Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Technologies ›› Porte des étoiles lactéenne
Apparitions
Épisode(s) Relié(s)
Plusieurs épisodes

Encyclopédie
Culture(s)
- Anciens / Alterans

Personnage(s)
- Amelius

Planète(s)
- Abydos
- Cité d'origine des Asgards
- Edora (P5C-768)
- Juna (P2X-729)
- Langara (P2S-4C3)
- K'tau
- Latona (P2A-018)
- Othala
- Orban
- Vyus (P2Q-463)
- P3R-636
- Cartago (P3X-1279)
- P3X-513
- P3X-562
- Simarka (P3X-593)
- P3X-774
- Terre de lumière (P3X-797)
- Argos (P3X-8596)
- Oannes (P3X-866)
- Cimmeria (P3X-974)
- Altaïr (P3X-989)
- PJ2-445
- Madrona (PX7-941)
- Chulak
- BP6-3Q1
- Hadante
- M4C-862
- Taldor (P3X-775)
- P4A-771
- P6S-2031
- Base d'Anubis
- P2C-257
- P2X-374
- P2X-416
- P3X-116
- Volia (P3A-194)
- Revanna
- P3R-233
- Tollan
- P3W-451
- Hanka (PX8-987)
- P3R-272
- P3C-599
- Base d'Hathor
- P9Q-281
- PB2-908
- Vorash
- Monde de Martin Lloyd
- P3R-118
- Euronda
- Ruines submergées
- Kheb
- P34-353J
- Site Alpha I (P3X-984)
- Avant-poste de Ba'al
- Lieu de la livraison
- Cal Mah
- Base de Khonsu
- Nasya
- P2X-338
- Base tok'ra
- P3X-888
- Monde natal de Reese
- Base du NID
- Camp d'entraînement
- Marché d'Unas
- Velona (P4X-636)
- Base-mère de Yu
- Pangar
- P5X-777
- P3X-367
- P2X-005
- Tagrea (P3X-744)
- P4S-237
- Vis Uban
- Erebus
- P3X-289
- P2A-347
- P3X-403
- Hebridan
- P3L-997
- P5S-117
- P8X-873
- Hak'tyl I
- Kresh'taa
- P5X-112
- Tartarus
- P3X-666
- Amra
- Dakara
- Royaume d'Arkhan
- Désert aride
- Site Alpha III (P4X-650)
- P2X-887
- P3S-114
- P3X-439
- P4S-161
- P3S-452
- Site de la rencontre
- P3X-421
- Base d'Arkad
- P8X-412
- Laboratoire d'Arlos
- Commerce d'Inago
- Kallana
- Destination de la redirection d'Anubis
- P3X-584
- P2X-885
- P9G-844
- Sartorus
- P7J-989
- P5C-353
- PXY-887
- PX3-595
- PX9-757
- P9X-391
- Lieu de l'échange
- P4C-970
- P7S-441
- P4X-639
- P2X-555
- P9C-372
- Terrain d'essai
- Adora
- Camelot (PX1-767)
- Galar
- Avant-poste du clone de Ba'al
- P2M-903
- P6G-452
- PX7-455
- Tegalus
- Vagonbrei
- Praxyon
- P3R-112
- P3X-474
- Système de Risa
- P6Y-325
- Forêt mauve
- Emplacement de la Clava Thessara Infinitas II
- Taverne pré-industrielle
- P5S-381
- Trou noir pégasien
- Site Gamma I
- Site Alpha II
- Terre
- PY3-948
- P3C-249
- P4G-881
- Camp jaffa II
- P7X-377
- Camp jaffa I
- Dar Eshkalon
- Avant-poste goa'uld
- Territoire de Moloc
- Base d'Apophis
- Avant-poste de Camulus
- Katana
- Colonie des Reols
- P2A-509
- Monde d'origine des Ataniks
- P2A-463
- Hak'tyl II
- P2A-870
- P2R-866
- P2X-787
- P3A-577
- P30-255
- P36-231
- P3A-707
- P3C-117
- P3H-826
- P3K-447
- P3K-546
- P3Y-294
- P3X-234
- P3X-298
- P3X-254
- P3X-422
- P3X-595
- PX3-808
- P4C-796
- P4M-523
- P4S-559
- P4X-131
- P4X-233
- P4X-234
- P5C-629
- P5R-357
- P5X-327
- P6J-908
- P89-534
- P8F-809
- P8T-365
- P8T-474
- P8X-362
- Planète 865
- P3-575 (P3A-575)
- P4R
- Monde à explorer
- Territoire de Ba'al
- Monde natal des Reols
- Littoral tropical
- Reetalia
- Alaris
- KS7-535
- Castiana
- Avant-poste de Nirrti
- P3X-118
- P4C-452
- P5C-11
- P5C-12
- P6X-437
- Sahal
- Zone du rendez-vous
- P4F-221
- P2C-106
- P4X-347
- Emplacement de la Clava Thessara Infinitas I
- Forêt tropicale
- Ville tok'ra
- Lieu de rencontre avec Jacek
- Lieu d'essai du manteau d'Arthur
- Lieu d'origine de la délégation goa'uld
- P4X-884
- P4M-328
- P9J-333
- PB5-926
- PJ6-877
- Sanctuaire de Grannus
- Site enneigé
- Territoire de Ramius
- Village de Tevaris
- Site de la capture de SG-1
- P4A-571
- Site de la quête du Graal
- Camp d'U'kin

Vaisseau(x)
- Odyssée
- Ha'tak de Klorel

Porte des étoiles lactéenne
Porte des étoiles lactéenne
Informations générales

Culture : Ancien
Type : Transport

Présentation

Description

Une Porte des étoiles lactéenne est un appareil de transport permettant de déplacer quasi-instantanément un objet ou une personne à l'autre bout de la galaxie en utilisant la technologie des vortex.

La Porte se présente sous la forme d'un grand anneau d'un diamètre de 6,70 mètres pour un poids d'environ 32 tonnes. Elle est composée en grande partie de Naquadah, un élément supraconducteur essentiel à la création de vortex artificiel.

Le modèle lactéen est le second modèle conçu par les Anciens. Il comporte 39 glyphes ainsi que neuf chevrons de couleur rouge répartis à équidistance les uns des autres.

La Porte de la Voie lactée est « analogique ». Elle possède un anneau rotatif, ce qui permet de composer une adresse manuellement. Bien sûr, il est possible et même préférable d'utiliser un D.H.D.

Les symboles sont gravés sur l'anneau central mobile, il suffit de pousser le symbole correspondant sur un D.H.D pour que l'anneau effectue une rotation. En effet, lors de l'activation d'un chevron, le symbole choisi va bouger jusqu'au chevron situé au sommet de l'anneau. Ce dernier va s'abaisser d'un quart puis remonter à sa position initiale. Le chevron correspondant va alors s'allumer. Pour le symbole suivant, l'anneau tournera dans le sens contraire pour atteindre le chevron du sommet et ainsi de suite jusqu'au dernier.

Fonctionnement

Les Portes des étoiles fonctionnent obligatoirement en binôme. En effet, afin de voyager vers une autre planète, il faut absolument que cette planète possède une Porte active.

Afin d'ouvrir la Porte, une combinaison de sept chevrons est nécessaire. En effet, nous vivons dans un espace tridimensionnel, et il nous faut six points pour déterminer la position spatiale d'une planète. Le septième symbole est le point d'origine, à savoir la planète d'où on active la Porte des étoiles. Ce chevron est propre à une Porte bien spécifique.

Même si la plupart des peuples de la Voie lactée ignorent son utilité, le huitième chevron a une fonction tout aussi importante, celle de permettre de composer vers une autre galaxie. Les Anciens ont toutefois bridé leurs D.H.D afin de permettre l'utilisation de ce chevron supplémentaire à l'unique condition de posséder un cristal de contrôle du huitième chevron.

Le neuvième chevron sert quant à lui à composer une adresse unique vers le Destinée, un vaisseau des Anciens lancé il y a des millions d'années. Il sert également à faire le voyage de retour vers la Terre depuis le vaisseau Ancien.

Lors de l'activation d'une Porte, une masse d'éléments instable se crée et s'avance horizontalement et brutalement hors de la structure sur environ trois mètres, puis est réabsorbée très rapidement par l'horizon des événements. Cette masse s'appelle le « Kawoosh » et est très dangereuse, car elle désintègre tout sur son passage, aussi bien les êtres vivants que la matière inerte.

Pour voyager, l'objet ou l'individu doit franchir la Porte et entrer dans « l'horizon des événements ». La Porte va ensuite décomposer la structure moléculaire de l'objet et envoyer le tout à la Porte d'arrivée, via un vortex. La Porte d'arrivée va alors stocker les éléments dans sa mémoire tampon, le temps de recevoir l'intégralité du schéma énergétique, puis va réassembler la structure moléculaire dans son état d'origine. La durée de transport est plus ou moins longue selon la distance, mais reste de l'ordre d'une seconde environ.

Lors de la rematérialisation des schémas énergétiques, un protocole de sécurité va ordonner l'effacement complet de la mémoire tampon de la Porte lors de la prochaine activation afin d'empêcher le mélange de schémas.

Cependant, si par malheur le vortex se coupait avant la fin du processus de rematérialisation d'un objet, le schéma énergétique resterait dans la mémoire tampon jusqu'à la prochaine utilisation de la Porte. Ce schéma subsisterait alors dans la mémoire tampon de la Porte jusqu'à sa prochaine activation lors de laquelle la mémoire serait irrémédiablement vidée afin d'éviter tout dysfonctionnement.

L'individu dispose d'un délai de 38 minutes pour franchir la Porte avant que cette dernière ne se referme. En effet, un vortex artificiel ne peut être maintenu plus de 38 minutes. Pour garder la Porte active plus longtemps, il faut lui associer une énorme source d'énergie telle qu'un trou noir ou une quantité illimitée d'E2PZ. De plus, afin de ne pas rester bloquée durant 38 minutes, une Porte peut se refermer d'elle-même avant la période si aucun élément ne la traverse.

Pour contrôler la Porte lactéenne, il faut disposer d'un cadran de contrôle appelé aussi D.H.D (Dial Home Device). Ce dispositif va permettre de composer une adresse et ainsi ouvrir la Porte vers la destination de son choix. Dans la Voie lactée, trois versions du D.H.D sont disponibles :

- le D.H.D basique
- le D.H.D portable conçu par Ba'al
- le D.H.D situé dans les Jumpers.

Les Terriens, n'ayant pas de D.H.D, furent contraints de créer un programme de composition afin de contrôler la Porte. Ce programme est beaucoup moins performant que celui contenu dans les D.H.D. En effet, ce dernier ignore beaucoup de protocoles de sécurité.

Il est également possible d'activer la Porte manuellement en faisant tourner l'anneau intérieur. L'anneau étant extrêmement lourd, cette procédure est donc utilisée en cas d'ultime recours lorsque l'activation via un D.H.D est impossible.

Il faut également savoir que composer une adresse à huit ou à neuf chevrons n'est pas faisable pour un D.H.D classique, ces derniers étant destinés à servir de composeur d'adresses à sept chevrons. En effet, les Anciens ont bridé leurs composeurs de telle sorte qu'ils ne puissent activer une Porte vers une autre galaxie sans un cristal spécifique.

De plus, la source d'énergie contenue dans les D.H.D servant à activer la Porte est limitée, largement suffisante pour ouvrir un nombre incalculable de Portes avec une adresse à sept symboles mais insuffisante pour les adresses à huit ou neuf symboles. Pour ce faire, il faut se servir d'une source d'énergie additionnelle telle qu'un E2PZ ou un trou noir.

Si jamais la charge énergétique devenait trop importante pour la Porte de destination, le vortex serait alors automatiquement dévié vers la Porte la plus proche pour empêcher une surcharge catastrophique.

Dans la Voie lactée, beaucoup de peuples désireux de vivre en autarcie condamnèrent leur Porte. Afin de le faire, il suffit de l'enterrer ou de placer un très gros objet dans l'axe d'ouverture de l'horizon des événements afin d'empêcher la formation de ce dernier. Ceci est dû à l'un des programmes de sécurité de la Porte : un horizon des événements non dégagé implique un environnement autour de la Porte non approprié pour les voyageurs. C'est d'ailleurs sur ce principe que l'iris du SGC joue : il permet l'activation du vortex mais étant placé quelques nanomètres après l'horizon, il empêche la remolécularisation des corps.

A noter également qu'un vortex est à sens unique : tout objet ne peut voyager que dans un sens. Si un individu franchit la Porte d'arrivée dans l'autre sens, son corps sera dématérialisé mais il ne sera pas transféré à la Porte initiale. Cependant, cette règle ne s'applique pas pour les ondes électromagnétiques ainsi que pour les radiations qui peuvent voyager dans les deux sens.

La Porte étant une technologie très avancée, elle possède de nombreux protocoles de sécurité afin de garantir une utilisation sans danger. Parmi ces protocoles de sécurité, nous avons :

Le maintien du vortex en cas de présence d'objet dans l'horizon des événements

Si la Porte détecte un élément dans l'horizon des événements, un protocole de sécurité va empêcher sa fermeture, mais ce processus se termine une fois les 38 minutes passées, en raison des contraintes de la physique.

Blocage de la Porte en cas de risque pour le vortex

Afin d'empêcher qu'un élément étranger ne soit aspiré par le vortex et introduit par mégarde dans un autre système planétaire, la Porte possède un protocole qui empêche la formation du vortex.

En effet, si le vortex traverse une étoile, cela pourrait altérer sa réaction nucléaire et provoquer de nombreux problèmes. C'est pourquoi la Porte ne prend pas de risque et empêche la formation tant que l'alignement n'est pas propice à un passage en toute sécurité.

Prédominances des Portes

Si jamais deux Portes se trouvaient côte à côte, la Porte dominante sera celle disposant d'un D.H.D actif.

Si les deux Portes disposent d'un D.H.D actif mais sont d'un modèle différent, la Porte prioritaire sera la plus récente à savoir la Porte pégasienne, mais si jamais les deux étaient du même modèle et qu'elles possèdent un D.H.D actif, aucune prédominance ne sera prise en compte et la Porte de destination sera choisie au hasard.

Autre protocole de sécurité : un vortex ne peut être établi quand ce dernier passe trop près d'une éruption solaire. En effet, cette perturbation peut faire rebondir le vortex vers la Porte de départ et dans le pire des cas, renvoyer le vortex vers une époque antérieure ou postérieure à la date de composition. Cet événement étant très aléatoire, les Anciens ont établi des protocoles afin de ne pas prendre de risque.

Histoire

Plusieurs millions d'années avant notre ère, dans la galaxie des Oris, un jeune Altéran du nom d'Amélius eut l'idée d'inventer un dispositif permettant le voyage entre les planètes : les Astria Porta.

Il y a environ 50 millions d'années, après leur arrivée dans la Voie Lactée, les Anciens développèrent un réseau de Porte des Etoiles reliant différents mondes et leurs principales colonies. Les Portes Lactéennes d'Antarctique et de la planète Dakara font sûrement partie des plus anciennes de ce réseau.

Plusieurs années avant l'exil des Anciens vers Pégase, plusieurs scientifiques Anciens tentèrent de maîtriser le voyage temporel. Ils installèrent une machine sur P4X-639 afin de sauver leur race d'une extinction.
Se servant du réseau subspatial de la Porte, la machine permettait à une vingtaine de planètes de revivre des événements passés. Malheureusement pour eux, la machine avait créé une boucle temporelle qui leur faisait revivre continuellement les événements de la journée précédente. Voyant que leur expérience était un échec, ils coupèrent la machine et attendirent leur heure.

En 1998, alors que SG10 explorait la planète, un trou noir se forma près de P3W-451. Les membres de l'équipe tentèrent de s'échapper par la Porte mais cette dernière ne resta activée que quelques secondes, ne pouvant gérer le paradoxe temporel. La Terre réactiva la Porte vers la planète afin d'enquêter sur la disparition de leur équipe. Quand ils comprirent que la planète s'apprêtait à être engloutie dans le gouffre spatial, les terriens voulurent désactiver la Porte mais la procédure de fermeture échoua. Il s'avéra que la Porte tirait son énergie directement depuis le trou noir. Pire encore, le vortex laissait passer les ondes gravitationnelles et entraînait un fort ralentissement du temps dans le SGC. Ce n'est qu'en surchargeant la Porte, afin de transférer son vortex vers une autre Porte de la galaxie, que la Terre parvint à se déconnecter du trou noir.

En 1999, une pluie de météorites s'abattit sur la planète Edora. En effet, cette dernière traversait périodiquement un champ d'astéroïdes présent dans son système. Plusieurs roches spatiales s'écrasèrent sur la planète, mais l'une d'entre elles frappa le sommet de la Porte des Etoiles. Malgré le choc et la force de l'impact, la Porte demeura intacte sous les décombres.

En 2000, le pentagone ordonna la fabrication de la toute première bombe nucléaire enrichie au Naquadah. Le général Bauer supervisa sa construction et il ordonna de la tester sur une ancienne planète minière Goa'uld. Malgré les mises en garde de SG1, Bauer activa la bombe ce qui provoqua une réaction en chaine. La Porte de la planète résista à la détonation, contrairement à ce qu'avait espéré le nouveau Général du SGC. De plus, la salle d'embarquement du SGC se retrouva exposée aux radiations provoquées par l'explosion de la bombe. Le SGC tenta de couper le vortex mais cela échoua, la Porte d'arrivé ayant reçu un apport d'énergie supplémentaire. Ce n'est qu'au bout des 38 minutes que la Porte se désactiva normalement.

Quelques mois plus tard, SG1 élabora un plan audacieux pour se débarrasser de la flotte d'Apophis. Celui-ci consistait à créer une supernova en faisant exploser le Soleil de Vorash. Pour ce faire, Carter composa les coordonnées de P3W-451 et envoya la Porte de Vorash, protégée par un champ de force Tok'Ra, directement vers le Soleil. Une fois assez proche, l'attraction du trou noir aspira une partie de la masse du Soleil, provoquant un déséquilibre dans la réaction nucléaire de l'étoile et conduisant à la formation de la supernova. Le plan fut un demi succès puisque la presque totalité de la flotte Goa'uld fut détruite par l'explosion du Soleil.

En 2004, les Réplicateurs lancèrent une invasion à grande échelle de la Voie Lactée. Les Goa'uld et les Humains étant en infériorité numérique, leur chance de succès étaient faibles. Cependant, les Terriens trouvèrent dans les ruines de Dakara, la toute première colonie Ancienne dans cette galaxie, un dispositif pouvant leur permettre une victoire prompte et décisive. Carter et Selmak modifièrent le dispositif de façon à ce qu'il puisse agir comme un rayon disrupteur.
Cependant, bien consciente que les Réplicateurs pourraient s'immuniser contre l'arme et qu'ils n'auraient qu'une seule chance, le Colonel Carter suggéra de se servir de la Porte des Étoiles pour propager l'onde. Elle contacta la seule personne capable de mofifier la Porte de Dakara pour ouvrir un vortex vers toutes les Portes des Étoiles de la Voie Lactée : Ba'al et son serviteur Nerus. Grâce à eux, la Porte contacterait toutes les Portes de la galaxie au moment ou l'arme serait activée.
Après une rude bataille pour contenir les hordes de Réplicateurs, Selmak parvint à activer l'arme de Dakara et l'onde se propagea à travers la galaxie, la débarrassant de la menace Réplicateur. Quelques jours suivant cette bataille, Anubis reprit Dakara et voulut se servir de l'arme et des modifications apportées à la Porte pour détruire toute vie dans la galaxie. Heureusement Oma intervint, empêchant le Goa'uld d'achever son grand dessein.

En 2005, le dernier Grand Maitre Goa'uld, Ba'al, se mit en quête de voler plusieurs Portes des Étoiles afin d'établir son propre réseau de Porte déconnecté du réseau principal. Le but du Grand Maitre était d'exécuter le plan initial d'Anubis mais en gardant certaines planètes hors de portée de l'onde dévastatrice. Le plan fut mis en échec par SG1 qui récupéra l'ensemble des Portes.

En 2006, soit quelques mois après le début de l'invasion Ori, le SGC envoya l'Odyssée dans la galaxie de Pégase afin d'activer la SuperPorte Ori. En effet, la Superporte Ori était conçue de manière que seule une Porte située dans une autre galaxie puisse la contacter. Ne disposant pas de Superporte, les Terriens apportèrent une Porte Lactéenne près d'un trou noir pour pouvoir contacter la Superporte de la Voie Lactée.
Le plan consistait à surcharger la Porte Lactéenne située à proximité de la Superporte afin qu'elle transfère le vortex vers cette dernière. Grâce à l'explosion d'ogives nucléaire, le plan fut un succès et les Terriens réussirent même à détruire un Vaisseau Ruche et un vaisseau Ori qui passaient à proximité.


0.091 sec
Copyright © 1998-2017 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama