Mobile Analytic Laboratory Probe (MALP)

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Mobile Analytic Laboratory Probe (MALP)
Culture(s)
Terrien
Type
Sonde d'exploration

Présentation

Le MALP (Mobile Analytic Laboratory Probe) est un robot de reconnaissance destiné à franchir la porte des étoiles pour recueillir les informations nécessaires à la faisabilité d'une exploration. Il est capable d'analyser les conditions environnementales et les risques potentiels (comme l'absence d'un DHD ou la présence d'ennemis) avant qu'une équipe ne franchisse la porte.

Il est commandé, à l'aide d'ondes radios pouvant transiter à double sens dans un vortex, par un boitier de commande situé à l'arrière de la sonde ou par un terminal situé dans la salle de contrôle du SGC.
Il existe deux versions du M.A.L.P:
- La première (le MARK1) fut dessinée et conçue par le M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology).
- La seconde (le MARK 2) fut probablement créée par les ingénieurs de la zone 51.
La différence entre les deux modèles réside principalement dans leur design. La première version, se déplace sur des chenilles et est beaucoup plus petit que son suivant, apparu en cours de saison 3.

Le MARK 2 se déplace sur 6 roues tout-terrain, montées sur un châssis robuste semblable à celui du F.R.E.D. (robot transporteur de matériel). À cause de son poids (385 Kg) il ne peut dépasser les 4 km/h.
Les M.A.L.P sont entreposés, avec tous les appareils de reconnaissance tels que les U.A.V et les F.R.E.D., dans une salle spéciale du SGC, au niveau 24.
Les M.A.L.P. permirent de sauver plusieurs équipes SG qui, sans eux, auraient pu se retrouver sur des mondes inhabitables.

Plusieurs de ces robots furent emmenés par l'expédition d'Atlantis et la procédure de reconnaissance fut appliquée par les membres de l'expédition.

Fonctionnement

Afin de remplir pleinement sa mission, le MALP dispose à l'avant d'un bras articulé terminé par une pince. Il peut servir à collecter un élément étranger ou à vérifier la stabilité ou la composition d'un édifice.

Pour obtenir un visuel de la planète, les Terriens ont équipé le MALP de nombreux équipements tels qu'une caméra Haute Définition, un spectromètre et des capteurs infrarouges.

Pour l'analyse atmosphérique, le robot peut compter sur ses nombreux capteurs tels que les thermomètres, les baromètres et les hygromètres. Les radiations pouvant être un danger non négligeable, la sonde est équipée d'un compteur Geiger.

Pour assurer la liaison entre Atlantis et les différentes planètes, le MALP est pourvu d'un micro unidirectionnel, d'antennes réceptrices et d'une parabole. Ces dernières peuvent être réglées afin de communiquer aussi bien avec les unités de la cité ancestrale qu'avec d'autres cultures désireuses d'établir des liens avec les Terriens.

Une fois un MALP envoyé sur une planète, il ne peut rentrer que si un individu va sur cette planète et rouvre la porte en direction d'Atlantis. Les MALP expédiés sur des planètes hostiles ou franchissant des portes spatiales sont abandonnés.

Bien qu'étant un matériel high-tech, étanche et résistant aux gaz corrosifs, le MALP ne semble pas résister aux surtensions comme un tir de de Zat'Nik'Tel, de pistolet, fusil ou lance wraith, mais fonctionnent étrangement dans l'espace.

Histoire

Malgré les ordres du Général Hammond, SG-1 composa les coordonnées obtenues par Daniel Jackson lors de son passage dans une réalité alternative et envoya un M.A.L.P afin de s'assurer que la porte d'arrivée n'était pas sous surveillance. La pièce se trouvant totalement plongée dans le noir, le Capitaine Carter dut recourir aux capteurs infrarouges de la sonde.

Pour son programme d'exploration, le SGC envoya une sonde sur la planète P4X-884. Les images émises montrèrent une plage de sable fin et des cocotiers. Hammond envoya SG-1 explorer la planète. SG-1 sembla revenir à la base immédiatement après avoir franchi la porte. Nul ne compris pourquoi. Hammond leur expliqua qu'ils étaient partis depuis quinze heures.

Désireux d'explorer la planète P9C-372, les terriens y envoyèrent une sonde. Il s'avéra que la planète était habitée par des créatures énergétiques très sensibles aux ondes radios. Une entité prit l'arrivée de la sonde pour une attaque et décida de contre-attaquer. Elle prit le contrôle de la sonde - la faisant notamment « voler » - et se servit des transmetteurs pour surcharger et détruire le SGC.
La transmission fut interrompue et l'entité se retrouva prise au piège dans l'unité centrale de la base. Le Major Carter voulant formater le serveur, l'entité n'eut pas d'autre choix que de se réfugier dans l'un des nombreux M.A.L.P entreposés au niveau 24.

Les Terriens envoyèrent une sonde explorer la planète P3X-289. Bien leur en prit. L'atmosphère de la planète était irrespirable. En poussant les recherches, ils détectèrent cependant une structure assez intéressante : un bio dôme. Le bras articulé fut utilisé pour tester la composition de la paroi. Plus tard, c'est en partie grâce au M.A.L.P que SG-1 comprit que la surface du dôme diminuait de jour en jour.

Pour la deuxième fois sous contrôle des Anciens, le colonel O'Neill disséqua un M.A.L.P pour créer un mystérieux objet. L'officier lui-même n'avait aucune idée de l'usage de cet objet.

En 2004, lorsque Daniel Jackson découvrit les coordonnées de la cité d'Atlantis, le SGC décida d'envoyer un MALP sur la planète afin de l'explorer et de garantir la sécurité de l'expédition. Ses données indiquèrent un espace clos totalement plongé dans le noir ainsi qu'une atmosphère respirable. L'expédition put donc partir sereinement.

Après la capture du colonel Sumner et d'une poignée d'Athosiens, le major Sheppard ordonna qu'un MALP soit envoyé sur la planète wraith. Il franchit la porte et se retrouva en orbite de la planète, mais il fut abandonné sur place.

En 2008, suite à la perte du contact radio avec l'équipe du docteur Nichols, Woolsey décida d'envoyer l'équipe de Sheppard pour enquêter. À peine eurent-ils franchi la porte que ces derniers se retrouvèrent dans un lac fraîchement créé par la fonte d'un glacier. Suite à cet incident, Woolsey décréta que pour toute activation de la porte, un MALP sera désormais envoyé avant chaque traversée, ce qui déplut fortement au responsable militaire de la cité.

Épisodes reliés