Tagrea (P3X-744)

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Tagrea (P3X-744)
Galaxie
Voie lactée
Type
Planète tellurique
Statut de la planète
Habitable
Atmosphère
Respirable
Nature du terrain
Urbanisé, plaines désertiques
Culture(s)
Goa'uld (Passé) / Tagrean (Présent)
Coordonnées
  • Aquila
  • Aquarius
  • Triangulum
  • Orion
  • Virgo
  • Norma
  • Terre

Présentation

Tagrea, désigné également sous le nom de code P3X-744, est une planète de la Voie lactée appartenant autrefois aux territoires du Grand maître Heru'ur. Exploré en 2003 par les membres de l'équipe SG-1, ce monde aux conditions de vie favorables abrite aujourd'hui une civilisation technologiquement avancée florissante semblable celle à la Terre à l'aube du XXIème siècle.

Situé à environ 40,9 années-lumière de la Terre, les coordonnées de la planète Tagrea furent répertoriées par les Goa'ulds et figuraient ainsi sur le cartouche retrouvé par les membres de l'équipe SG-1 sur Abydos. Néanmoins, malgré les tentatives de connexion de la part du personnel du SGC, Tagrea resta inaccessible jusqu'à l'arrivée du Prométhée sur ce monde.

En effet, la porte des étoiles de Tagrea fut ensevelie il y a plusieurs centaines d'années par les habitants de ce monde dans le but d'empêcher leur retour des Goa'ulds. Elle fut redécouverte peu de temps après l'atterrissage du Prométhée sur Tagrea par Teal'c et Jonas Quinn, avec l'aide de Tarek Solamon, au milieu d'une immense plaine désertique appelée désert de Anhur.

Une immense ville, composée notamment de gratte-ciels et d'une zone industrielle, est construite à la surface de ce monde et est probablement habitée par une population de plusieurs millions de Tagreans. Cette cité, traversée par un réseau de train à lévitation magnétique, est dirigée par le président Ashwan, ainsi que le commandant Kalfas, le chef des forces de sécurité de la planète.

A noter que vue depuis l'espace, la planète Tagrea ne semble pas posséder de grandes étendues d'eau, mais présente un immense continent désertique.

Principaux lieux

Bureau de Tarek

Situé dans l'une des universités de Tagrea, ce bureau relativement sommaire constitue le lieu de travail de Tarek Salomon, un professeur de mathématiques. Il est composé d'un bureau en bois ainsi que trois chaises, entourés d'étagères remplies de livres et de parchemins.

C'est dans ce bureau que Tarek conserve les rares artefacts témoignant de l'occupation goa'uld tels que plusieurs statuettes, amulettes ou autres poteries. Néanmoins, parmi ces objets, le professeur garde précieusement un parchemin relatant l'existence de la porte des étoiles.

Ainsi, en 2003, Tarek invita Teal'c et Jonas à le suivre dans son bureau afin de les aider dans leur recherche de la porte des étoiles. Grâce au parchemin, les deux membres de l'équipe SG-1 furent capables de découvrir que cette dernière avait été enterrée sous le sable du désert de Anhur au nord de la capitale.

Bibliothèque

Située au cœur de la capitale de Tagrea, cette bibliothèque permet de conserver l'ensemble des archives historiques du peuple de cette planète. Elle abrite notamment une salle comportant plusieurs rayons d'étagères ainsi que plusieurs tables et plusieurs chaises, servant d'espace de travail.

Cette grande pièce abrite de hautes étagères remplies de livres et de parchemins, traitant de sujets divers. Néanmoins, aucun d'entre eux ne mentionne une quelconque référence à l'occupation goa'uld de la planète, ou l'emplacement précis de la porte des étoiles.

Cette bibliothèque fut visitée par Teal'c et Jonas Quinn au cours de leur recherche sur la porte des étoiles avec l'autorisation du président Ashwan. C'est dans ce lieu que les deux membres de SG1 firent la rencontre de Tarek Solamon, un professeur d'université qui les aida à retrouver le dispositif de transport extraterrestre.

Palais Présidentiel

Dirigé par le président Ashwan, le palais présidentiel constitue le siège de gouvernement du peuple de Tagrea et semble être situé en plein cœur de la capitale de ce monde. Ce bâtiment se compose notamment d'une salle de conférence dans laquelle se trouve en son centre une table noire triangulaire.

C'est dans cette pièce dont les murs sont ornés de l'emblème de Tagrea que fut reçu les membres de l'équipe SG-1 par le président Ashwan après l'atterrissage du Prométhée à la surface de la planète. Ce bureau servit de lieu de négociation à plusieurs reprises par les représentants des deux peuples dans le but de retrouver la porte des étoiles de Tagrea.

Plaine de Anhur

Situé au nord de la capitale de Tagrea, la plaine de Anhur est un immense désert de sable constitué de dunes à perte et dans lequel fut enterré la porte des étoiles de Tagrea il y a plus de 300 ans par les habitants de ce monde. Ainsi, un lieu marqué de deux stèles indique l'emplacement où le dispositif de transport fut ensevelie après le départ des Goa'ulds.

Tout comme la porte des étoiles retrouvée à Gizeh sur Terre, celle de Tagrea fut recouvert d'une dalle de pierre couverte de hiéroglyphes datant de l'Égypte pré-dynastique et signifiant : "Ici est enterré le Chappa'ai de Heru'ur, le faux dieu de Tagrea, puisse-t-il ne jamais revoir la lumière du jour."

Ainsi, grâce à l'aide de Tarek Solamon, Teal'c et Jonas Quinn furent capables de retrouver l'emplacement de la porte des étoiles de Tagrea dans ce désert, ainsi que son DHD. Une équipe d'ouvriers tagreans les aida alors à redresser le dispositif de transport dans le but de l'activer et de composer l'adresse de la Terre.

A noter que bien qu'il s'agisse d'un lieu aride, la présence de végétation et d'une forêt à l'horizon indique que ce désert n'est pas complètement inhospitalier.

Histoire

Il y a plusieurs centaines, voire milliers d'années avant l'arrivée de l'équipe SG-1, la planète Tagrea fut colonisée par le Grand maître goa'uld Heru'ur qui déporta de nombreux humains originaires de la Terre, sur ce monde dans le but de les asservir et de les forcer à le vénérer en se faisant passer pour une fausse divinité. Au cours de son règne tyrannique, Heru'ur fit probablement ériger de nombreux monuments et temples en son honneur et les habitants de Tagrea subirent en plein fouet la cruauté du seigneur goa'uld, cette période étant qualifiée plusieurs siècles plus tard d'âge sombre. Néanmoins, lorsque les ressources naturelles de la planète commencèrent à s'épuiser, le Grand maître Heru'ur décida d'abandonner ce monde il y a plus de 300 ans, laissant les habitants de Tagrea livrés à eux-mêmes.

Cependant, traumatisés par plusieurs siècles d'oppression goa'uld, les Tagreans décidèrent d'ensevelir la porte des étoiles dans les plaines de Anhur en la recouvrant d'une dalle de pierre couverte de hiéroglyphes similaire à celle utilisée pour recouvrir la porte de la Terre en Égypte afin d'empêcher le retour d'Heru'ur sur leur monde. Après avoir fait disparaître la majeure partie des éléments témoignant de l'occupation du Grand maître goa'uld, ils effacèrent également l'ensemble des archives historiques de leur monde, ne transmettant aucune information de cette période de ténèbres en leurs descendants, l'occupation de la planète par Heru'ur étant relégué au rang de mythe. Ainsi, les Tagreans développèrent alors une société contemporaine comparable à celle de la Terre au XXIème siècle et construisirent plusieurs villes modernes à la surface de la planète.

En effet, isolé du reste de la galaxie, le peuple de Tagrea fut capable de mettre au point diverses technologies avancées dans le domaine militaire telles que des véhicules d'assaut blindés, des ballons armés semblable à des montgolfières, ou encore des missiles balistiques susceptibles d'abattre un vaisseau spatial en orbite. Ils développèrent également un grand nombre de trains magnétiques, ou des appareils sensibles aux ondes électromagnétiques. Néanmoins, malgré cette évolution technologique, une poignée d'habitants continuèrent à vénérer Heru'ur en secret qu'ils considéraient comme leurs créateurs et gardèrent précieusement les reliques datant de l'occupation goa'uld. Un certain nombre d'entre eux recherchèrent désespérément des traces de leur passé oublié tandis que d'autres décidèrent d'ignorer ce dernier pour bâtir leur société.

Plusieurs siècles plus tard, lors du premier vol d'essai du Prométhée au cours de l'année 2003, une grave défaillance située au niveau du module de régulation d'énergie du réacteur à naquadria provoqua la sortie prématurée du vaisseau terrien de l'hyperespace au milieu du vide spatiale à 40,62 années-lumière de la Terre. Incapable de réparer le dispositif à partir des équipements présents à bord de l'appareil, Jonas Quinn découvrit les coordonnées de P3X-744, un monde figurant sur le Cartouche d'Abydos situé à 0,3 années-lumière de leur position. Toutefois, bien que le personnel du SGC ne parvint pas à établir de vortex vers cette planète, le colonel William Ronson et les membres de l'équipe SG-1 décidèrent de mettre le cap vers celle-ci au cours d'un bref voyage en hyperespace dans l'espoir de rentrer sur Terre par la porte des étoiles.

Cependant, une fois arrivé en orbite de P3X-744, une réaction en chaîne incontrôlable résultant de la brève activation de l'hyperespace survint dans le réacteur à naquadria du Prométhée et menaça de détruire le vaisseau terrien. Ayant moins d'une minute avant la surcharge fatale, le colonel Ronson ordonna au major Grant de procéder au largage immédiat du réacteur dans l'espace puis de s'éloigner le plus vite possible à l'aide des propulseurs subluminiques avant l'explosion. Néanmoins, la destruction du réacteur à naquadria engendra une violente impulsion électromagnétique qui endommagea le vaisseau terrien, ainsi que les installations situées à la surface de la planète. Les habitants de Tagrea ripostèrent alors en déployant deux missiles balistiques, pensant subir une attaque de la part des Terriens, qui se dirigèrent à toute vitesse vers le Prométhée.

Néanmoins, ayant que trois minutes avant l'impact des armes extraterrestres, le colonel O'Neill émit alors un message de détresse sur de multiples fréquence et parvint à convaincre les Tagreans, et notamment le président Ashwan, de détruire leurs missiles avant qu'ils n'atteignent le Prométhée. Peu de temps après l'autodestruction des armes tagreannes à 17 kilomètres du vaisseau terrien, les membres de l'équipage du Prométhée furent alors contactés par le commandant Kalfas, le chef des forces de sécurité de Tagrea, qui leur transmit des coordonnées d'atterrissage. Une fois ses systèmes de navigation rétablis, le vaisseau terrien Prométhée se posa alors au milieu d'une immense plaine sablonneuse et isolée, et celui-ci fut rapidement encerclé par plusieurs batteries de missiles volantes tagreannes, en complément des forces d'intervention au sol.

Quelques minutes plus tard, les membres de l'équipe SG-1 partirent à la rencontre de Kalfas et de ses hommes afin d'établir un dialogue entre les deux peuples, mais le commandant leur ordonna de déposer leurs armes sous peine d'être abattu. Après avoir été escorté jusqu'au palais présidentiel situé au cœur de la capitale de Tagrea, le colonel O'Neill et son équipe rencontrèrent le président Ashwan et lui demandèrent l'autorisation d'utiliser leur porte des étoiles pour contacter la Terre. Cependant, le chef tagrean et le commandant Kalfas leur apprirent que l'anneau des dieux était un mythe et aucun habitant de ce monde ne l'avait jamais retrouvé. Le président Ashwan accepta toutefois de transférer des copies historiques de leur peuple à bord du Prométhée, contrairement à Kalfas qui soupçonna les Terriens de préparer une invasion à grande échelle de leur monde.

De retour à bord du Prométhée, les membres de l'équipe SG-1 réalisèrent que le peuple de Tagrea ne possédait aucun document historique datant de plus de 300 ans, ni même d'artefact extraterrestre ou encore de compte rendu archéologique attestant de leur origine terrienne et de l'occupation de ce monde par les Goa'ulds. Alors que le colonel O'Neill et le major Carter invitèrent le président Ashwan et le commandant Kalfas à déjeuner à bord du Prométhée, Teal'c et Jonas Quinn furent autorisés à consulter les archives historiques au sein de la bibliothèques de Tagrea. Ceux-ci firent alors la rencontre de Tarek Solamon, un professeur de mathématiques enseignant dans l'une des universités de Tagrea, qui leur proposa d'offrir son aide pour retrouver la porte des étoiles à partir de ses recherches personnel sur l'histoire de son peuple.

Ainsi, grâce à papyrus écrit dans un dérivé de l'égyptien pré-dynastique mentionnant l'existence du Chappa'ia, Jonas Quinn parvint à découvrir que la porte des étoiles avait été enterrée il y a plusieurs centaines d'années dans les plaines arides situées au nord de la capitale de Tagrea, un lieu identifié comme étant le désert de sable de Anhur par Tarek Solamon. Après avoir obtenu l'autorisation du président Ashwan d'effectuer des fouilles dans cette zone, les deux membres de SG-1 furent capables de retrouver la porte des étoiles de ce monde, ainsi que le DHD, ensevelis entre deux stèles sous le sable du désert, et parvinrent, avec l'aide de plusieurs habitants de Tagrea, à redresser cette dernière grâce à des câbles métalliques.

Néanmoins, au moment où Jonas Quinn composa l'adresse de la Terre et activa la porte des étoiles, le commandant Kalfas et ses hommes firent irruption et les encerclèrent pour les empêcher, soit-disant, de mener une invasion de Tagrea. Alors que Kalfas retint Teal'c, Jonas, Tarek Solamon et les ouvriers tagreans prisonniers près de la porte des étoiles, le président Ashwan, furieux devant l'attitude de l'officier militaire, se retrouva toutefois impuissant face à la situation, celui-ci ne pouvant s'opposer au commandant des forces armées de Tagrea. Le major Carter suggéra alors d'utiliser le Prométhée dans le but d'effectuer une démonstration de force pour impressionner les troupes de Kalfas et les forcer à déposer leurs armes dans l'espoir de libérer les coéquipiers.

Quelques minutes plus tard, le colonel O'Neill, puis Ashwan en personne, convinrent le colonel Ronson de faire décoller son appareil et de mettre le cap vers le site de la porte des étoiles malgré la présence des batteries de missiles qui entouraient le vaisseau terrien. Cependant, lors de son décollage, les ballons d'attaque s'éloignèrent du Prométhée qui se dirigea alors vers le site de la porte des étoiles et se plaça en vol stationnaire au-dessus des troupes du commandant Kalfas. Le colonel O'Neill, le major Carter et Ashwan se téléportèrent devant l'officier militaire tagrean et ses hommes à l'aide des anneaux de transport. Après un discours de la part du président tagrean, celui-ci releva le commandant Kalfas de ses fonctions et les troupes de sécurité acceptèrent de baisser leurs armes, et de libérer leurs prisonniers.

Plus tard, alors que le Prométhée se posa à nouveau à la surface de Tagrea, les membres de l'équipe SG-1 rentrèrent sur Terre par la porte des étoiles en promettant de revenir sur ce monde avec l'équipement nécessaire aux réparations du vaisseau terrien. Le président accepta en échange d'accueillir le colonel Ronson et son équipage en tant qu'invité d'honneur du peuple de Tagrea. Ainsi, quelque temps plus tard, le major Carter et une équipe de scientifiques revinrent sur cette planète de la Voie lactée dans le but d'installer un générateur d'hyperpropulsion emprunté sur un Al'kesh goa'uld pour réparer le Prométhée. Ce dernier finit par quitter la surface de Tagrea au cours de l'année 2004 et mit à nouveau le cap vers la Terre en hyperespace.

Suite à ces événements, on peut supposer que les Terriens établirent de solides relations diplomatiques avec le peuple de ce monde.

Épisodes reliés