Stargate-Fusion.com : Stargate Universe, Stargate Sg1, Stargate Atlantis, Stargate Worlds
Accueil ›› Stargate Sg-1 ›› Encyclopédie ›› Planètes ›› Heliopolis (PB2-908)
Heliopolis (PB2-908)
Heliopolis (PB2-908)
Informations générales

Niveau technologique : Élevé
Niveau de menace : Bas
Culture(s) : Ancien / Nox / Furling / Asgard

Présentation

Description

Héliopolis, désigné sous le nom de code PB2-908 ou P3X-972, est une planète de la Voie lactée possédant une porte des étoiles. C'est sur ce monde aujourd'hui inhabité que fut envoyé Ernest Littlefield lors des premières recherches sur la porte des étoiles en 1945 avant d'être secouru par les membres de l'équipe SG-1, accompagné de Catherine Langford, au cours de l'année 1997.

Située à moins de 300 années-lumière de la Terre, la planète PB9-908 semble être relativement d'Abydos, et possède ainsi des coordonnées quasi-identique avec ce monde désertique. De ce fait, il s'agit d'une des rares planètes accessible grâce à la porte des étoiles depuis la Terre sans compenser la dérive stellaire avant que le programme de composition du SGC ne soit mis à jour à l'aide du Cartouche d'Abydos.

Baptisé Heliopolis par Ernest Littlefield en référence à l'antique cité égyptienne rassemblant les érudits du monde antique et les adorateurs du dieu Ra, ce monde fut utilisé il y a plusieurs milliers d'années comme lieu de rencontre par les quatre races les plus avancées de la galaxie à savoir les Anciens, les Asgards, les Nox et les Furlings, dans le but de partager leurs connaissances, ou de signer des alliances.

La porte des étoiles locale est installée à l'intérieur d'une citadelle aujourd'hui en ruines surplombant un océan, ainsi qu'un rivage désertique et dénudé de toute végétation. De plus, ce monde possédant un climat chaud et humide est régulièrement balayé par de violentes tempêtes avec des éclairs, provoquant d'immenses vagues qui viennent s'écraser contre la falaise.

Cependant, suite à l'effondrement d'une partie du château, le DHD de ce monde fut sérieusement endommagé avant de disparaître au fond de l'océan. Bien que les membres de SG-1 parvinrent à utiliser la foudre pour activer la porte des étoiles, la citadelle très instable finit probablement par s'écrouler après leur retour au SGC et la porte des étoiles sombra sans doute au fond de l'océan.

Histoire

Il y a plusieurs milliers voire millions d'années, cette planète inhabitée de la Voie lactée fut sélectionnée comme lieu de rencontre par les quatre peuples les plus avancés de la galaxie, à savoir les Anciens, les Asgards, les Nox et les Furlings, afin d'échanger leurs découvertes et de partager leurs connaissances à travers une organisation qui fut baptisée plus tard l'Alliance des Quatre races. Ces derniers construisirent alors une immense citadelle au bord d'un océan et inventèrent un langage universelle à toute forme de vie en représentant les éléments de base à l'aide d'un projecteur holographique. Toutefois, au fil des millénaires, cette alliance fut dissoute et la citadelle fut complément abandonnée, tombant peu à peu en ruines, probablement à cause des violentes tempêtes qui sévirent sur la planète.

Plusieurs siècles plus tard, suite à la découverte de la porte des étoiles par le professeur Langford, ce dernier supervisa une équipe de recherche en 1945 dans le but de percer le mystère entourant cet artefact. Toutefois, après de multiples tentatives infructueuses, l'équipe de scientifiques parvint à composer les coordonnées de PB2-908 et à ouvrir un vortex vers ce monde grâce à l'aide du professeur Ernest Littlefield, le fiancé de Catherine Langford. Néanmoins, ce dernier se porta volontaire pour traverser la porte des étoiles équipé d'un scaphandre, mais le vortex se coupa dès qu'il franchit l'horizon des événements, le piégeant alors sur un monde désertique et inhabité sans espoir de rentrer sur Terre. Ainsi, suite à cet incident, le Pentagone interrompit toutes les recherches concernant la porte des étoiles, ne laissant aucun rapport, ni aucune note manuscrite de cet échec.

Une cinquantaine d'années plus tard, six mois après la formation du programme porte des étoiles au cours de l'année 1997, le Pentagone déclassifia un certain nombre de documents et films concernant les premières expériences menées par le professeur Langford et son équipe de scientifiques, et les transmit au personnel du SGC. Alors que le docteur Jackson visionna l'une des bobines tournées à cette époque, celui-ci fut surpris de découvrir que les militaires américains étaient parvenus à activer la porte des étoiles et qu'un homme avait même traverser l'horizon des événements avant que ce dernier ne se referme. Stupéfait par cette découverte, l'archéologue terrien se rendit chez Catherine Langford afin d'en apprendre plus sur les recherches menées en 1945, et celle-ci lui révéla que l'homme qui avait franchi la porte n'était autre que son fiancé de l'époque appelé Ernest Littlefield.

Quelque temps plus tard, après avoir révélé l'existence du programme porte des étoiles à Catherine Langford, le docteur Jackson l'informa qu'il était parvenu à identifier les glyphes composés par le professeur Langford et son équipe, et à déterminer les coordonnées de la planète vers laquelle Ernest Littlefield fut envoyé une cinquantaine d'années plus tôt. Une fois de retour au SGC, le capitaine Carter découvrit de son côté que les coordonnées de PB2-908 ne figuraient pas sur le Cartouche d'Abydos et parvint à la conclusion que ce monde était inconnu des Goa'ulds. Bien que le général Hammond fut réticent à l'organisation d'une mission de sauvetage, celui-ci autorisa les membres de l'équipe SG-1, accompagné de Catherine Langford à effectuer une mission d'exploration sur ce monde dans le but de retrouver Ernest Littlefield.

Quelques minutes plus tard, le colonel O'Neill, le capitaine Carter, le docteur Jackson, Teal'c, ainsi que Catherine traversèrent la porte des étoiles et débarquèrent au sein d'une forteresse en ruine située au bord d'une falaise surplombant un océan. C'est alors qu'un vieil homme entièrement nu apparut au détour d'un couloir et se révéla être le professeur Ernest Littlefield. Après avoir suivi ce dernier jusqu'à une salle munie d'un dôme lumineux, le docteur Jackson apprit que le scientifique avait baptisé ce monde Héliopolis en référence de la ville d'Égypte ancienne rassemblant les érudits et les savants du monde antique. Le professeur lui confia également ses notes personnelles décrivant les lieux entourant la porte des étoiles de ce monde.

Quelques instants plus tard, au moment où les membres de SG-1 décidèrent de rentrer sur Terre par la porte des étoiles, ces derniers furent stupéfaits de découvrir que le sommet du DHD avait été endommagé par un effondrement, les empêchant de composer une adresse. Bloqués à l'intérieur de la forteresse extraterrestre, le professeur Littlefield conduisit le docteur Jackson, le colonel O'Neill et Catherine Langford à l'intérieur de la salle du dôme pour leur montrer une sorte d'encyclopédie holographique représentant des atomes flottants ans les airs. Le docteur Jackson comprit alors que cette hologramme était un moyen de communication universelle utilisé il y a plusieurs milliers d'années par quatre races technologiquement très avancées qui se réunissaient en ce lieu pour partager leurs connaissances scientifiques et signer des alliances.

Pendant ce temps, le capitaine Carter et Teal'c tentèrent de dériver la source centrale de l'énergie du DHD pour la rediriger vers la porte des étoiles à l'aide de câbles électriques provenant des sondes terriennes. Néanmoins, au moment où ils branchèrent l'alimentation, un éboulement se produisit dans la salle de la porte et le DHD disparut dans l'océan une centaine de mètres en contrebas de la citadelle. Privés de la seule source d'énergie disponible, les membres de l'équipe SG-1 décidèrent d'utiliser l'énergie de l'encyclopédie extraterrestre, malgré les protestations du docteur Jackson, avant de se tourner vers la foudre. Après avoir placé le scaphandre d'Ernest au sommet du toit de la forteresse et relié celui-ci à la porte grâce à des câbles, la foudre commença à s'abattre sur l'édifice et rechargea petit à petit la porte des étoiles, permettant à Teal'c de composer manuellement l'adresse de la Terre.

Alors qu'un vortex stable fut établi, le professeur Littlefield, puis le colonel O'Neill convinrent le docteur Jackson d'abandonner l'encyclopédie présente dans la forteresse d'Héliopolis et de traverser la porte des étoiles avant l'effondrement de la citadelle toute entière. Ainsi, les membres de l'équipe SG-1 traversèrent in extremis la porte des étoiles et revinrent sur Terre avant la fermeture du vortex en compagnie de Catherine Langford et d'Ernest Littlefield.

Plus tard, bien que le personnel du SGC tenta de composer à nouveau les coordonnées de PB2-908, la porte des étoiles refusa de s'activer, suggérant que la forteresse s'était effondrée, et que la porte d'arrivée avait probablement sombré dans l'océan.

Principaux lieux

Citadelle d'Héliopolis

Situé au sommet d'une falaise abrupte au bord d'un océan, cette citadelle baptisée Héliopolis par le professeur Ernest Littlefield fut autrefois un haut lieu de rencontre entre les quatre races la plus évoluées de l'univers connu, à savoir les Anciens, les Nox, les Asgards et les Furlings. Ces différents peuples établirent alors une solide alliance et semblent être venus dans cet édifice à de nombreuses reprises pour échanger leurs connaissances.

Cette forteresse d'architecture médiévale et de construction très massive fut toutefois sérieusement endommagée au fil des millénaires, si bien que qu'une partie de l'édifice se retrouva au-dessus du vide, le bord de la falaise étant constamment balayée par de fortes vagues. Ainsi, suite au passage de l'équipe SG-1, on suppose qu'une partie, voire la totalité de la forteresse finit par s'effondrer dans l'océan situé en contrebas.

Salle de conférence

Situé dans l'un des endroits le plus sûrs de la forteresse d'Héliopolis, cette salle de conférence, ou salle du dôme, fut utilisée comme lieu de rencontre par les chefs représentant chacune des quatre races qui se réunissaient pour échanger leurs connaissances, leurs découvertes ou signer des alliances à l'image d'une sorte de Nations-Unies des étoiles.

Éclairée par des ouvertures placées au sommet des murs, cette salle était composée d'un piédestal circulaire sur laquelle se trouvait un projecteur holographique en forme de dôme de couleur rouge-orangé, ainsi que des inscriptions issues de quatre langues différentes placées de part et d'autre de la pièce.

Véritable encyclopédie universelle, les quatre races extraterrestres établirent un système de langage basé sur le plus petit dénominateur commun à toute vie et à toute matière dans l'Univers, leur permettant ainsi de communiquer par le biais d'hologrammes représentant les 146 éléments de base.

De plus, lorsqu'une personne touche le sommet du projecteur, celui-ci peut voir une autre représentation de ses éléments, comme s'il tournait les pages d'un livre. D'après le docteur Jackson et Ernest Littlefield, cette encyclopédie abriterait la collaboration du savoir individuel de ces quatre races réunies, et serait la clé du mystère de notre existence.

Néanmoins, cette salle, et par conséquent l'encyclopédie holographique de l'Alliance des quatre races, fut probablement détruite dans l'effondrement de la forteresse d'Héliopolis lors d'une violente tempête qui balaya la surface de la planète peu de temps après le passage de l'équipe SG-1 sur ce monde.


0.021 sec
Copyright © 1998-2020 Stargate-Fusion.com, tous droits réservés
Votez pour ce site au Weborama