Ragnarök

Le contenu de cette fiche est canon.
Ragnarök
Mythologie
Nordique
Nom
Ragnarök

Présentation

Le Ragnarök, ou le Crépuscule des dieux (ou des Puissants), désigne, dans la mythologie nordique, une fin du monde prophétique comprenant une série d'événements dont un hiver de trois ans sans soleil (Fimbulvetr), suivi d'une grande bataille sur la plaine de Vígríd.

Au cours de cette fin du monde, la majorité des divinités comme Odin, Thor, Freyr, Heimdall et Loki, mais aussi les géants et la quasi-totalité des hommes mourront, tandis qu'une série de désastres naturels détruiront le monde qui sera submergé par les flots et détruit par les flammes.

Néanmoins, une renaissance suivra ces événements apocalyptiques, dans laquelle les dieux restants, dont Baldr, Höd, et Vidar, rencontreront Líf et Lífþrasir, le seul couple humain survivant et appelés à repeupler le monde. Ils y retrouveront les tablettes d'or des Ases (leurs connaissances) et débuteront un nouveau cycle de vie.

Le Ragnarök est un thème important dans la mythologie nordique. Il est principalement relaté dans l'Edda poétique, en section de la Völuspá, probablement écrite par un clerc islandais après l'an mil, mais aussi dans l'Edda de Snorri, rédigée au XIIIème siècle par Snorri Sturluson, qui s'est lui-même inspiré de l'Edda poétique.

Histoire

Dans la mythologie nordique, le Ragnarök, ou le Crépuscule des Dieux, est un événement majeur prédit par une prophétesse Volva et confirmé par Mimir, le dieu de la sagesse, qui marquera la fin du monde tel qu'on le connaît. Ainsi, malgré leurs efforts et leurs préparations, les dieux d'Asgard ne pourront rien faire pour l'en empêcher et seront ainsi condamnés à disparaître. Néanmoins, cette bataille perdue d'avance ne les empêchera pas de combattre contre les forces du Mal jusqu'à la fin.

L'avènement du Ragnarök

D'après l'Edda de Snorri Sturluson, le Ragnarök sera annoncé par un grand hiver appelé Fimbulvet de trois ans qui amènera avec lui les glaces, la neige et le vent glacial. Les guerres entre les hommes seront dévastatrices, et surgiront de par le monde, poussant les frères à s'entre-tuer, les pères à tuer leurs fils, ou à commettre des actes incestueux, faisant sombrer l'humanité dans la folie. Alors que les récoltes ne pousseront plus, les hommes finiront par se manger entre eux et les vents glacés apporteront les lamentations de neuf mondes, faisant régner le chaos.

Il est expliqué ensuite que la terre tremblera, que les montagnes s'écrouleront et que tous les enchantements magiques de protection céderont, libérant ainsi Loki, le dieu de la malice, qui avait été emprisonné suite au meurtre de Baldr survenu quelque temps plus tôt. La guerre sera alors sur le point de commencer entre les dieux d'Asgard et les géants de glace de Jotunheim. Cependant, le conflit se propagera dans les neufs mondes de l'Univers. Le grand hiver plongera le monde dans les ténèbres et Loki déclenchera lui-même les événements en lançant l'assaut sur le monde d'Asgard.

Une scène de bataille sur la plaine de Vígríd.

C'est alors que Fenrir, le loup géant et fils de Loki, brisera ses chaînes et se lancera dans la bataille, avide de vengeance, et accompagné de sa progéniture. L'un des loups de la meute dévorera le soleil, tandis qu'un autre mangera la lune, plongeant le monde dans l'obscurité éternelle. Fenrir ouvrira sa gueule immense, rasant le sol et touchant le ciel, avec ses yeux et narines crachant du feu, engloutissant tout sur son passage. Pendant ce temps, Jörmungand, le serpent de Midgar, sortira des profondeurs marines et déclenchera un tsunami sur Midgard. Le déluge des eaux s'abattra sur le monde pendant que le serpent géant s'empoisonnera l'air et la mer avec son venin mortel.

De son côté, la déesse Hel, également fille de Loki, décidera d'accompagner son père et ses frères et libérera la légion des morts sur les vivants, provoquant un déferlement de zombies sur les neuf mondes. Le bateau Naglfar, fait d'ongles humains, sera détaché et naviguera dans le déferlement de l'océan, piloté par le géant Hrym. Entre-temps, le ciel s'ouvrira et les fils de Muspellheim, ou les géants de feu, jailliront, entourés de flammes. Ils seront commandés par Surt dont l'épée brille plus que le Soleil pour se joindre à la bataille contre les dieux. Loki et ses enfants, ainsi les géants de glace et de feu, et les zombies, transformeront Midgard en un désert stérile, détruisant tout sur leur passage.

La bataille de la plaine de Vigrid et la destruction du monde

Alors que Loki et son armée se dirigera vers le pont Bifrost, qui relie le monde des hommes à celui des dieux, le dieu Heimdall, l'Ase blanc, apercevra les ennemis en premier et soufflera dans sa corne magique Gjallarhorn pour réveiller les dieux qui se préparent immédiatement au combat. Après avoir tenu leur dernière assemblée, Odin et les autres dieux, accompagnés des Einherjar, les anciens combattants morts sur les champs de bataille et résidants dans le Valhalla dans l'attente de cette fin du monde, engageront le combat sur le pont Bifrost dans le but de repousser les envahisseurs. Néanmoins, le pont, ne pouvant supporter le poids de tous les combattants, s'écroulera, tuant des milliers de guerriers dans sa chute.

Toutefois, la bataille finale se poursuivra dans la plaine de Vigrid, qui « s'étend sur cent lieues dans toutes les directions ». Odin, le père des dieux, combattra Fenrir, le loup géant, mais se fera dévorer par ce dernier. Il sera alors vengé par son fils, Vidar, qui déchirera la mâchoire du loup, et le transpercera avec son épée. Thor, quant à lui, affrontera le serpent de Midgard, Jörmungand, qu'il pourchassait depuis des années. Il invoquera la puissance de son marteau pour terrasser son adversaire, mais le serpent aura le temps de mordre le dieu du tonnerre qui succombera après avoir fait neuf pas. Freyr, le dieu de la fertilité, combattra Surt et mourra car il lui manquera son épée qu'il a donné à Skirnir.

Ragnarök, ou la fin des temps dans la mythologie scandinave.

Bien que Loki aura alors pris sa revanche contre les dieux, Heimdall lui fera face lors de ce dernier affrontement et ces derniers s'entre-tueront. Surt embrasera le monde entier avec son épée de feu, le soleil s'obscurcira et le monde sombrera dans la mer, et les étoiles disparaîtront du ciel et la fumée tourbillonnera. Le feu rugira et les hautes flammes danseront jusqu'au ciel. Le monde sombrera dans les ténèbres, ne laissant que des cadavres, seuls quelques protagonistes allaient survivre au cataclysme en suivant les conseils de Mimir, le dieu de la sagesse, qui leur avait suggéré de se cacher dans les racines de l'arbre monde, Yggdrasil.

Les conséquences du Ragnarök et la renaissance du monde

Dans le chapitre 52 de l'Edda de Snorri Sturluson, il est expliqué ce qu'adviendra de tous les morts du Ragnarök. Les demeures sont nombreuses, bonnes ou mauvaises. La meilleure sera nommée Gimlé, elle abrite une halle nommée Brimir où il y aura abondance de boissons. Une autre halle nommée Sindri sera la demeure des hommes bons et vertueux. Aux Nastrandir, se trouvera une halle sinistre faite de serpents « de sorte que le long de la halle coulent des fleuves de venin, dans lesquels marchent les parjures et les meurtriers ». La pire demeure sera à Hvergelmir, est cité un passage de la Völuspá indiquant que là le dragon Nidhogg tourmentera le cadavre des trépassés.

Le chapitre 53 explique le sort des dieux et de la terre. On y apprend que la terre resurgira de la mer et retrouvera sa beauté. Vidar et Vali, les fils d'Odin survivront et habiteront la plaine d'Idavoll, là où se trouvait auparavant la cité d'Asgard. Y viendront les fils de Thor ; Modi et Magni, avec le marteau Mjollnir suivis par Baldr et Hodr venus de Helheim. Ils discuteront des événements passés. Un couple d'humains survivra, Lif et Lifthrasir, s'étant cachés dans le bois de Hóddmímir, une partie de l'Yggdrasil où se trouve la fontaine de la sagesse, pendant l'incendie de Surt.

Bien que le monde sera en cendres, une faible lueur commencera à apparaître, annonçant la renaissance. Le dieu Mimir leur révéla que le dieu Sol, le soleil, avait eu le temps de donner naissance à une fille toute aussi belle que lui qui le remplacerait. Les deux derniers humains allaient donner naissance à une nouvelle humanité sous la protection bienveillante de Baldr, le dieu ressuscité.