Mini sous-marin suisse

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Mini sous-marin suisse
Culture(s)
Type de véhicule
Sous-marin
Longueur
6,70 mètres
Hauteur
2,50 mètres
Poids
25 tonnes
Vitesse maximale
6 nœuds (11,11 km/h)

Présentation

Ce mini sous-marin fut utilisé par le docteur Svetlana Markov et son équipe de scientifiques afin d'explorer la surface d'une planète de la Voie lactée, dont la porte des étoiles est immergée dans les profondeurs d'un océan.

Néanmoins, ce véhicule submersible d'origine suisse ne résista pas à la pression exercée par une forme de vie microscopique extraterrestre sur sa coque lors d'une seconde exploration de ce monde aquatique par SG-1.

Caractéristiques techniques

D'une longueur de 6,70 mètres pour une hauteur de 2,50 mètres, ce mini sous-marin de conception suisse est un dérivé du SFV utilisé par les Seals de la marine russe et sert généralement aux situations de renflouages de navires, ou encore lors de missions de reconnaissance, ou de sauvetage en eaux profondes. Néanmoins, la conception de ce sous-marin fut améliorée par le docteur Svetlana Markov, une scientifique affectée au programme porte des étoiles russe, dans le but d'explorer les profondeurs d'un océan extraterrestre.

D'un poids total de 25 tonnes, ce mini sous-marin suisse peut accueillir un équipage de trois personnes au sein d'une cabine pressurisée et possède une réserve d'oxygène pour une durée maximale de 24 heures. Il est dirigé au moyen d'une manette placée sur le tableau de bord tandis que le gouvernail et les barres de plongée de proue et de poupe sont manœuvrés manuellement ou automatiquement. L'ordinateur de bord affiche les profondeurs et les trajets, afin que le pilote puisse diriger l'engin lorsque la visibilité est faible, ou le mettre en pilotage automatique si le trajet est familier.

Situé à l'avant de ce véhicule sous-marin, un dôme en aluminium renforcé, ainsi que six phares halogènes, adaptés aux fortes pressions, permet de fournir une visibilité limité en grande profondeur. Toutefois, bien que le dôme soit conçu pour résister à des pressions très élevées, celui-ci demeure la partie la plus fragile de ce sous-marin et le premier à céder en cas d'implosion. Ce submersible comporte également un sonar de navigation, un détecteur de mines, un système anti-collision, ainsi qu'un périscope qui offre des angles de vue différents.

Ce submersible est muni de deux bras hydrauliques terminés par des pinces situées de chaque côté du véhicule qui sont utilisées pour collecter des échantillons, ou manipuler de l'équipement, des armes ou d'autres engins, comme par exemple une sonde de reconnaissance en panne. Les bras peuvent être commandés manuellement, avec la manette hydraulique du tableau de bord, ou programmés par ordinateur. De plus, un compartiment d'isolation, situé à la poupe, permet de stocker les échantillons en attendant leur analyse.

Équipé d'un moteur de 62 CV à batterie électrique, ce sous-marin est entraîné par une hélice carénée et peut se déplacer à une vitesse maximale de 6 nœuds (11,11 km/h). La batterie d'une durée de vie de 10 ans est logée dans un boîtier étanche renforcé en titane, près du moteur, à la poupe du sous-marin. Cependant, en cas de fort courant contraire, ou d'enlisement dans la boue, une poussée des moteurs à leur maximum pendant quelques secondes peut entraîner la surchauffe des circuits et provoquer un incendie à bord.

À noter que ce mini-sous-marin est également équipé d'un extincteur, ainsi que de petites bouteilles d'oxygène de secours pouvant être utilisées par les membres de l'équipage lorsqu'une implosion ou un naufrage imminent est susceptible de survenir.

Histoire

En 2000, suite à la création du programme porte des étoiles russe, les militaires affectés à ce projet composèrent les coordonnées d'une planète de la Voie lactée dont la porte des étoiles était immergée dans les profondeurs d'un océan. Néanmoins, après avoir envoyé une sonde de reconnaissance à travers l'horizon des événements, les scientifiques russes, et notamment le docteur Svetlana Markov, furent stupéfaits de découvrir la présence d'étranges ruines dans les fonds sous-marins de cette planète aquatique. Intrigués par ces ruines, et l'océan entourant la porte des étoiles, ils décidèrent alors d'envoyer une équipe d'exploration à bord d'un mini sous-marin de manufacture suisse.

Ainsi, peu de temps après, le docteur Svetlana Markov et son équipe traversèrent la porte des étoiles à bord de ce sous-marin miniature et commencèrent à explorer la surface de cette planète aquatique. Après avoir fait le tour des ruines submergées situées près de la porte, le docteur Markov préleva un échantillon du fluide environnant à l'aide des pinces de ce véhicule puis composa les coordonnées pour rentrer sur Terre. Cependant, bien que le submersible rencontra une légère résistance au moment de traverser la porte, la scientifique russe pensa alors, à cet instant, qu'il s'agissait d'un courant contraire, ou d'un champ de force lié à l'horizon des événements de la porte des étoiles.

Quelque temps plus tard, lorsque la porte des étoiles russe refusa de se désactiver, les membres de l'équipe SG-1 furent sollicités pour résoudre ce problème et voyagèrent jusqu'en Sibérie en compagnie du docteur Markov. Au bout de quelques heures, le major Carter, puis la scientifique russe parvinrent à la conclusion que le signal de la sonde et le fluide environnant empêchaient le vortex de se refermer. Cependant, ne parvenant pas à désactiver la sonde de reconnaissance depuis la salle de contrôle de la base russe, le docteur Markov suggéra aux membres de SG-1 de se rendre à nouveau sur la planète aquatique à bord du sous-marin.

Après avoir retiré plusieurs bâches protectrices autour du véhicule d'exploration, le docteur Markov, le major Carter et le docteur Jackson embarquèrent à bord de celui-ci quelques minutes plus tard et s'installèrent dans la cabine pendant la pressurisation de l'habitacle. Un câble relié à une puissante grue amena alors le sous-marin devant la porte des étoiles et ce dernier traversa l'horizon des événements. Arrivés dans les profondeurs de l'océan extraterrestre, le docteur Markov et les deux membres de SG-1 remarquèrent l'absence de formes de vie animales ou végétales, puis signalèrent au colonel O'Neill et Teal'c la présence de cinq morts sur la planète aquatique.

Après avoir récupéré la sonde à moteur nucléaire à bord du sous-marin afin de la désactiver manuellement, le docteur Markov constata que le véhicule avança plus difficilement sans avoir diminué la puissance des moteurs, comme si celui-ci était pris dans un courant contraire. Elle décida alors de pousser ces derniers à fond, provoquant la surchauffe des circuits électriques. C'est alors qu'un début d'incendie se déclara à bord du sous-marin, obligeant le docteur Markov à réparer les dégâts. Toutefois, peu de temps après cet incident, le major Carter fit remarquer à la scientifique russe que la pression extérieure augmentait de plus en plus sans raison apparente, menaçant de faire imploser le sous-marin.

Une fois les réparations terminées, le docteur Markov tenta à nouveau de faire avancer le sous-marin, mais devant l'absence de résultat, celle-ci finit par couper les moteurs sous peine de provoquer un nouvel incendie. Alors que la pression continua d'augmenter à l'extérieur du véhicule, le major Carter évalua la résistance de ce dernier à environ une heure avant son implosion. Le docteur Markov relata alors sa première exploration de la planète submergée et le docteur Jackson émit l'hypothèse que le fluide environnant semblable à de l'eau était peut-être une forme de vie au moment même où le hublot avant du sous-marin commença à se fissurer.

Quelques instants plus tard, alors que les micro-organismes restés sur Terre utilisèrent temporairement Teal'c comme hôte pour traverser la porte des étoiles, le docteur Markov donna une petite bouteille d'oxygène de secours au major Carter et au docteur Jackson à l'instant où le hublot avant finit par céder. Cependant, le fluide environnant n'envahit pas l'habitacle du sous-marin, provoquant la stupéfaction de la petite équipe, et surtout celle du docteur Jackson qui se dirigea vers le fluide. C'est alors que les micro-organismes se saisirent de l'archéologue, puis du major Carter et du docteur Markov afin de les renvoyer sur Terre par la porte des étoiles.

Suite à ces événements, on peut supposer que ce mini sous-marin suisse demeura à la surface de la planète aquatique tandis que le docteur Markov, le major Carter et le docteur Jackson revinrent sur Terre, mais sans aucun souvenir des événements passés sur ce monde.

Source : Fascicule Stargate : la collection en DVD numéro 24

Épisodes reliés
Stargate SG-1