Stargate Continuum: anecdotes de tournage

Stargate Continuum: anecdotes de tournage
Par Staff
Le lundi 10 septembre 2007 à 22:59
Cette actu contient des spoilers
Dans une vidéo disponible sur le site de la MGM, Martin Wood (producteur exécutif), Brad Wright (producteur/scénariste) et N. John Smith (producteur exécutif) reviennent sur le tournage mouvementé de Stargate : Continuum.

L'origine du film

Stargate : Continuum a commencé à germer dans la tête des scénaristes il y a de cela 2 ans lorsqu'un certain Barry Campbell, lors d'une convention, a interpellé John Smith sur le fait que SG-1 n'était jamais allé en Arctique. « Cet homme nous a parlé de l'Arctique et a même montré un dessin devant lui » précise Martin Wood, nous nous sommes regardés entre nous puis Barry Campbell a ajouté « Vous pourriez aussi aller dans un sous-marin nucléaire quand vous serez là-bas. » Martin Wood a alors regardé de nouveau Andy Mikita et John Smith qui étaient présents : « Nous nous sommes tous dit : "Super" mais là une question se posait à nous : comment faire ça ? »

C'est à partir de ce moment là que les scénaristes se sont mis au travail pour écrire une histoire basée sur ces deux thèmes.

N. John Smith poursuit : « Barry Campbell nous avait donné la trame principale et nous avons donc greffé nos idées dessus. »

Ensuite, ils sont allés jusqu'à un camp appelé APLIS, qui est en fait le Laboratoire Polaire de Physique Appliquée. Ce camp a été construit aussi pour que des sous-marins puissent arriver en traversant la glace vers la partie Nord de l'Arctique. « Ce sont des choses confidentielles que je ne devrais même pas vous dire et encore moins en connaître moi-même l'existence » confie Martin Wood.

Des moyens colossaux mis en ?uvre?

Une année s'est ensuite écoulée avant que N. John Smith ne demande l'autorisation de faire quelque chose sur Stargate à partir de cette base. N. John Smith souligne que « Le fait est que Stargate jouit d'une bonne réputation dans l'armée américaine et j'ai donc demandé à ce qu'une équipe de 20 personnes viennent sur la base (l'US Army et plus particulièrement l'US Air Force ont déjà prouvé par le passé qu'elles appréciaient la série Stargate, ndlr).»

Martin Wood précise que « Brad Wright a été admirable comme toujours car il a élaboré à la main une histoire qui correspond aux attentes de la production? l'objet le plus énorme que nous avons pu utilisé est un sous-marin de deux milliards de dollars capable de résister à la glace. Nous avons en plus eu le droit de monter à l'intérieur et de le filmer.»

Mais bien que ce soit la Navy qui ait passé le sous-marin, la production a reçu aussi un coup de pouce de l'US Air Force car des F16 (avion de chasse américain) ont aussi été utilisés.

Les acteurs? et le froid.

Martin Wood rapporte que Richard Dean Anderson devait rester sur le côté, collé à la glace pour une scène. «A un moment, il disait que tout allait bien alors qu'on savait que son blouson était percé, nous nous sommes dis « Ok on reviendra sur cette scène» et là RDA ne bougeait toujours pas, il faisait le mort. » (ndlr: voir la photo)

« Tous les acteurs ont été superbes » continue le producteur exécutif, « nous avions un bon équipage qui était robuste et qui n'allait pas renoncer. C'était très dur mais tout le monde tenait, si nous étions partis pour une semaine de tournage supplémentaire, ils auraient tous été partants. »

Brad Wright poursuit sur le fait que « cela a été une expérience incroyable, que ce soit Amanda (Amanda Tapping), Ben (Ben Browder) ou Rick (Richard Dean Anderson), ils ont tous été excellent, de vrais soldats. »

Les producteurs ont même eu des surprises, notamment sur l'utilisation d'un hélicoptère, dont Martin Wood luttait depuis un mois pour l'utiliser juste une journée, et le personnel de la base lui a simplement dit « prenez-le, il n'y a pas de problème. J'aurais pu l'utiliser durant toute la semaine si j'avais voulu » finit par dire le producteur.

« La valeur de production était dans la même échelle qu'un James Bond » poursuit Brad Writght, « on a eu un sous-marin nucléaire pour le film, c'était incroyable, parce qu'on avait bien pensé en construire un mais c'était un peu cher (rires). »

Pour terminer, Martin Wood a voulu avertir les fans : « Si vous vous attendez à voir un film du même style que les épisodes de la série, vous vous trompez. Même si vous prenez vos moments préférés dans la série et que vous les mettez bout à bout, vous n'arriverez même pas à la cheville de ce qu'est "Continuum". Quand je lis le script, je ne peux pas croire que cela va arriver, JE NE PEUX PAS croire que CELA va arriver. Je ne peux pas garder le secret, c'est comme des "BOUM" partout, on ne peut que se dire "C'est un superbe film". »

Tous les acteurs, scénaristes, producteurs le disent : « Stargate : Continuum » est le plus beau moment de la série, le meilleur film qu'ils aient fait depuis le début de la franchise. Martin Wood se permet même le luxe de conclure par le fait « qu'une fois les scènes assemblées on se rend que le plus intéressant à propos du tournage en Arctique...c'est que ce n'est pas la chose la plus fabuleuse que l'on ait fait pour ce film. » De bon augure pour la suite donc, quand on sait que la post-production et notamment la mise en place des effets spéciaux durera un an, on ne peut qu'en saliver d'avance.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Catégorie : Générale