Lumière de P4X-347

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Lumière de P4X-347
Culture(s)
Goa'uld
Type
Divertissement
Longueur
2,92 m
Hauteur
2,22 m

Présentation

Ce piédestal émettant une étrange lumière multicolore fut utilisé par les Goa'ulds afin de consommer une drogue sous la forme de radiations spécifiques et stimulée par une projection holographique.

Il fut découvert au cours de l'année 2001 par le docteur Jackson et les membres de l'équipe SG-5 à l'intérieur d'un palais goa'uld richement décoré situé à la surface de la planète P4X-347.

Fonctionnement

D'une longueur de 2,92 mètres pour une hauteur de 2,22 mètres, ce dispositif lumineux permet de diffuser une drogue sous forme de radiations spécifiques et stimulée par une projection lumineuse holographique. Il est composé d'un piédestal à huit jambages extérieurs en arc de cercle et huit autres verticaux placés à l'intérieur de la structure. Ces supports sont eux-mêmes reliés à une colonne centrale de 42 centimètres de diamètre surmontée d'un cristal transparent.

Utilisé par les Goa'ulds comme moyen de divertissement, le piédestal émet une projection holographique se reflétant sur le plafond et les murs de la pièce, créant une impressionnante symphonie de lumière et de couleurs. Cette lumière agit comme un narcotique, accélérant l'activité neurologique du cerveau et augmentant les niveaux de dopamine de l'organisme, ce qui produit un sentiment d'exaltation et de plaisir parmi les individus.

Ainsi, lorsqu'une personne entre dans la salle de l'hologramme, celle-ci devint comme hypnotisée par le jeu de lumières et perd toute perception de l'écoulement du temps. Toutefois, cette source lumière est simplement destinée à exploiter la chimie cérébrale altérée du sujet. En effet, les couleurs et l'interaction de la lumière avec le nerf optique de l'individu déclenchent des réponses chimiques dans son cerveau.

Néanmoins, le piédestal de la source lumineuse cache un mécanisme de contrôle à l'intérieur du socle qui diffuse constamment une forme d'énergie ou de radiation indétectable par les instruments de mesure terriens, entraînant une profonde dépendance chez les personnes exposées. Les effets de cette drogue semblent être quasiment instantanés, et l'intensité des changements de l'individu d'humeur est proportionnelle à la durée d'exposition à proximité du dispositif.

Toutefois, lorsque l'exposition à ces radiations cesse brutalement, la décroissance de l'activité neurologique provoque chez le sujet une grande irritabilité, de l'anxiété, de la dépression, et la personne développe alors de violentes tendances suicidaires. Néanmoins, si l'activité cérébrale continue de décroître, la personne tombe dans le coma et finit par mourir. L'utilisateur doit alors rester à proximité de la lumière sous peine d'éprouver des symptômes de manque aigu.

Un interrupteur situé sur le socle du dispositif permet de baisser l'enveloppe extérieure et ainsi d'accéder au panneau de commande du dispositif sous la forme d'une série de cristaux. Des inscriptions en langage goa'uld indiquent le moyen d'éteindre progressivement l'appareil afin d'éviter un sevrage brutal et donc inverser les effets d'addiction. Néanmoins, il faut environ deux ou trois semaines pour que l'activité neurologique du sujet revienne à la normale.

Néanmoins, les Goa'ulds, ainsi que les Jaffas sont immunisés contre les effets de dépendance provoqués par les radiations émis par dispositif lumineux, les symbiotes gardant un équilibre chimique dans l'esprit de leurs hôtes, qui peuvent donc quitter la salle de l'hologramme et le palais sans souffrir de troubles neurologiques. De plus, les enfants semble être également insensibles à la lumière et de ses effets addictifs.

A noter que le piédestal peut être activé ou désactivé à l'aide d'un mini-ordinateur semblable à une télécommande ornée de motifs goa'ulds.

Histoire

Il y a plusieurs centaines voire milliers d'années, ce dispositif lumineux fut construit par les Goa'ulds au sein d'un immense palais richement décoré à la surface de la planète P4X-347. Ils utilisèrent alors ce lieu comme fumerie d'opium afin de consommer une drogue sous la forme de radiations spécifiques émise par le piédestal, le tout stimulée par une projection holographique multicolore. Néanmoins, pour des raisons inconnues, ces derniers finirent par quitter la planète P4X-347 et abandonnèrent complètement le palais, ainsi que le dispositif lumineux.

Néanmoins, quelques années avant l'arrivée des membres de l'équipe SG-1, un couple d'explorateurs, ainsi que leur fils, Loran, débarqua sur P4X-347 par la porte des étoiles et découvrit la pièce à l'intérieur de laquelle était projeté la lumière du piédestal goa'uld. Les parents de Loran furent alors comme hypnotisés par les couleurs de la source lumineuse et devinrent dépendants des radiations émise par le dispositif. Bien que les effets de la projection holographique n'eut aucun effet sur Loran, les parents de celui-ci exigèrent de leur fils qu'il leur apporte de la nourriture pendant qu'ils contemplaient la lumière.

Toutefois, exaspéré de l'état de profonde dépendance de ses parents à l'égard de cette lumière, Loran parvint à attirer ces derniers en dehors de la pièce en arrêtant de les approvisionner en vivres et profita de leur absence dans la salle de la lumière pour éteindre le dispositif goa'uld. Les parents de Loran ressentirent alors un violent état de manque, ainsi qu'une profonde dépression. Pris de folie, ces derniers se donnèrent la mort en se noyant dans une étendue d'eau près du palais et furent enterrés par Loran, qui demeura seul au sein du palais goa'uld.

Quelque temps plus tard, au cours l'année 2001, les membres de l'équipe SG-5, accompagné du docteur Daniel Jackson, furent chargés d'effectuer une mission d'exploration sur P4X-347 et découvrirent à leur tour le dispositif lumineux au sein de l'ancien palais goa'uld. Alors que l'ensemble des membres de l'équipe terrienne furent hypnotisés par les reflets colorées de la lumière, le docteur Jackson fit la découverte d'une sorte de mini-ordinateur portable goa'uld sous la forme d'une télécommande, et réalisa de nombreuses vidéos des inscriptions présentes sur les piliers du palais.

Entre-temps, bien qu'ayant développé une accoutumance aux radiations émises par le piédestal goa'uld, le lieutenant Barber de SG-5 fut chargé de revenir Terre afin de solliciter l'aide de Teal'c pour une traduction demandée par le docteur Jackson. Néanmoins, moins de 48 heures après son retour à la base, Barber souffrit des effets de manque provoqués par sa dépendance au dispositif lumineux de P4X-347, ainsi que d'une grave dépression. Ainsi, au moment où la porte des étoiles s'activa, le jeune militaire fut alors pris d'une folie suicidaire et se jeta délibérément dans le kawoosh, provoquant instantanément sa mort.

Stupéfait par la disparition du jeune lieutenant, le général Hammond ordonna le retour des membres de SG-5 et du docteur Jackson à la base, et ce dernier fit très rapidement part de la découverte du piédestal goa'uld aux autres membres de SG-1, ainsi que de la télécommande goa'uld. Toutefois, lorsque l'archéologue terrien et les membres de SG-5 commencèrent à présenter également des signes de dépression aiguë, ainsi que de violentes tendances suicidaires, le colonel O'Neill demanda alors au général Hammond l'autorisation de se rendre sur P4X-347 afin de déterminer l'origine de leur état dépressif.

Néanmoins, peu de temps après leur arrivée au sein du palais goa'uld, les trois membres de SG-1 découvrirent la salle dans laquelle le piédestal goa'uld émettait la lumière avant d'être absorbés par la beauté et les couleurs diffusées par cette dernière. Bien que hypnotisée par la projection holographique, le major Carter ne détecta alors aucune forme de radiation sur ses instruments de mesure et pensa qu'il s'agissait d'une simple décoration. Au bout de longues minutes de contemplation, le colonel O'Neill finit par reprendre ses esprits et ordonna à son équipe de poursuivre l'exploration du palais goa'uld.

Plus tard, n'ayant aucune nouvelle de la part des membres de SG-1 depuis plus d'une heure, le général Hammond contacta ces derniers pour leur annoncer la mort de tous les membres de SG-5, et l'état de santé critique du docteur Jackson. Alors que le colonel O'Neill revint sur Terre par la porte des étoiles, le major Carter et Teal'c restèrent sur P4X-347 afin d'effectuer des relevés scientifiques sur la dispositif lumineux goa'uld. Toutefois, ces derniers furent alors absorbés par la projection holographique au point de ne pas entendre les contacts radio du général Hammond et demeurèrent immobile devant la lumière.

Quelques heures plus tard, au moment où l'état de santé du docteur Jackson devint critique, le colonel O'Neill retourna sur P4X-347 avec celui-ci par la porte des étoiles pour lui sauver la vie et retrouva le major Carter et Teal'c figés devant la lumière goa'uld. Exaspéré par l'état de dépendance de ces coéquipiers, le colonel O'Neill comprit que le dispositif lumineux était probablement la source de leur problème et prit la décision d'éteindre le dispositif. Néanmoins, celui-ci et les deux membres de SG-1 furent de nouveau hypnotisés par la lumière jusqu'à ce que le docteur Jackson désactive le piédestal à l'aide de la télécommande goa'uld.

Plus tard, lorsque le colonel O'Neill, le major Carter et Teal'c explorèrent les alentours du palais goa'uld, ces derniers commencèrent à ressentir une grande irritabilité résultant d'un grave état de manque. Cependant, une fois de retour à l'intérieur du palais, les trois membres de SG-1 furent de nouveau eux-mêmes et parvinrent à la conclusion que la lumière n'était pas la source de leur dépendance. Alors que le colonel O'Neill tenta d'obtenir davantage d'informations auprès de Loran, celui-ci finirent par leur révéler sous la pression du militaire un dispositif caché dans le piédestal de la source lumineuse.

Néanmoins, après avoir traduit les symboles figurant sur l'appareil, le major Carter et le docteur Jackson parvinrent à la conclusion que le dispositif était destiné à s'éteindre progressivement et que l'état chimique de leurs cerveaux serait redevenu normal au bout de deux ou trois semaines. Ainsi, après plusieurs jours passés sur P4X-347, les membres de SG-1 finirent par quitter ce monde en compagnie de Loran, laissant probablement derrière eux le dispositif lumineux goa'uld au sein du palais goa'uld.

Source : Fascicules Stargate la collection DVD Numéro 5

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Encyclopédie