Bombe goa'uld

Catégorie :
Le contenu de cette fiche est canon.
Bombe goa'uld
Culture(s)
Goa'uld
Type
Bombe
Diamètre
30 à 50 cm
Charge explosive
Naquadah

Présentation

Cette sphère de couleur gris sombre est un engin explosif de forte puissance régulièrement utilisé par les Goa'ulds dans le but de détruire des cibles stratégiques.

D'un diamètre d'environ 30 à 50 centimètres, une de ces bombe fut notamment étudiée par le personnel du SGC, puis utilisée pour les scénarios d'entraînement des jeunes recrues de la base militaire.

Fonctionnement

Conçu par les Goa'ulds, cet engin explosif de forte puissante se présente sous la forme d'une sphère de couleur grise légèrement aplatie à ses deux pôles, et munie d'inscriptions dorées en langage goa'uld. De multiples lumières colorées peuvent être visible sur la surface de la bombe lorsque celui-ci est activé et prête à exploser.

Le boîtier extérieur de cette bombe est composé d'un alliage de métal à base de naquadah et est capable de s'ouvrir en deux, révélant un mécanisme à base de cristaux, ainsi que la charge explosive composée essentiellement de ce minerai aux propriétés destructrices impressionnantes.

En effet, une fois activée, un message est transmis à l'ordinateur interne de la bombe et engendre alors la combustion des cristaux entourant le naquadah. La chaleur ainsi créée surcharge le minerai et provoque son explosion dans les 10 secondes qui suivent, détruisant toute vie dans un rayon de plusieurs dizaines, voire centaines, de mètres autour d'elle.

Cette type de bombe goa'uld peut être activée à partir d'un panneau de commande situé au sommet de la bombe ou à distance à l'aide d'une télécommande. Ce dernière est composée d'un câblage en fibre optique fixé à un circuit informatique alimenté par un cristal, mais peut également servir d'interface avec le mécanisme de la bombe.

Cette télécommande permet ainsi à l'utilisateur de déclencher l'explosion tout en restant en sécurité. Néanmoins, celle-ci ne peut fonctionner à travers les boucliers d'un vaisseau-mère et doit donc être directement placée sur le dispositif afin de programmer une minuterie.

A noter qu'un grand nombre de ces bombes furent récupérées par les Jaffas de la Nation libre après leur victoire contre les Goa'ulds.

Histoire

En 2001, lors de l'entraînement des jeunes recrues du SGC, le personnel de la base militaire utilisa une bombe goa'uld, probablement neutralisée, afin de mettre en place des scénarios d'entraînement, et juger les capacités de réaction et de prise initiative des futurs membres des équipes SG. Ainsi, lorsque le lieutenant Elliot et son équipe furent chargés d'infiltrer un entrepôt, ceux-ci découvrit un engin explosif piégé ne leur laissant que 90 secondes pour le désamorcer. Néanmoins, ne souhaitant mettre en danger son équipe, le lieutenant Elliot décida d'évacuer les lieux, laissant la bombe explosée quelques secondes plus tard.

Quelque temps plus tard, en 2003, lorsque Jonas Quinn fut atteint de visions prémonitoires, celui-ci vit alors la mort des membres des équipes SG-1 et 15 près de la porte des étoiles de P4S-237 et l'attaque du SGC par les Jaffas au service du seigneur Mot. Ainsi, au cours de leur invasion de la base militaire, l'un des Jaffas traversa l'horizon des événements muni d'une bombe goa'uld et commença à armer le dispositif. Bien que le général Hammond parvint à fermer l'iris, la bombe explosa au sein de la salle d'embarquement, détruisant entièrement le SGC. Toutefois, alertés de la présence des Jaffas de Mot, les équipes SG-1 et 15 parvinrent à éviter l'embuscade et changèrent les événements de la vision de Jonas.

Un an plus tard, en 2004, l'une de ces bombes goa'ulds fut étudiées par le personnel du SGC au moment où Emmett Bregman fut chargé de réaliser un reportage au sein de la base militaire. Ainsi, lorsque ce dernier s'entretint avec le colonel Rundell dans les couloirs du SGC, un soldat de la base transporta cette bombe sur un chariot jusqu'à un laboratoire, provoquant la curiosité du journaliste qui n'obtint aucune réponse de la part de l'officier militaire.

Plusieurs années plus tard, en 2006, peu de temps après l'arrivée de quatre vaisseaux-mères oris par la superporte, les membres de l'équipe SG-1 se portèrent volontaire pour aider Bra'tac à repousser l'invasion de Chulak en téléportant une bombe goa'uld à bord d'un appareil ennemi grâce aux anneaux de transport pendant que ce dernier utilise son arme principale. Ainsi, le colonel Mitchell et Teal'c attendirent le signal au colonel Carter pour téléporter la bombe goa'uld à bord d'un vaisseau-mère oris. Néanmoins, bien que le transfert fut un succès, rien ne se produisit, l'engin explosif ayant probablement été désactivé dès son arrivée à bord du vaisseau-mère ennemi.

Réalité alternative

En 2008, lors de l'extraction du dernier clone de Ba'al sur une planète tok'ra, le véritable Ba'al parvint à détecter une éruption solaire permettant de le ramener, lui et un groupe de Jaffas, en 1939 au moment où l'Achilles transportait la porte des étoiles vers les États-Unis. Il emportant avec lui une bombe goa'uld pour détruire le bateau cargo et ainsi empêcher que la création du programme porte des étoiles plusieurs années plus tard. Après avoir tué l'ensemble de l'équipage, le Goa'uld arma la bombe, puis traversa à nouveau la porte des étoiles. Néanmoins, bien que grièvement blessé, le grand-père de Cameron Mitchell parvint à jeter la bombe par dessus bord qui explosa dans l'océan Atlantique.

Source : Fascicules Stargate la collection DVD Numéro 77

Épisodes reliés
Encyclopédie
Cultures
Vaisseaux
Planètes