Nish'ta

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Nish'ta
Culture(s)
Goa'uld
Type
Substance chimique

Présentation

Le Nish'ta est un composé biologique très puissant sous forme de gaz verdâtre utilisé par les Goa'ulds dans le but de réaliser des lavages de cerveau et ainsi soumettre des personnes à leur volonté.

Cette substance organique fut utilisée par Seth pour convertir une cinquantaine de personnes à son culte, ainsi que sur les membres de l'équipe SG-1, dans une propriété puissamment gardée près de Seattle.

Fonctionnement

Conçu par les Goa'ulds, le Nish'ta est un composé biologique très puissant sous forme de gaz verdâtre utilisé dans la réalisation de lavage de cerveau, et permet notamment de soumettre une personne, ou un groupe, à un culte centré sur une divinité à travers une fausse religion.

Ainsi, une fois inhalé, ce virus intelligent infecte tous les tissus vivants du corps humain, à compris ceux du cerveau, et rend l'esprit extrêmement malléable. La personne infectée devient alors très influençable, obéissant aveuglement au ordre de son maître et ne possédant quasiment plus de volonté propre, ni même aucun souvenir de sa vie antérieure.

Toutefois, les effets du Nish'ta peuvent être inversés par un violent choc électrique assez puissant pour éradiquer le virus, mais assez faible pour garder l'hôte en vie, tels qu'un tir de Zat'nik'tel. Néanmoins, il est nécessaire d'attendre un minimum d'une heure avant de neutraliser l'organisme, sinon celui-ci peut se régénérer et reprendre le contrôle de son hôte.

De plus, lorsque les effets du Nish'ta sont neutralisés, celui-ci ne peut plus ré-infecté son hôte qui devint alors immunisé contre ce type de lavage de cerveau. Néanmoins, cette substance est inefficace sur les Jaffas, ou les personnes portant un symbiote telles que les Goa'ulds, ou les Tok'ras.

A noter que les phéromones produites naturellement par Hathor sont similaires au Nish'ta, tout en étant moins puissantes et efficaces, et qu'un dérivé de ce composé biologique fut utilisé par Apophis pour envoûter le jeune Rya'c.

Histoire

Au cours de l'année 1999, lorsque les membres de l'équipe SG-1 et Jacob Carter/Selmak parvinrent à localiser Seth sur Terre en tant que chef d'une secte basée dans une propriété lourdement armée au nord de Seattle, le tok'ra leur apprit que le Goa'uld avait probablement réalisé un lavage de cerveau sur ses fidèles à l'aide d'un composé biologique très puissant appelé Nish'ta.

Toutefois, bien que les membres de l'équipe terrienne découvrirent une issue de secours débouchant à l'extérieur de la propriété, Jacob Carter leur révéla que l'unique moyen de neutraliser le Nish'ta était de soumettre son hôte à une puissante décharge électrique. Ainsi, le major Carter fabriqua des oreillettes capable d'envoyer une décharge électrique dans le cas où ils seraient capturé par Seth.

Quelque temps plus tard, alors le colonel O'Neill, le major Carter et le docteur Jackson explorèrent les galeries souterraines sous la propriété, ces derniers furent téléportés malgré eux devant le goa'uld Seth grâce à des anneaux de transport et capturés par ses fidèles. Le Goa'uld décida alors asservir les trois membres de SG-1 et diffusa le gaz biologique grâce à son arme de poing pour les soumettre à sa volonté.

Néanmoins, une heure plus tard, au moment où Seth ressentit la présence de naquadah dans le corps du major Carter, Teal'c et Jacob décidèrent d'envoyer les décharges électriques à distance à travers leurs oreillettes des trois membres de SG-1 qui retrouvèrent instantanément leur lucidité. Bien qu'ils continuèrent à faire semblant d'être des disciples de Seth, celui-ci ordonna à un de ses hommes de les exécuter au moment où les hommes de l'ATF encerclèrent la propriété.

Plus tard, le colonel O'Neill, le major Carter et le docteur Jackson parvinrent à récupérer des Zat'nik'tels et utilisèrent ces armes pour réanimer un à un les fidèles de Seth avant de les évacuer de la maison grâce aux anneaux de transport et aux galeries souterraines.

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Encyclopédie
Cultures
Personnages