Parasite de la seconde enfance

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Parasite de la seconde enfance
Galaxie d'origine
Pégase
Planète d'origine
Inconnue
Type
Parasite
Taille
Quelques millimètres à 1 ou 2 centimètres de long
Habitats naturels
Organismes vivants

Présentation

Cet organisme parasitaire est responsable d'une maladie neurodégénérative semblable à l'Alzheimer et appelée la « seconde enfance » parmi de nombreux peuples de la galaxie de Pégase.

En 2008, suite à une mission d'exploration sur M44-5Y9, le docteur McKay fut victime d'un de ses parasites et commença alors à souffrir de graves troubles de la mémoire en l'espace d'une vingtaine de jours.

Il put néanmoins être sauvés lorsque ses coéquipiers et sa sœur Jeannie le conduisirent au sein du sanctuaire légendaire de Talus, dont les radiations ionisantes permis au docteur Keller d'opérer le scientifique pour ôter le parasite.

Biologie

Découvert en 2008 par les membres de l'expédition Atlantis, cette forme de vie parasitaire vivant dans la galaxie de Pégase est composée d'un corps visqueux de couleur marron sombre muni de cinq tentacules et possède une taille si réduite qu'elle ne peut être repérer à l'aide d'un scanner lantien, ce qui rend sa détection très difficile lorsque celle-ci infecte le corps d'un individu.

Ainsi, une fois à l'intérieur d'un hôte, le parasite se développe considérablement, prenant l'apparence d'une sorte de tumeur. Son corps peut alors atteindre entre un et deux centimètres de long, et ses tentacules, jusqu'à 15 à 20 centimètres, rendant son extraction chirurgicale extrêmement difficile, voire même impossible sans risquer la vie du patient.

Cependant, lorsqu'une personne est infectée par ce parasite, celui-ci est généralement éliminé par le système immunitaire du sujet. Néanmoins, les individus possédant des défenses immunitaires affaiblies comme les personnes âgées, ou celles souffrant d'une maladie comme la grippe, peuvent alors être victimes de cet organisme qui peut alors se développer à l'intérieur de leur cerveau.

Une fois la personne infectée par le parasite, ce dernier se développe rapidement en déployant ses tentacules à travers la boîte crânienne et endormant les cellules nerveuses du sujet, et notamment celles associées à la mémoire. L'individu commence alors à souffrir de légères pertes de mémoires jusqu'à subir une amnésie quasi-totale en l'espace d'une vingtaine de jours.

Alors que les fonctions cérébrales du patient diminuent au fil des heures, celui-ci souffre de symptômes similaires à ceux de la maladie d'Alzheimer, si bien qu'au bout de trois semaines, l'individu perd peu à peu l'usage de la parole, puis de la motricité jusqu'à l'arrêt du fonctionnement des organes internes, le conduisant inévitablement à la mort. De plus, aucun traitement terrien ne semble ralentir la progression du parasite et la guérison du patient.

Cependant, ces parasites sont sensibles à l'émission de radiations ionisantes qui agissent comme un répulsif pour cette forme de vie. Ainsi, les personnes atteintes de la seconde enfance peuvent retrouver leur lucidité au sein d'un sanctuaire légendaire situé sur la planète de Talus dans lequel des radiations issues d'un élément super lourd utilisé par les Anciens provoquent la rétraction du parasite par instinct de survie.

Néanmoins, cette guérison miraculeuse des personnes infectées par l'organisme parasitaire n'est que temporaire puisque les radiations finissent par affaiblir le système immunitaire des individus infectées. Au bout de plusieurs heures d'exposition aux radiations, ces derniers sont donc obligés de quitter la caverne sous peine de tomber malade puis meurent des suites de leur dégénérescence mentale avancée.

Histoire

En 2008, peu de temps après avoir effectué une mission d'exploration sur M44-5Y9, le docteur Rodney McKay fut infecté à son insu par un parasite extraterrestre provoquant la « seconde enfance », une maladie très répandue parmi les personnes âgées de la galaxie de Pégase. Néanmoins, bien que le docteur Keller fit passer un scanner lors du retour du scientifique de M44-5Y9, celle-ci ne détecta aucune anomalie dans son organisme, même si le docteur McKay montrait déjà plusieurs symptômes de la maladie, permettant au parasite de se développer dans son cerveau.

Au bout de plusieurs jours, le docteur McKay commença à ressentir plusieurs effets de la maladie, mais le docteur Keller réalisa qu'elle était incapable d'ôter le parasite sans provoquer de sérieux dommages cérébraux. Alors que cette dernière et son équipe médicale cherchèrent un traitement efficace pour éliminer la forme de vie parasitaire, le scientifique eut alors l'idée d'enregistrer un message vidéo quotidien dans lequel il se présenta, ainsi que ses fonctions sur Atlantis et plusieurs connaissances personnelles dans le but de suivre la progression de sa perte de mémoire.

Cependant, au fil des jours, le docteur McKay eut de plus en plus de difficultés à réaliser cette présentation, ne pouvant même plus se rappeler de son propre nom au bout d'une vingtaine de jours. Les membres de l'expédition Atlantis contactèrent alors sa sœur, Jeannie Miller afin qu'elle puisse se rendre au plus vite sur la cité des Anciens à bord du Dédale et voir son frère une dernière fois avant que le parasite ne provoque sa mort.

Néanmoins, entre-temps, Ronon relata la légende du sanctuaire de Talus aux membres de l'expédition Atlantis et la façon dont son grand-père, qui avait lui même été victime de la maladie de la seconde enfance, avait retrouvé toute sa lucidité le temps d'une journée. Bien qu'il suggéra d'emmener le docteur McKay sur ce monde de la galaxie de Pégase, Richard Woolsey refusa la mission en raison de la présence d'un avant-poste wraith établi près de la porte des étoiles de Talus. De plus, le docteur Keller refusa catégoriquement de conduire le docteur McKay sur cette planète sans son consentement, et ceux malgré sa dégradation mentale très avancée.

Toutefois suite à l'arrivée de Jeannie Miller sur Atlantis, celle-ci, en tant que plus proche parente du docteur McKay, prit alors la décision d'emmener son frère sur la planète Talus dans l'espoir que sa présence au sein de ce sanctuaire puisse lui rendre temporairement sa lucidité. Après avoir obtenu l'accord de Woolsey, les membres de l'équipe Atlantis utilisèrent une sonde MALP comme leurre dans le but de duper les Wraiths présents à la surface de ce monde en créant un écran de fumée devant la porte des étoiles et traversèrent l'horizon des événements à bord d'un Jumper occulté pour éviter d'être repérée par les vaisseaux ennemis.

Une fois arrivé au sanctuaire, le docteur McKay ressentit une douleur intense à la tête et finit par redevenir lui-même à l'espace de quelques secondes. Après avoir été informé de la situation, le scientifique terrien découvrit avec l'aide de sa sœur et du docteur Keller que sa guérison quasi-miraculeuse était due à des radiations spécifiques émises par un pilier du sanctuaire qui agissait comme un répulsif sur le parasite. Ainsi, le docteur Keller parvint à déterminer que ce dernier se rétractait sous l'effet des radiations par instinct de survie, la personne infectée redevenait elle-même avant que ces mêmes radiations ne l'a tuent, faisant ainsi de la guérison du docteur McKay un état provisoire.

Toutefois, après avoir récupérer du matériel à bord du Jumper en compagnie du colonel Sheppard, le docteur Keller décida d'opérer le docteur McKay au sein de la grotte à l'aide d'une perceuse et d'un détecteur de signe de vie reconfiguré par Jeannie. Néanmoins, au cours de l'opération chirurgicale, le parasite de la seconde enfance sortit de lui-même par l'incision crée par le docteur Keller avant d'être éliminé par Ronon avec son arme. Ainsi, suite au succès de l'opération, les membres de l'équipe quittèrent le sanctuaire de Talus et rentrèrent sur Atlantis par la porte des étoiles avant que les Wraiths ne se rendent compte de leur présence sur la planète.