piégés dans le système de Vorash, le vaisseau amiral d'Apophis et une dizaine de vaisseaux Ha'taks sortirent de l'hyperespace en orbite de la planète. Peu de temps après, deux Jaffas au service d'Apophis se téléportèrent à la surface de Vorash et retrouvèrent le Goa'uld Tanith près des anneaux de transport. Ce dernier, aidé par les deux Jaffas, tendit une embuscade au colonel O'Neill et à Teal'c, également présents sur la planète, et parvint à capturer le traître jaffa, grièvement blessé dans le dos, afin de l'offrir en cadeau à Apophis.

Entre-temps, après avoir réparé l'hyperpropulsion du vaisseau de Cronos, Jacob Carter eut alors l'idée d'envoyer à l'autre bout du système tous les planeurs de la mort en pilotage automatique pour attirer Apophis et éloigner sa flotte de Vorash. Ainsi, lorsque son vaisseau amiral et sa flotte arrivèrent à portée des chasseurs, le seigneur goa'uld comprit que ces appareils n'étaient qu'un leurre, permettant à Jacob Carter de placer le vaisseau-mère de Cronos en orbite de Vorash et ainsi téléporter le colonel O'Neill à bord.

Cependant, au moment où Apophis ordonna à ses Jaffas d'ouvrir le feu sur le vaisseau de SG-1, le soleil de Vorash se transforma en supernova, détruisant au passage l'ensemble de la flotte de vaisseaux-mères goa'ulds. Jacob Carter et les membres de l'équipe SG-1 parvinrent à s'enfuir en hyperespace, suivi de près par le vaisseau amiral d'Apophis. Néanmoins, l'onde de choc de l'explosion provoqua une distorsion spatiale qui propulsa les deux vaisseaux goa'ulds à plus de quatre millions d'années-lumière du système de Vorash, dans une autre galaxie.

Arrivé au sein de cette région inexplorée de l'Univers, le vaisseau amiral d'Apophis fit alors face à celui des membres de l'équipe SG-1. Cependant, bien que le seigneur goa'uld s'apprêta à les détruire, un vaisseau extraterrestre inconnu contrôlé par les Réplicateurs attaqua le vaisseau amiral d'Apophis en tirant de puissants faisceaux énergétiques. Alors que les membres de SG-1 profitèrent de cette diversion pour s'enfuir et se cacher dans la chromosphère d'une géante bleue située toute proche, les Réplicateurs s'infiltrèrent à bord du vaisseau amiral d'Apophis et provoqua la mort de nombreux Jaffas qui tentèrent de les combattre. Apophis activa le système d'autodestruction de son vaisseau-mère puis s'échappa avec Teal'c et sa garde personnelle à bord d'un vaisseau cargo.

Une dizaine d'heures plus tard, après avoir réparé les boucliers du vaisseau-mère de Cronos, les membres de l'équipe SG-1 quittèrent la chromosphère de la géante bleue et repérèrent le vaisseau amiral d'Apophis, situé à proximité de leur position. Toutefois, ils furent alors stupéfaits de découvrir que le vaisseau amiral n'abritait aucun signe de vie à son bord et décidèrent de s'y rendre grâce aux anneaux de transport afin d'en prendre possession. Une fois arrivés, le colonel O'Neill, le major Carter et Jacob Carter réalisèrent que le système d'autodestruction du vaisseau avait été activé et qu'il restait approximativement quatre minutes avant sa destruction.

Alors que Jacob Carter se dirigea vers le Pel'tak du vaisseau amiral pour annuler le compte à rebours, le colonel O'Neill et le major Carter se dirigèrent vers la salle des moteurs dans le but de récupérer des cristaux pour réparer l'hyperpropulsion du vaisseau-mère de Cronos. Cependant, après avoir trouvé plusieurs cadavres de Jaffas dans les couloirs, ils furent surpris de découvrir que le vaisseau amiral d'Apophis était envahi de Réplicateurs sous forme d'insectes. Alors que Jacob ne réussit pas à stopper l'autodestruction, O'Neill et Carter récupèrent les cristaux et s'enfuirent tous du vaisseau amiral grâce aux anneaux de transport poursuivis par les Réplicateurs.

Entre-temps, le docteur Jackson utilisa toute la puissance des propulseurs subluminiques du vaisseau-mère de Cronos pour s'éloigner du vaisseau amiral d'Apophis avant sa destruction. Au moment de son auto-destruction, le vaisseau amiral généra une puissante explosion qui rattrapa le vaisseau commandé par SG-1. Jacob Carter parvint in extremis à dévier toute la puissance des moteurs vers les boucliers du vaisseau Ha'tak pour absorber l'onde de choc.

Suite à la mort du seigneur Apophis, ce modèle de vaisseau-mère amélioré fut complètement abandonné par les Goa'ulds au profit d'appareils encore plus impressionnants, notamment lors du retour du Grand maître Anubis.


0.028 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama