(à corriger) Dispositif de stockage cryogénique

Répondre
Sturm762
Avatar de l’utilisateur
Maître de l'encyclopédie SGF
Messages : 2169
Inscrit : 02 déc. 2012, 18:31
Pays : France
Sexe : Masculin

(à corriger) Dispositif de stockage cryogénique

Message non lu par Sturm762 »

Dispositif de stockage cryogénique

Image

Culture : Goa'uld
Type : Médical

Présentation

Ce dispositif de stockage cryogénique fut utilisé par la déesse goa'uld Nirrti dans le but de conserver plusieurs centaines de bio-échantillons dans le cadre de ses expériences sur les Hok'tars auprès de la population de la planète Hanka.

Il fut découvert par les membres de l'équipe SG-1 au cours de l'année 2001 dans le laboratoire secret de Nirrti lorsqu'un rétrovirus commença à modifier l'ADN de Cassandra.

Fonctionnement

D'une longueur de 1,20 mètres pour 1 mètre de haut, ce dispositif de stockage cryogénique orné du symbole de la déesse goa’uld Nirrti permet de conserver plusieurs centaines de bio-échantillons à une température avoisinant les -196 degrés Celsius. En effet, ces derniers sont immergés dans un liquide goa'uld incolore et inodore, similaire à de l'azote liquide, et possédant un poids moléculaire de 14 u (unité de masse atomique).

Installé au sein d’un laboratoire secret par Nirrti, ce réceptacle d’un poids de 31,8 kilos peut accueillir une grande variété d'échantillons de tissus humains congelés (peau, foie, sang et salive) stockés sous forme de flacons. Chaque spécimen peut être soumis à des processus variés puis fractionné grâce à un dispositif de macro-fracture. Ainsi, plusieurs tests différents peuvent être réalisés à partir d'un même échantillon.

Les flacons cryogéniques destinés à recueillir les bio-échantillons sont composés d'un alliage de cristal goa'uld et de trinium, et résistent aux températures et aux pressions extrêmes auxquelles ils sont exposés. Ils sont composés de deux cellules, séparées par un vide, contenant de la poudre de perlite, un isolant thermique. De ce fait, le cristal ne se dilate et ne se contracte pas lors des changements de température.

Les échantillons de tissus hankans sont placés dans le dispositif de cryogénisation grâce au système de transfert, congelés à la température voulue, puis transférés avec précaution dans des flacons en cristal. Ces flacons sont ensuite insérés dans un conteneur en cristal et immergés dans la cellule de cryogénisation. Une fois congelés, les spécimens sont placés dans un dispositif de transfert sous vide qui maintient la température voulue.

Toutefois, le flacon doit être rangé à l'intérieur du dispositif de stockage dans les 90 secondes sous peine d’endommager l’échantillon présent à l’intérieur. Un bouton placé à proximité du dispositif de stockage cryogénique permet d’ouvrir le réceptacle, qui s’élève alors d’une cinquantaine de centimètre, et ainsi accéder aux échantillons. Une tablette goa’uld retrouvé près de l’appareil par le docteur Jackson relate en détail les expériences génétiques menées par Nirrti.

Histoire

Plusieurs années avant la formation du programme porte des étoiles, la déesse goa'uld Nirrti mena des expériences génétiques sur les habitants de la planète Hanka (P8X-987) dans le but de créer des Hok'tars, des hôtes humains dotés de capacités physiques et psychologiques extraordinaires. Ainsi, elle établit un laboratoire de recherche souterrain au sein d'une forêt près d'un village hankan et créa un rétrovirus comme catalyseur dans la création des Hok'tars.

Ainsi, à l'adolescence, les jeunes Hankans tombèrent malade et furent envoyés en rite initiatique dans la forêt dans laquelle ils furent téléportés dans le laboratoire de Nirrti. Cette dernière conserva alors plusieurs échantillons de leurs tissus, et notamment de leur sang, à l'intérieur d'un dispositif de stockage cryogénique avant de les guérir et les libérer afin qu'ils puissent transmettre les éventuels gènes modifiés à la prochaine génération.

Néanmoins, suite à l'exploration de la planète Hanka par le personnel en 1997, Nirrti fut contrainte d'arrêter ses expérimentations génétiques sur les habitants de ce monde, et décida d'éradiquer l'ensemble de la population locale dans l'espoir que ses travaux ne soient pas découverts par les Terriens. Elle répandit alors une puissante neurotoxine dans l'atmosphère, puis abandonna complètement les installations présentes dans son laboratoire.

Quelque années plus tard, au cours de l'année 2001, lorsque Cassandra tomba malade, contaminée par le rétrovirus de Nirrti qui commença à modifier son ADN, le général Hammond autorisa les membres de SG-1 à retourner sur la planète Hanka pour enquêter sur les étranges disparitions d'adolescents, et ces derniers finirent par découvrir le laboratoire souterrain de la déesse goa'uld dans la forêt.

Alors que le docteur Jackson découvrit une tablette goa'uld, qui confirma que Nirrti menait des expériences sur les habitants de ce monde dans le but de créer des Hok'tars, celui-ci activa le dispositif de cryogénisation des échantillons conservés par Nirrti. Ainsi, les membres de SG-1 récupérèrent plusieurs échantillons et appareils dans le laboratoire de Nirrti avant de revenir sur Terre par la porte des étoiles.

Plus tard, le docteur Fraiser et son équipe médicale analysèrent les bio-échantillons rapportés par l'équipe SG-1 dans l'espoir de trouver un remède contre le rétrovirus infectant Cassandra, mais sans aucun succès. Néanmoins, suite à la guérison de Cassandra par Nirrti, on ignore complètement ce qu'il est advenu de ce dispositif de stockage cryogénique goa'uld.

Fiches reliées

Épisode

506 Rite initiatique
"Un bon soldat gagne la victoire au combat, un bon stratège l'a remporte avant" - Sun Tzu

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Sturm762