Continuum

(4,07 / 5) 1287 notesNoter
Ce téléfilm est canon.
Continuum (Téléfilms de Stargate SG-1)
Titre original :
Continuum
Téléfilm :
#2
Date de diffusion :
10 septembre 2008
Réalisateur :
Martin Wood
Scénariste :
Brad Wright
Distribution
Ben Browder (Colonel Cameron Mitchell/Cameron Mitchell et Capitaine de l'Achilles), Amanda Tapping (Colonel Samantha Carter/Samantha Carter), Christopher Judge (Teal'c), Claudia Black (Vala Mal Doran/Qetesh), Cliff Simon (Ba'al/Clone de Ba'al), Don S. Davis (Lt. General George Hammond), Steve Bacic (Camulus), Gary Jones (Sergent-chef Walter Harriman), Peter Williams (Apophis), Jacqueline Samuda (Nirrti), Richard Dean Anderson (Major General Jonathan "Jack" O'Neill/Colonel Jonathan "Jack" O'Neill), William Devane (President Henry Hayes), Beau Bridges (Major General Henry "Hank" Landry/Henry "Hank" Landry), Michael Shanks (Dr. Daniel Jackson/Daniel Jackson), Darcy Cadman (Officier Russe), P.J. Prinsloo (Alex), Jean Daigle (Bosun), Corey Turner (Helmsman), David Ingram (Major de l'Air Force), Dan Shea (Sergent Siler), Martin Wood (Major Wood), Derek Peakman (Tok'ra Âgé), Juan Llorens (Chauffeur), Ron Halder (Cronos), Alison Matthews (Journaliste), David Kaye (Journaliste), O.L. Bramble (Chef Jaffa), Reese Alexander (Pilote Jaffa), Mark Pawson (Pilote Jaffa), Tracy Trueman (Heather), Jason Benson (Officier), Kirsten Williamson (Officier), Campbell Lane (Vieil Homme), Vince Crestejo (Yu-huang Shang Ti), Jay Williams (Ra), Lebrone Flippin (Jaffa de Ba'al), Duke Shoebotham (Jaffa de Ba'al), Mike Roselli (Jaffa de Qetesh), Rob Boyce (Jaffa de Qetesh), Colin Cunningham (Major Paul Davis), Adrian Hughes (Jaffa sur le Pel'tac), Jacqueline Becher (Lady Shopper), Michael Bernacchi (Lui-même), Wesley K. Koshoffer (Lui-même), Jason M. Geddes (Lui-même), Alan M. Roche (Lui-même), Barry Campbell (Homme d'Équipage)
Synopsis
Après la disparition de Teal'c et Vala, SG-1 réalise que la ligne temporelle a été modifiée pour effacer le SGC.

Notes sur le téléfilm

- Les acteurs de Stargate : Continuum se sont dirigés vers le nord pour tourner des scènes du film dans l'Arctique. Ben Browder, Amanda Tapping et Richard Dean Anderson ont tourné dans le climat glacial de la station de glace du laboratoire de physique appliquée de la marine américaine (APLIS) du 23 au 29 mars 2007. La station - une coentreprise entre l'université de Washington et la marine américaine - est située à environ 200 miles nautiques au nord de Prudhoe Bay, en Alaska. Les acteurs et l'équipe de 18 personnes (dont le réalisateur Martin Wood, le directeur de la photographie Peter F. Woeste, le producteur exécutif N. John Smith, l'accessoiriste "Evil" Kenny Gibbs, le producteur des caractéristiques spéciales du DVD Ivon Bartok et d'autres) ont filmé les prises de vue du film sur la banquise arctique, la surface de l'U.S.S. Alexandria et à bord du sous-marin de classe Los Angeles prêté par la marine. Même le vrai capitaine et l'équipage du navire ont participé à l'action et ont été incorporés dans le film. Tout le voyage a été rendu possible par le commandant de l'A.P.L.I.S., Barry Campbell, lui-même grand fan de Stargate, qui a approché Wood, Smith et le réalisateur de Stargate, Andy Mikita, alors qu'ils signaient des autographes à la convention Stargate de Vancouver en 2005. Campbell apparaît à l'écran dans le film, accueillant O'Neill et les autres personnes à bord du sous-marin immédiatement après sa remontée à la surface.
- Pour ne pas être en reste par rapport à la marine, l'armée de l'air américaine (qui entretient une relation de longue date avec la série télévisée) a livré deux avions de chasse F-15 (du 173rd Operations Group de Klamath Falls, Oregon) pour être utilisés dans le film. Browder, Tapping et Shanks ont été rejoints dans le cockpit pendant deux jours par le producteur exécutif et le scénariste de Continuum, Brad Wright, qui se décrit lui-même comme une "jet whore". Wright apparaît donc dans le film (en tant que pilote de l'avion de Daniel), et a même quelques lignes de dialogue à la radio. Le film spécial Continuum produit par l'armée de l'air a depuis été retiré de la vue du public sur YouTube.
- Après le tournage de 5 jours en Arctique, le tournage principal de Stargate : Continuum a commencé en juin 2007. Le film a été tourné pendant 19 jours supplémentaires aux studios The Bridge (où Stargate SG-1 avait tourné pendant 10 ans) à Vancouver, en Colombie-Britannique. Cela comprenait la congélation d'une scène sonore, à la fois pour la soute gelée de l'Achilles et pour les scènes extérieures en Arctique avec Cameron, Sam et Daniel. L'acteur Michael Shanks n'a pas pu se rendre dans l'Arctique avec ses coéquipiers, car il était en tournage dans la série à succès 24.
- Le budget de production de Continuum était d'environ 7 millions de dollars, selon Multichannel News. (Un épisode typique de 44 minutes de Stargate SG-1 coûte environ 2,2 millions de dollars).
- Stargate : Continuum marque la dernière apparition dans la franchise de l'acteur Don S. Davis (Général Hammond). Hammond a occupé le poste de commandant du SGC jusqu'à la septième saison de SG-1, lorsque Davis a quitté la série pour des raisons de santé. Il a repris son rôle dans SG-1 et Stargate Atlantis à plusieurs reprises. Davis est décédé le 29 juin 2008, un mois avant la date de sortie du film.
- Il existe une deuxième version du film, qui semble avoir été montée pour la télévision. Certaines scènes sont coupées ou éliminées, notamment un moment mémorable où Daniel passe un appel téléphonique à son autre moi. Le blasphème léger de la version originale du DVD a également été remplacé : Daniel dit "Oh, zut" lorsqu'il est laissé seul sur la glace ; Sam dit à son interrogateur qu'elle se fiche "des yeux d'un rat", et un Landry exaspéré crie "My goodness !" au lieu de "My God !".
- En raison d'un conflit d'horaire, l'acteur Michael Shanks n'était pas disponible pour tourner les scènes dans l'Arctique. Cependant, le Dr Daniel Jackson était sur le bateau avec le colonel Cameron Mitchell et le colonel Samantha Carter dans les scènes précédentes. Afin de rendre sa disparition plausible, le scénariste Brad Wright a décidé que Jackson développerait des engelures après avoir marché dans l'eau et serait incapable de continuer avec les autres. Sa jambe est amputée ; cependant, comme le film se déroule dans une ligne temporelle alternative, il ne s'agit pas d'un handicap permanent.
- Le sous-marin qui fait surface dans l'Antarctique est le véritable USS Alexandria. Les scènes d'intérieur ont également été filmées à bord du vrai sous-marin. Tout l'équipage, y compris le capitaine, faisait partie de l'équipage du véritable Alexandria à l'époque.
- Lorsque Carter, Mitchell et Jackson sont relogés par le gouvernement américain, Carter est probablement envoyée quelque part dans l'ouest de l'État de Washington, car on la voit monter dans un bus de la base aérienne McChord et sortir d'un taxi Rainier. Jackson est envoyé à New York, comme le montre le plan d'ensemble avant qu'il n'appelle son autre moi.
- Le texte de présentation au dos du livre de Daniel Jackson "La vérité sur les pyramides" indique : "Ce livre est entièrement consacré aux pyramides d'Égypte. Le postulat majeur - que les archives archéologiques témoignent d'une évolution de la conception, de la construction et de la fonction des pyramides du début à la fin de l'âge des pyramides - est démontré de manière brillante et complète." Le deuxième paragraphe est le même que le premier, à partir de "The major premise...".
- Les événements de ce film se déroulent peu après la première de la saison 5 de Stargate Atlantis saison 5, "La vie avant tout".
- Plus de Goa'ulds meurent dans cette production Stargate que dans toute autre ; trois : Ba'al (qui meurt quatre fois), Qetesh et Apophis.
- Apparemment, Hathor et Osiris n'ont pas eu d'effets majeurs sur la Terre et ne sont pas mentionnés dans cette ligne temporelle alternative. Cela signifie qu'ils n'ont pas encore été découverts et qu'ils sont restés enterrés, qu'ils ont été découverts et tués avant d'avoir effectué des changements majeurs (peut-être en secret par Ba'al), ou qu'ils ont été découverts mais ont choisi de rester cachés (Hathor n'ayant plus accès à une porte des étoiles utilisable et Osiris utilisant peut-être son vaisseau caché pour partir et reconstruire ailleurs). Setesh n'est pas non plus mentionné et il est probable qu'il ait poursuivi ses pratiques cultuelles ou qu'il ait été tué par Ba'al en secret. Dans le même ordre d'idées, les Asgards ne sont pas non plus mentionnés. On suppose qu'ils ont poursuivi leurs études sur l'humanité, qu'ils ont peut-être été confrontés à Ba'al au sujet du traité des planètes protégées et, s'ils ont survécu, qu'ils se sont finalement suicidés en raison de leur incapacité à trouver un remède à leur clonage dégénératif.
- En raison de l'inexistence du programme Porte des étoiles dans cette ligne temporelle alternative, Martin Lloyd était probablement encore un théoricien de la conspiration drogué par ses coéquipiers.
- L'arme que Vala Mal Doran tente d'apporter à l'exécution de Ba'al est le pistolet à particules X-699 de "Morts ou vifs".
- Ce film a fait l'objet d'une fuite sur Internet le 2 juillet 2008.
- Au cours du "montage", à environ 36 minutes du film, lorsque Jackson, Carter et Mitchell sont interrogés par l'armée de l'air, Mitchell déclare : "Le SGC est une branche de l'armée de l'air, créée en 1997/4, j'ai oublié l'année exacte". Il y a un léger décalage audio lorsqu'il dit 1997, et un 4 est dit presque pendant le 7. C'est un clin d'oeil au film original, qui a été créé en 1994, et la série a commencé en 1997.
- Le film est dédié à la mémoire de Paul McCann, 32 ans, et Anthony Huntrod, 20 ans, du HMS Tireless, qui sont morts pendant le tournage. Leurs décès ont été causés par l'explosion d'un générateur d'oxygène qui n'était pas lié à la production.
- Tous les personnages qui ont été des personnages principaux de Stargate SG-1 apparaissent dans ce film, à l'exception de Jonas Quinn.
- Ce film marque les dernières apparitions de Christopher Judge (Teal'c), Ben Browder (Lt. Colonel Cameron Mitchell), Claudia Black (Vala Mal Doran), Dan Shea (MSgt. Sylvester Siler), William Devane (Président Henry Hayes) et Beau Bridges (Major General Henry Landry) dans la franchise Stargate.
- Dans la scène de l'Arctique où Carter et Mitchell rencontrent pour la première fois le colonel Jack O'Neill, le réalisateur Martin Wood et l'accessoiriste "Evil" Kenny Gibbs font de brèves apparitions. Il n'y avait pas de figurants en raison de l'isolement du lieu de tournage.
- Le scénariste/producteur Brad Wright fait une brève apparition en tant que pilote de F-15.
- Charlie Cohen (le médecin de Daniel) est le premier vice-président exécutif de la MGM. Il apparaîtra en tant que joueur de poker dans l'épisode "Las Vegas" de Stargate Atlantis.
- Alison Matthews (Intervieweuse) jouait précédemment le rôle de Brenna dans l'épisode "Sous la glace" de Stargate SG-1.
- Jason Benson (Officier) jouait précédemment le rôle de Dave dans l'épisode "Le trésor d'Avalon 1ère partie" de Stargate SG-1.
- Adrian Hughes (Jaffa Peltac) a joué le rôle du lieutenant Matthew Baker dans l'épisode "Le premier commandement" de Stargate SG-1 et celui de Paul dans l'épisode "Monde cruel".
- Kirsten Williamson (Officier) a précédemment joué le rôle de Jalen dans les épisodes "Exode" et "Impact" de Stargate SG-1.
Mark Pawson (Pilote jaffa) a précédemment joué le rôle du reporter dans l'épisode "Réaction en chaîne" de Stargate SG-1, de l'agent des services secrets dans l'épisode "La cité perdue 1ère partie" et du Dr Collins dans l'épisode "L'expérience interdite" de Stargate Atlantis.
- Peter John Prinsloo (Alex) a précédemment joué le rôle d'Anders dans l'épisode de Stargate Atlantis "Menace sur la Terre".
- Reese Alexander (Pilote Jaffa) jouait précédemment le rôle du Major Jordan dans l'épisode "Double collision" de Stargate Atlantis.
- Rob Boyce (Jaffa de Qetesh) jouait précédemment un soldat Genii dans l'épisode "En pleine tempête 2ème partie" de Stargate Atlantis, un Asuran dans "Copies conformes" et le Sniper Assassin dans l'épisode "Morts ou vifs" de Stargate SG-1.
- Mike Roselli (le Jaffa de Qetesh) a joué le rôle d'un Jaffa dans l'épisode "Pacte avec le diable" de Stargate SG-1.

Secrets de tournage

- Brad Wright révéla dans une interview accordée à TV Guide : "Ce ne sont pas des [films] à gros budget, quelle que soit la définition, mais pour nous, c'est plutôt bien. Comme nous l'avons prouvé au fil des ans, il suffit de nous donner un peu plus d'argent et nous pouvons faire de la très bonne télévision, ou des DVD. "

- Michael Shanks confia dans une interview accordée à IGN.com : "Brad est en train d'en écrire une, pour autant que je sache, [elle] est un peu plus autonome, elle impliquera une sorte de voyage dans le temps et a quelque chose à voir avec notre principal méchant Baal [Cliff Simon], qui se tortille la moustache, et qui fait quelque chose dans le passé qui altère... il trouve en fait un moyen d'enlever la Porte des étoiles de la Terre pour que le programme Porte des étoiles n'ait jamais lieu, et j'imagine que les personnages devront passer par un certain processus pour remettre l'horloge à zéro et tout réparer pendant deux heures. "Très franchement, c'est tout ce que je sais. Je n'en ai même pas parlé aux gars. Ils nous ont dit ces emplacements en septembre [2006], donc je n'ai parlé à personne depuis, donc ça a pu changer du jour au lendemain. Je n'en ai aucune idée." 

- Robert C. Cooper déclara dans une interview à StargateSG1.com : "Pour l'instant, nous sommes sûrs que le casting principal de la saison 10 sera de retour : Ben Browder, Michael Shanks, Chris Judge, Claudia Black et Amanda Tapping. Au-delà de ça, nous sommes toujours en train de travailler dessus. Je sais que Brad a passé un coup de fil à Richard Dean Anderson. ... Nous espérons qu'il fera une apparition, qu'il soit dans les deux [films] ou dans un seul. Nous ne sommes pas encore sûrs. Et nous avons quelques surprises que nous espérons sortir de nos chapeaux pour les méchants et les alliés qui reviennent et dont nous n'avons pas encore la confirmation."

"Le deuxième film, je pense, est un peu plus... il joue définitivement sur beaucoup de personnages et ramène peut-être des favoris pour les fans qui ont regardé la série. Mais c'est aussi, en tant qu'histoire, ce que nous appelons un one-off, qui, je l'espère, habituera les gens à l'idée des films SG-1 et qui, je l'espère, aiguisera l'appétit des gens et leur fera penser, 'Ouais, je veux plus de ces films, je veux plus de films SG-1' ... qui peut être sur de nouvelles aventures de l'équipage SG-1 [et pas nécessairement lié aux arcs narratifs à long terme de la série]." Le budget sera plus important qu'un épisode de télévision, "mais il est loin d'être comparable à celui d'un long métrage. Nous allons devoir utiliser nos pouvoirs magiques pour donner l'impression que ce sont de grands films. Ce sont toujours des budgets de téléfilms". 

- Brad Wright ajouta dans une interview à StargateSG1.com : "Mon film est un stand-alone. Et ce que j'espère prouver, c'est que c'est le premier d'une série de films qui peuvent poursuivre l'héritage de SG-1. ... J'espère que c'est le premier d'une série de films de deux heures, directs sur DVD ou plus grands. Je pense que nous pouvons montrer - et j'espère que le public le montrera en achetant les DVD ! -- que la franchise a encore un long chemin à parcourir. "Dans mon histoire, nous verrons, je l'espère, beaucoup de vieux visages. C'est la nature de mon histoire que nous puissions voir beaucoup de personnes remontant à de nombreuses années, même des personnes qui ne sont pas encore en vie dans le canon de l'histoire - parce que c'est une histoire de voyage dans le temps !"

- Sur son blog personnel, Joseph Mallozzi écrivit à propos de ce téléfilm : "J'ai eu droit à une double séance aujourd'hui. Pas un, mais deux films SG-1 flambant neufs. Nous avons commencé par Stargate : Continuum, écrit par Brad Wright et réalisé par Martin Wood, qui est un retour à la Stargate d'antan : Jack O'Neill, les Tok'ra, de nombreux Seigneurs du Système, et un complot absolument hallucinant pour s'en prendre à la Terre. Cette série est très amusante et se déroule très, très rapidement." 

Claudia Black confia dans une interview accordée à Slice of SciFi : "Continuum n'est pas une pièce centrée sur Vala, donc moi et ceux qui détestent Vala soupirent de soulagement sur ce point. C'est un personnage très énergique, c'est le moins que l'on puisse dire, et même si j'adore travailler et jouer son rôle, il est bon d'ajouter parfois une touche de couleur et de rentrer chez soi. Je joue également un autre personnage dans Continuum, ce qui était très amusant. C'était court, mais aussi agréable. J'ai adoré le scénario de Brad et ce qu'il m'a donné à faire. "Je pense qu'ils sont conscients de ses forces et de ses limites morales et qu'ils la tiennent en laisse pour des raisons de sécurité nationale et pour limiter les dégâts, tout en essayant de tirer parti de son ingéniosité entre-temps. Elle ne fait pas partie de l'équipe par pitié. Elle s'est certainement montrée plus qu'utile. Dans Continuum, nous avons vu un soupçon de cet échange, mais elle ne fait vraiment qu'une brève apparition dans celui-ci." 

- Brad Wright révéla dans une interview accordée à GateWorld : "Continuum ressemble plus au Stargate d'autrefois qu'à celui d'aujourd'hui. C'est une bonne vieille histoire de Stargate rendue aussi grande que possible. Et cela, en partie, parce que Rick est dedans. Mais c'est aussi parce que c'est une histoire de voyage dans le temps. J'ai donc pu faire revenir beaucoup de visages familiers qui sont partis depuis un certain temps."

"La ligne du temps a été modifiée à la fin de Continuum d'une manière subtile, mais permanente. Et cela est en fait illustré dans la dernière image du film. Vous allez voir. C'est cool. Gardez aussi à l'esprit que dans cette histoire de voyage dans le temps, ce qui la rend subtilement différente des autres histoires que nous avons faites, c'est que ces gars se souviennent de l'ancienne ligne temporelle. C'est ce qui rend Continuum différent. C'est ce qui en fait l'histoire de voyage dans le temps que je voulais faire.3

"Au fur et à mesure que le film se déroule, et que le plan de Baal se déroule, nous essayons de retourner sur Terre - et, bien sûr, c'est une de mes idées que de voyager à travers le trou de ver les protège des effets de la ligne temporelle [qui change]."

"... Il y a des centaines de plans. Des centaines de plans d'effets visuels dans les deux films. J'ai une séquence au-dessus de l'Atlantique avec des F-15 et des planeurs de la mort Goa'uld. C'est juste un des nombreux effets visuels. J'ai un cargo dans l'océan traversant l'Atlantique qui est un effet visuel. J'ai beaucoup d'effets visuels, et cela va prendre beaucoup de temps pour les terminer."

"Mais cela dit, nous ne sommes pas les seuls. Il y a une quantité importante de temps dans le processus de sortie dont je n'étais même pas conscient à cent pour cent lorsque nous nous sommes lancés dans cette aventure. J'aime ce temps. Je pense que c'est une chose très intelligente à faire que de sortir le premier en mars et le suivant autour du Comic-Con en juillet. Je pense que l'été est un moment idéal pour sortir un film comme Continuum. Parce que c'est amusant. C'est un film amusant."

- Robert C. Cooper révéla dans une vidéo de questions-réponses avec des fans sur Stargate.MGM.com : "Dans Continuum, j'aime particulièrement la scène où l'équipe franchit la porte et réalise qu'elle se trouve dans un vaisseau gelé dans l'Arctique. Je pense que -- sans donner trop de spoilers, c'est au début du film -- c'est le point de départ que Brad a utilisé pour imaginer toute l'histoire." 

- Robert C. Cooper ajouta dans une interview accordée à CinemaSpy.ca : "Continuum est terminé. Il a été tourné en même temps et sa post-production a été retardée jusqu'à ce que 'Ark' soit terminé, et Brad l'a terminé, maintenant. ... Je sais qu'il sortira à la fin du mois de juillet pour coïncider avec le Comic-Con."

"... [Les Goa'ulds] sont une partie importante de Continuum. C'est pourquoi je dis que rien n'est jamais mort. Les gens ont dit, 'Oh, les Goa'ulds étaient finis et les Ori étaient dans la saison 9', mais il y avait un certain nombre d'histoires impliquant les Goa'ulds dans les saisons 9 et 10. Baal était toujours un facteur important en termes de méchant dans la série, et je pense que nous les avons gardés en vie et utilisé ce qui était intéressant à leur sujet. Cela joue un rôle énorme dans Continuum, qui est un peu plus une histoire de SG-1 à l'ancienne." 

Brad Wright précisa dans une interview accordée à GateWorld : "C'est la plus grande et la meilleure chose que je pense avoir jamais faite pour Stargate. J'en suis très fier. On a toujours un petit regret quand on n'a pas réussi à faire quelque chose. [On se dit : "J'aurais aimé faire ça, j'aurais aimé avoir ça. [Mais] il y a si peu de regrets quant à la façon dont Continuum s'est déroulé que cela ne vaut même pas la peine d'en parler. Martin [Wood] a fait un si bon travail de réalisation, et nous avons passé de si bons moments ensemble sur le plateau."

"La porte des étoiles [était] la plus vulnérable de l'histoire - ou du moins depuis qu'elle a été déterrée - c'est lorsqu'elle a été transportée d'Afrique en Amérique du Nord au début de la Seconde Guerre mondiale. La Porte des étoiles est donc en train de traverser, Baal va couler le navire, [et] un acte héroïque doit avoir lieu pour empêcher le navire de couler. [Et] si le capitaine de ce bateau, par une coïncidence cosmique, se trouvait être le grand-père de Mitchell ?" 

- Amanda Tapping révéla dans une interview avec Steve Eramo : "C'était l'une des expériences les plus excitantes que j'aie jamais vécues. À part accoucher et être parent, aller dans l'Arctique est l'une des dix expériences les plus marquantes de ma vie. C'était un défi et une aventure. Nous étions un petit groupe d'explorateurs loufoques et intrépides et c'était un travail d'équipe total. Tout le monde nous a aidés pour tout. Brenda [Turner], du département coiffure, est venue avec nous et s'est occupée de la coiffure, du maquillage et de la garde-robe. Kenny [Gibbs], des accessoires, s'est démené et a agi comme un AD [assistant réalisateur]. À la fin de chaque journée, nous nous rendions à la hooch, ces hangars en contreplaqué dans lesquels nous vivions, pour voir qui avait besoin d'aide. C'était un groupe de personnes vraiment extraordinaires et, en raison de la nature même de ce qui devait être fait, il fallait que ce soit un petit groupe, donc les choses ont bien fonctionné."

"Monter là-haut était une aventure, et puis aller sur la glace et réaliser que nous vivions sur un flux de glace en mouvement. Vous vous tenez là et vous avez l'impression que c'est solide par endroits, mais en fait, vous vous trouvez sur l'océan Arctique en mouvement. C'était une expérience unique pour Ben et moi, car nous étions là pendant toute la durée du tournage. Rick est venu les trois derniers jours, mais Ben et moi étions là depuis le début et il y a eu des moments où nous nous sommes regardés en nous disant : "Oh, mon Dieu, vous y croyez ?"

"Il y a cette scène que nous avons faite qui était un énorme plan d'hélicoptère avec moi et Ben marchant. Nous devions nous éloigner du camp et de tout le monde, alors ils nous ont fait monter dans des motoneiges, nous ont déposés et ont dit : "Commencez à marcher". L'hélicoptère nous a alors survolés, et pendant que nous marchions, nous nous sommes dit : " Mec, personne n'a jamais marché ici avant, et personne ne marchera probablement plus jamais ici ". Combien d'acteurs ont une telle opportunité ?" Et combien d'acteurs saisissent cette opportunité ? Ils auraient pu facilement utiliser des doublures ou des doublures photo, car il s'agit d'une prise de vue en hélicoptère de deux minuscules personnages vêtus de tout l'équipement arctique, mais, bon sang, je n'aurais échangé cette expérience pour rien au monde."

"Au troisième passage de l'hélicoptère, Ben et moi sommes descendus et avons fait des anges de neige. On gloussait, honnêtement, comme je n'avais pas gloussé depuis l'école primaire. C'était tellement amusant." 

Coulisses