(à corriger) Champ de force de sécurité goa'uld

Répondre
Sturm762
Avatar de l’utilisateur
Maître de l'encyclopédie SGF
Messages : 2168
Inscrit : 02 déc. 2012, 18:31
Pays : France
Sexe : Masculin

(à corriger) Champ de force de sécurité goa'uld

Message non lu par Sturm762 »

Champ de force de sécurité goa'uld

Image

Culture : Goa'uld
Type : Champ de force

Présentation

Les champs de force de sécurité sont utilisés par les Goa'ulds dans le but de défendre une position stratégique, de restreindre l'accès à certaines zones sensibles, ou encore de maintenir une personne en captivité.

De couleur bleu ou jaune, ces boucliers énergétiques furent rencontrés à de nombreuses reprises par les membres de l'équipe SG-1, et le personnel du SGC, au cours du programme porte des étoiles.

Fonctionnement

Conçus par les Goa'ulds, les champs de force de sécurité forment des parois immatérielles quasiment impénétrables, et le souvent invisibles, composées d'énergie qui empêchent toute matière organique ou non de les traverser. Ils sont régulièrement utilisés dans le but de se protéger contre les attaques ou les menaces, de restreindre certaines zones d'accès à bord d'un vaisseau ou d'une installation primordiale, ou encore de maintenir un individu en captivité.

Alimentés par de puissants générateurs d'énergie, les champs de force goa'ulds émettent une onde électromagnétique particulière et fonctionnent selon le principe d'oscillation des fréquences. Ainsi, un objet, ou une personne se déplaçant à grande vitesse, comme celle munie d'un bracelet Atanik, peuvent être en mesure de les franchir en repérant les intervalles entre deux oscillations.

De plus, un individu équipé d'une armure spécifique capable d'absorber les décharges énergétiques émises par le champ de force comme celle portée par les guerriers Kulls, peut également traverser ce type de bouclier sans que celui ne soit désactivé au préalable. Les champs de force situées peuvent être activés ou désactivés à l'aide d'un panneau de commande, ou depuis une salle de contrôle abritant un ordinateur goa'uld.

Néanmoins, la taille du champ de force est directement proportionnelle à la source d'énergie qui l'alimente. Par conséquent, un bouclier s'étendant sur plusieurs kilomètres de long autour d'une forteresse goa'uld doit être alimenter par une puissante génératrice d'énergie composée d'un roter de plusieurs dizaines de mètres de haut et puissamment gardée au cœur d'une forteresse goa'uld.

A noter que toute fluctuation énergétique peut perturber le fonctionnement des champs de force qui ne sont plus en mesure d'arrêter la matière, la fréquence entre les oscillations étant beaucoup plus grande. Ainsi, un prisonnier peut alors traverser le bouclier en prenant suffisamment d'élan pour passer entre deux oscillations, mais pas non sans subir une forte décharge électrique.

Histoire

En 1999, peu de temps après avoir secouru le capitaine Carter et le docteur Jackson de la forteresse d'Hathor, les équipes SG-3, 5, 6 et 11, commandées par le colonel Makepeace, tombèrent dans une embuscade tendue par le général Trofsky lorsqu'il arrivèrent à proximité de la porte des étoiles en se heurtant à un puissant champ de force goa'uld de couleur bleu. Bien que les militaires terriens firent usage de leurs armes contre le bouclier ennemi, ce dernier parvint à repousser aisément les balles et les tirs de lance-grenade du colonel Makepeace et de ses hommes.

Néanmoins, alors que les équipes terriennes réussirent à battre en retraite et à trouver refuge à l'intérieur de tunnels tok'ras, celles-ci découvrirent que le champ de protection s'étendait également à travers les souterrains. Le capitaine Carter parvint à la conclusion que le bouclier entourant la forteresse devait être alimenté par une génératrice d'énergie et demanda alors l'autorisation au colonel Makepeace de retourner seule au sein de la forteresse d'Hathor pour retrouver et détruire cette puissante source d'énergie alimentant le champ de force goa'uld.

Quelque temps plus tard, après la mort de la déesse Hathor lors de sa chute dans une cuve de liquide cryogénique, le colonel O'Neill et le capitaine Carter découvrirent, avec l'aide du docteur Raully, la génératrice d'énergie alimentant le bouclier cachée dans les installations reconstituant le SGC. Ainsi, six heures après l'offensive prévue par le général Hammond, le capitaine Carter détruisit la génératrice d'énergie à distance, provoquant la destruction d'une partie de la pyramide et coupant l'alimentation du champ de force goa'uld au moment de l'activation de la porte des étoiles.

Plusieurs semaines plus tard, au cours d'une mission d'exploration sur PJ6-877, les membres de l'équipe SG-1 tombèrent dans une embuscade tendue par le chasseur de primes Aris Boch, qui les emprisonna à l'intérieur d'un champ de force. Alors que le colonel O'Neill tenta d'envoyer un couteau de combat sur le chasseur de primes, celui-ci fut incapable de traverser le champ de force. Aris Boch lui révéla alors que ce bouclier était différent de celui utilisé par les Goa'ulds et qu'il était capable ainsi d'arrêter tout objet quel que soit sa vitesse de déplacement, lui assurant une meilleure efficacité.

Plus tard, au cours de l'an 2000, lorsque la tok'ra Anise suggéra aux membres de l'équipe SG-1 de détruire un prototype de vaisseau-mère goa'uld sur PX9-797, le major Carter découvrit que l'accès au réacteur principal était protégé par quatre champs de force de sécurité. Néanmoins, elle précisa qu'avec l'aide des bracelets Ataniks, elle et ses coéquipiers, seraient capables de repérer les intervalles entre deux oscillations des fréquences et être en mesure de les traverser en se déplaçant à grande vitesse. Ainsi, arrivé au sein du vaisseau-mère goa'uld, le colonel O'Neill et le major Carter furent capables de traverser l'un des champs de force et de poursuivre leur mission d'infiltration.

Néanmoins, lorsque l'équipe fut repérée par les Jaffas ennemis, un grand nombre de champs de force de sécurité s'activèrent à travers le vaisseau-mère en construction. C'est alors que les bracelets Ataniks du major Carter, puis du colonel O'Neill cessèrent de fonctionner et furent par conséquent incapables de franchir un champ de force qui les séparait l'un de l'autre, de même qu'un autre bouclier empêcha Teal'c et le docteur Jackson de les rejoindre. Toutefois, lors de l'explosion du C-4, les boucliers énergétiques du vaisseau se désactivèrent, permettant aux deux membres de SG-1 de s'échapper de la structure.

Quelques années plus tard, en 2002, suite à la capture des membres de l'équipe SG-1 par Herak et les Jaffas du seigneur Khonsu, ceux-ci furent transportés à l'intérieur de la pyramide et emprisonnés à l'intérieur d'une cellule circulaire munie d'un champ de force. Néanmoins, contrairement aux autres boucliers goa'ulds rencontrés auparavant, celui-ci envoya une décharge électrique au colonel O'Neill lorsque celui-ci toucha les parois immatérielles du champ de force. Néanmoins, lorsque les docteurs Felger et Coombs parvinrent à accéder à un poste de contrôle, ces derniers désactivèrent le champ de force protégeant la cellule de l'équipe SG-1, puis celui entourant la forteresse de Khonsu.

Plusieurs mois plus tard, en 2003, suite à la capture de Jonas Quinn à bord d'un vaisseau-mère d'Anubis, celui-ci fut enfermé par le Grand maître goa'uld au sein d'une cellule équipée d'un champ de force de sécurité. Ainsi, bien que le docteur Jackson parvint à localiser son coéquipier à travers l'immense vaisseau quelque temps plus tard, il fut néanmoins incapable de désactiver le champ de force jusqu'à ce qu'une violente explosion provoquée par une réaction instable du naquadria provoque d'importantes fluctuations énergétiques à bord de l'appareil. Ces dernières permirent à Jonas de franchir le champ de force instable et de s'enfuir en compagnie du docteur Jackson.

Fiches reliées

Épisode

301 Dans l'antre des Goa'ulds
403 Expérimentation hasardeuse
608 Acte de bravoure
702 Retour aux sources 2ème partie
"Un bon soldat gagne la victoire au combat, un bon stratège l'a remporte avant" - Sun Tzu

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit