Missile balistique nucléaire amélioré

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Missile balistique nucléaire amélioré
Culture(s)
Terrien
Type
Missile balistique stratégique à très grande portée
Charge explosive
Ogive de type mark XII-A / Naquadah
Puissance maximale
1 000 mégatonnes

Présentation

Il s'agit d'un système d'arme mobile élaboré par les Etats-Unis et conçu spécifiquement pour la défense de la Terre contre une invasion spatiale extraterrestre, notamment contre des vaisseaux Goa'uld de classe Ha'tak.

L'arme en question est un missile balistique stratégique à très grande portée (intercontinental). Son ogive comporte en son sein une tête nucléaire unique de type Mark XII-A enrichie avec une infime quantité de Naquadah, le même minerai présent dans la Porte des Etoiles. Grâce à cet ajout, l'arme est capable de dégager près de 1 000 mégatonnes.

Fonctionnement

Le missile transportant l'ogive est un missile conventionnel à trois étages, très certainement un Peacekeeper, propulsé par un moteur fusée à carburant solide.

Lors de sa phase ascensionnelle, le missile se libère successivement de ses étages pour ne laisser place qu'à l'ogive armée fonçant vers sa cible.

Histoire

Au cours de l'année 1997, le Pentagone finança le lancement de deux prototypes de missiles nucléaire stratégiques, préfigurant la création d'un système de défense à grande échelle contre la menace Goa'uld.

Les missiles furent développés dans la Zone 51, dans le Nevada, sous la direction du colonel Maybourne et du lieutenant-colonel Samuels.

En 1998, lorsque le grand maître Goa'uld Apophis envoya deux vaisseaux mères Ha'tak dans le but de détruire la Terre, le lieutenant-colonel Samuels fut envoyé au SGC pour coordonner la défense de la planète.

Les deux missiles furent assemblés et montés sur la base militaire de Vandenberg de l'US Air Force, située dans le comté de Santa Barbara, en Californie. La base de Vandenberg dépend du Commandement des Forces Spatiales, et est l'une des trois principales bases de lancement de fusées du programme spatial des États-Unis. Elle est utilisée pour le lancement des satellites, le tir de fusées-sonde ou encore les tests de missiles balistiques.

Lorsque les vaisseaux ennemis se mirent en orbite basse permettant d'être à portée des missiles, le président autorisa leur lancement depuis Vandenberg. Malheureusement, Apophis et son fils, Klorel, finirent par lever à temps les boucliers énergétiques de leur vaisseau respectif.

Les explosions des deux têtes nucléaires au moment de leur impact sur les boucliers ennemis n'entraînèrent aucun dégât notable, mais causèrent de sérieux dommages sur les satellites de communication terriens résultant des impulsions électromagnétiques.

Galerie Photo



(cliquez pour agrandir)


En haut, de gauche à droite :
1) Lancement de l'un des prototypes depuis la Terre.
2) Vue des prototypes dans leur course finale contre leurs cibles.

En bas, de gauche à droite :
1) Activation in extremis du bouclier du vaisseau de Klorel.
2) Destruction des prototypes lors de leur impact sur les boucliers ennemis.

Épisodes reliés