Découverte stupéfiante en Alaska

Découverte stupéfiante en Alaska
Par Flo
Le vendredi 13 mai 2005 à 02:40
Souvenez-vous, lors du final de la saison 7 dans le dernier épisode de Stargate Sg-1, le colonel Jack O'neill était cryogénisé dans la glace, tout comme le fut Ayiana dans l'épisode de la saison 6 "Prisonnière des glaces". Une fois de plus, la réalité rejoint la fiction. En effet, des bactéries à l'état de sommeil sont revenues à la vie. Une fois que les scientifiques les ont extraites de leurs carcans de glace, celles-ci se sont mises en activité et nageaient dans le verre du microscope, et cela malgré leur 32 000 ans de sommeil forcé !

Les chercheurs de la NASA déclare ainsi avoir trouvé la première espèce de bactérie vivante, trouvée dans la glace très ancienne, nouvelle espèce que l'on appellera désormais Carnobacterium pleistocenium. D'après toujours ces mêmes chercheurs, cette bactérie est contemporaine de l'époque où les mammouths laineux régnaient sur la planète, soit à la période du pléistocène.

Richard Hoover, l'astrobiologiste en charge délégué par la NASA, nous raconte que c'est un pas énorme vers la découverte de vies extraterrestres, en particulier du fait de la découverte fracassante, relayée par le Nouveau Scientifique, de lacs gelés à la surface de Mars.

L'équipe a été tout d'abord surprise de trouver des bactéries à des températures glaciales, mais fut encore plus surprise de les voir bouger alors qu'elles étaient soumises à la température ambiante.

« Je pense que la chose la plus importante à retenir de cette découverte c'est surtout que des micro-organismes dans la glace peuvent survivre sur de longues périodes » déclare Richard Hoover.

La bactérie en question provient d'un étang préservé. Le fond de l'étang se compose principalement d'une matière brunâtre qui, aux premiers abords, semblait, pour Richard Hoover, être causée par des diatoms (des algues unicellulaires). « Honnêtement j'étais énervé de n'avoir trouvé absolument aucune diatom » confiât Richard. Au lieu de cela, il a découvert une foule de bactéries pigmentées qui ont commencé à nager dès que la glace a fondu.

Plus tôt, au cours de l'an 2000, une équipe de l'université de West Chester en Pennsylvanie avait clamé avoir découvert une bactérie vivante âgée de plus de 250 millions d'années. Cependant la communauté scientifique à ce moment leur avait rit au nez, du fait qu'une bactérie ne peut vivre aussi longtemps.

Robert Hazen, un géophysicien de l'institut Carnégie de Washington et président de la très puissante Société Minéralogique des États Unis, dit que « ce n'est pas parce que vous trouvez des bactéries dans de l'eau salée qui datent de plus de 250 millions d'années, que ces bactéries là ont le même âge [...]. Des bactéries aussi vielles semblent impossible » mais il s'exclama à cette époque : « Je ne serai pas étonné plus tard que l'on trouve cependant des bactéries de plusieurs dizaines de milliers d'années ».

Remerciement à TacKion Quantique.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux