Livre de l'Amdouat

Livre de l'Amdouat
Mythologie
Egyptienne
Nom
Amdouat
Autres noms
Am-Douât, Am-Tuat
Fonction
Texte funéraire
Date de parution
Vers -1470 avant J.C.
Région de culte
Egypte ancienne

Présentation

Le livre de l'Amdouat, ce qui signifie littéralement en ancien égyptien "Ce qui est dans la Douât", est l'un des importants textes religieux funéraires de l'Égypte antique datant du début de la XVIIIème dynastie durant le Nouvel Empire.

Divisé en douze parties, appelée heures, ce livre décrit ce qu'il y a dans l'au-delà et fournit au défunt les clés qui lui permet de franchir à bord de la barque solaire de Ra, les douze régions du monde infernal qui se dressent devant lui au cours de son retour vers la lumière.

A noter qu'en anglais ce livre est nommé "The Shat Am Tuat", et que le mot "Tuat", désigne l'Amdouat, ou la Douât, en français, c'est à dire le monde souterrain égytien.

Histoire

Le livre de l'Amdouat, également connu sous le nom de "livre de la salle cachée" ou encore "livre des demeures secrètes", apparut dans les tombes thébaines de la vallée des Rois du début de la XVIIIème dynastie durant le Nouvel Empire vers -1470. Certains égyptologues datent sa création sous le règne de Thoutmosis I ou celui de la reine Hatshepsout. Ce livre figure généralement sur les parois des murs d'une tombe royale en référence au défunt. Cependant, contrairement à d'autres textes funéraires, il était exclusivement réservé aux nobles et aux pharaons.

Premier livre funéraire entièrement illustré, l'Amdouat raconte l'histoire du dieu soleil Ra, parcourant le monde souterrain, le monde de la nuit, depuis le moment où le soleil se couche à l'Ouest jusqu'à ce qu'il se lève à nouveau dans l'Est. Il est dit au travers ce texte funéraire que les morts prenaient ce même chemin, afin de vivre éternellement. L'Amdouat préparait donc le défunt pharaon à suivre un tel voyage, pour ne faire qu'un avec le soleil et devenir, à terme, immortel.

Le livre de l'Amdouat décrit avec précision le monde souterrain, lui-même divisé en douze parties, correspondant chacune à une heure, reflet du monde des vivants, où un fleuve traverse ces régions organisées comme les nomes, ayant une capitale, une divinité, et habitées par les dieux, des génies et les âmes des morts. Ces différents alliés ou ennemis à l'immortalité du pharaon prétendant comportent ainsi des centaines de monstres et de dieux qui menaient une lutte acharnée.

Dans sa course nocturne, Ra parcourt chacune de ces régions, et chaque fois qu'il parvient dans l'une d'entre elle, ce méticuleux traité funéraire nous en donne la longueur et la largeur, nous apprend les noms de la région et ceux des dieux qui l'habitent. Ainsi, l'Amdouat donnait le nom de nombreuses divinités susceptibles d'aider le pharaon, qui pouvait ainsi les appeler pour vaincre ses ennemis. De plus, des formules magiques suivent pour aider l'âme dans ce voyage à la suite du soleil.

Ce texte cherche à intégrer le roi défunt dans les mouvements cosmiques dans le mouvement de la régénescence permanente. La connaissance de cette composition lui permet de s'unir à Ra et à Osisris, d'être régénéré lui-même et de trouver une place parmi les habitants de l'autre monde. Conçu à l'origine comme un livre secret, l'Amdouat devint, au fil des siècles et comme de nombreux autres textes, une simple composition religieuse qui figure dans de nombreuses tombes à travers de grandes fresques murales.

La version complète la plus ancienne de L'Amdouat fut exhumée de la tombe KV34 de Thoutmôsis III, mort vers -1425, dans la vallée des Rois. Ce livre fut notamment traduit par Sir Ernest Alfred Thompson Wallis Budge, égyptologue et orientaliste britannique, et publié en 1905 sous le titre The Egyptian Heaven and Hell.

Épisodes reliés
Encyclopédie
Personnages