Micro-organismes aquatiques

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Micro-organismes aquatiques
Galaxie d'origine
Voie lactée
Planète d'origine
Langage parlé
Non
Statut actuel
Vivant
Etat des relations avec la Terre
Neutre
Niveau technologique
Inexistant

Présentation

Ces micro-organismes extraterrestres doués d'intelligence constituant un mystérieux fluide semblable à de l'eau furent découverts par les membres de l'équipe SG-1 et le docteur Markov sur la 7ème planète explorée par le programme porte des étoiles russe au cours de l'année 2000.

Biologie

Les premières analyses effectués par le docteur Markov sur le fluide démontre que cette forme de vie microscopique a la capacité de dégager de l'énergie sous forme de chaleur et capable de se maintenir à une température supérieure à celle d'un environnement ambiant.

Une fois exposé à l'air libre, les micro-organismes ont la capacité de se changer en un nuage de vapeur de couleur verdâtre et peuvent ainsi être inhalés par une personne. Cette dernière devient alors temporairement un hôte, et est par conséquent incapable de contrôler ses actions, de la même manière qu'un symbiote goa'uld.

Toutefois, notre environnement semble nuire à l'existence de ces micro-organismes et qui n'ont pour seul objectif que de retourner sur leur planète d'origine par la porte des étoiles. De plus, cette forme de vie est capable de maintenir un être humain en vie sous des températures négatives pouvant être mortelles sans protection adaptée.

Histoire

En 2000, quelques mois après la destruction du vaisseau Biliskner de Thor et la création du programme porte des étoiles russe, les militaires affectés à ce projet firent la découverte d'une planète dont la porte des étoiles était complètement immergée dans les profondeurs d'un océan. Néanmoins, stupéfaits par la présence d'étranges ruines sur ce monde étrange, une équipe composée notamment du docteur Svetlana Markov traversa la porte des étoiles à bord d'un mini sous-marin et commença l'exploration de cette planète aquatique.

Toutefois, après avoir fait le tour des ruines submergées situées près de la porte, le docteur Markov découvrit que le fluide environnant possédait des propriétés étonnantes en dégageant notamment de l'énergie sous forme de chaleur. Pensant qu'il pourrait s'agit d'une nouvelle et abondante source d'énergie non polluante, la scientifique russe décida de prélever un échantillon sans se douter de la présence des micro-organismes contenus dans le fluide avant de composer les coordonnées de la Terre. Bien que les formes de vie tentèrent de retenir le sous-marin russe, ces derniers ne purent empêcher les scientifiques russes de franchir la porte des étoiles avec l'échantillon.

Ainsi, une fois de retour à la base militaire russe, le docteur Markov commença alors à effectuer des observations préliminaires sur le fluide récupéré sur la planète submergée et constata que le conteneur abritant l'échantillon se maintenait à une température de quelques degrés au-dessus de celle de l'environnement ambiant. Toutefois, elle fut contrainte d'interrompre ses recherches au moment où elle fut appelée à se déplacer à Moscou. Le docteur Markov plaça l'échantillon dans un conteneur scellé à l'intérieur d'une cuve isolante avant d'avoir pu procéder à des analyses plus approfondies du fluide, et interdit quiconque de l'étudier avant son retour.

Cependant, quelque temps plus tard, les scientifiques de la base russe sortirent l'échantillon de la cuve isolante et commencèrent à analyser le fluide rapporté de la planète submergée sur les ordres du colonel Sarkalov. Néanmoins, au moment où les chercheurs ouvrirent le conteneur, le fluide se transforma instantanément en vapeur, et plusieurs centaines de milliers de micro-organismes doués d'intelligence prirent les scientifiques du laboratoire comme hôte. Les militaires de la base finirent par tirer sur les scientifiques qui tombèrent à leur tour sous le contrôle des formes de vie microscopiques, qui cherchaient à rentrer chez eux par tous les moyens, provoquant la panique au sein de la base russe.

Alors qu'un des militaires infectés parvint à composer l'adresse de la planète d'origine des micro-organismes, le colonel Sarkalov déclencha la procédure d'urgence, et la base russe fut alors inondé d'un gaz mortel, forçant plusieurs personnes contaminées à traverser la porte des étoiles en sachant qu'elles se noierait de l'autre côté du vortex. Le colonel Maybourne, qui avait été pris comme hôte par les formes de vie, se réfugia alors à l'intérieur de la chambre froide de la cuisine dans le but d'échapper aux émanations de gaz mortel au sein de la base. Les micro-organismes maintinrent alors le militaire en vie malgré les températures négatives et attendirent qu'une personne les aide à retourner sur leur monde.

Cependant, suite à la non-fermeture de la porte des étoiles russe, le gouvernement russe fut contraint de révéler l'existence de leur programme aux militaires américains, et les membres de l'équipe SG-1 furent sollicités pour enquêter sur les causes de cet incident. Néanmoins, une fois arrivé au sein de la base russe, SG-1, accompagné du docteur Markov furent stupéfaits de découvrir que l'ensemble du personnel scientifique et militaire avait été tué sans aucune raison apparente, et que l'échantillon du fluide récupéré sur la planète aquatique avait disparu.

Plus tard, lorsque le major Carter parvint à la conclusion que les ondes radio de la sonde nucléaire russe entraient en résonance avec le vortex et que ce dernier était alimenté par l'énergie dégagée par le fluide sur la planète aquatique, le docteur Markov suggéra d'utiliser le mini sous-marin dans le but de l'éteindre le dispositif de reconnaissance. Un petite équipe composé du major Carter et des docteurs Jackson et Markov voyagèrent alors sur la planète recouverte d'eau à bord du sous-marin. Néanmoins, peu de temps après avoir franchi l'horizon des événements, le sous-marin se retrouva alors soumis à une force inconnue qui finit par l'immobiliser.

Pendant ce temps, au sein de la base russe, le colonel O'Neill et Teal'c finirent par retrouver le colonel Maybourne, congelé dans la chambre froide des cuisines, et décidèrent de le réchauffer lorsqu'ils constatèrent que celui-ci était encore en vie. Toutefois, au bout de quelques minutes, le colonel Maybourne, toujours sous l'emprise des micro-organismes, se réveilla et tenta de rejoindre la salle de la porte. Bien que les deux membres de SG-1 lui barrèrent la route, les formes de vie sortirent du corps du militaire, qui entraîna le colonel O'Neill dans la chambre froide, et prirent Teal'c comme nouvel hôte avant de se diriger vers la porte des étoiles.

Entre-temps, alors que la pression extérieure commença à augmenter de plus en plus, le docteur Jackson puis le major Carter finit par comprendre, à bord du sous-marin, que le fluide environnant n'était pas de l'eau, mais une forme de vie extraterrestre. Cependant, au bout d'une heure, le hublot avant de l'appareil finit par céder, mais sans que le fluide n'envahisse l'habitable du sous-marin. Intrigué par cette fascinante découverte, le docteur Jackson se dirigea vers le fluide, conscient que ces formes de vie étaient en train d'étudier le comportement humain. C'est alors que les organismes extraterrestres saisirent l'archéologue terrien, puis le major Carter et le docteur Markov.

Alors que les micro-organismes restés sur Terre utilisèrent Teal'c comme hôte pour composer l'adresse de leur monde, ces derniers quittèrent le corps du Jaffa et traversèrent l'horizon des événements sous forme de gaz de couleur vert. Une fois que cet échange d'otages terminés, les micro-organismes renvoyèrent le major Carter et les docteur Jackson et Markov sur Terre, mais sans le moindre souvenir des événements survenus sur la planète aquatique. Ainsi, suite à cette mésaventure, on peut supposer que les militaires russes et le personnel du SGC abandonnèrent toute exploration approfondie de la planète aquatique et de ses formes de vie douées d'intelligence.

Galerie photos

Épisodes reliés
Stargate SG-1