Continuum: un tournage mouvementé

Continuum: un tournage mouvementé
Partagez cette actualité
Par Staff
Le jeudi 21 juin 2007 à 20:55
Au cours d'une entrevue a Vancourver au Canada, Ben Browder de Stargate SG-1 rapporte a SciFi Wire à quel point ce fut un défi de tourner en Arctique. L'équipe de tournage et les acteurs de SG-1 ont passé une semaine en Arctique, du 23 au 29 mars 2007, pour tourner les scènes polaires du téléfilm Continuum.

Ben Browder raconte : "La première semaine de tournage, Martin Wood le réalisateur, Amanda Tapping (Sam Carter), Richard Dean Anderson, moi même, et une toute petite équipe sommes allés à plus de 300 kilomètres au nord de l'Alaska sur la banquise, dans un camp (de l'U.S Navy) appelé APLIS, la station polaire laboratoire de physique appliquée (Applied Physics Laboratory Ice Station)". L'université de Washington et la Station de la Marine y collaborent.

L'environnement hostile exigeait de l'inventivité pour toutes les nécessités de base. L'eau par exemple était faite à partir de morceaux de glace. Ben Browder rajoute :" pisser était tout à fait autre chose [...] il n'y avait aucune installation où nous étions, nous étions dans un camp temporaire qui fut construit à peine deux semaines avant que nous arrivions. Nous vivions dans une boite en contre-plaqué."

Ce campement avait un hall en désordonné, un chauffage au mazout et de l'énergie fonctionnant une fois sur deux." Moi, Martin, Richard Dean Anderson, le capitaine de la base navale et un gars qui travaille pour la CIA étions dans cette hutte de contre-plaqué, empilés sur des lits de camp dans des sacs de couchage,et les sanitaires étaient deux WC portables" Browder fit aussi la remarque. " À moins 40°, les toilettes portables seront une expérience intéressante."

Ben Browder semble aimer plaisanter au sujet de la température excessivement basse. " Nous prenions un café, faisions un pas dehors sur la chaussée, le jetions en l'air, et il explosait."

La nuit, avant d'aller dehors, Ben Browder saisissait d'abord une lampe-torche et dégivrait un peu les fenêtres. "Pour rechercher des yeux" disait il. "Les ours blancs sont une vraie menace là-bas. Ils sont au sommet de la chaine alimentaire, ils mangent des gens, et ils courent plus vite que vous. Quand ils viennent dans les parages, c'est pour rechercher de la nourriture, parce qu'il n'y a rien d'autre ni personne dehors. Nous étions tous blottis à l'intérieur, parce qu'il fait moins 45° d'extérieur."

A en juger par les dires de l'acteur les conditions devaient vraiment être difficiles. Vous pourrez y repenser quand vous verrez les scènes polaires dans le téléfilm.
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux
Catégorie : Générale
Source : Scifi Wire