Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Organisations ›› Stargate Command (SGC)
Stargate Command (SGC)
Stargate Command (SGC)
Informations générales

Niveau technologique : Elevé
Niveau de menace : Bas
Culture : Terrien

Présentation

Le SGC est le centre d'activités et de commandement du programme "porte des étoiles" sur Terre. Le commandement du SGC a été mis en place en 1997, après la seconde mission sur Abydos. Le complexe se trouve dans la base de Cheyenne Mountain, dans l'état du Colorado aux États-Unis. Il est situé sous les locaux du NORAD qui sert de couverture officielle à ses activités top secrètes. Le complexe est considéré comme étant la "zone 52", il est sous l'autorité de l'Air Force.

Historique

La base de Cheyenne Mountain a été construite en pleine guerre froide, durant les années 60, pour servir d'abri antiatomique. Les niveaux les plus bas, tenus secrets, ont même recueilli des plates-formes de lancement de missiles. Le complexe de 28 niveaux a été creusé sous la montagne. Il descend à plus de 600 mètres sous terre. Il est protégé par des portes blindées anti-souffle de 25 tonnes. La base est censée résister à une attaque nucléaire de cinq mégatonnes en cas d'explosion dans un rayon de cinq kilomètres. Son équipement électronique doit supporter les impulsions électromagnétiques produites par de telles attaques. Le complexe est également conçu pour devenir une base de confinement en cas de danger biologique, chimique ou en cas d'invasion intérieure provoquée par l'utilisation de la porte des étoiles au niveau 28.

Dans les années 90, le "projet Gizeh", classé top secret, a été relancé sous l'impulsion de Catherine Langford. La porte des étoiles fut transportée en zone 52, dans les niveaux le plus bas de la base Cheyenne Mountain.

En 1995, après de nombreux mois de tests, la porte fut activée et une mission fut, sous le commandement supérieur du Major Général West, organisée vers la planète Abydos. Après ce premier contact, le projet fut laissé à l'abandon. Le commandement de la base fut remis au Major Général George Hammond.

En 1997, après une tentative d'invasion d'aliens par la porte des étoiles, une seconde mission vers Abydos fut organisée. Suite à ces évènements, le président des États-Unis décida de créer le SGC. Son but était d'explorer des mondes extra-terrestres et de rapporter des technologies susceptibles de nous défendre et de créer des liens diplomatiques avec les formes de vies rencontrées.

Depuis, le SGC est le centre de commandement des opérations hors mondes. La base gère les explorations interplanétaires, la réception et les liens diplomatiques entre peuples alliés ainsi que les situations de crises face à l'ennemi. Civils et militaires composent les plus de 25 équipes d'explorations SG. Jusqu'en 2004, le commandant du SGC prenait ses ordres directement auprès du chef des armées des États-Unis.

Depuis 2004, le SGC est sous l'autorité du Homeworld Command basé au Pentagone et également sous la juridiction du CIS (comité international de surveillance), organisation non officielle des Nations Unies. Pour les décisions importantes et les orientations des missions de la base, le commandant du SGC doit se référer non plus au président, mais à son supérieur au pentagone. Il doit également demander l'aval de la personne du CIS rattachée au SGC. Ce nouvel ordre hiérarchique a complexifié la prise de décision au sein de la base, mais d'une certaine manière, a permis d'ouvrir l'aspect décisionnel aux représentants de la communauté mondiale terrienne.

Durant des périodes différentes, le SGC a accueilli les deux portes de la Terre : la porte alpha, découverte par l'expédition Langford en 1928 et la porte bêta, découverte en Antarctique par SG-1 en 1997. Lorsqu'après une tentative d'invasion des Réplicateurs, la porte alpha fut perdue en plein Pacifique, la porte bêta la remplaça pendant deux ans. Après la destruction de la porte bêta en 2002, la porte alpha fut réinstallé au niveau 28. Elle est maintenant, après de longues négociations politiques et financières, louée au gouvernement russe.

Commandants du SGC depuis sa création

Depuis sa création, trois principaux commandants se sont succédé au SGC. On notera néanmoins que le général Hammond fut remplacé, à deux reprises et durant une courte durée. Par le général Bauer dans un premier temps puis, quelques années plus tard, suite à des arrangements politiques, par le docteur Weir. Lorsque le général n'est pas en poste à la base, il désigne un commandant en second afin de le remplacer. Néanmoins, lors des décisions importantes, le commandant en second doit immédiatement se référer au général. Les colonels O'Neill, Carter et Reynolds ont pris de manière éphémère le commandement en second du SGC au cours de l'absence de leur supérieur.


Général George S. Hammond (1997-2001-2004) /// Général Henri Bauer (2001) /// Docteur Elizabeth Weir (début 2004)


Brigadier Général Jack O'Neill (2004-2005) /// Major Général Henry Landry (2005- ????)


Principaux niveaux

Extérieur : L'extérieur de la base Cheyenne Mountain regroupe quelques bâtiments au flanc de la montagne ainsi que de nombreux parkings. La zone entière est sous haute surveillance du personnel de sécurité. La liaison aérienne avec la base se fait grâce à la base de Peterson, située à proximité de la ville de Colorado Springs.

Niveau 0 : entrée de la base. Le point d'accès principal du complexe est un tunnel extrêmement bien surveillé et s'enfonçant profondément sous le massif montagneux. Disséminés sur la montagne, des conduits d'évacuation secrets mènent aux niveaux inférieurs et permettent d'accéder aux installations souterraines. À l'intérieur du tunnel principal, il faut passer plusieurs points de sécurité et de vérification d'identité pour pourvoir franchir les lourdes portes anti-explosions. Passé ces grandes portes, l'accès à la base se fait par au moins deux ascenseurs. À ce niveau, il y a également de gros monte-charges capables de descendre du matériel lourd et encombrant.


(Cliquez pour agrandir)

Niveaux 1/2/3 : emplacement et administration du NORAD (North American Aerospace Defense Command). Il s'agit de la principale couverture des activités secrètes du SGC. Le véritable nombre de niveaux est caché au grand public. La base de Cheyenne Mountain est bien plus grande et profonde que ne laissent entendre les versions officielles.

Niveau 4 : début des infrastructures du SGC, comptabilité et archives de la base.

Niveaux 5/6/7 : stockage de matériels, fournitures et équipements du SGC. Ces niveaux peuvent également être, en cas d'urgence sanitaire, aménagés pour accueillir des réfugiés.

Niveaux 8/9 : centrale électrique, générateur de transformation, régulation et de distribution de l'énergie dans le complexe. Afin de subvenir aux besoins phénoménaux en énergie, ces niveaux ont été largement modifiés après l'installation de la porte des étoiles.

Niveaux 10/11 : réservoirs d'eau, système d'épuration et de distribution d'air. C'est au niveau 11 qu'il faut changer d'ascenseur pour atteindre les niveaux inférieurs.

Niveaux 12/13/14/15 : quartiers du personnel, civils et militaires.

Niveau 16 : bunker de commandement et salles de vidéo surveillance. En cas d'incident, ce niveau peut servir de salle des opérations secondaire. Ce niveau accueille également les cellules de détention.

Niveau 17 : stockages divers, bureaux de recherches. En 1999, pour accueillir les représentants de peuples extra-terrestre, plusieurs salles ont été converties en zone diplomatique.

Niveau 18 : bureaux des recherches culturelles. Les civils importants du SGC y ont un bureau ou un laboratoire. C'est ici que les recherches sur les races aliens et les artefacts ramenés d'exploration sont effectuées. On y trouve également le bureau du docteur Daniel Jackson et une bibliothèque archéologique.

Niveau 19 : laboratoires scientifiques. C'est ici que s'effectuent la recherche et le développement sur les technologies aliens. Les projets nécessitant une trop grande surface ou s'étendant sur une durée trop importante sont transférés en zone 51. On trouve également ici les laboratoires de Carter, des docteurs Lee et Felger ainsi qu'une armurerie secondaire.

Niveau 20 : laboratoires scientifiques consacrés à la maintenance et aux réparations.

Niveau 21 : infirmerie. Toutes les affaires médicales sont traitées ici. La salle d'hospitalisation principale compte huit lits. Il y a plusieurs blocs chirurgicaux munis des équipements les plus pointus. À ce niveau se situent également plusieurs salles d'isolement et de quarantaine, des salles de convalescence et de remise en forme ainsi que des laboratoires de recherches médicales. S'y trouve également la salle de gym et le bureau du médecin-chef du SGC.

Niveau 22 : mess, cuisines et principales cafétérias. Ce niveau comporte quelques salles d'isolement privées.

Niveau 23 : centrale d'alimentation énergétique de secours. C'est à ce niveau que les aliens mimétiques, lors de leur tentative d'invasion de la Terre, investirent une grande salle vide pour y installer leur matériel.

Niveau 24 : salle des MALP et des sondes téléguidées.

Niveaux 25/26 : vestiaires des équipes, quartiers privés des cadres du SGC et des équipes SG. SG-1 et les équipes les plus importantes sont au niveau 25. Un escalier en colimaçon relie le niveau 26 au 27 et descend jusqu'au 28. Il s'agit d'un accès destiné au commandant de la base lui permettant de passer rapidement de ses quartiers privés à la salle de commandement.

Niveau 27 : salle de briefing, bureau du commandant de la base. En réalité, il s'agit d'un demi-niveau. La salle d'embarquement, située au niveau 28, plafonne en effet jusqu'au niveau 27. La salle de briefing surplombe la salle d'embarquement qu'une baie vitrée permet de surveiller. Au fond de la salle de briefing, un petit escalier en colimaçon permet de descendre en salle de contrôle ou de monter dans les quartiers privés des cadres du SGC. Il y a également un escalier d'accès entre la salle de contrôle et la salle de briefing. L'ascenseur principal se trouve au bout du couloir menant au bureau du général.


(Cliquez pour agrandir)

Niveau 28 : salle d'embarquement, centre des opérations, armurerie principale. C'est dans la salle d'embarquement, d'une hauteur de deux niveaux, que se trouve la porte des étoiles. Durant la guerre froide, cet endroit était l'emplacement d'un silo de missiles.
La porte des étoiles a été descendue là grâce à un puits d'accès et à une grue située à la surface. Le puits est fermé hermétiquement, à différents niveaux, par plusieurs sas imposants. Le puits d'accès permet également de transférer le matériel le plus imposant des niveaux supérieurs à la salle d'embarquement. Depuis 2006, c'est le cas pour au moins un jumper stocké dans les niveaux supérieurs du SGC. Il descend en salle d'embarquement au moyen du puits. Après les premiers mois d'utilisation de la porte, pour compenser les secousses liées aux activations de la porte, un système hydraulique a été installé autour du niveau 28.

La salle d'embarquement est la première ligne de front face aux menaces ennemies. Elle est équipée de moyens de défenses importants. Le premier d'entre eux, sûrement le plus important, est l'iris. Barrière à toute incursion ennemie, il est le premier rempart de protection de la Terre. Un système manuel d'activation ou de désactivation d'urgence se trouve en salle d'embarquement. En cas d'activation non programmée de la porte ou du retour d'une équipe SG sous le feu ennemi, un commando de défense, lourdement armé, se place aux abords de la porte. Deux fusils mitrailleurs sont disposés de part et d'autre de la passerelle. Un lanceur de missiles téléguidés est accroché au plafond. Il peut tirer au travers du vortex.
La salle d'embarquement contient également quatre grands condensateurs électriques. Connectés à la porte, ils l'alimentent en énergie. Après des expériences d'invasion alien, des systèmes de détection de dispositifs mimétiques ont été installés à proximité de la porte.


(Cliquez pour agrandir ou télécharger le format grand taille)

La salle de contrôle est le centre névralgique du SGC. Les supercalculateurs de cette salle sont reliés en réseau à l'ordinateur central. Ils permettent d'accéder à la grande base de données du SGC. Cette dernière comprend de nombreux rapports de missions, l'historique des activations de vortex, la liste des maintenances effectuées sur la porte et, surtout, les coordonnées des portes des étoiles de la galaxie. La salle de contrôle renferme le dispositif composition des adresses. Bien moins sophistiqué que le DHD Ancien d'origine, il permet néanmoins une utilisation optimale de la porte. La salle de contrôle regroupe également des systèmes de détection satellites en liaison avec la NASA et les différentes infrastructures de l'USAF. La salle de contrôle du SGC un véritable QG de surveillance spatiale et aérienne.

Au niveau 28, se trouvent l'armurerie principale de la base, un laboratoire d'observation et plusieurs salles de maintenance et de stockage de matériels. C'est également à ce niveau qu'est située la salle d'autodestruction. Elle contient une ogive nucléaire capable de pulvériser la base. Il faut deux hauts gradés pour lancer ou stopper l'autodestruction. Bien que cette ultime sécurité ne suffise pas à détruire la porte ou à fermer un vortex, elle ensevelirait néanmoins la porte sous plus de 1000 mètres de débris et de roche.

Situations d'invasion

101 - Enfants des Dieux : Apophis et sa garde personnelle envahissent la salle d'embarquement du SGC. Les forces de sécurité arrivent trop tard. Apophis parvient à s'enfuir après avoir tué trois gardes et kidnappé un quatrième. Conséquences : mise en place d'un iris de protection, mise en place du programme d'exploration Stargate.

1x13 - Hathor : La Goa'uld Hathor prend le contrôle psychique de tous les hommes du SGC et tente de se reconstruire une armée. Conséquences : mise en place de mesures de sécurité supplémentaires sur les visiteurs du SGC, décoration du capitaine Carter et du docteur Frasier.

2x07 - Message dans une Bouteille : un orbe alien prend place dans la salle d'embarquement et prend peu à peu le contrôle du SGC. Conséquence : compromis trouvé avec l'orbe qui abandonne sa position et est renvoyé par le vortex.

2x13 - Les Esprits : invasion de la base par des aliens morphiques faisant disparaitre les membres du SGC. Conséquence : compromis trouvé entre les aliens morphiques et le SGC, abandon de l'invasion.

2x20 - L'Ennemi Invisible : invasion d'un commando suicide de cinq Reetous rebelles. Conséquence : détection et élimination de l'ennemi.

3x14 - Invasion : invasion réussie d'aliens mimétiques. Tout le SGC est envahi, les membres sont remplacés par des aliens les imitant. Conséquences : élimination de la menace et reprise du SGC après intervention des forces spéciales du NID, mise en place de procédures de détection près de la porte, classement ultra top secret de l'incident.


4x05 - Diviser pour Conquérir : invasion de Za'tarc dans l'enceinte du SGC. Des espions en sommeil dans l'esprit des membres des équipes d'exploration, en vue d'un attentat contre le président des États-Unis et le conseiller Suprême Tok'ra. Conséquences : détection et élimination de tous les individus Za'tarc, mise en place de procédure de vérification Za'tarc au retour des missions.

4x20 - Entité : invasion d'une entité électromagnétique alien dans les ordinateurs du SGC. Conséquence : élimination de la menace.

5x19 - Menace : invasion de Réplicateurs. Conséquence : élimination de l'androïde Reese stoppant l'invasion.

8x03 - Quarantaine : invasion d'Anubis sous forme d'entité élevée. Il prend le contrôle de plusieurs membres du personnel. Conséquence : il est expulsé sur une planète sans vie.

8x17 - La Dernière Chance 2/2 : invasion de Réplicateurs via la porte des étoiles après l'attaque d'un virus informatique paralysant les systèmes de défenses. Conséquence: élimination de la menace grâce à l'onde du dispositif de Dakara.

10x04 - La Guerre des Clones : prise de contrôle d'une partie du SGC par les clones de Ba'al. Conséquences : vol de la banque de données d'adresses du SGC, fuite des clones.

4x17 - (SGA) Infiltration Wraith : invasion de plusieurs commandos wraiths après avoir assommé tout le personnel du SGC grâce à une bombe de rayon paralysant. Conséquences : destruction du pont intergalactique, mort de plusieurs soldats, Teal'c et Ronon parviennent à contenir les wraiths au sein du SGC et à les éliminer jusqu'au dernier.


Personnel du SGC

Médecins en chef du SGC : docteur Janet Frasier (jusqu'à 2004), docteur Carolyn Lam
Médecins/chirurgiens : docteur Ian Carmichael, docteur William Warner, docteur Brightman
Xénobiologiste : docteur Redden
Opérateurs de la porte : lieutenant Russell Benson, sergent Walter Harriman, sergent Laura Davis, lieutenant Graham Simmons, sergent O'Brien, sergent Mackenzie
Techniciens/ingénieurs : sergent Sylvester Siler, sergent Vern Alberts
Responsables scientifiques : docteur Bill Lee, docteur Andrew Covel
Scientifiques : docteur Chloé Angstrom, docteur Jay Felger
Service archéologie : docteur Daniel Jackson, Jonas Quinn, docteur Robert Rothman
Psychologie/psychiatrie : docteur James MacKenzie, docteur Hutchison
Liaisons et relations extérieures : colonel Tom Rundell


0.052 sec
Copyright © 1998-2017 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama