Nanites goa'ulds

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Nanites goa'ulds
Culture(s)
Goa'uld
Type
Médical

Présentation

Ces nanocytes furent utilisées par le seigneur goa'uld Pelops dans le but d'accélérer artificiellement le vieillissement des habitants de la planète Argos et ainsi déterminer l'avenir de l'évolution de l'espèce humaine.

Découvert en 1997 par les membres de l'équipe SG-1, ces organismes artificiels infectèrent le corps du colonel O'Neill lors de son voyage sur Argos et commencèrent à accélérer son vieillissement naturel jusqu'à leur désactivation totale.

Fonctionnement

D'une taille microscopique, ces nano-robots, ou nanites, furent conçus par le seigneur goa'uld Pelops pour accélérer artificiellement le vieillissement d'un être humain. Ainsi, le cycle de vie d'un individu passe de plusieurs dizaines d'années à seulement une centaine de journées de vie, entraînant un facteur d'accélération d'environ 250 fois plus vite que la normale.

Bien que l'on ignore les matériaux de base, les nanocytes en forme de tétraèdre sont composées de systèmes moléculaires très complexes qui détournent des particules atomiques de leur environnement qu'elles utilisent ensuite pour se répliquer en grand nombre. Elles possèdent également une intelligence artificielle, leur permettant de s'adapter à n'importe quelle type de situation.

De plus, elle peuvent se transmettre par contact physique, notamment lors d'un rapport sexuel, et ainsi infecter une autre personne. Ainsi, lorsqu'un être humain dépourvu de nanocytes se retrouve contaminé, ces dernières commencent à accélérer son vieillissement naturel et se répliquent 100 fois plus que chez un individu possédant déjà des nano-robots dans son corps.

Toutefois, malgré un changement flagrant de l'état physique de la personne, les nanites goa'ulds ne font qu'imiter le vieillissement naturel de la personne. De ce fait, une fois désactivé, le système immunitaire de l'organisme élimine naturellement les nano-robots du corps de l'individu et celui-ci retrouve son apparence normale au bout d'une ou deux semaines.

A noter que les nanites goa'ulds sont contrôlées à distance par un transmetteur qui émet deux fréquences différentes, permettant de réguler les cycles du sommeil des habitants d'Argos. Alors que l'un des signaux permet de mettre les villageois en sommeil et d'activer les nanocytes, une autre fréquence est utilisée pour désactiver les nano-robots durant le reste de la journée.

Histoire

Il y a plusieurs milliers d'années avant la formation du programme porte des étoiles, le seigneur goa'uld Pelops déporta un peuple d'êtres humains probablement originaire de la Grèce antique près de Mycènes afin de les asservir et de les utiliser comme cobaye dans l'unique but de déterminer l'avenir de l'évolution humaine. Le Goa'uld fit alors usage de nano-robots dans le but d'accélérer artificiellement le vieillissement des habitants d'Argos et réduisit leur existence à une centaine de journées. Après avoir formellement interdit les personnes considérées comme étant « Désignés » par leur dieu de s'éloigner de son temple, Pelops quitta alors la planète Argos et ne revint jamais à la surface de ce monde.

Plusieurs siècles plus tard, au cours de l'année 1997, les membres de l'équipe SG-1 furent chargés d'effectuer une mission d'exploration sur la planète Argos et firent la rencontre des Désignés. Néanmoins, après avoir noué une relation intime avec une jeune argosienne appelé Kynthia, le colonel O'Neill, puis les autres membres de son équipe, furent stupéfaits de voir l'ensemble des villageois regagner leurs habitations au coucher du soleil pour s'endormir, mettant subitement fin aux festivités. Alors que l'équipe terrienne s'interrogea sur cet étrange comportement de la population locale, le colonel fut à son tour frappé par cette mystérieuse maladie du sommeil et s'évanouit sous le regard de ses coéquipiers.

Le lendemain matin, alors que le docteur Jackson et Teal'c retournèrent au temple en compagnie d'Alekos et découvrirent une tablette goa'uld au pied de la statue de Pelops, le colonel O'Neill et le capitaine Carter furent stupéfaits de découvrir que le petit Dan-el, né la veille, avait désormais l'apparence d'un enfant de un an capable de marcher, et que les habitants d'Argos ne comptaient pas leur âge en années, mais en jours. Ainsi, après avoir traduit une partie des écrits de Pelops, le docteur Jackson et Teal'c et réalisèrent que le seigneur goa'uld avait accéléré le vieillissement de la population locale afin de déterminer l'évolution des humains, probablement à l'aide d'un virus.

Plus tard, lors d'un bref retour sur Terre, le docteur Fraiser apporta les résultats des échantillons sanguins prélevés sur les habitants d'Argos, et celui du colonel O'Neill, au capitaine Carter et lui révéla la présence de millions d'organismes étrangers dans les analyses. Le capitaine Carter revint alors sur Argos pour informer le colonel O'Neill que ces organismes semblent accélérer artificiellement le vieillissement naturel, et que son corps contenait 100 fois plus de ces agents pathogènes que les Argosiens. Ainsi, à ce rythme de vieillissement, le capitaine Carter parvint à déterminer que le militaire terrien aurait l'apparence d'une personne ayant atteint l'âge de 100 ans dans moins de deux semaines.

Cependant, bien que le capitaine souhaita installer un laboratoire de recherche sur Argos, le colonel O'Neill refusa et ordonna à son équipe de rentrer sur Terre par la porte des étoiles afin d'éviter d'être contaminer par cet organisme extraterrestre. Une fois de retour sur Terre, le capitaine Carter réalisa que les organismes étaient en réalité des nano-robots capables de se répliquer et de se multiplier en très grands nombres dans le corps d'une personne. Toutefois, lorsque le capitaine Carter et le docteur Fraiser émirent l'hypothèse d'un dispositif permettant de contrôler les nanites goa'ulds, ces dernières commencèrent à dissoudre les gants utilisés par la militaire, provoquant l'alerte dans le laboratoire.

Ainsi, suite à cet incident, le général Hammond ordonna que l'ensemble des échantillons de tissus organiques contenant les nanocytes goa'ulds soient incinérés et refusa catégoriquement l'envoi d'une nouvelle mission sur Argos en raison de la dangerosité représentée par ses derniers. Cependant, entre-temps, sur Argos, le colonel O'Neill poussa les villageois à se révolter contre leur dieu Pelops et à détruire sa statue dans le temple, endommageant par la même occasion le système de contrôle des nanocytes. Après avoir passé la nuit hors de portée du système de contrôle des nano-robots au-delà de la frontière des Designés, le colonel O'Neill et Kynthia revinrent au village et réalisèrent que les habitants de ce monde étaient encore endormis malgré le lever du jour.

Intrigué par ce non-réveil des villageois, le colonel O'Neill finit par découvrir le transmetteur goa'uld parmi les vestiges de la statue de Pelops et décida de contacter les autres membres de son équipe à l'aide de la porte des étoiles. Peu de temps après, le capitaine Carter, le docteur Jackson et Teal'c revinrent sur Argos et révélèrent que la tablette de Pelops mentionnait des nombres correspondants à deux fréquences différentes, chacune permettant d'activer ou de désactiver les nano-robots. Le capitaine Carter utilisa alors un ordinateur muni d'un antenne radio afin d'émettre la fréquence de désactivation des nanocytes, provoquant ainsi le réveil de l'ensemble des habitants d'Argos.

Plus tard, après avoir effectuer de nouvelles analyses médicales, les membres de SG-1 confirmèrent la désactivation des nano-robots, et que le vieillissement du colonel O'Neill et des Argosiens avait repris un rythme normal. Plusieurs semaines après ses événements, les membres de l'équipe SG-2 voyagèrent à nouveau sur Argos et réalisèrent que les habitants de ce monde, libérés de l'emprise des nanocytes goa'ulds, menaient des vies longues, saines et productives.

Épisodes reliés
Stargate SG-1