Wormhole X-Treme : décryptage

Wormhole X-Treme : décryptage
Par Rédaction de Stargate-Fusion
Le samedi 08 janvier 2011 à 12:03
Dossier Stargate

5 - Hommages au staff

Pour ce centième épisode, les producteurs de la série étaient désireux de rendre un hommage à toutes les personnes travaillant sur la série, connues ou travaillant dans l'ombre. Ainsi, ils ont décidé d'en faire apparaitre quelques unes à l'écran, dans ce qu'on appelle des « cameo », c'est-à-dire des apparitions plus ou moins courtes. Une tradition dans la série, mais plus prononcée encore dans cet épisode spécial. Apparaissent donc à l'écran :

Jan Newman, maquilleuse de la série (à gauche de l'écran).

Jan Newman

David Sinclair, accessoiriste qui interprète ici l'assistant du réalisateur, et Gisela Schulte, assistante.

David Sinclair et Gisela Schulte au coté de Richard Dean Anderson

Wray Douglas, des effets spéciaux (à droite avec un extincteur à la main).

Wray Douglas

Robert C Cooper, producteur et scénariste qui joue justement un scénariste. On retrouve aussi son nom un peu plus tard dans l'épisode sur la couverture du livre "Dust off that old screenplay and sell it !" lu par la gardienne des studios de tournage.

Robert C. Cooper

Peter DeLuise, acteur, réalisateur et producteur campe ici le rôle du réalisateur de l'épisode.

Peter DeLuise

Joseph Mallozzi (à gauche) et N John Smith (à droite), respectivement producteur et scénariste, coproducteur exécutif.

Mallozzi et N John Smith

Herbert Duncanson, doublure cascade de Christopher Judge qui joue le rôle de Grell.

Herbert Duncanson

Rick Dean, technicien en chef de l'éclairage (avec le café à la main au fond du studio).

Rick Dean

Hank Cohen (à droite avec le téléphone) et Ron Wilkerson (à gauche), respectivement président de la MGM (à l'époque du tournage) et scénariste.

Hank Cohen

Martin Wood, réalisateur et producteur dans le rôle d'un agent du NID.

Martin Wood en agent du NID

Kenny Gibs, accessoriste.

Kenny Gibs

Michael Greenburg (à gauche) et Brad Wright (à droite), producteur exécutif pour le premier et créateur, scénariste et producteur pour le second.

Michael Greenburg et Brad Wright

Andy Mikita (à gauche), producteur et réalisateur.

Andy Mikita

Pour conclure, en plus de marquer un cap symbolique pour toute série télévisée, le 100ème épisode de Stargate Sg-1 trouve son originalité dans le ton décalé et l'auto-dérision dont ont su faire preuve toutes les équipes techniques.

Bien qu'il fut décrié lors de ses premières diffusions, en partie par manque de compréhension des téléspectateurs, cet épisode restera l'un des plus originaux et des plus drôles de la série. Une expérience qui sera renouvelée quelques années plus tard pour célébrer le 200ème épisode de Stargate Sg-1.

À lire aussi
Catégories