SGU : review du pilote

SGU : review du pilote
Par Rédaction de Stargate-Fusion
Le mardi 31 août 2010 à 23:26
Dossier Stargate
Partagez cet article

2 - La franchise revisitée

Petit rappel mythologique/historique à propos de ce nouvel opus :
« Après avoir quitté la galaxie Ori à cause de divergences très importantes et ne voulant pas risquer d'entrer en guerre contre eux, les Alterans décidèrent de partir et trouvèrent refuge dans la Voie Lactée où ils changèrent de nom pour devenir les Anciens.
Leur culture est fondée sur la raison et ils prônent la compréhension du monde physique. Ils se sont tournés vers le développement technologique contrairement aux Oris qui avaient choisi la religion. Ils ont fait de nombreuses expériences scientifiques pour devenir la race ayant la technologie la plus avancée jamais vue dans la franchise.
Parmi toutes ces expériences, l'une d'elle avait pour objectif d'explorer l'univers. Elle fut entreprise des millions d'années avant que les Anciens ne quittent la Voie Lactée pour Pégase. Pour explorer l'univers, les Anciens ont construit plusieurs vaisseaux et les ont envoyés à travers l'immensité de l'univers.
Les premiers vaisseaux avaient pour objectif de placer des portes des étoiles tout au long de leurs parcours et les autres dont le Destiny étaient chargés d'explorer l'univers en attendant que les Anciens viennent à bord par le biais du 9eme chevron mais ce ne fut jamais le cas.
»

Destiny - Stargate Universe Destiny - Stargate Universe

Le renouveau de la franchise ?

Dans la chronologie Stargate, SGU se positionne après la fin d'Atlantis et les événements du Series Finale "L'empire contre-attaque" et donc également après la fin des aventures Sg1 et des 2 téléfilms. La série introduit « une équipe de survivants abandonnant une base avancée (Icare) qui se retrouve à bord d'un vaisseau Ancien abandonné depuis des siècles, le Destiny. Dans l'incapacité de retourner sur Terre, l'équipage devra se débrouiller par lui-même pour survivre à bord du vaisseau, dont la mission préprogrammée est d'explorer les confins de l'univers. »

La filiation avec la franchise est respectée et des éléments de la mythologie existante sont présents pour nous le rappeler comme les vidéos explicatives de Daniel qu'Eli Wallace visionne au début du pilote. Mais SGU se veut dramatique, centrée sur le caractère des personnages comme l'explique Cooper : « nous prévoyons de garder les mêmes éléments qui ont fait le succès de la franchise, comme l'aventure et l'humour, tout en ouvrant de nouveaux horizons comme les relations entre ces jeunes explorateurs, désespérés et poussés loin de chez eux. Par-dessus tout, nous pensons que Stargate reste une icône durable avec un potentiel infini pour y développer des histoires. »

Et c'est bien le cas, cette troisième série prend un angle différent, elle est plus sombre et tragique et prend ses inspirations du coté de Battlestar Galactica. En réduisant le décor principal aux couloirs du Destiny, la narration s'en trouve modifiée et se focalise plus sur les personnages et les épreuves qu'ils subissent. Dans Sg-1, même s'il y avait une histoire globale, les épisodes étaient une exploration voir parfois des épisodes dit "standalone". Ici, les épisodes se succèdent dans une suite logique des précédents dont le fil rouge de la première saison est la survie. On appréciera ou pas, ce choix est parfaitement assumé par les producteurs.

Un casting 4 étoiles

Robert Carlyle dans Stargate Universe
La présence de Richard Dean Anderson avait permis à dans Stargate Sg1 de lui assurer immédiatement une notoriété auprès du public alors pour cette nouvelle aventure, le production n'a pas hésité à engager des acteurs de renoms pour venir épauler des acteurs moins connus.

En tête d'affiche, nous retrouvons donc l'excellent acteur écossais Robert Carlyle connu pour ses rôles au cinéma dans "The Full Monty", "Trainspotting" ou "28 semaines plus tard". « Nous sommes très heureux d'avoir un acteur de ce calibre, autour de qui nous pouvons construire une série "forte" basée sur les personnages » nous confiaient Brad Wright et Robert Cooper.

A ses côtés, Jamil Walker Smith, David Blue, Brian J. Smith, Elyse Levesque, Alaina Huffman (vu dans Smallville) et des acteurs ayant déjà fait leurs preuves à la télé : Justin Louis, Ming-Na Wen (Urgences) et Lou Diamond Phillips. Ce mélange de jeunes acteurs avec des acteurs ayant l'expérience du métier donne un plus indéniable à la série.
Enfin durant la saison, Jack O'Neill, Carter et Daniel feront des apparitions renforçant l'ancrage de SGU dans l'univers existant (et dans la saison 2, c'est McKay et Woolsey qui feront une apparition)

Team Stargate Universe - David Blue, Brian J. Smith, Elyse Levesque, Alaina Huffman

Parmi cet improbable mélange de personnalités qui n'est absolument pas préparé pour ce chaos, on découvrira le Lt. Matthew Scott : une jeune recrue du SGC, le Sergent Ronald Greer au tempérament explosif, le Capitaine Tamara Johansen : une jeune infirmière qui deviendra vite le seul médecin à bord, Eli Wallace : un jeune civil très brillant qui se retrouve là car il a aidé à la compréhension du 9ème chevron, Chloé Armstrong en visite sur la base Icare avec son père, le sénateur Armstrong, lors de l'attaque, Camille Wray : une représentante de l'IOA, etc...

Pour tenter de mener ces survivants perdus loin de chez eux, deux fortes personnalités se feront face : le Colonel Everret Young et le mystérieux Dr Nicholas Rush.
Young (interprété par Justin Louis) est un militaire expérimenté, qui dirigeait la base Icare alors que Rush (interprété par Robert Carlyle) est un brillant scientifique connaissant parfaitement la technologie des Anciens, qui s'est plongé totalement dans la découverte du 9ème chevron et du Destiny depuis le décès de sa femme.

Alors que SG1 ou Atlantis avait eu droit à un pilote de 90min, Stargate Universe débute avec un triple épisode de 2h12 qui plante immédiatement le décor principal de la série : le Destiny ! En effet, tout commence directement à bord du vaisseau lorsque l'équipage fuit la base Icare, nous apprendrons ensuite ce qui s'est passé à travers divers flashback. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler et vous laisser un peu de surprise, vous découvrirez par vous-même le reste.

À lire aussi
Interview avec Atlante Props
Interview avec Atlante Props
19/05/2021 à 18:14

Nous avons rencontré Julien Guyard, alias Atlante Props, propmaker français spécialisé dans la franchise Stargate.

Interview
Catégories