Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Atlantis ›› Guide des épisodes ›› Saison 5 ›› Tous les possibles
Tous les possibles - Stargate Atlantis

Tous les possibles


Titre original : The Daedalus Variations
Épisode # : 504
Diffusé le : 1 août 2008
Audiences US : 1.7 millions
Audiences FR : Indisponible.
Scénario de : Alan McCullough
Réalisé par : Andy Mikita

Acteurs invités : Kavan Smith (Major Evan Lorne), David Nykl (Dr. Radek Zelenka), Chuck Campbell (Chuck), Tracy Waterhouse (Colonel Sobel), Annalise MacCulloch (Torren John Emmagan)

Court synopsis :
Sheppard et son équipe enquêtent sur le Dédale qui vient mystérieusement d'apparaître, à la dérive et abandonné. Ils découvrent alors qu'une machine expérimentale les fait voyager dans plusieurs univers alternatifs, sans possible retour dans leur propre réalité. lire la suite

Moments clés :
- Apparition d'un Dédale provenant d'un univers parallèle

Références culturelles :
Star Wars - « Easy, Chewie ! Those buttons are your friends !» [Sheppard]

Défauts visuels et incohérences :
[4:20] - En sortant du Jumper, Teyla indique à l'équipe qu'il fait très froid, mais aucune buée ne sort de leur bouche.
[5:04] - Sur la plaque du Dédale, on voit écrit « Deep Space Defence ». Le mot « Defence » est mal orthographié et devrait être écrit « Defense ».
[11:25] - Lorsque McKay remet les système sous tension dans la salle de contrôle du propulseur, sa main change de position d'un plan de caméra à l'autre au moment où il actionne le levier.
[33:30] - Lorsque les moteurs subluminiques lâchent, le Dédale s'arrête alors qu'il devrait conserver la vitesse qu'il a acquise.

Évaluation : déjà 611 notes - Donner ma note
Score globle : (8.6/10)
Technique Divertissement
Effets spéciaux (9.2/10) Action (9.1/10)
Mise en scène (8.8/10) Romance (6.9/10)
Scénario (9.0/10) Humour (8.1/10)
Originalité (8.8/10) Suspense (9.0/10)



0.044 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama