Typhon

Typhon
Mythologie
Grecque
Nom
Typhon
Autres noms
Typhée, Tuphôn, Tuphōeús
Fonction
Divinité primitive malfaisante

Présentation

Typhon est, dans la mythologie grecque, une divinité primitive malfaisante, et est représenté, selon les légendes, comme le Titan des vents forts et des tempêtes. Fils de Gaïa (la Terre) et de Tartare (Les Enfers), il est parfois considéré comme un démon enfanté par Héra pour se venger des infidélités de Zeus.

Typhon est le plus souvent représenté comme un ouragan destructeur, ou comme un monstre avec des yeux projetant des flammes. Il serait tellement gigantesque qu'il toucherait le ciel, également ailé et aurait cent têtes de dragons sortant de ses épaules dont chacune dardait une langue noire et cent têtes de vipères sortant de ses cuisses.

De son union avec la déesse-vipère Echidna, il engendra de nombreuses créatures monstrueuses tels que le chien infernal Cerbère, la Chimère, le lion de Némée, l'aigle du Caucase, le Sphinx, la laie de Crommyon, le chien bicéphale Orthos, ainsi que deux dragons, Ladon et l'Hydre de Lerne.

Cependant, à la suite d'un combat titanesque contre Zeus, le maître de l'Olympe finit par le rattraper au-dessus de la Sicile et le foudroya à l'aide de ses pouvoirs divins. Lorsque Typhon s'écrasa au sol, Zeus l'ensevelit sous une montagne d'où le monstre souffle encore aujourd'hui sa haine et sa colère, donnant ainsi naissance à l'Etna.

Typhon a été identifié aux divinités égyptiennes Seth, frère ennemi du dieu royal Osiris, et Apophis, dieu-serpent du chaos menaçant d'annihiler l'œuvre du dieu suprême. Il est de fait une divinité totalement maléfique, réalisant là un dualisme rencontré dans plusieurs religions, et devint l'équivalent du diable.

A noter que l'ultime lutte entre les cieux et la Terre, entre les dieux de la Lumière et les sombres principes enfantés par les entrailles de la Terre peut refléter l'image symbolique d'un cataclysme volcanique qui aurait ravagé les Cyclades, laissant aux hommes un souvenir d'effroi.

Histoire

Suite à la victoire de Zeus et des Olympiens sur Cronos et les Titans, Gaia, la mère primordiale, rumina sa colère pour le sort de ses enfants précipités dans le Tartare sur l'ordre du maître de l'Olympe, et demanda à ce dernier de les libérer. Devant le refus de Zeus, Gaia en appela aux Géants, ses enfants nés du sang d'Ouranos, ces créatures innombrables qui possédaient une force redoutable et ne craignant pas la mort. Toutefois, les demi-dieux alliés aux Olympiens parvinrent à vaincre les hordes de Géants, mettant fin à la Gigantomachie. Mais Gaia n'avait pas dit son dernier mot, car si aucun être dans la création ne pouvait affronter Zeus, elle décida de s'unir directement avec son frère, le Tartare, donnant naissance à Typhon, une créature malfaisante, la plus terrible depuis l'émanation du chaos.

A la fois mi-homme mi-fauve, Typhon naquit dans la grotte corcienne située en Cilicie et fut élevé à Delphes par le serpent Python. Certaines légendes disent qu'il grandit en l'espace d'une journée, prenant l'apparence d'un monstre effrayant, au corps couvert d'écailles, et dont les cent gueules vomissaient du feu. D'après les descriptions, on dit que sa tête touchait les étoiles, ses bras étendus touchaient l'Orient et l'Occident, et au bout de ces bras, se tenaient cent têtes de dragons. De plus, ses yeux lançaient des flammes, sa langue était noire, sa voix était horrible et le bas de son corps était entouré de vipères. D'auteurs auteurs décrivent Typhon comme une créature ailée gigantesque, un ouragan destructeur, crachant du feu en permanence.

Typhon, divinité primitive malfaisante et personnification du chaos et de la destruction

C'est ainsi que la vengeance de Gaia put alors commencer, car à la vue de Typhon, une peur panique envahit le mont Olympe, aussitôt déserté de ses trente mille habitants divins qui, pour lui échapper, se métamorphosèrent en oiseau. Les dieux, pris de terreur, s'enfuient dans des terres reculées et partent alors se cacher dans le désert égyptien, où ils revêtent provisoirement l'apparence d'inoffensifs animaux, tandis que le monstre approcha de l'Olympe, menaçant de détruire toute la création, aussi bien le monde céleste que le monde des hommes. Seul Zeus, accompagné de sa fille Athéna, restent pour affronter Typhon qui menace alors le maître de l'Olympe de l'enchaîner ainsi que Poséidon dans le Tartare, d'épouser Héra, de libérer les Titans, de leur donner les déesses comme épouses ou comme servantes et de faire des jeunes dieux ses propres valets.

Armé de son foudre et de la faucille dentelée, qui avait permis jadis à son père Cronos de castrer Ouranos, Zeus défia Typhon en combat singulier, mais malgré ces artefacts magiques et sa ruse, la puissance primitive de la créature le domina. Lorsque Zeus fut vaincu, Typhon s'empara de la faucille et sectionna les tendons des bras et des chevilles du roi des dieux qu'il enferma dans une peau d'ours et le jeta agonisant dans une caverne sous la surveillance du dragon femelle Delphyné. Pendant que Typhon répandit alors le chaos sur terre, le dieu Hermès en profita pour lui dérober les tendons de Zeus, puis se rendit ensuite avec le dieu Pan dans la grotte où le maître de l'Olympe était retenu captif. Pan endormit le dragon et Hermès replaça les tendons de Zeus et lui fit boire de l'ambroisie pour qu'il se rétablisse.

Zeus foudroyant Typhon dans un combat final

Une fois sa puissance retrouvée, Zeus s'empara de son foudre et se lança à la poursuite de Typhon. Toutefois, conscient qu'il n'avait aucune chance dans un combat frontal, il réussit à convaincre les Moires, filles de Nyx, de l'assister dans sa tâche. Les tisseuses du destin proposèrent à Typhon de lui offrir de l'ambroisie afin qu'il devienne immortel, mais celles-ci le dupèrent et lui donnèrent des fruits éphémères qui affaiblirent considérablement sa puissance. Zeus saisit alors sa chance et attaqua le démon qui prit la fuite. Le roi de l'Olympe finit par le rattraper au-dessus de la Sicile et le foudroya. Typhon s'écroula au sol et Zeus l'ensevelit sous une montagne d'où il souffle encore aujourd'hui sa haine et sa colère, donnant ainsi naissance à l'Etna.

Néanmoins, bien que le monstre fut vaincu, Typhon s'était uni à Echidna, une Phorcyde, avant sa défaite de laquelle naître une nombreuse et terrible progéniture tels que le chien infernal Cerbère, la Chimère, le lion de Némée, l'aigle du Caucase, le Sphinx, la laie de Crommyon, le chien bicéphale Orthos, ainsi que Ladon et l'Hydre de Lerne. Zeus, magnanime, et pour éviter d'autres tumultes, consentit à libérer les Titans du Tartare., et les envoya en exil sur les îles des Bienheureux, une contrée en Occident, loin des problèmes du monde, et parfois assimilée aux Champs Elysées du royaume des morts.

Quant à Typhon, selon les légendes, il serait à l'origine des multiples éruptions de l'Etna, crachant sa colère contre le maître de l'Olympe. Ainsi, à chaque fois que le monstre s'étire ou se retourne dans sa prison, l'Etna gronde et la Terre craque, de sorte que les éruptions volcaniques de cette montagne seraient en fait causées par les mouvements de la créature. La croyance veut également que si ce dernier devient trop remuant, Zeus lance des éclairs vers la Terre pour le maintenir sous son contrôle. De plus, Héphaïstos est supposé être son gardien, et que c'est pour cette raison, que Typhon s'agite lorsque sa tête est placée sur l'enclume du dieu forgeron.

Épisodes reliés
Stargate SG-1