Incubateur à symbiote pangari

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Incubateur à symbiote pangari
Culture(s)
Goa'uld
Type
Médical

Présentation

Cet incubateur à symbiote fut utilisé par les habitants de Pangar dans le but d'accueillir et de maintenir en vie la reine Égéria, fondatrice de la Tok'ra, pendant plusieurs dizaines d'années avant l'arrivée des membres de l'équipe SG-1.

Cette cuve d'incubation permit à Egéria d'engendrer malgré elle un grand nombre de symbiotes nécessaires à la création de la Trétonine, un médicament de capable de soigner de l'ensemble des maladies.

Fonctionnement

D'une longueur de 1,50 mètre pour une hauteur de 1,22 mètre, cet incubateur créé par les habitants de la planète Pangar permet d'accueillir et de maintenir en vie une reine goa'uld au sein d'un liquide amniotique semblable à de l'eau. Celle-ci est alors capable de fertiliser ses œufs et de mettre au monde plusieurs dizaines voire centaines de nouveaux symbiotes en toute sécurité dans un environnement viable.

Ce réservoir, d'un poids de 900 kilos, permet de protéger les symbiotes nouveau-nés des mouvements soudains, ou des changements de température. Le liquide amniotique produit par la reine elle-même est un excellent conducteur du courant électrique nécessaire au maintien des conditions de survie de cette dernière et de sa progéniture. Il contient également des cellules et d'autres substances libérées par les fœtus nécessaires à leur survie.

Placé à proximité du réservoir principal, le cylindre contient une bobine qui produit un courant électrique, transmis au fluide du réservoir pour stimuler la reine et alimenter le système de survie. Les petits réservoirs latéraux s'ouvrent pour oxygéner le liquide amniotique tous les cinq jours, afin de conserver le système en bon état. Le fluide usagé est alors retiré du réservoir avant d'être remplacé par un nouveau liquide régénéré, un peu comme un système de dialyse.

Les électrodes fixées sur le corps de la reine sont reliées à un ordinateur et permettent de surveiller l'état de santé de celle-ci, ainsi que de ses rejetons, grâce au signal envoyé à l'unité centrale. Ainsi, si un problème survient, l'ordinateur déclenche immédiatement une alarme sonore. De plus, la température du fluide du réservoir doit être régulée à 36 degrés pour protéger les symbiotes nouveau-nés, et est également surveillée par une batterie de détecteurs.

Plus tard, lorsque les nouveaux symbiotes viennent au monde, ceux-ci passent dans un tube placé sur le côté de l'incubateur et sont conduits à un autre réservoir, empli du même fluide amniotique. Les larves ont ensuite élevées dans de grands bassins de maturation spéciaux situés à l'intérieur même du complexe médical pangari jusqu'à ce qu'elles soient aptes à être utilisées pour la fabrication de la Trétonine.

Histoire

Il y a une soixante d'années avant l'arrivée des membres de l'équipe SG-1 sur Pangar, un archéologue, et père du docteur Zenna Valk, découvrirent par accident un vase canope contenant la reine-mère de la Tok'ra, Égéria, parfaitement conservée en état de stase. Ayant conscience de l'immunité des Goa'ulds contre les maladies, les scientifiques pangaris étudièrent alors la reine tok'ra en la plaçant à l'intérieur d'une chambre d'incubation pour tenter de percer le mystère de ses capacités de guérison exceptionnelle dans l'espoir de créer un remède imitant ce système immunitaire parfait.

Ainsi, alors que les Pangaris cherchèrent à élaborer un sérum à partir de la progéniture de la reine, Égéria transmit volontairement un gène provoquant la déficience cellulaire de sa progéniture et par conséquent l'instabilité du produit pour forcer les scientifiques de ce monde à abandonner leurs recherches. Néanmoins, après trois décennies de recherches et d'essais infructueux, les Pangaris parvinrent à élaborer un sérum appelé la Trétonine créé à partir des symbiotes goa'ulds engendrés par la reine tok'ra et commencèrent à élever de plus en plus de larves dans d'immenses bassins aquatiques.

Bien que les habitants de ce monde eurent conscience que ce remède remplaçait de manière définitive le système immunitaire du patient, ces derniers débutèrent les injections sur la population tout en améliorant leur produit en dépit des effets secondaires. Toutefois, la Trétonine n'étant pas disponible pour chacun des habitants, seul 20 % de la population de ce monde bénéficièrent de ce remède et fut considéré comme un privilège parmi les Pangaris. La reine tok'ra resta alors enfermé pendant plus de trente ans et forcée d'engendrer un grand nombre de symbiotes pour la production de la Trétonine.

Plusieurs années plus tard, au cours de l'année 2002, suite à la découverte d'un centre d'élevage de symbiotes goa'ulds sur Pangar par Teal'c et Jonas Quinn, le gouverneur Dollen révéla au colonel O'Neill et à son équipe que ces larves étaient un ingrédient indispensable à la fabrication de la Trétonine. Toutefois, menaçant de rompre tout lien diplomatique avec les Pangaris, Dollen accepta de conduire les membres de l'équipe terrienne jusqu'à leur reine goa'uld retenue en captivité dans le complexe médical qui leur permettent de produire des larves, et donc la Trétonine, en grande quantité.

Quelque temps plus tard, suite à l'infection d'un garde pangari par un symbiote immature, les membres de SG-1 demandèrent l'aide de la Tok'ra pour les aider dans leur mission. Après l'arrivée de Malek et Kelmaa sur Pangar, ces derniers constatèrent alors que la reine enfermée au sein de l'incubateur était d'un âge très avancé et qu'un fort pourcentage de dégénérescence cellulaire indiquait que celle-ci était mourante. Conscient de la dégradation de santé de leur reine, les Pangaris furent ainsi inquiets d'être victime d'une pénurie de Trétonine d'ici peu de temps qui pourrait provoquer plusieurs centaines de milliers de morts.

Néanmoins, lorsque les membres de l'équipe SG-1 réalisèrent alors que la reine goa'uld prisonnière des Pangaris depuis des décennies n'était autre que la reine-mère de la Tok'ra, Malek et Kalmaa exigèrent la libération immédiate de leur reine auprès du peuple de ce monde. Cependant devant les réticences de ce dernier face à cette requête, Kelmaa décida de se rendre seule devant la reine-mère Égéria et se sacrifia pour accueillir cette dernière en elle. Ainsi, l'incubateur pangari fut complètement abandonnée suite à cette expérience, notamment après la mort de la reine goa'uld, qui prit le soin de fournir un antidote et sauver la population de Pangar.

Source : Fascicule Stargate la collection DVD Numéro 40

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Encyclopédie
Cultures
Personnages
Planètes