Aurore

Aurore
Mythologie
Grecque/Romaine
Nom
Aurore
Autres noms
Aurora, Eos
Fonction
Déesse de l'aurore

Présentation

Aurore, identifiée à Éos chez les Grecs, est la déesse de l'aurore et la personnificationde l'aube dans la mythologie romaine. Fille des Titans Hypérion et Théia, elle appartient à la toute première génération des dieux, et est la sœur de Sol (le Soleil) et de Luna (la Lune).

Épouse du titan Astraeos, Aurore eut de nombreux enfants de cette union dont les Venti, ou les quatre vents qui étaient : Aquilo/Aquilon (Boreas ouvent du nord (hiver)), Auster (Notus ou vent du sud (sirocco)), Favonius (Zephyrus ou vent occidental (printemps)), et Vulturnus (Eurus ou vent oriental (malchanceux)).

Elle est également la mère des étoiles comme Phosphoros, l'étoile du matin soit Lucifer chez les Romains. Toutefois, Aurore est également célèbre pour ses nombreux amants dont Orion, puis Céphale, enfin le fils de Laomédon, Tithon, à qui elle donna Memnon, roi d'Egypte.

Surnommée la "déesse aux doigts de rose" (Rhododaclylos) par le poète grec Homère, Aurore est représentée comme une belle femme avec des ailes, vêtue de robes fluides. Elle était aussi décrite comme ayant des doigts roses et des bras d'or, et est parfois représentée tenant des vases ou un rameau avec lequel elle répand la rosée sur la terre.

Aurore peut également être aperçue, sur les vases peints, qui sont les plus anciens objets où l'on trouve la déesse est représentée, conduisant son char attelé de deux ou de quatre chevaux, tantôt seule, tantôt précédant le char du Soleil, ou volant ou marchant devant les chevaux en les tenant par la bride.

À noter que le nom d'Aurore provient du proto-italique, Ausos, et originellement de l'indo-européen Heusos, signifiant "l'aube" conçue comme entité divine. Elle peut être apparentés dans d'autres mythologies indo-européennes avec les déesses Éos, Thesan, Ushas, Ausriné et Éostre.

Histoire

Fille des Titans Hypérion et Théia, Aurore est la personnification de l'aube dans la maythologie romaine, et ouvre chaque matin les portes du jour. Dès la fin de la nuit, elle se lève de son lit et se prépare à monter jusqu'au ciel pour annoncer aux dieux comme aux mortels l'arrivée imminente de la lumière dorée du soleil. Après avoir attelé les chevaux au char du soleil, Hélios, elle monte sur son propre char tiré par des chevaux ailés.

Ainsi, Aurore accompagnait de la rivière Océan le soleil sous le nom d'Héméra jusqu'au soir pour ensuite prendre le nom d'Hespéra. Elle terminait sa course dans l'Océan occidental. Le poète grec Homère lui donne deux chevaux appelés Lampos et Phaéton, et la dépeint avec un grand voile sombre jeté en arrière, ouvrant de ses doigts de rose la barrière du jour.

D'après d'autres sources antiques, la déesse Aurore parcourait le jour avec un char tiré par Pégase. Elle était représentée comme une jeune nymphe couronnée de fleurs et elle tenait un flambeau dans sa main gauche et elle lançait des roses avec sa main droite, d'où son surnom de "déesse aux doigts de rose" (Rhododaclylos).

Aurore et ses multiples amours

Épouse d'Astréos, Aurore eut de nombreux enfants de cette union tels que les Vents comme Aquilo/Aquilon (Boreas), Auster (Notus), Favonius (Zephyrus), et Vulturnus, ainsi que les étoiles comme Phosphoros, l'étoile du matin soit Lucifer chez les Romains. Néanmoins, la déesse de l'aube est également célèbre pour ses innombrables amants, de nombreuses aventures amoureux avec de jeunes dieux ou des mortels qui sont autant d'allégories.

Cependant, un jour, Aurore eut une aventure coupable avec Mars, le dieu de la guerre, ce qui rendit jalouse la belle Vénus, alors furieuse de retrouver son amant dans le lit de la déesse de l'aurore. Vénus déchaîna son courroux et condamna Aurore à de continuelles amours avec de jeunes mortels. Bien qu'elle fût déjà mariée à Astraéos qui était de la race des Titans, Aurore se mit en secret à séduire et à enlever des jeunes gens, les uns après les autres.

L'Aurore et Tithon de Pierre Jean-Baptiste Marie (1873)

Ainsi, Aurore emmena tout d'abord le chasseur géant Orion à Délos provoquant la mort de ce dernier, puis Céphale, qu'elle enleva pour le conduire en Syrie où elle lui aurait donné un fils, Phaethon qui passait plus généralement comme le fils d'Hélios, et ensuite Clitos, fils de Mantios et petit-fils de Mélampous.

Plus tard, Aurore tomba également amoureuse d'un mortel nommé Tithon, fils de Laomédon de Troie et de la nymphe des eaux Strymo, dont elle eut deux fils : Memnon, roi d'Ethiopie, et Émathion. Toutefois, le premier fut tué par Héraclès lorsqu'il alla chercher les pommes d'or du jardin des Hespérides et le second fut tué par Achille devant les murailles de Troie. La mort d' Émathion lui fut si difficile à supporter que ses larmes abondantes produisirent la rosée du matin.

Toutefois, bien qu'Aurore voyait sa jeunesse préservée, Tithon, lui, se mit à vieillir. C'est alors qu'Aurore demanda à Jupiter d'accorder l'immortalité à son amant. Malheureusement, elle oublia de lui demander son éternelle jeunesse, don que Séléné, sa soeur, avait obtenu pour Endymion. Tithon avança en âge, devenant de plus en plus vieux et raide, sans pour autant pouvoir franchir les portes de la Mort, condamné malgré ses supplications à vivre cet éternel supplice.

En effet, Tithon devint de jour en jour plus vieux, plus grisonnant, et plus ridé ; son corps finit par lâcher et il devint grabataire, bien que sa voix frêle puisse encore être entendue dans tout le palais. Aurore, fatiguée de s'occuper de lui comme d'un enfant l'enferma dans sa chambre à coucher et finit par le transformer en une sauterelle ou un criquet. D'autres auteurs indiquent qu'elle n'a jamais cessé de s'occuper de lui et de l'aimer.

Épisodes reliés
Stargate Atlantis
Encyclopédie
Vaisseaux