Montou

Le contenu de cette fiche est canon.
Montou
Mythologie
Égyptienne
Nom
Montou, Month, Monthou, Mentou, Monthu
Fonctions
Dieu de la guerre et protecteur des armes
Représentation
Homme à tête de faucon coiffé de deux grandes plumes, d'un disque solaire et de deux uræus
Région de culte
Egypte antique
Temple
Hermonthis (Ermant)
Lieu principal de célébration
Tôd, Karnak, Médamoud

Présentation

Montou, dont le nom signifie « nomade » est le dieu de la ville antique d'Hermonthis, appelée également Ermant, ou Erment, dans le nome de Thèbes. Il est lié à l'origine au culte du soleil et dieu faucon de Thèbes où il était vénéré en tant que dieu de la guerre et protecteur des armes dans la mythologie égyptienne.

Il est le plus souvent représenté comme un homme à tête de faucon, armé d'un arc et d'une hache, coiffé de deux plumes droites et d'un disque solaire, le front souvent dominé par deux uraeus, et porte aussi souvent un cimeterre courbé. Son animal sacré fut le taureau Boukhis, dont il prit quelque fois la forme, se manifestant en un taureau blanc avec une tête noire.

Son épouse fut Tjenenet (ou Djenenet ou Tyenenet ou Ciernenet), Dame du ciel "Le soleil femelle des Deux terres", remplacée plus tard, à Hermonthis par Râttaouy (ou Raet-Taui) avec qui elle fusionna, puis par Iounyt (ou Iounit ou Iounet) et son fils fut Harparê.

Son lieu de culte principal fut la ville d'Hermonthis, mais il s'étendit rapidement à toute la région Thébaine. Il était également vénéré en Nubie, et une fête en son honneur était célébrée le 5ème jour du IIème mois de la saison Akhet. Plus tard, il fut associé par les Grecs à Apollon au cours de la période ptolémaïque (-305 à -30 avant J.C).

Histoire

Dieu guerrier, patron des armes, Montou prit de l'importance lorsque les souverains de la région thébaine réunifièrent l'Égypte, à la fin de la Première période intermédiaire (-2140 à -2022 avant J.C). Les derniers rois de la XIe dynastie (-2134 à -1991 avant J.C), les Montouhotep, ce qui signifie « Montou est satisfait », se placèrent directement sous sa protection. Au cours du Moyen Empire (-2022 à -1650 avant J.C), il fut celui qui protégeait le roi lors des batailles.

Par la suite, il fut supplanté par Amon, mais il conserva son importance dans le panthéon local. Néanmoins, il restera une divinité importante dans des récits de campagnes militaires, comme le « bulletin de la bataille de Kadesh » où Ramsès II (-1279 à -1213 avant J.C) dit avoir vu l'ennemi et "fait rage sur eux comme Montou, seigneur de Thèbes". La guerre et le combat sont associés dans la pensée mythique égyptienne, à la création du monde, ou à sa transformation.

Dans la légende, Montou fut le fils adoptif d'Amon et Mout qui n'avait pas d'enfant et essayèrent d'abord de l'adopter, mais il fut remplacé par Khonsou. Voyant que son importance diminuait auprès de ses futurs parents, il rejeta la demande d'adoption et se rendit dans la ville d'Hermonthis, dont il devint le protecteur et où il pouvait se maintenir au pouvoir.

En tant qu'entité belliqueuse, sa personnalité fut utilisée pour protéger la capitale. Quatre sanctuaires répartis autour de Thèbes devaient assurer la défense de la cité, dont Montou surveillait les abords depuis Hermonthis, Tôd, Médamoud et Karnak-Nord. Montou avait pour parèdre Tjenénèt, par la suite remplacée par Iounyt et Râttaouy, formes divines proches du soleil, dont la présence accentuait la similarité entre Hermonthis - l'Héliopolis du Sud -, et la grande ville de Ra.

Cette relation entre les deux cités solaires se retrouve dans les scènes de montée royale, présentation du souverain aux dieux d'un temple. Montou conduit le prétendant avec Atoum vers les hôtes des lieux. La présence des deux maîtres des principaux lieux de culte du soleil souligne la légitimité divine du monarque et rappelle le thème récurrent de l'union des deux moitiés de l'Égypte.

Épisodes reliés
Encyclopédie
Personnages