Brad Wright nous parle de Stargate Continuum

Brad Wright nous parle de Stargate Continuum
Par lebreton
Le mardi 27 novembre 2007 à 23:21
Cette actu contient des spoilers
Brad Wright, co-créateur de la série Stargate SG-1 nous dévoile des informations sur Stargate Continuum, le deuxième téléfilm clôturant la série. Tout d'abord, le DVD devrait bien être disponible aux Etats-Unis au mois de juillet 2008. "Je crois que l'été est un bon moment pour sortir Stargate Continuum puisque c'est une saison amusante et ce film est amusant" dit Wright.

Le film permettra aussi le retour d'acteurs qui viendront comme invités, Cliff Simon (Baal), Jacqueline Samuda (Nirrti) et surtout Richard Dean Anderson (Jack O'Neill). "Dans un sens, c'est un film flash-back" poursuit-il, "Continuum ressemble plus à Stargate du temps des premières saisons et nous avons élaboré le scénario dans ce sens. Le fait que Richard Dean Anderson joue est un plus aussi mais c'est surtout parce que la trame principale est le voyage dans le temps" finit Brad Wright.

Un scénario 100 % Wright

Dans le film, les ennemis des Goa'uld sont célébrés et le dernier seigneur du Système, Ba'al, doit être exécuté, c'est la fin des Goa'ulds. Le problème c'est que juste avant cette exécution, Vala et Teal'c disparaissent mystérieusement. On apprend rapidement que toute l'Histoire a été changée, le SGC n'existe plus et certains membres de SG-1 servent l'ennemi.

Mais quel est l'intérêt de ce film vu qu'à la fin tout va revenir dans l'ordre ? C'est là que Brad Wright nous délivre un petit plus dans la description du scénario : "Le ligne temporel aura été changée à la fin du film d'une façon subtile mais permanente. Cela se verra dans la scène finale. Vous verrez, c'est vraiment cool, la subtilité provient du fait que les personnages se souviendront de tout ce qu'ils faisaient dans l'ancienne ligne temporelle. En réalité, j'ai voulu faire un concept qui me tenait à coeur. Lorsque le plan de Ba'al se met en place, les membres de SG-1 sont entre deux portes, si bien que l'effet du voyage dans le temps ne fonctionne pas sur eux, j'avoue que c'est une vanité de ma part" dit-il en riant.

Brad Wright termine en disant que les effets visuels prennent vraiment un temps fou, la rencontre entre un F-15 et un planeur goa'uld, la présence d'un cargo sur l'Atlantique entièrement numérisé... tous ces effets augmentent le budget mais augmentent surtout le délai d'attente de la sortie du film.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Catégorie : Générale