Parasite tueur de Goa'ulds

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Parasite tueur de Goa'ulds
Culture(s)
Peuple de Ma'chello
Type
Arme biologique

Présentation

Ces armes bio-technologiques inventées par Ma'chello et prenant la forme de parasites permettent d'identifier la présence d'un symbiote goa'uld dans le corps d'un hôte, ou d'un Jaffa, et de le tuer en un court laps de temps.

Ces parasites furent découverts par les membres de l'équipe SG-1 en 1999 au cours de l'exploration de la planète PY3-948 lorsque le docteur Jackson fut infecté par l'un d'entre eux, provoquant chez lui de graves réactions schizophréniques.

Fonctionnement

D'une longueur de quelques centimètres, ces parasites de couleur blanche et laiteux furent créés par Ma'chello dans le but d'identifier la présence d'un symbiote goa'uld dans le corps d'un hôte, ou d'un Jaffa, et à le tuer au bout d'une, ou deux journées. Le symbiote infecté tombe alors gravement malade sans raison apparente et s'affaiblit jusqu'à sa mort, tout en laissant son hôte en vie, contrairement au Jaffa, où celui-ci finit par mourir, faute de système immunitaire.

Ces parasites sont contenus par groupe de dix à l'intérieur d'une imitation quasiment identique à un cristal tourneur de page goa'uld. Ainsi, lorsque ce faux cristal est passé au-dessus d'une tablette spécifique, celui-ci libère les parasites qui cherchent immédiatement une cible à atteindre. Ces cristaux créés en grand nombre par Ma'chello furent entreposés dans son laboratoire sur P3C-599, puis récupérés par les Terriens avant d'être transférés dans la zone 51.

La tablette utilisée comme leurre arbore un texte écrit dans un dialecte goa'uld proche du latin, « In'trom Popra Cursor're », et se réfère à un plan de bataille pour « entrer par infiltration ». Ce texte traduit en partie par le docteur Daniel Jackson n'est en réalité utilisé que pour attirer l'attention d'une personne, et plus particulièrement celle d'un Goa'uld, toujours intéressé par les plans de bataille, mais la tablette ne possède en réalité aucune page suivante.

Toutefois, lorsqu'un être humain ne possédant pas de symbiote goa'uld est infecté par un ou plusieurs parasites, celui-ci ressent alors un étrange frisson lors de sa contamination, comme si une personne le frôlait, puis commence peu à peu à développer de sérieux effets secondaires, allant de la simple migraine aux symptômes de la schizophrénie, accompagnée de réactions paranoïaques et de dépression nerveuse.

En effet, quelques minutes après avoir été infectée par un parasite, la personne est victime d'hallucinations auditives puis visuelles tandis que les niveaux de dopamine augmentent considérablement dans l'hémisphère gauche de son cerveau. Au bout de plusieurs heures, elle développe des symptômes psychologiques beaucoup plus graves avec des réactions paranoïaques conduisant inévitablement à un internement en hôpital psychiatrique.

Cependant, ces parasites étant capables d'identifier la présence d'un symbiote goa'uld, ceux-ci peuvent alors changer d'hôte en cas de proximité avec un Goa'uld, ou un Jaffa, et accomplir leur tâche initiale. Ces organismes étrangers sont capables de se déplacer sous la peau d'un individu, et peuvent aisément traverser aisément la matière, organique ou non. De plus, ils sont parfaitement indétectables au scanner, aux rayons X, et même dans les prises de sang.

Toutefois, la mort du symbiote goa'uld dans le corps d'un hôte libère une protéine spécifique qui provoque la désactivation du parasite. Celui-ci ressort généralement par l'une des oreilles de la personne qui entend alors un enregistrement audio de Ma'chello dans son esprit, lui indiquant la « mort de son capteur goa'uld ». Néanmoins, cette protéine peut être injectée artificiellement dans le corps d'une personne infectée, provoquant ainsi la mort des parasites.

Histoire

Plusieurs dizaines d'années avant sa rencontre avec les membres de l'équipe SG-1, Ma'chello, un inventeur activement recherché par les Grands maîtres, mit au point de nombreuses inventions et armes de tailles différentes pour combattre les Goa'ulds et les entreposa au sein de son laboratoire sur P3C-599. Ce vieil homme parvint à créer des parasites capables d'identifier et de tuer des symbiotes goa'ulds tout en préservant le corps de l'hôte, puis les dissimula à l'intérieur de cristaux permettant de tourner les pages sur une tablette goa'uld spécifique.

Alors que le personnel du SGC rapporta ces objets sur Terre et les transféra dans la zone 51, l'une de ces armes se retrouva en possession des Linvris, un groupe de neuf Goa'ulds qui s'opposait aux Grands maîtres. Ainsi, lors de l'une de leurs réunions secrètes sur PY3-948, les Goa'ulds libérèrent par mégarde les parasites qui s'implantèrent dans le corps de leurs hôtes et finirent par tuer les symbiotes. Toutefois, avant leur mort, ces derniers furent victimes d'hallucinations et sabotèrent le cristal d'ouverture de la porte, piégeant leurs hôtes à l'intérieur de la pièce.

Un mois plus tard, en 1999, lorsque les membres de l'équipe SG-1 retrouvèrent les corps des Linvris lors d'une mission d'exploration sur PY3-948, le docteur Jackson retrouva également la tablette goa'uld relatant un plan de bataille par infiltration près d'un des cadavres, mais lorsqu'il passa le cristal permettant de passer à la page suivante, rien ne se produisit. C'est alors qu'il fut infecté à son insu par le dernier parasite contenu dans la tablette, provoquant chez lui un étrange frisson juste avant que le colonel O'Neill n'ordonne le retour de l'équipe sur Terre.

Cependant, à son retour au SGC, le docteur Jackson commença à souffrir d'hallucinations auditives, puis d'étranges visions mettant en scène les Linvris. Alors que son état mental se dégrada très rapidement, le docteur MacKenzie parvint à la conclusion que l'archéologue souffrait de dépression psychotique pouvant conduire à une schizophrénie, résultant peut-être de ses voyages à travers la porte des étoiles. Au bout de quelques jours, le docteur Jackson fut alors interné dans un hôpital psychiatrique et enfermé dans une chambre capitonnée.

Néanmoins, lors d'une visite de la part des autres membres de l'équipe SG-1, le docteur Jackson fut de nouveau pris d'hallucinations avant d'être rattrapé par Teal'c. C'est alors que le parasite présent dans son corps passa dans celui de son ami Jaffa et le docteur Jackson entendit la voix de Ma'chello à l'intérieur de lui pour le remercier de l'avoir conduit jusqu'à « l'abject goa'uld ». Bien que ce dernier tenta de mettre en garde ses coéquipiers, qui crut à une nouvelle hallucination de sa part, Teal'c tomba gravement malade à son retour au SGC et fut conduit à l'infirmerie.

Quelques heures plus tard, après la guérison miraculeuse du docteur Jackson, celui-ci conclut qu'un parasite l'avait infecté et qu'il s'agissait probablement d'une invention de Ma'chello. Après avoir consulté les archives de la zone 51, les membres de SG-1 parvinrent à déterminer que des cristaux tourneur de page, créés en grand nombre par l'inventeur extraterrestre, étaient probablement l'arme utilisée pour tuer les neuf Linvris sur PY3-948, cette dernière agissant comme une mine anti-personnel.

Plus tard, lorsque le major Carter et le docteur Fraiser analysèrent l'un des cristaux rapportés de la zone 51, celles-ci furent capables de faire apparaître une dizaine de parasites en passant l'objet au-dessus de la tablette goa'uld. Néanmoins, les parasites traversèrent l'incubateur médical et infectèrent le major Carter, le docteur Fraiser et le colonel O'Neill. Alors que ces deux derniers commencèrent à souffrir d'hallucinations, le major Carter ne ressentit aucun effet jusqu'à ce que les parasites qui avaient infecté son corps ressortent par l'une de ses oreilles, complètement inertes.

Consciente qu'elle devait être immunisée contre cette arme, celle-ci émit l'hypothèse que la trace de protéine laissée dans son corps par le Tok'ra Jolinar devait être la solution. Après s'être prélevé un échantillon de sang, le major Carter utilisa un équipement médical pour séparer ses globules rouges du reste du plasma, puis injecta la solution dans les corps du docteur Fraiser et du colonel O'Neill, toujours en proie à de violentes hallucinations. Néanmoins, au bout de quelques instants, les parasites ressortirent de leurs organismes, leur permettant de retrouver instantanément leur lucidité.

Plus tard, le docteur Fraiser injecta le traitement à Teal'c qui parvint à guérir au bout de quelques minutes après la mort du parasite. Suite à ces événements, on peut supposer que ces armes furent de nouveau entreposées dans la zone 51 afin d'être étudiées dans l'espoir de trouver un moyen efficace de défendre la Terre contre les Goa'ulds.

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Encyclopédie
Organisations
Personnages
Planètes