Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Atlantis ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Programme d'autodestruction
Programme d'autodestruction
Programme d'autodestruction
Informations générales

Culture : Terrien
Type : Programme Informatique

Présentation

Description

Le programme d'autodestruction est un système qui, lorsqu'il est déclenché, assure la destruction de la Cité d'Atlantis.
Fonctionnement

Le programme d'autodestruction est un système assurant la destruction de la Cité d'Atlantis. Activé en cas d'attaque directe des Wraiths, il représente la dernière ligne de défense de l'expédition pour empêcher les Wraiths de se servir de la seule porte des étoiles de la galaxie de Pégase permettant de rallier la Terre. Il n'est enclenché qu'en dernier recours, lorsqu'il n'y a aucune autre alternative envisageable.

Il est activé grâce à deux codes alphanumériques différents. Chacun des membres de l'expédition possède son propre code qu'il faut entrer avec celui d'une autre personne pour activer le système. L'un de ces codes est le 9574-3G29-V8X0. Si les codes sont entrés normalement, un compte à rebours se déclenche d'une durée choisie par celui qui veut faire exploser la Cité. Le plus généralement, ce compte à rebours ne dépasse guère les dix minutes. Il est cependant possible de paramétrer le compte à rebours pour qu'il ne dure que le temps nécessaire à l'accumulation d'énergie qui va faire exploser la Cité, soit cinq à trente secondes.

A la fin du compte à rebours, le programme va entrainer une surcharge massive des générateurs à Naquadah alimentant la Cité, jusqu'à provoquer une explosion nucléaire de 20 kT.

Il est possible d'intégrer au compte à rebours de l'autodestruction le virus informatique mis au point par l'équipe du docteur Zelenka à l'aube du second siège d'Atlantis. Ceci permettant d'endommager les systèmes des Wraiths en cas d'intervention de leur part.

A noter que le programme d'autodestruction possède un cryptage d'une grande complexité visant à empêcher une quelconque utilisation non autorisée.
Cas d'activation

Alors que le plan de l'expédition visant à se servir du dernier satellite du point de Lagrange pour arrêter les Wraiths échoua, le docteur Weir activa l'autodestruction avec l'aide de Sheppard. Mais quelques instants plus tard, un contingent militaire débarqua de la Terre par la porte des étoiles et l'autodestruction fut annulée.
Puis, tandis que le Dédale se faisait attendre, la situation devint de plus en plus critique sur Atlantis. Les Wraiths se projetèrent partout dans la Cité et la résistance des Terriens s'amenuisa. Les docteurs Weir et Mckay activèrent l'autodestruction de la Cité. Elle fut annulée quelques instants plus tard, à l'arrivée du Dédale.

Les Asurans, sondant l'esprit de Sheppard, lui firent vivre une hallucination dans le but de connaitre ses réactions. Dans cette hallucination, Sheppard était de retour sur Atlantis après s'être évadé d'Asuras. Mais plusieurs heures après, deux dizaines de vaisseaux ruche Wraith débarquèrent et attaquèrent Atlantis. Les défenses de la Cité furent vite anéanties et Weir ordonna l'évacuation vers la Terre. Sheppard resta en arrière pour activer l'autodestruction.

Suite à une perturbation stratosphérique, la Cité déclencha la quarantaine automatique de niveau cinq (niveau maximum) pour empêcher la propagation de ce qu'elle croyait être un virus. Lorsque la quarantaine fut brisée par le colonel Sheppard qui était monté en salle de contrôle en escaladant le tour de contrôle, la Cité activa l'autodestruction comme ultime moyen d'enrayer l'hypothétique épidémie.

Alors que Michael avait pris le contrôle d'Atlantis pour s'emparer du bébé de Teyla, il parvint à décrypter le programme d'autodestruction et l'activa pour anéantir l'expédition. Le programme fut finalement coupé quelques instants plus tard.


0.024 sec
Copyright © 1998-2019 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama