Selkhet

Le contenu de cette fiche est canon.
Selkhet
Mythologie
Égyptienne
Nom
Selkhet
Autres noms
Serket, Selkis, Selchis, Selkhit, Serqet, Selkit, Selket, Selqet, Serket-hetyl, Serquet, Serkhet
Fonctions
Déesse de la guérison des piqûres et morsures venimeuses
Fonctions secondaires
Déesse de la fertilité, de la nature, des animaux, de la médecine et de la magie
Représentation
Femme avec une nèpe sur la tête
Région de culte
Egypte antique
Temple
Edfou

Présentation

Selkhet, désignée également sous les noms de Serket, Selkis, Selqet, Selqit, ou encore Serqèt, est la déesse de la fertilité, de la nature, des animaux, de la médecine, de la magie, mais aussi de la guérison des piqûres et morsures venimeuses dans la mythologie égyptienne.

Surnommée à tort la déesse scorpion, en raison de son emblème attribué depuis le Nouvel Empire, Selkhet est représentée comme une femme avec sur la tête un insecte aquatique, la nèpe ou scorpion d'eau. On peut la voir également sous forme de scorpion à tête de femme, ou encore déployant de larges ailes pour protéger les morts.

Néanmoins, il s'agit d'une divinité bienveillante qui transmet ses connaissances aux guérisseurs. Elle sauva la vie de nombreuses personnes innocentes piquées par des scorpions, et fut aussi considérée comme un aide de femmes en couches car c'est elle qui donne le souffle vital.

En effet, son nom signifie « celle qui fait respirer » et présidait à la respiration, veillant sur la renaissance et le nouveau souffle de vie des défunts. Dans l'au-delà, elle était associée à Qebehsenouf, le fils d'Horus, afin de veiller sur le défunt et l'aider à protéger le vase canope contenant les intestins du mort.

Selkhet est également liée au culte de la fertilité car elle passait pour être l'une des déesses protectrices des quatre sources du Nil. Elle est aussi la « Dame de la Vie » car, à la naissance du roi-dieu, elle aide la reine à mettre au monde l'enfant divin.

Tardivement dans l'histoire Égyptienne, le panthéon évolua vers une fusion de nombreuses divinités, Selket fut identifiée avec Isis, jusqu'à ce que finalement elle ne fut plus qu'un aspect de cette déesse, dont le culte était devenu très dominant.

A noter qu'elle fut aussi une déesse bienfaisante qui protégeait le sarcophage du roi ou du pharaon et la déesse protectrice des guérisseurs. Sa fête était célébrée le 7 du mois de koiak (ou Khoiak ou Joiak) dans la saison Akhet.

Histoire

Originaire du 6ème nome de la Basse-Égypte, le culte de Selkhet est attesté dans le delta du Nil et, en Haute-Égypte, à Edfou, où elle figure parmi les divinités locales et à Per Serket (ou El-Dakka). Cependant, les origines de la déesse sont peu définies. En effet, elle n'a au départ aucun père ni mère, et est attestée, seule, dès la Ière dynastie jusqu'à ce qu'elle soit considérée comme  une des filles de Râ au cours du Moyen Empire (-2022 à -1650 avant J.C), puis comme l'épouse d'Horus et la mère d'Horactès (ou Horajti) à la Basse Époque (-656 à -332 avant J.C), et notamment à Edfou.

Toutefois, il semble que la déesse Selkhet fut d'abord attachée au monde souterrain puis au monde des morts où elle fut chargée de surveiller le serpent Apophis, ennemi de Râ avant d'être plus largement mentionnée parmi les déesses protégeant les vases canopes, contenant les organes des défunts, à savoir celui des intestins. On peut la voir le plus souvent aux côtés d'Isis, de Neith et de Nephtys procédant aux rites funéraires d'Osiris, protégeant les viscères du roi.

D'après un mythe égyptien, Selkhet aurait d'ailleurs protégé ce dernier ainsi que Isis, en envoyant sept de ses scorpions lorsqu'ils se confrontaient à Seth. Depuis ce jour, elle protège également le sarcophage des pharaons, si bien qu'on la considère parfois comme leur patronne. Lors de la résurrection du défunt, c'est elle qui lui redonne la respiration. C'est donc une déesse bienveillante dont le rôle protecteur se poursuit après la mort.

Ainsi, Howard Carter retrouva une statuette de la déesse Selkhet de 90 cm de haut en bois plaqué d'or dans le tombeau de Toutankhamon en même temps que celle d'Isis, Nephtys et Neith, et est aujourd'hui visible au musée égyptien du Caire. Selkhet apparaît également à l'un des angles du coffre en albâtre qui contenait les viscères du jeune pharaon, ainsi que sur le coffre à canopes.

Toutefois, parmi ces fonctions, Selkhet, surnommée la « Maîtresse de la piqûre » et « Dame des liens », était une déesse qui protégeait du venin des scorpions, serpents et autres animaux dangereux. Elle possédait par ailleurs des pouvoirs guérisseurs exercés par l'intermédiaire de ses « prêtres charmeurs » qui sont à la fois médecins et magiciens. Elle avait également le pouvoir de transmettre la connaissance de la médecine à ces derniers.

Épisodes reliés
Encyclopédie
Personnages