Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Universe ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Porte des étoiles lactéenne
Porte des étoiles lactéenne
Porte des étoiles lactéenne
Informations générales

Culture : Anciens
Type : Transport

Présentation

Description

Une porte des étoiles lactéenne est un appareil de transport permettant de déplacer quasi-instantanément un objet ou une personne à l'autre bout de la galaxie en utilisant la technologie des vortex.

La porte se présente sous la forme d'un grand anneau d'un diamètre de 6,70 mètres pour un poids d'environ 32 tonnes. Elle est composée en grande partie de naquadah, un élément supraconducteur essentiel à la création de vortex artificiel.

Le modèle lactéen est le second modèle conçu par les Anciens. Il comporte 39 glyphes ainsi que neuf chevrons de couleur rouge répartis à équidistance les uns des autres.

La porte de la Voie lactée est « analogique ». Elle possède un anneau rotatif, ce qui permet de composer une adresse manuellement. Bien sûr, il est possible et même préférable d'utiliser un DHD.

Les symboles sont gravés sur l'anneau central mobile, il suffit de pousser le symbole correspondant sur un DHD pour que l'anneau effectue une rotation. En effet, lors de l'activation d'un chevron, le symbole choisi va bouger jusqu'au chevron situé au sommet de l'anneau. Ce dernier va s'abaisser d'un quart puis remonter à sa position initiale. Le chevron correspondant va alors s'allumer. Pour le symbole suivant, l'anneau tournera dans le sens contraire pour atteindre le chevron du sommet et ainsi de suite jusqu'au dernier.

Fonctionnement

Les portes des étoiles fonctionnent obligatoirement en binôme. En effet, afin de voyager vers une autre planète, il faut absolument que cette planète possède une porte active.

Afin d'ouvrir la porte, une combinaison de sept chevrons est nécessaire. En effet, nous vivons dans un espace tridimensionnel, et il nous faut six points pour déterminer la position spatiale d'une planète. Le septième symbole est le point d'origine, à savoir la planète d'où on active la porte des étoiles. Ce chevron est propre à une porte bien spécifique.

Même si la plupart des peuples de la Voie lactée ignorent son utilité, le huitième chevron a une fonction tout aussi importante, celle de permettre de composer vers une autre galaxie. Les Anciens ont toutefois bridé leurs DHD afin de permettre l'utilisation de ce chevron supplémentaire à l'unique condition de posséder un cristal de contrôle du huitième chevron.

Le neuvième chevron sert quant à lui à composer une adresse unique vers le Destinée, un vaisseau des Anciens lancé il y a des millions d'années. Il sert également à faire le voyage de retour vers la Terre depuis le vaisseau Ancien.

Lors de l'activation d'une porte, une masse d'éléments instable se crée et s'avance horizontalement et brutalement hors de la structure sur environ trois mètres, puis est réabsorbée très rapidement par l'horizon des événements. Cette masse s'appelle le « Kawoosh » et est très dangereuse, car elle désintègre tout sur son passage, aussi bien les êtres vivants que la matière inerte.

Pour voyager, l'objet ou l'individu doit franchir la porte et entrer dans « l'horizon des événements ». Elle va ensuite décomposer la structure moléculaire de l'objet et envoyer le tout à la porte d'arrivée, via un vortex. La porte d'arrivée va alors stocker les éléments dans sa mémoire tampon, le temps de recevoir l'intégralité du schéma énergétique, puis va réassembler la structure moléculaire dans son état d'origine. La durée de transport est plus ou moins longue selon la distance, mais reste de l'ordre d'une seconde environ.

Lors de la rematérialisation des schémas énergétiques, un protocole de sécurité va ordonner l'effacement complet de la mémoire tampon de la porte lors de la prochaine activation afin d'empêcher le mélange de schémas.

Cependant, si par malheur le vortex se coupait avant la fin du processus de rematérialisation d'un objet, le schéma énergétique resterait dans la mémoire tampon jusqu'à la prochaine utilisation de la porte. Ce schéma subsisterait alors dans la mémoire tampon de cette dernière jusqu'à sa prochaine activation lors de laquelle la mémoire serait irrémédiablement vidée afin d'éviter tout dysfonctionnement.

L'individu dispose d'un délai de 38 minutes pour franchir la porte avant que cette dernière ne se referme. En effet, un vortex artificiel ne peut être maintenu plus de 38 minutes. Pour garder la porte active plus longtemps, il faut lui associer une énorme source d'énergie telle qu'un trou noir ou une quantité illimitée d'E2PZ. De plus, afin de ne pas rester bloquée durant 38 minutes, une porte peut se refermer d'elle-même avant la période si aucun élément ne la traverse.

Pour contrôler la porte lactéenne, il faut disposer d'un cadran de contrôle appelé aussi DHD (Dial Home Device). Ce dispositif va permettre de composer une adresse et ainsi ouvrir la porte vers la destination de son choix. Dans la Voie lactée, trois versions du DHD sont disponibles :

- le DHD basique
- le DHD portable conçu par Ba'al
- le DHD situé dans les Jumper.

Les Terriens, n'ayant pas de DHD, furent contraints de créer un programme de composition afin de contrôler la porte. Ce programme est beaucoup moins performant que celui contenu dans les DHD. En effet, ce dernier ignore beaucoup de protocoles de sécurité.

Il est également possible d'activer la porte manuellement en faisant tourner l'anneau intérieur. L'anneau étant extrêmement lourd, cette procédure est donc utilisée en cas d'ultime recours lorsque l'activation via un DHD est impossible.

Il faut également savoir que composer une adresse à huit ou à neuf chevrons n'est pas faisable pour un DHD classique, ces derniers étant destinés à servir de composeur d'adresses à sept chevrons. En effet, les Anciens ont bridé leurs composeurs de telle sorte qu'ils ne puissent activer une porte vers une autre galaxie sans un cristal spécifique.

De plus, la source d'énergie contenue dans les DHD servant à activer la porte est limitée, largement suffisante pour ouvrir un nombre incalculable de portes avec une adresse à sept symboles mais insuffisante pour les adresses à huit ou neuf symboles. Pour ce faire, il faut se servir d'une source d'énergie additionnelle telle qu'un E2PZ ou un trou noir.

Si jamais la charge énergétique devenait trop importante pour la porte de destination, le vortex serait alors automatiquement dévié vers la porte la plus proche pour empêcher une surcharge catastrophique.

Dans la Voie lactée, beaucoup de peuples désireux de vivre en autarcie condamnèrent leur porte. Afin de le faire, il suffit de l'enterrer ou de placer un très gros objet dans l'axe d'ouverture de l'horizon des événements afin d'empêcher la formation de ce dernier. Ceci est dû à l'un des programmes de sécurité de la porte : un horizon des événements non dégagé implique un environnement autour de la porte non approprié pour les voyageurs. C'est d'ailleurs sur ce principe que l'iris du SGC joue : il permet l'activation du vortex mais étant placé quelques nanomètres après l'horizon, il empêche la remolécularisation des corps.

À noter également qu'un vortex est à sens unique : tout objet ne peut voyager que dans un sens. Si un individu franchit la porte d'arrivée dans l'autre sens, son corps sera dématérialisé mais il ne sera pas transféré vers la porte initiale. Cependant, cette règle ne s'applique pas pour les ondes électromagnétiques ainsi que pour les radiations qui peuvent voyager dans les deux sens.

La porte étant une technologie très avancée, elle possède de nombreux protocoles de sécurité afin de garantir une utilisation sans danger. Parmi ces protocoles de sécurité, nous avons :

Le maintien du vortex en cas de présence d'objet dans l'horizon des événements

Si la porte détecte un élément dans l'horizon des événements, un protocole de sécurité va empêcher sa fermeture, mais ce processus se termine une fois les 38 minutes passées, en raison des contraintes de la physique.

Blocage de la porte en cas de risque pour le vortex

Afin d'empêcher qu'un élément étranger ne soit aspiré par le vortex et introduit par mégarde dans un autre système planétaire, la porte possède un protocole qui empêche la formation du vortex.

En effet, si le vortex traverse une étoile, cela pourrait altérer sa réaction nucléaire et provoquer de nombreux problèmes. C'est pourquoi la porte ne prend pas de risque et empêche la formation tant que l'alignement n'est pas propice à un passage en toute sécurité.

Prédominances des portes

Si jamais deux portes se trouvaient côte à côte, la porte dominante sera celle disposant d'un DHD actif.

Si les deux portes disposent d'un DHD actif mais sont d'un modèle différent, la porte prioritaire sera la plus récente, à savoir la porte pégasienne, mais si jamais les deux étaient du même modèle et qu'elles possèdent un DHD actif, aucune prédominance ne sera prise en compte et la porte de destination sera choisie au hasard.

Autre protocole de sécurité

Un vortex ne peut être établi quand ce dernier passe trop près d'une éruption solaire. En effet, cette perturbation peut faire rebondir le vortex vers la porte de départ et dans le pire des cas, renvoyer le vortex vers une époque antérieure ou postérieure à la date de composition. Cet événement étant très aléatoire, les Anciens ont établi des protocoles afin de ne pas prendre de risque.

Histoire

Plusieurs millions d'années avant notre ère, dans la galaxie des Oris, un jeune Alteran du nom d'Amelius eut l'idée d'inventer un dispositif permettant le voyage entre les planètes : les Astria Porta.

Il y a environ 50 millions d'années, après leur arrivée dans la Voie lactée, les Anciens développèrent un réseau de portes des étoiles reliant différents mondes et leurs principales colonies. Les portes lactéennes d'Antarctique et de la planète Dakara font sûrement partie des plus anciennes de ce réseau.

En 2009, lorsque les Terriens prirent possession de la planète P4X-351, ils y construisirent une base dans laquelle ils installèrent une porte des étoiles ainsi qu'un DHD. Toutefois, les scientifiques de la base modifièrent la porte et son DHD afin que tous les vortex entrant soient automatiquement refusés et que la composition de coordonnées vers d'autres portes se fasse par le biais d'un programme de composition terrien.

Peu après qu'Eli soit parvenu à déterminer la quantité exacte d'énergie à fournir à la porte pour composer les coordonnées du Destinée, une première tentative de connexion fut menée. Toutefois, celle-ci n'aboutit pas en raison d'un point d'origine erroné.

Quelques heures plus tard, alors que les forces de l'Alliance lucienne attaquaient le complexe terrien, le docteur Rush parvint à convaincre Eli de tenter de composer l'adresse à neuf chevrons. Eli proposa alors d'utiliser le symbole de la Terre comme point d'origine de la séquence de coordonnées. La procédure d'activation fut alors un succès et la porte resta active pendant six minutes avant que la planète n'explose, suite à une réaction en chaîne de son cœur en naquadria provoquée par l'activation de la porte et par les bombardements des vaisseaux luciens.

Quelques mois plus tard, un commando de l'Alliance lucienne investit une installation sur une planète de la Voie lactée dans le but de rejoindre à leur tour le Destinée. Les Luciens placèrent une porte des étoiles lactéenne dans leur base et reproduisirent aussi fidèlement que possible l'équipement terrien de la base Icare afin de permettre au docteur Rush de travailler aussi efficacement que possible.

Lorsque le Hammond lança une attaque aérienne sur l'avant-poste, les Luciens décidèrent d'activer la porte et une partie de leurs forces traversa le vortex. La porte fut ensuite détruite en même temps que la planète lorsque celle-ci explosa.

Par la suite, le peuple langaran installa sa porte des étoiles dans un complexe industriel directement relié au cœur de naquadria de la planète. L'Alliance lucienne prit alors contact avec les Langarans afin de pouvoir utiliser cette porte pour rejoindre le Destinée, mais les dirigeants langarans refusèrent.

Quelque temps plus tard, les Terriens tentèrent à leur tour de convaincre les Langarans d'utiliser leur porte, mais ces derniers refusèrent une nouvelle fois. Un commando terrien tenta alors de prendre le contrôle de l'installation langaran et de composer l'adresse du Destinée sans succès, le colonel Young décidant de renoncer afin de préserver les liens diplomatiques entre la Terre et Langara.


0.030 sec
Copyright © 1998-2017 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama