P3X-289

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
P3X-289
Galaxie
Voie lactée
Type
Planète tellurique
Statut de la planète
Inhabitable (hormis le dôme)
Atmosphère
Toxique (oxyde de soufre, d'ammoniac, de méthane et de monoxyde de carbone)
Nature du terrain
Ruines
Culture(s)
Peuple du Réseau (Passé) / Inhabitée (Présent)

Présentation

P3X-289 est une planète de la Voie lactée appartenant autrefois aux territoires de la déesse goa'uld Morrigan. Situé à 6000 années-lumière de la Terre, ce monde équipé d'une porte des étoiles abritait une civilisation technologiquement très avancée semblable à celle de la Terre avant que sa surface ne devienne complètement inhabitable en raison d'une forte pollution atmosphérique.

Néanmoins, les survivants de cette catastrophe industrielle construisirent un gigantesque dôme semblable à un champ de force pour maintenir une atmosphère saine, le tout géré par un système informatique ultra performant appelé le réseau. Ainsi, chaque habitant du dôme est connecté en permanence à ce système via une interface neurale placée sur sa tempe gauche.

En dehors du dôme, P3X-289 possède une atmosphère extrêmement toxique composée d'oxyde de soufre, d'ammoniac, de méthane et de monoxyde de carbone formant un épais brouillard de couleur jaune très corrosif. Ainsi, cette brume réduisant fortement la visibilité des éventuels explorateurs est capable d'endommager une combinaison de protection hazmat au bout d'une douzaine d'heures.

Situé à 30 minutes de marche de la porte des étoiles, le dôme mesurait à l'arrivée de l'équipe SG-1 environ 2,2 kilomètres de long pour 500 mètres de haut, soit une surface d'environ de 3 kilomètres carrés. Un village constitué de maisons en briques fut construit sous le dôme et abritait environ 1373 personnes, ces dernières vivant en complète autarcie pendant plus de 400 ans.

Toutefois, suite à la découverte de la réduction de la surface du dôme et des manipulations mentales du réseau, les habitants de P3X-289 furent transférés sur une autre planète de la Voie lactée, laissant ce monde complètement abandonné et inhabité.

Principaux lieux

Village

Situé sous le dôme de protection, ce petit village florissant abrite les survivants de la catastrophe industrielle qui contamina l'air et les eaux à la surface de P3X-289 il y a plus de 400 ans. Organisé autour d'une place centrale, ce village semble être essentiellement constitué de bâtiments construits de murs en briques rouge et richement décorés. Il abrite notamment la maison de Kendricks et son fils, Nevin, ainsi que celle de Pallan et Evalla.

Dirigé par un conseil composé de quatre membres, trois hommes et une femme, ce village à l'architecture pré-industrielle est toutefois contrôlé par un système informatique appelé le réseau qui gère à la fois le dôme, et sert de base de données géantes pour l'ensemble des habitants. Néanmoins, ce réseau est capable de manipuler les souvenirs et les pensées de ces utilisateurs en vue d'assurer la survie de ces derniers au sein du dôme.

Centre de contrôle principal du dôme

Installé sous le village du dôme, ce centre de contrôle technologiquement avancé permet de surveiller toutes les activités liées au dôme de protection, telles que son intégrité et l'énergie consommée par ce dernier en temps réel. De plus, plusieurs ordinateurs et moniteurs permettent d'effectuer une analyse complète de l'atmosphère à l'extérieure du dôme et avertir les villageois de son habitabilité.

Cependant, lorsque les sources géothermiques alimentant le dôme se refroidirent, le réseau réduisit peu à peu la taille du dôme tout en adaptant les informations émises sur les moniteurs, ainsi que dans la mémoire des habitants de P3X-289 lors de mises à jour périodiques. Ce même programme informatique génère également le paysage holographique sur la paroi intérieure du dôme, améliorant le confort de ses habitants.

Toutefois, suite aux mystérieuses disparitions survenues dans le village, ainsi qu'aux mises à jours régulières du réseau, le major Carter et Pallan reprogrammèrent les informations transmises aux habitants par le programme informatique depuis ce centre de contrôle et ainsi révéler la vérité aux autre villageois sur l'intégrité du dôme.

Archives du village

Situé au centre du village, ce bâtiment abrite les dernières archives physiques des habitants de P3X-289 à travers un très grand nombre de livres et dossiers poussiéreux écrits dans un alphabet déjà rencontré auparavant par le docteur Daniel Jackson.

Peu utilisé par les habitants depuis la création du réseau, les juristes continuèrent à utiliser ses archives malgré l'usage du programme informatique en conservant notamment les actes de copropriété définissant les règles de la communauté et rédigés lors de la construction du dôme.

Histoire

Il y a plusieurs centaines voire milliers d'années, la planète P3X-289 fut colonisée par la déesse goa'uld Morrigan qui déporta de nombreux humains, probablement originaire de la Terre, sur ce monde dans le but de les asservir et de les forcer à la vénérer en se faisant passer pour une fausse divinité. Toutefois, pour des raisons inconnues, cette déesse du panthéon celte finirent par quitter cette planète en laissant derrière elle ses anciens esclavages livrés à eux-même. Néanmoins, au fil des siècles, ces derniers développèrent une civilisation technologiquement avancée semblable à celle de la Terre et construisirent notamment une gigantesque ville constituée d'immeubles de verre et d'acier à la surface de leur monde.

Quelque temps plus tard, soit 563 ans avant l'arrivée de l'équipe SG-1 sur P3X-289, les habitants de ce monde firent la découverte de la porte des étoiles en effectuant des fouilles archéologiques dans le temple en ruine de Danaan. Ignorant la fonction de cet anneau de pierre, ils en déduisirent que cet artefact, baptisé « porte de Mahg Mar », était l'objet d'un culte primitif basé sur la fertilité représenté par la déesse Morrigan, et fut par la suite exposé au sein du musée de l'homme et des civilisations anciennes.

Cependant, au cours de leur évolution technologique, les habitants de P3X-289 développèrent un système informatique très performant permettant à leurs utilisateurs de se connecter instantanément à une gigantesque base de données appelée « réseau » à l'aide d'interfaces neurales placées à leurs tempes.

Néanmoins, plongé dans une ère industrielle intense, le peuple de P3X-289 fut alors confronté à d'importants problèmes de pollutions de l'environnement, compromettant leur survie à la surface de ce monde. En effet, les industries et le développement rapide de leur technologie empoisonnèrent l'air et l'eau à la surface de ce monde, provoquant des maladies et des famines à répétition. L'atmosphère de P3X-289 devint de plus en plus toxique pour les être humains jusqu'à former un épais brouillard extrêmement corrosif de couleur jaune composé entre autres d'oxyde de soufre, d'ammoniac, de méthane et de monoxyde de carbone.

Ainsi, environ quatre siècles avant l'arrivée de l'équipe SG-1, les survivants décidèrent de bâtir un gigantesque dôme semblable à un champ de force capable d'abriter plus de 100 000 personnes et de filtrer les particules polluantes de leur atmosphère tous en laissant passer les objets solides, ou les êtres humains. Réfugiés sous cette bulle de protection, les habitants de P3X-289 prirent alors la décision d'abandonner leur société industrialisée pour un mode de vie plus simple reposant beaucoup moins sur la technologie en attendant que l'atmosphère de l'autre côté du dôme puisse à nouveau abriter la vie.

Toutefois, lorsque les sources géo-thermales alimentant le dôme commencèrent à se refroidir il y a environ 200 ans, le réseau continua d'assurer la survie de la population humaine de P3X-289 et compensa les pertes d'énergie en réduisant peu à peu la taille du champ de force. Néanmoins, les ressources étant très limitées à l'intérieur du dôme, le programme informatique força certains habitants à franchir malgré eux le dôme, et donc à se suicider, tout en effaçant leurs existences de la mémoire de leurs congénères à travers des mises à jour régulières. La population du dôme se réduisit alors à environ 1 300 habitants en l'espace de deux siècles sans que ces derniers ne soupçonnent les manipulations mentales du réseau.

Plusieurs siècles plus tard, le personnel du SGC composa les coordonnées de la planète P3X-289 et envoya une sonde de reconnaissance MALP à travers l'horizon des événements. Alors que la sonde releva une atmosphère extrêmement toxique et corrosive de l'autre côté du vortex, celle-ci détecta une sorte de dôme à environ deux kilomètres de la porte, suggérant l'existence d'une civilisation technologiquement avancée. Deux heures plus tard, lorsque la sonde arriva au abord du dôme, le major Carter et le docteur Jackson découvrit que celui-ci ne possédait pas de structure physique, mais était constitué d'un écran holographique émettant une forte charge d'électricité statique. Le robot d'exploration parvint alors à traverser le dôme sans rencontrer de résistance, révélant l'existence d'un environnement habitable de l'autre côté avant que le signal radio ne soit interrompu.

Quelques instants plus tard, les membres de l'équipe SG-1 traversèrent la porte des étoiles équipée de combinaisons hazmat et parvinrent à atteindre le dôme de P3X-289 malgré la faible visibilité due à l'atmosphère toxique. Après avoir franchi l'écran de protection, l'équipe terrienne arriva au sein d'un environnement favorable semblable à la Terre et rencontra le jeune Nevin qui accepta de les conduire jusqu'au village. Bien que très peu habitué à recevoir des visiteurs, les membres de l'équipe SG-1 furent invités à rencontrer les membres du conseil du village qui leur relatèrent l'histoire de leur peuple et de ce dôme. Ils leur apprirent que l'ensemble des habitants de cette structure étaient reliés en permanence à un ordinateur via une interface neurale, leur permettant d'accéder toutes les connaissances de leur peuple en temps réel.

Après avoir effectué un rapport préliminaire au général Hammond grâce à la sonde MALP, les membres de l'équipe SG-1 furent invités à passer la nuit parmi les habitants du dôme. Ainsi, le lendemain matin, le docteur Jackson décida d'en apprendre davantage sur leurs hôtes en effectuant des recherches historiques dans les archives du village en compagnie d'une femme nommée Evalla, tandis que l'un des habitants appelé Pallan fit visiter le central de contrôle principal du dôme au major Carter. Bien que stupéfait par le comportements étrange des habitants du dôme, SG-1 proposa à ces derniers de transférer leur peuple sur un autre monde de la Voie lactée, mais les membres du conseil déclinèrent leur proposition. Toutefois, alors que l'équipe terrienne fut intriguée par l'absence d'une femme appartenant au conseil rencontrée la veille, les villageois affirmèrent que celle-ci n'avait jamais existé.

Quelque temps plus tard, le docteur Jackson et le major Carter poursuivirent leurs investigations au sein du village dans le but de rechercher des preuves de manipulation mentale des habitants par le réseau. Au moment où le colonel O'Neill et Teal'c remarquèrent l'absence de la sonde MALP dans le parc, le major Carter constata alors que l'énergie consommée par le dôme avait diminué de plus de 4% depuis leur arrivée sur P3X-289. Cependant, lors d'une nouvelle mise à jour du réseau, le docteur Jackson assista à la disparition soudaine d'Evalla au détour d'une ruelle qui se donna la mort malgré elle en traversant le champ de protection holographique.

Peu de temps alors, alors que O'Neill et Teal'c retrouvèrent la sonde à l'extérieur du dôme, ainsi que des ossements humains, le major Carter se rendit à nouveau au centre de contrôle du dôme pour convaincre Pallan de la perte d'efficacité du champ de protection, mais celui-ci refusa de croire à une manipulation mentale du réseau, n'ayant, de surcroît, aucun souvenir de sa femme, Evalla. Néanmoins, le docteur Jackson parvint à trouver des preuves de l'existence d'une communauté plus importante lors de la création du dôme. Le major Carter convint alors Pallan à enlever son interface neurale puis à l'aider à pirater le réseau dans le but de le reprogrammer et révéler la vérité aux autres habitants du village.

Toutefois, suite à une nouvelle mise à jour, le colonel O'Neill et Teal'c furent pourchassés par les habitants du village sous l'influence du réseau. Alors que les deux membres de SG-1 furent encerclés, Pallan réussit à reprogrammer le réseau, et effaça le souvenir de l'arrivée de l'équipe terrienne de la mémoire des villageois. Après avoir révéler la vérité sur le réseau, les membres de l'équipe SG-1 et le personnel du SGC aidèrent les habitants de P3X-289 à transférer leur peuple sur une autre planète habitable de la Voie lactée.

Épisodes reliés
Stargate SG-1
Coulisses
Références mythologiques