Pélops

Le contenu de cette fiche est canon.
Pélops
Mythologie
Grecque
Nom
Pélops

Présentation

Pélops est, dans la mythologie grecque, le fils de Tantale, lui-même fils mortel de Zeus, et de la déesse Dioné, et possède une sœur, Niobé, et un frère, Brotéas.

Il est principalement connu dans l'Antiquité pour l'épreuve de course de chars qu'il remporte contre le roi Œnomaos, fils d'Arès et roi de Pise en Élide afin d'obtenir la main de sa fille, Hippodamie.

Il devint un roi si puissant qu'il rebaptisa une région entière d'après son nom, le Péloponnèse, "l'île de Pélops", une vaste péninsule au sud de la Grèce.

Histoire

Banquet de Tantale

Voulant mettre la sagesse des dieux, et leur omniscience, à l'épreuve, Tantale, roi de Phrygie ou de Lydie et l'un des fils mortel de Zeus, les invita à un banquet. Toutefois, en guise de plat de résistance, il découpa en morceaux le jeune Pélops, en fit un ragoût, et le servit, cuit à point. Les dieux se rendirent immédiatement compte de la terrible nature de cette nourriture à l'exception toutefois de Déméter, toujours fortement troublée par la disparition de sa fille, aui mangea une épaule.

Désolés de ce qui était arrivé au jeune Pélops, les dieux décidèrent de le ramener à la vie et de le transformer à un magnifique héros. Ils remplacèrent l'épaule, qui avait été mangé par Déméter par une nouvelle en ivoire. Ainsi certaines légendes affirment que les descendants de Pélops conservèrent à jamais une tâche blanche au niveau de l'épaule. Les dieux bannirent ensuite son père, Tantale, aux Enfers qui fut condamné à subir un terrible supplice pour l'éternité.

Enlèvement par Poséidon

Cependant, à la suite de cette résurrection, les dieux rendirent Pélops plus beau qu'avant. A tel point que le frère de Déméter, le dieu de la mer, Poséidon, tomba amoureux de lui et l'enleva afin d'en faire son amant et son échanson sur le Mont Olympe. Néanmoins, Pélops retourna sur terre sur ordre de Zeus à la suite du crime de son père Tantale et Poséidon lui offrit un char ailé à la rapidité sans égale dont les axes étaient imperméables à l'eau.

Course de chars à Pisa et mariage avec Hippodamie

De retour sur terre, Pélops hérita de son père, Tantale, le trône de Paphlagonie, et résida quelque temps à Énété, sur les bords de la mer Noire. Mais il fut chassé de Paphlagonie par les barbares et se retira sur le mont Sipyle, en Lydie, sa résidence ancestrale. Revenu en Phrygie, Pélops ne devait pas y demeurer longtemps car son père était tenu pour responsable du rapt de Ganymède, par Ilos, frère du jeune garçon enlevé et roi de Troie, qui chassa Pélops et ses compagnons.

Comme Ilos, roi de Troie, ne voulait pas le laisser vivre en paix, Pélops transporta ses fabuleuses richesses de l'autre côté de la mer Égée. Il était décidé à fonder une nouvelle patrie pour lui et sa nombreuse suite, et décida de demander la main d'Hippodamie, fille du roi d'Arcadie Œnomaos, qui régnait à Pise en Élide. Pélops, parvenu à Pise, avec une grosse fortune, conquit Hippodamie par la ruse.

Toutefois, le père de cette dernière, Œnomaos, fils d'Arès et roi de Pise en Élide, avait été prévenu par l'oracle qu'il serait un jour tué par son futur gendre, et refusait d'accorder la main de sa fille à quiconque ne l'aurait pas d'abord vaincu dans une course de chars.

Bien que les jeunes gens étaient libres d'emmener Hippodamie avec eux dans le char, et que le roi leur donnait de l'avance, celui-ci remportait systématiquement la course grâce à des juments d'origine divine Phylla et Harpinna que lui avait offertes son père, Arès. Le roi, victorieux, avait l'habitude de tuer les prétendants qui perdaient contre lui et exposait à l'extérieur de son palais sa collection de têtes d'une bonne douzaine de prétendants.

Pélops et Hippodamie sur leur char de course

Néanmoins, Pélops ne se laissa pas abattre par la nouvelle, mais il comprit qu'il serait difficile d'être plus rapide que le roi et ses chevaux, connus pour leur vitesse. Toutefois, plusieurs version divergent sur la façon dont Pélops obtient la victoire face au roi Œnomaos. Dans la première Olympique de Pindare, Pélops gagne de façon honnête, grâce aux chevaux ailés Scyphus et Arion que lui avait offert son ancien amant Poséidon.

Toutefois, dans une autre version connue par plusieurs auteurs antiques, Pélops décida de rétablir l'équilibre en soudoyant Myrtilos, l'écuyer, ou le cocher, d'Œnomaos, pour qu'il sabote le char de son maître en échange de la moitié du royaume ou d'une nuit avec Hippodamie qu'il convoitait depuis longtemps s'il aidait à remporter la dangereuse course. Après avoir accepté le marché, Myrtilos retira une pièce ou remplaça les essieux du char du roi par des imitations en cire.

Une fois la course lancée, le roi Œnomaos rattrapa rapidement le char de Pélops, mais les essieux en cire fondirent et se désagrégèrent pendant l'épreuve. Le souverain fut alors jeté à bas de son char, s'entortilla dans les rênes et mourut, traîné par ses chevaux. Suite à sa victoire contre le roi Œnomaos, Pélops hérita d'un royaume respectable, ainsi que de la princesse Hippodamie.

Assassinat de Myrtilos et règne de Pélops

Néanmoins, si la nouvelle de l'assassinat du souverain s'ébruitait, Pélops tomberait en disgrâce et Myrtilos devint alors une menace à ses yeux, sans compter la malencontreuse promesse de lui donner la moitié de son royaume. Pélops décida alors de se débarrasser de lui en le jetant du haut d'une falaise. Alors qu'il tombait, Myrtilos maudit Pélops et tous ses descendants et l'on attribua à cette malédiction les malheurs de la maison d'Atrée, le fils de Pélops.

D'après d'autres versions, Pélops partit faire une promenade en char avec Hippodamie et Myrtilos. Toutefois, tandis que Pélops était allé chercher de l'eau, Hippodamie accusa Myrtilos d'avoir voulu la violer. Ainsi, sur le chemin du retour, Pélops précipita Myrtilos dans la mer mais ce dernier eut juste le temps de maudire Pélops et toute sa descendance. Néanmoins, le dieu Hermès plaça Myrtilos parmi les étoiles qui devint la constellation du cocher.

Devenu roi, Pélops devint un souverain très estimé, bon et généreux et fonda à la mémoire d'Œnomaos, dont il avait volé la fille et le royaume, les premiers Jeux olympiques et, en l'honneur d'Hippodamie, il institua une fête tous les quatre ans consacrée à Héra, déesse du mariage. Il eut avec Hippodamie de nombreux enfants, dont Thyeste, Atrée, Alcyone, Trézène, Sicyon, Sciron, Coprée, Dias, Alcathoos, Nicippé, Cléoné, Eurydice, Eurymède et Pitthée.

Assassinat de Chrysippos et exil d'Hippodamie

Plus tard, Pélops eut un autre fils, Chrysippos, avec une nymphe ou une mortelle nommée Axyoché. Craignant l'ambition de ce fils bâtard, Hippodamie sut exciter la jalousie des fils de Pélops, Atrée et Thyeste, contre leur demi-frère que leur père avait tendance à favoriser. Après l'assassinat de Chrysippos, Pélops bannit son épouse et ses fils qui trouvèrent refuge en Argolide. La malédiction sur les meurtriers fut à l'origine de l'effroyable destinée qu'allait connaître la famille des Atrides.

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Encyclopédie
Personnages