Stargate-Fusion.com : Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Universe ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Monde violet
Apparitions
Épisode(s) Relié(s)
111 - Premier contact

Encyclopédie
Technologie(s)
- Kino
- Porte des étoiles

Monde violet
Monde violet
Informations générales

Niveau technologique : Inconnu
Niveau de menace : Inconnu
Culture(s) : Aucune

Présentation

Description

Cette planète, apparemment inhabitée, se situe à plusieurs milliards d'années-lumière de la Terre, dans la galaxie d'Eden. Équipée d'une porte des étoiles, cette dernière était située sur la trajectoire du Destinée et celui-ci sortit de VSL à proximité de ce monde afin de permettre à l'équipage de se ravitailler en eau et en nourriture.

La surface de cette étrange planète semble être recouverte de plantes dont les feuilles reflètent une couleur violette. D'après Adam Brody, la chlorophylle violette serait sensible au rayonnement rouge et infrarouge, et ce dernier supposa alors que cette planète orbitait autour d'une naine rouge.

Histoire

En 2010, peu de temps après l'abandon du docteur Rush par le colonel Young sur une planète rocheuse, le Destinée sortit de VSL à proximité d'une planète possédant une porte des étoiles accessible et l'équipage envoya un Kino pour en explorer sa surface. Ils découvrirent alors un monde au terrain dénudé et recouvert de plantes violettes.

Bien que le Kino indiquait une atmosphère respirable, ainsi que de l'eau et de l'oxygène, Brody émit des réticences sur une quelconque exploration en signalant de possibles éruptions stellaires et de fortes radiations à la surface de ce monde. Alors que Young et Scott allaient se préparer à partir en exploration, ils furent interrompus par le lieutenant James qui les avertit de l'arrivée d'un vaisseau-mère extraterrestre.

Toutefois, on ignore complètement si cette planète fut explorée après l'attaque du Destinée par les Nakais.


0.029 sec
Copyright © 1998-2020 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama